Conférence « VILLE SANS FIN, URBAINS SANS FAIM ? »
Download
1 / 26

Nantes, le 22 nov 2012 - PowerPoint PPT Presentation


  • 94 Views
  • Uploaded on

Conférence « VILLE SANS FIN, URBAINS SANS FAIM ? » Garantir une bonne alimentation dans le Grand Lomé d’ici 2030. Quelles stratégies  ?. Nantes, le 22 nov 2012. Cyprien C. AHOLOU. www.grand-lome.org.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' Nantes, le 22 nov 2012' - von


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

Conférence « VILLE SANS FIN, URBAINS SANS FAIM ? »Garantir une bonne alimentation dans le Grand Lomé d’ici 2030. Quelles stratégies ?

Nantes, le 22 nov 2012

Cyprien C. AHOLOU

www.grand-lome.org


Comment concilier étalement urbain et préservation des espaces agricoles dans un contexte de libéralisme foncier ?


Quels liens développer entre l’agglomération et l’arrière-pays pour y freiner l’exode rural et garantir le travail agricole dans les zones de départ ?


Plan l’arrière-pays pour y freiner l’exode rural et garantir le travail agricole dans les zones de départ ?

I. Présentation du Grand Lomé

II. Le Projet CDS Grand Lomé

III. Assurer l’alimentation dans le Grand Lomé

  • Eléments de contexte

  • Analyse du bilan alimentaire

  • La stratégie pour le futur


I pr sentation du grand lom 1 situation g ographique
I. Présentation du Grand Lomé l’arrière-pays pour y freiner l’exode rural et garantir le travail agricole dans les zones de départ ? 1. Situation géographique


I 1 situation g ographique suite
I.1 Situation géographique (Suite) l’arrière-pays pour y freiner l’exode rural et garantir le travail agricole dans les zones de départ ?


Croissance d mographique
Croissance démographique l’arrière-pays pour y freiner l’exode rural et garantir le travail agricole dans les zones de départ ?

  • La population totale du Togo, estimée à 6 191 155 d’habitants en novembre 2010.

  • La population urbaine est de 37,7 % et celle rurale est de 62,3 %.

  • L’armature urbaine du Togo est dominée par le Grand Lomé dont la population s’élève à 1 477 660 habitants en 2010 soit 23,9% de la population totale du Togo. Les projections prévoient l’arrivée de 1 millions d’âmes de plus d’ici à 2020.


Dynamique spatiale et talement urbain
Dynamique spatiale et étalement urbain l’arrière-pays pour y freiner l’exode rural et garantir le travail agricole dans les zones de départ ?


  • Cette dynamique spatiale exponentielle due: l’arrière-pays pour y freiner l’exode rural et garantir le travail agricole dans les zones de départ ?

    - croissance démographique

  • Course « au chez » (propension de tout loméen à devenir propriétaire terrien)

  • Absence d’une politique de logement


2 projet cds grand lom
2. Projet CDS« Grand Lomé » l’arrière-pays pour y freiner l’exode rural et garantir le travail agricole dans les zones de départ ?

  • Face à cette croissance non maitrisée de l’agglomération et qui génère de multiples dysfonctionnements, il a été initié par l’Etat togolais, la municipalité de Lomé avec l’appui des Partenaires Techniques et Financiers,

    le Projet d’Élaboration de la Stratégie de Développement Urbain du Grand Lomé (CDS Greater Lomé), dont la finalité est l’élaboration d’une :

    «   vision prospective et d’orientation en matière de réduction de la pauvreté urbaine jusqu’à l’horizon 2030 afin d’améliorer les conditions de vie des populations ».


Les quatre tapes du processus
Les quatre étapes du processus l’arrière-pays pour y freiner l’exode rural et garantir le travail agricole dans les zones de départ ?

  • Etape 1 : Diagnostic :

    Elaborer un diagnostic dynamique intégrant le profil économique urbain

  • Etape 2 : Etude thématique, vision et stratégie :

    Elaborer une vision possible du futur de l’agglomération

  • Etape 3 : Plan d’action :

    Opérationnaliser la stratégie

  • Etape 4 : Plan de communication, plan de mobilisation et suivi évaluation :

    Concevoir des dispositifs d’appropriation de la stratégie de développement urbain


3 assurer l alimentation dans le grand lom d ici 2030
3. Assurer l’alimentation dans le Grand Lomé d’ici 2030 l’arrière-pays pour y freiner l’exode rural et garantir le travail agricole dans les zones de départ ?

  • Éléments de contexte

  • Analyse du bilan alimentaire du Grand Lomé

  • Stratégie d’amélioration


3 1 el ments de contexte
3.1 Eléments de contexte l’arrière-pays pour y freiner l’exode rural et garantir le travail agricole dans les zones de départ ?

  • L’agriculture : La production agricole dans le Grand Lomé se résume aux céréales (maïs, riz), des légumineuses (haricot, arachide) et des tubercules (manioc, patate douce..).

    On y pratique également du maraîchage (tomate, gombo, oignon, piment, carotte, poivron, laitue, choux, betterave, épinard...) dans la partie sud et aux abords du Zio.

    Une production largement en deçà des besoins alimentaires de l’agglomération.


Agriculture suite
Agriculture (suite) l’arrière-pays pour y freiner l’exode rural et garantir le travail agricole dans les zones de départ ?


