Congr s de l afef 2007
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 18

Congrès de l’AFEF 2007 PowerPoint PPT Presentation


  • 67 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Congrès de l’AFEF 2007. Dr Vincent Leroy Grenoble. Hépatite C Impact de la consommation de cannabis sur la stéatose hépatique. Etude transversale française 315 malades naïfs consécutifs inclus Biopsie hépatique : stéatose marquée : > 30 % Recherche des facteurs associés à la stéatose.

Download Presentation

Congrès de l’AFEF 2007

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Congr s de l afef 2007

Congrès de l’AFEF 2007

Dr Vincent LeroyGrenoble


H patite c impact de la consommation de cannabis sur la st atose h patique

Hépatite CImpact de la consommation de cannabissur la stéatose hépatique

  • Etude transversale française

  • 315 malades naïfs consécutifs inclus

  • Biopsie hépatique : stéatose marquée : > 30 %

  • Recherche des facteurs associés à la stéatose

Analyse multivariée

AFEF 2007 - Abstract CO29, C Hézode


H patite c efficacit du traitement par peg ifn 2a et ribavirine dans la vraie vie tude hepatys

Etude longitudinale multicentrique et prospective

2 101 malades atteints d’hépatite chronique C inclus (naïfs : 70 %)

Hépatite CEfficacité du traitement par Peg-IFN-2a et ribavirine dans la vraie vie : étude HEPATYS

Réponse virologique prolongée

80 %

74 %

80%

70%

59 %

56 %

60%

52 %

50%

40%

30%

20%

10%

0%

Genotype

2

(n=144)

Genotype

3

(n=262)

Genotype

1

(n=432)

Genotype

4

(n=75)

Genotype

5

(n=17)

81 %

90%

71 %

80%

100%

92 %

90%

80 %

70%

59 %

56 %

80%

60%

65 %

63 %

70%

45 %

50%

60%

46 %

40%

50%

40%

30%

30%

20%

20%

10%

10%

0%

0%

< 30 ans

30-40 ans

40-50 ans

50-60 ans

> 60 ans

F0

(n=83)

F1

(n=201)

F2

(n=261)

F3

(n=131)

F4

(n=118)

(n=24)

(n=127)

(n=153)

(n=34)

(n=11)

AFEF 2007 - Abstract CO32, M Bourlière


H patite c efficacit du traitement par peg ifn 2a et ribavirine dans la vraie vie tude hepatys1

Hépatite CEfficacité du traitement par Peg-IFN-2a et ribavirine dans la vraie vie : étude HEPATYS

Facteurs prédictifs de la réponse virologique prolongée

Analyse multivariée

Age(< 40 vs. > 40 ans)

2,0

2,5

Statut thérapeutique(Naïf vs. Non répondeur)

1,6

Score de fibrose(F0-F1-F2 vs. F3-F4)

1,7

Consommation actuelle d'alcool (Non vs. Oui)

3,3

Génotype(2-3 vs.1-4-5-6)

2,0

Charge virale VHC(< 800 000 vs > 800 000 UI/mL)

0

1

10

Odds ratios et intervalles de confiance à 95 %

AFEF 2007 - Abstract CO32, M Bourlière


H patite c impact des troubles psychiatriques sur le traitement de l h patite c

Hépatite CImpact des troubles psychiatriques sur le traitement de l’hépatite C

  • Etude observationnelle multicentrique française (CHEOBS)

  • 1 972 malades VHC+ traités (IFN pégylé + ribavirine)

  • 444 malades ayant des troubles psychiatriques

  • Dépression (n = 232), anxiété (n = 179), schizophrénie (n = 29), bipolaire (n = 7)

Arrêts de traitement

Réponse virologiqueprolongée

Evolution du scorede qualité de vie

P<0,001

10

100

100

53 %

8

90

90

52 %

80

80

6

50 %

70

70

4

48 %

2

60

60

50

50

0

40

40

-2

30

30

-4

-1,5

-6

20

20

10

10

-8

-6,8

0

0

-10

Psy +

Psy -

Psy +

Psy -

Psy +

Psy -

AFEF 2007 - Abstract C26, JP Lang


H patite c traitement d entretien chez les non r pondeurs un essai randomis

Hépatite CTraitement d’entretien chez les non répondeurs : un essai randomisé

  • Etude française multicentrique randomisée (nov 2003-juin 2005)

PEG-IFNα-2a 180 µg/semN = 100

Vitamine E 500 mg x2/jourN = 100

0

48

96 semaines

Sélection  N = 110

Inclusion  N = 106

Traités  N = 105

PEG-IFNα-2a

N = 55

Vitamine E  N = 50

Paires de biopsies  N = 78

AFEF 2007 - Abstract C28, JP Zarski


H patite c traitement d entretien chez les non r pondeurs un essai randomis1

Hépatite CTraitement d’entretien chez les non répondeurs : un essai randomisé

PEG-IFNα-2a (n = 38)

