Islv direction j m defays responsable du projet m mar chal mons marc demeuse statistiques
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 28

Le projet : caractéristiques générales PowerPoint PPT Presentation


  • 39 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Testing de maitrise du français en Communauté germanophone Rapport intermédiaire du Service Pédagogique du Ministère de la Communauté germanophone en collaboration avec l’ ISLV – ULg Direction: J.-M. Defays Responsable du projet: M. Maréchal et l’Université de Mons: Marc Demeuse (statistiques).

Download Presentation

Le projet : caractéristiques générales

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Islv direction j m defays responsable du projet m mar chal mons marc demeuse statistiques

Testing de maitrise du françaisen Communauté germanophoneRapport intermédiaire du Service Pédagogique du Ministère de la Communauté germanophoneen collaboration avecl’ISLV – ULgDirection: J.-M. DefaysResponsable du projet: M. Maréchalet l’Université de Mons: Marc Demeuse (statistiques)

ISLV Direction: J.-M. DefaysResponsable du projet: M. Maréchal Mons: Marc Demeuse (statistiques)


Le projet caract ristiques g n rales

Le projet : caractéristiques générales

Pour rappel:

Première évaluation externe non certificative (DELF) en mars 2007 dans le cadre de l’élaboration des référentiels de compétences afin de définir les niveaux à atteindre

Testing 2008- 2009:

Début d’une série de tests pour consolider et concrétiser les objectifs poursuivis par les référentiels de compétences:

Constitution d’échantillons représentatifs

Suivi de ces élèves à différents moments de leur scolarité


Le projet caract ristiques g n rales

12/2008

Cohorte 12e secondaireB1

03/2009

Cohorte 26e primaireA2

12/2011

Cohorte 23e secondaireB1

Cohorte 36e primaireA2

06/2012

12/2012

Cohorte 16e secondaireB2

Cohorte 23e secondaire bisB1

12/2013

Cohorte 16e secondaire bisB2

Cohorte 33e secondaireB1

12/2014

Cohorte 33e secondaire bisB1

12/2015

06/2016

Cohorte 26e secondaireB2

Cohorte 26e secondaire bisB2

06/2017

Cohorte 36e secondaireB2

06/2018

06/2019

Cohorte 36e secondaire bisB2


Constitution de l chantillon

Constitution de l’échantillon:

Conformément au référentiel de compétences:

des élèves de la sixième année primaire pour le niveau A2

des élèves de la troisième année secondaire pour le niveau B1

des élèves de la sixième année secondaire pour le niveau B2

Constitution d’un échantillon représentatif pour chaque année d’études, c.à.d. respectivement 220 élèves

Choix des élèves de façon aléatoire et simple en vue de l’analyse quantitative(par Monsieur M. Demeuse, professeur en statistiques à l’Université de Mons)


Constitution de l chantillon1

Constitution de l’échantillon:

Pour le testing en troisième secondaire: pas de nouvel échantillon, mais:

Recherche des élèves dans les 9 écoles secondaires

Réduction de l’échantillon de départ:

24 élèves (11%) ont accumulé un retard d’une année

2 élèves (0,9%) un retard de 2 années

14 élèves (6,4%) ne sont plus scolarisés en Communauté germanophone (ne seront

plus testés)

Echantillon réduit à 182 élèves à tester en décembre 2011:

Pour différentes raisons (maladie, refus, etc.): 19 élèves n’ont passé aucune des 4 épreuves

Pour l’épreuve de production orale: 36 élèves absents

Un élève n’a pas présenté la compréhension orale, la compréhension écrite et l’expression écrite

163 élèves (soit 74% de l’échantillon de départ en mars 2009) ont passé les épreuves de compréhension orale, de compréhension écrite et de production écrite.

83 garçons (50,9%) et 80 filles (49%).

127 élèves (58%) ont passé l’épreuve de production orale

63 (49,6%) garçons et 64 (50,4%) filles.