  • Elevage: l’arrière-pays pour y freiner l’exode rural et garantir le travail agricole dans les zones de départ ? Les principales espèces élevées sont les volailles et les petits ruminants.

    Le cheptel, toutes espèces confondues, croît de façon soutenue  : de 2005 à 2009, le troupeau de volailles du Grand Lomé, par exemple, a augmenté de près de 10% par an.

    Les appuis aux producteurs portent sur la sensibilisation, l’entretien des animaux, la vaccination, la mise en enclos, l’alimentation et la construction des fosses fumières.


Elevage suite
Elevage (suite) l’arrière-pays pour y freiner l’exode rural et garantir le travail agricole dans les zones de départ ?


  • Pêche: l’arrière-pays pour y freiner l’exode rural et garantir le travail agricole dans les zones de départ ?

    La pêche se pratique dans le Grand Lomé sur le continent et en mer. La prise annuelle est estimée à 20.000 tonnes.

    A Lomé même, en dehors de l’Océan, les cours d’eau continentaux (Lagune de Lomé et la rivière Zio) étaient suffisamment poissonneux et couvraient une bonne partie des besoins de la population jusque dans les années 60/70.

    L’envasement du Fleuve Zio au niveau de Togblékopé et le remblai d’une bonne partie du lit lagunaire ont réduit la capacité de ces deux cours d’eau.


Les contraintes la production agricole dans le grand lom
Les contraintes à la production agricole dans le Grand Lomé

  • Problèmes fonciers : (i) difficultés d’accès aux terres, surtout sur la côte où les maraîchers sont délogés, (ii) pauvreté des sols, (iii) occupation des terrains par l’impérata, (iv) réduction des terres cultivables par l’urbanisation;

  • Problèmes d’intrants : (i) difficultés d’accès aux intrants, (ii) cherté des intrants (iii) fréquentes pénuries des engrais et surtout de l’urée en cours de campagne, (iv) inadéquation des engrais disponibles sur place aux types de travaux agricoles ;

  • Problèmes de stockage: absence de système adéquat de conservation des produits maraîchers ; (ii) obligation de bradage des produits maraîchers par les producteurs

  • Problèmes de commercialisation : (i) inorganisation du marché des céréales et du maraîchage;

  • Problèmes financiers : (i) absence de crédit agricole, (ii) absence de subvention pour certains produits…


Mesures face aux contraintes Lomé

  • Programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire (PNIASA) afin de professionnaliser les producteurs agricoles;

  • Appuis aux petits producteurs en mettant les paysans en groupements;

  • Mécanisation de l’agriculture pour réduire la pénibilité du travail agricole (facteur de la fuite des jeunes);

  • Maîtrise de l’eau pour ne plus dépendre uniquement des pluies;

  • Mise en place d’un réseau de commercialisation des produits agricoles (céréales) : Agence Nationale de Sécurité Alimentaire du Togo. 



3.2Analyse Lomé

A l’échelle nationale, le bilan alimentaire est excédentaire depuis 2006.

Cet excédent produit par les autres régions est convoyé majoritairement (ANSAT, commerçants ) vers l’agglomération loméenne qui se retrouve de ce fait: un Grand Marché agricole, compensant ainsi le déficit constaté dans la production interne. L’agriculture permet de tisser le lien entre le Grand Lomé et l’arrière-pays.

Mais cela suppose t-il que le Grand Lomé a atteint la souveraineté alimentaire?


3 3 strat gie du futur
3.3 Stratégie du futur Lomé

1) Renforcer et diversifier la production agricole;

2) Sécuriser les périmètres maraîchers et agricoles qui existent sur le territoire,

3)Professionnaliser l’élevage conventionnel et non conventionnel

4) Promouvoir le financement des entrepreneurs agricoles auprès des instituions bancaires du Grand Lomé.


3 3 strat gie du futur1
3.3 Stratégie du futur Lomé

5) Etablir un nouveau SDAU de l’agglomération et sécuriser les périmètres agricoles qui y seront définis;

6) Accompagner et renforcer la mise en place du PNIASA;

7)Former des producteurs en technique de production et de gestion;

8)Organiser les producteurs agricoles en entreprises…

Ces différentes actions se retrouvent dans le Plan d’action prioritaire (2012-2017).


Conclusion
Conclusion Lomé

  • Au vu des résultats des bilans alimentaires, on constate que (à l’exception du riz pour le moment) le Grand Lomé bénéficie de son statut de Marché du Togo.

    Dans un contexte d’étalement urbain, de réduction des terres cultivables couplés à l’’exode rural (considéré comme droit inaliénable à la ville de tout citoyen) qui met en péril la production agricole dans l’arrière –pays,

    garantir la sécurité alimentaire dans l’agglomération capitale du Togo, passe par:


Conclusion1
Conclusion Lomé

- Une maitrise du processus d’urbanisation;

  • l’effectivité de la décentralisation

  • Le développement de l’économie locale et la lutte contre la pauvreté

    Entre autres objectifs qu’entend atteindre la mise en œuvre de la stratégie de développement urbain du Grand Lomé d’ici 2030


Merci de votre attention Lomé Cyprien AHOLOUSociologue-urbanisteChef du projet CDS Greater LoméPour toutes informations complémentairesRendez-vous: www.grand-lome.org


ad