Vitamine E (n = 36)

p = 0.751

p = 0.016

100 %

60 %

53 %

87 %

83 %

45 %

50 %

80 %

40 %

33 %

32 %

60 %

30 %

24 %

40 %

20 %

14 %

17 %

13 %

20 %

10 %

0 %

0 %

Amélioration/Stabilisation

Dégradation

Amélioration

Stabilisation

Dégradation

Fibrose

Activité

AFEF 2007 - Abstract C28, JP Zarski


H patite b r sistances long terme des patients trait s par ent cavir

Hépatite BRésistances à long terme des patients traités par entécavir

  • Résistances à long terme des patients traités par entécavir

    • Etude de la résistance à 4 ans des malades :

Naifs de lamivudine

Lamivudine résistants

100

100

80

80

60

60

39 %

Pourcentage %

Pourcentage (%)

27 %

40

40

11 %

20

20

1 %

<1 %

<1 %

<1 %

<1 %

0

0

An 1

(n = 663)

An 2

(n = 278)

An 3

(n = 149)

An 4

(n = 120)

1ème

(n = 187)

2ème

(n = 146)

3ème

(n = 80)

4ème

(n = 53)

ETVr = LVDr (M204V et L180M) + substitutions T184, S202 et/ou M250

ETVr + Rebond virologique (augmentation ≥ 1 log par rapport au nadir)

Probabilité cumulée* de rebond virologique due à ETVr

AFEF 2007 - Abstract CO34, M Mayer


H patite b traitement par peg ifn 2a et lamivudine ag hbe r sultats 3 ans

Hépatite BTraitement par peg IFN-2a et lamivudine(Ag HBe-) : résultats à 3 ans

  • Etude randomisée, suivi longitudinal à 3 ans

PEGASYS

PEGASYS + LAM

LAM

n = 114

n = 116

n = 85

p = 0.022*

40

p = 0.019*

p = 0.05*

31

31

30

28

30

27

p = 0.023*

25

Patients (%)

18

20

18

15

15

13

10

6

36

35

15

35

31

13

32

9

15

21

15

5

0

ALAT normal

< 20 000 cp/mL

~4 000 UI/mL

< 10 000 cp/mL

~2 000 UI/mL

< 400 cp/mL

<~100 UI/mL

AFEF 2007 - Abstract CO37, P Marcellin


Fibrose facteurs de pr cision de l lastom trie h patique

FibroseFacteurs de précision de l’élastométrie hépatique

  • Etude multicentrique chez 254 malades (hépatite C)

  • Elastométrie hépatique : mesure de dureté hépatique (MDH)

    • médiane de 10 mesures

    • interquartile Range (IQR) : indice de dispersion

  • Corrélation avec le score de fibrose histologique (METAVIR)

  • Seuils utilisés : Castéra et al, Gastroenterology 2005

Discordance (2 stades de fibrose)

40

35

Analyse multivariée :

Ratio IQR/MDH : seule variable

associée à la discordance

30

25

16 %

20

15

6 %

10

5

0

IQR/MDH < 0,2

IQR/MDH >0,2

AFEF 2007 - Abstract C05, G Nkontchou


Fibrose int r t pronostique de l lastom trie h patique au cours de la cirrhose

FibroseIntérêt pronostique de l’élastométrie hépatique au cours de la cirrhose

Combinaison des tests :régression logistique binaire, résultats en AUROC

* Hauteur de la rate (FS) et surface irrégulière (C)

AFEF 2007 - Abstract C015, J Boursier


Fibrose performance des scores de fibrose au cours de l h patite b

FibrosePerformance des scores de fibrose au cours de l’hépatite B

  • 510 malades inclus

  • VHB : n = 255, VHC : n = 255

  • Appariés sur le stade de fibrose (F0F1: 50 %)

  • Fibrotest, Fibromètre, Hépascore

  • Aires de fibrose évaluées par morphométrie

AUROC Fibromètre pour F2F3F4 : VHB = 0,81 vs VHC =0,82

METAVIR F2

VHB

VHC

50

45

40

35

30

% de discordance

25

20

15

10

5

0

F0

F1

F2

F3

F4

VHB

VHC

AFEF 2007 - Abstract C016, V Leroy


Cirrhose int r t pronostique de l lastom trie h patique au cours de la cirrhose

CirrhoseIntérêt pronostique de l’élastométrie hépatique au cours de la cirrhose

  • 100 malades atteints de cirrhose

  • Mesure de l’élasticité hépatique couplée au gradient de pression hépatique

  • Suivi longitudinal de 1 an

  • Complications : hémorragie, ascite, sepsis, transplantation, décès

< 10 mmHg 88 %

100

80

< 21kPa 87 %

p < 0,05

> 10mmHg 48 %

100

60

80

40

> 21kPa 51 %

60

20

40

p < 0,05

0

Jours

100

200

300

20

Gradient de pression

0

Jours

100

200

300

Elasticité hépatique

AFEF 2007 - Abstract C013, C Bureau


R gression de la cirrhose apr s traitement antiviral impact long terme

Régression de la cirrhose après traitement antiviral : impact à long terme

  • 100 malades atteints de cirrhose (VHB : n = 11, VHC : n = 89)