55,2% des élèves des écoles du nord

44,7% des élèves des écoles du sud


Les r sultats de d cembre 2011

Les résultats de décembre 2011


3 e ann e secondaire

3e année secondaire


Comparaison des r sultats

Comparaison des résultats:


R sultats selon le sexe

Résultats selon le sexe:


Comparaison des r sultats1

Comparaison des résultats:


R sultats suivant la r gion

Résultats suivant la région:


Comparaison des r sultats2

Comparaison des résultats:


R sultats suivant l utilisation du fran ais la maison

Résultats suivant l’utilisation du français à la maison:


Comparaison des r sultats3

Comparaison des résultats:


R sultats suivant le type de l enseignement

Résultats suivant le type de l’enseignement:


R sultats suivant le type de l enseignement1

Résultats suivant le type de l’enseignement:


R sultats suivant le type de l enseignement2

Résultats suivant le type de l’enseignement:


Comparaison des r sultats4

Comparaison des résultats:


Comparaison des r sultats5

Comparaison des résultats:


R sultats bs ti

Résultats BS-TI


Resultate bs ti

Resultate BS-TI


Conclusions

Conclusions:

  • 127 élèves obtiennent en moyenne un résultat global de 51,83 %, ce qui correspond à la réussite d’un niveau B1( niveau fixé pour les élèves à ce moment de leur scolarité selon les référentiels en vigueur en Communauté germanophone)

  • En mars 2009, ces élèves étaient proches du niveau A2, niveau requis en sixième année primaire, avec une moyenne de 43,30% mais ne l’atteignait pas.

  • Le groupe d’élèves de deuxième année de l’enseignement secondaire testé en décembre 2008 au niveau B1 avait un score total de 39,41% et étaient nettement plus faible.


Conclusions1

Conclusions:

Au niveau des résultats pour les quatre compétences:

  • la partie production orale est la mieux réussie (14,55/25),

  • suivie par la compréhension orale (13,76/25)

  • ensuite la production écrite (12,55/25)niveau B1 acquis

  • pour la compréhension écrite (9,86/25)score assez faible, en-dessous des 50%


Conclusions2

Conclusions:

  • En comparant les résultats aux résultats que ce même échantillon d’élèves atteignait en 2009 en sixième année primaire et pour le niveau A2, on peut constater que les résultats s’améliorent pour l’ensemble des quatre compétences et pour le résultat total.

  • En considérant les résultats des élèves testés en décembre 2008 en deuxième secondaire au niveau B1, on constate également une nette amélioration pour chacune des épreuves et pour la moyenne totale.


Conclusions3

Conclusions:

  • Nous pouvons également constater que 17,8% des élèves testés en décembre 2011 réussissent les quatre épreuves, alors qu’en sixième primaire ils n’étaient que 8,26% et en deuxième secondaire 14,09%.

  • En décembre 2011 par contre, il n’y a que 14% des élèves qui ne réussissent aucune des quatre épreuves contre 31,19% en mars 2009 (6ème primaire) et 45,91% en décembre 2008 (2ème secondaire).

  • Ces constatations semblent confirmer l’amélioration générale des compétences des élèves.

  • Les différences entre les résultats des filles et des garçons sont cette fois significatives en faveur des garçons, alors que c’était le contraire en deuxième secondaire en décembre 2009

  • Ces résultats contrastent avec ceux observés en sixième année de l’enseignement primaire où elles n’étaient que minimes et toujours non-significatives.


Conclusions4

CONCLUSIONS

  • Nous pouvons également constater que les élèves qui fréquentent l’enseignement général affichent un meilleur score (57,61%) que les élèves dans l’enseignement technique (46,18%) et professionnel (33,15%).

  • Il faut cependant tenir compte du fait que 64% des élèves de l’échantillon sont dans l’enseignement général, 25% dans le technique et seulement 9,6% dans le professionnel.

  • En plus, ces résultats sont difficilement comparables avec les résultats antérieurs puisque les élèves étaient alors dans l’enseignement primaire ou au premier degré de l’enseignement secondaire où ces formes d’enseignement n’étaient pas d’application.

  • Force est de constater une nouvelle fois, que les élèves qui sont dans les classes bilingues, affichent de bien meilleurs résultats que ceux qui fréquentent les classes germanophones. Mais ici aussi, prudence s’impose puisque la proportion des ces élèves est minime (1 élève sur 12).


Conclusion encourageante

Conclusion encourageante:

  • Par conséquent, on peut constater que les élèves progressent de manière positive et que le niveau à atteindre selon les référentiels, soit le B1, est tout à fait dans la mesure du possible. Il faut y ajouter que les référentiels sont en vigueur depuis 2008 et que nous sommes toujours dans une période de transition.

  • Les résultats seront présentés dans chacune des écoles afin de pouvoir interpréter les résultats avec les professeurs concernés et de rechercher des pistes pour l’enseignement


Le projet caract ristiques g n rales

Les documents seront disponibles sur

www.bildungsserver.be

Schule und Ausbildung  Schulische Ausbildung  PISA, IGLU, DELF  DELF


  • Login