Prise en charge de l tat de mal convulsif dans les 24 premi res heures
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 20

Prise en charge de l’état de mal convulsif dans les 24 premières heures PowerPoint PPT Presentation


  • 70 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Prise en charge de l’état de mal convulsif dans les 24 premières heures. Cécile VARVAT DESC réanimation médicale 04-déc-2006. Définitions.

Download Presentation

Prise en charge de l’état de mal convulsif dans les 24 premières heures

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Prise en charge de l tat de mal convulsif dans les 24 premi res heures

Prise en charge de l’état de mal convulsif dans les 24 premières heures

Cécile VARVAT

DESC réanimation médicale

04-déc-2006


D finitions

Définitions

  • état caractérisé par une crise d’épilepsie qui persiste suffisamment longtemps ou qui se répète à des intervalles suffisamment brefs pour créer une condition fixe et durable OMS 1973

  • 5 à 10 minutes de manifestations motrices continues ou une succession de trois crises sans reprise de conscience

  • Syndrome de menace=Crises convulsives en série

    conférence de consensus 1995

    Lowenstein It’s time to revise the definition of status epileticus Epileptia 1999


Fr quence et gravit

Fréquence et gravité

  • 20-40/ 100000 par an, TM globale 20%

  • Conséquences systémiques précoces

    Hyperglycémie, HTA, hypoxémie,acidose métabolique, arythmie

  • Conséquences systémiques tardives

    Collapsus, hyperthermie, hypoglycémie

  • Conséquences cérébrales

    Perte de l’autorégulation, excitotoxicité des AA excitateurs et activation de leur récepteurs  mort neuronale


Etiologies

Etiologies

  • Compliquant une épilepsie préexistante 35%

  • <1/2 cas

  • Sous dosage du ttt, ivresse ou sevrage OH, mdcts proconvulsivants, privation de sommeil, infection

  • Rechercher AVC, TC, tb métabolique

  • EME inauguraux 65 % TTT spécifiques urgents

    affections systémiquesmédicaments, sevrage, éclampsie, porphyrie, post anoxiques, métaboliques

    affections cérébrales focalisées AVC 40%, tumeurs, TC, méningo-encéphalites : importance de l’imagerie

  • Idiopathiques 15-20 %

B Clair Réanimation médicale MASSON

Outin les essentiels sfar 2006


Classification

Classification

  • EME Convulsif Généralisé

  • Tonicocloniques # syncope ECG #décérébration #pseudoEME

  • EME larvé EEG+++ « subtle status epilepticus »

  • EME myocloniques EEG+++

  • EME Non Convulsif EEG+++ état confusionnel +/- intense

B Clair Réanimation médicale MASSON

Outin les essentiels sfar 2006


Bases du traitement

Bases du traitement

  • Objectifs

     arrêt rapide des convulsions

    + prévention des récidives

    + mesures générales

  • minimum d’effets indésirables

  • éviter de trop temporiser / ou escalade ttt

  • recherche et ttt cause ou FF


Bases du traitement1

Bases du traitement

AE idéal

  • Activité AE rapide, spécifique et confirmée

  • Voie I.V. relais oral

  • Linéarité de sa cinétique

  • Pas d'action sédative

  • Pas d’effet secondaire important

  • Ne s’accumule pas

  • Pas d’interaction


Prise en charge de l tat de mal convulsif dans les 24 premi res heures

  • BZD rapidité d’action, bonne tolérance, risque d’apnée, tachyphylaxie, action brève,

  • CLONAZEPAM, DIAZEPAM, lorazépam, midazolam

  • PHENYTOINE action prolongée pas de dépression neuro et respi, hypoTA et arythmies (propylène glycol), administration lente

  • FOSFOPHENYTOINE hydrosoluble

  • PHENOBARBITAL rapide et prolongé, effet cardiovasc, respi

  • et neuro+++ (posologies élevées)

  • AUTRES acide valproique (pas AMM) Holle Ann Pharma-cother 1995

  • lidocaine

en première intention

15° conférence de consensus SRLF 1995


Prise en charge de l tat de mal convulsif dans les 24 premi res heures

  • AE de première ligne (BZD, PHT/ FOS, PB) évalués

    -Treiman comparison of four treatment for generalized convulsive status epilepticus NEJM 1998

