Atelier international sur la certification du cacao h tel sawa douala cameroun 24 27 juin 2013
Download
1 / 14

ATELIER INTERNATIONAL SUR LA CERTIFICATION DU CACAO Hôtel Sawa , Douala, Cameroun 24-27 JUIN 2013 - PowerPoint PPT Presentation


  • 76 Views
  • Uploaded on

M. YAO ANDRÉ PRODUCTEUR DIRECTEUR GÉNÉRAL DE TALENTS. ATELIER INTERNATIONAL SUR LA CERTIFICATION DU CACAO Hôtel Sawa , Douala, Cameroun 24-27 JUIN 2013. PLAN DE L’EXPOSE. INTRODUCTION LES PRINCIPAUX STANDARDS DE CERTIFICATION L’EXPÉRIENCE EN MATIERE DE CERTIFICATION

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' ATELIER INTERNATIONAL SUR LA CERTIFICATION DU CACAO Hôtel Sawa , Douala, Cameroun 24-27 JUIN 2013' - ulmer


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
Atelier international sur la certification du cacao h tel sawa douala cameroun 24 27 juin 2013

M. YAO ANDRÉ

PRODUCTEUR

DIRECTEUR GÉNÉRAL DE TALENTS

ATELIER INTERNATIONAL SUR LA CERTIFICATION DU CACAO

Hôtel Sawa, Douala, Cameroun

24-27 JUIN 2013


PLAN DE L’EXPOSE

INTRODUCTION

LES PRINCIPAUX STANDARDS DE CERTIFICATION

L’EXPÉRIENCE EN MATIERE DE CERTIFICATION

LES BESOINS AUXQUELS RÉPOND LA CERTIFICATION

LES PRINCIPAUX DÉFIS DE LA CERTIFICATION

CONCLUSION


Introduction
INTRODUCTION

  • La certification des produits a débuté avec le concept de développement durable

  • En Côte d’Ivoire, la certification concerne plus le cacao

  • Les initiatives ont été amplifiées du fait du travail abusif des enfants dans la cacaoculture.


Les principaux standards
LES PRINCIPAUX STANDARDS

  • UTZ

  • RAINFOREST

  • FAIRTRADE

  • BIO


L exp rience en matiere de certification
L’EXPÉRIENCE EN MATIERE DE CERTIFICATION

  • Elle a débuté en Côte d’Ivoire dans les années 2003, 2004

  • Elle concerne aujourd’hui environ 530

    Coopératives


Les besoins auxquels r pond la certification
LES BESOINS AUXQUELS RÉPOND LA CERTIFICATION

  • Production saine et sécurisante

  • Commercialisation de fèves de bonne qualité

  • Consommation de produit fini de bonne qualité

  • Augmentation de la valeur ajoutée

  • Protection de l’environnement (utilisation raisonnée de pesticides)

  • Élimination de la main-d’œuvre infantile dans la cacaoculture


Les principaux d fis de la certification
LES PRINCIPAUX DÉFIS DE LA CERTIFICATION

  • Mettre en place une réglementation nationale et internationale en matière de certification

  • Mettre en place un organe national et international de suivi et contrôle de la certification

  • Harmoniser les processus de certification

  • Harmoniser et réduire les coûts de certification


Les principaux d fis de la certification1
LES PRINCIPAUX DÉFIS DE LA CERTIFICATION

  • Définir, harmoniser et faire respecter un barème de primes de certification rentables pour les producteurs

  • Organiser des rencontres entre producteurs et chocolatiers pour permettre des échanges directs sur les réalités et contraintes des uns et les préoccupations réelles des autres.

  • Former les producteurs


Ecabossage le jour m me de la r colte
Ecabossage le jour même de la récolte

  • QUELQUES MÉTHODES DE TRAVAIL RESPECTANT LES NORMES DE LA CERTIFICARION BIOLOGIQUE

  • Fermentation en caisse de bois


Quelques m thodes de travail respectant les normes de la certificarion biologique
QUELQUES MÉTHODES DE TRAVAIL RESPECTANT LES NORMES DE LA CERTIFICARION BIOLOGIQUE

  • Séchage des fèves sur des claies et sous une serre en plastique

  • Brassage fréquent pour avoir un séchage homogène

  • Triage et élimination des impuretés, des fèves défectueuses et des corps étrangers


QUELQUES METHODES DE TRAVAIL RESPECTANT LES NORMES DE LA CERTIFICARION BIOLOGIQUE

  • Conditionnement en sac en polyéthylène

  • Utilisation d’un séchoir amélioré


CONCLUSION CERTIFICARION BIOLOGIQUE


  • La certification serait plus profitable pour le producteur si l’on le mettait au premier plan en établissant un partenariat gagnant-gagnant et que l’on harmonisait les normes et les primes de certification.

  • A l’heure actuelle, la certification profite plus aux ONGs, aux exportateurs et aux chocolatiers.

  • Pour une cacaoculture durable, la certification devrait être synonyme de richesse et non de pauvreté pour les producteurs.


MERCI DE VOTRE si l’on le mettait au premier plan en établissant un partenariat gagnant-gagnant et que l’on harmonisait les normes et les primes de certification.

AIMABLE ATTENTION


ad