  • Traitement antiviral avec réponse virologique (soutenue : n = 44)

  • Régression de la cirrhose (METAVIR F2) : n = 24

  • Facteurs associés à la régression : TP, plaquettes, RVS

  • Suivi longitudinal moyen de 10 ans

  • Mesure de l’incidence des complications de la cirrhose

Réponse virologique soutenue

Régression de cirrhose

1.0

0.6

Pas de RVS

0.5

0.8

0.4

0.6

0.3

Complications de la cirrhose(% de patients)

Complications de la cirrhose(% de patients)

Pas de régression

0.4

0.2

0.2

0.1

RVS

Régression

0.0

0.0

P = 0,02

P = 0,002

Mois

0

24

48

72

96

120

144

168

192

216

240

Mois

0

24

48

72

96

120

144

168

192

216

240

Nombre à risque

Pas de RVS

RVS

Nombre à risque

Pas de régression

Régression

56

44

55

43

47

40

39

36

31

29

19

19

6

11

2

7

1

3

76

24

74

23

65

22

56

20

44

15

29

9

14

3

8

1

AFEF 2007 - Abstract C025, V Mallet


Quels sont les facteurs de risque de la cirrhose biliaire primitive

Quels sont les facteurs de risque de la cirrhose biliaire primitive?

CBP

Génétiques

Environnementaux

  • 222 malades atteints de CBP (femmes : 89 %; âge 51 ans)

  • 509 témoins appariés

  • Questionnaire standardisé

AFEF 2007 - Abstract C023, C Corpechot


Carcinome h pato cellulaire diminution de l incidence de chc gr ce un traitement b ta bloquant

Carcinome hépato-cellulaireDiminution de l’incidence de CHC grâce à un traitement béta-bloquant ?

  • Etude française non randomisée

  • 96 malades atteints de cirrhose virale C avec varices oesophagiennes

  • Traitement : bétabloquants (n = 52), ligatures (n = 35), aucun (n = 9)

  • Caractéristiques initiales similaires (Child A/B)

  • Suivi moyen : 50 ± 34 mois

Incidence cumulée du CHC

60

Analyse multivariée :

Béta-bloquants : OR = 0,12, p = 0,0003

50

36 %

40

30

11 %

20

10

0

BB+

BB-

AFEF 2007 - Abstract C05, G Nkontchou


Carcinome h pato cellulaire facteurs de risques de r cidive apr s transplantation h patique

Carcinome hépato-cellulaireFacteurs de risques de récidive après transplantation hépatique

  • Etude rétrospective multicentrique française

  • 479 malades transplantés pour CHC entre 1988 et 1998 pour CHC

  • Facteurs associés à la récidive (analyse multivariée)

    • Diamètre de la plus grosse tumeur

    • Degré de différentiation tumorale

    • Nombre de tumeurs

  • Score pronostique : groupes A et B

Récidive

Survie sans récidive

100

p < 0,0001

p < 0,0001

100

90

90

67 %

80

80

70

70

46 %

60

43 %

60

50

50

40

20 %

40

30

30

20

20

10

10

0

0

A

B

A

B

AFEF 2007 - Abstract C03, T Decaens


Carcinome h pato cellulaire am lioration de la survie du chc avanc trait par soraf nib tude sharp

Carcinome hépato-cellulaireamélioration de la survie du CHC avancé traité par sorafénib (étude SHARP)

  • Etude internationale multicentrique randomisée de phase III

  • Sorafénib (inhibiteur oral multicible de tyrosine kinases) vs placebo

  • 602 malades (CHC avancé, cirrhose Child A) randomisés (1/1)

  • Caractéristiques initiales similaires (BLBC C : 80 %)

Médiane de survie

Temps de progression

tumorale

Taux de contrôletumoral

p < 0,001

p < 0,001

p < 0,001

100

10,7

12

12

90

80

10

7,9

10

70

8

43

8

60

5,5

32

50

6

6

40

2,8

4

4

30

20

2

2

10

0

0

0

S

S

S

P

P

P

AFEF 2007 - Abstract C06, JF Blanc


  • Login