    -Brian Comparison between of lorazepam, diazepam and placebo for the treatment of out hospital status epilepticus NEJM 2001

    - Prasad anticonvulsivant therapy for status epilepticus Cochrane Database Sys Rev 2005

     Pas de modification des recommandations disponibles


Eme r fractaires 10 15

EME réfractaires 10-15%

EME> 50 à 70mn ttt bien conduit

  • Facteurs pérennisant

  • Anesthésiques barbituriques

    THIOPENTALréférence EME réfractaire, tolérance hémodynamique mauvaise, sédation profonde et prolongée

  • Autres anesthésiques

    PROPOFOL/ MIDAZOLAM

  • Intérêt du TOPIRAMATE/Epitomax Towne Neurology 2003

    Aucune étude comparative

Lowenstein status epilepticus NEJM 1998

conf de consensus en réanimation et médecine d’urgence 1995


Prise en charge

Prise en charge

  • Traitement symptomatique

  • Traitement antiépileptique

  • Traitement de la cause


Mesures g n rales

Mesures générales

  • LVA + oxygénation

  • Intubation non systématique

  • Recherche et ttt hypoglycémie

  • 2 VVP

  • ttt hyperthermie, acidose métabolique, collapsus

  • Rhabdomyolyse, lésions traumatiques

  • Vitamine B1 chez tout sujet supposé carencé

conférence de consensus en réa et médecine d’urgence 1995

Treatment of convulsive status epilepticus Recommandation of the epilepty

foundation of America’s Working Group JAMA 1993


Sch ma th rapeutique 1

Schéma thérapeutique(1)

conférence de consensus en réa et médecine d’urgence 1995


Sch ma th rapeutique 2

Schéma thérapeutique(2)

  • Mal codifié pour EME réfractaire pb définition rareté des essais comparatifs, étiologie+++

  • EEG+/- urgent critères d’efficacités ambigus De Lorenzo Epilepsia 1998


Particularit s

Particularités

  • Crises itératives sérielles: BZD/ PHENYTOINE ou PHENOBARBITAL

  • EME convulsifs localisés: idem (risque de séquelles déficitaires et de généralisation)

  • EME non convulsif: BZD IV, test diagnostique

  • EME partiels complexes: PHENYTOINE


Pronostic

Pronostic

  • Risque de récidive élevée: Acide Valproique (25mg/kg/jr) monothérapie

  • Mortalité 14-17% adulte jeune, 30 % si >65 ans

    +++ pathologie aigue évolutive

    +++ anoxie AVC

    liés à OH ou arrêt AE: évolution favorable

  • Sexe masculin age élevée

  • Durée

  • Déficit, détérioration mentale, apparition aggravation épilepsie : Fqce mal connue

    De Lorenzo Epidemiology of status epilepticus J Clin Neurophysiol 1995

    Logroscino Epilepsia 1997


Conclusion

Conclusion

  • Pec active + étiologie curable= bon pronostic

  • EME CG réfractaire : stratégie optimale non déterminée

Daniel status epilepticus NEJM 1998

Walker status epilepticus an evidence base guide BMJ 2006


Prise en charge de l tat de mal convulsif dans les 24 premi res heures

If I had status epilepticus...

…I would want it to be recognized rapidly and aggressive treatment initiated immediatly... furthermore if I developed an episode where I became a little confused or midly lethargic, I would hope non convulsive status epilepticus would be considered... Once diagnosed of SE made and the ABC measures addressed I would want to be treated with lorazepam and I would want success to be confirmed by EEG unless I clearly recover... I would like to be given fosphenytoin and my blood pressure and cardiogram to be monitored during the infusion. If SE persisted I would want IV general anesthesia and an expert to manage my case BUT with no delay in treatment while awaiting the expert. I would want the treating epileptologist to use whichever IV general anesthetic agent he is the most confident in using... I would like the rate of infusion decreased after 24h of free discharges EEG with close EEG monitoring to increase infusion rate if discharges reappeared. I would ask my physician not give up...

TREIMAN 2000


  • Login