Tableau de bord santé et sécurité au travail
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 12

Réalisation : DIRECCTE/SEPES (Service études, prospective, évaluation et statistiques) PowerPoint PPT Presentation


  • 81 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Tableau de bord santé et sécurité au travail. Indicateurs statistiques par département et secteur d’activité (emploi salarié, précarité, accidents du travail, maladies professionnelles). décembre 2011. Réalisation : DIRECCTE/SEPES (Service études, prospective, évaluation et statistiques).

Download Presentation

Réalisation : DIRECCTE/SEPES (Service études, prospective, évaluation et statistiques)

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


R alisation direccte sepes service tudes prospective valuation et statistiques

Tableau de bord santé et sécurité au travail

Indicateurs statistiques par département et secteur d’activité

(emploi salarié, précarité, accidents du travail, maladies professionnelles)

décembre 2011

Réalisation : DIRECCTE/SEPES (Service études, prospective, évaluation et statistiques)


R alisation direccte sepes service tudes prospective valuation et statistiques

Le diaporama qui vous est présenté ne constitue pas une synthèse du document qui vous a été adressé fin novembre.

C’est un ensemble de points de repèresur les différents thèmes qui y sont successivement abordés :

la population,l’emploi,la précarité de l’emploi,les accidents du travail,les maladies professionnelles.

DIRECCTE/SEPES-décembre 2011


R alisation direccte sepes service tudes prospective valuation et statistiques

Population et Emploi : données de cadrage

Nota bene : les données sur la démographie, l’emploi total et l’emploi non salarié, issues du RP Insee 2008, datent d’avant la crise.

  • Démographie entre 2006 et 2008►La population totale s’accroît de 10 000 personnes en 2 ans ► La part des jeunes de moins de 20 ans recule dans les quatre départements, plus rapidement même qu’au niveau France entière► Le taux d’activité global stagne à 71,5 % : la hausse de 0,4 point du taux d’activité des femmes (67,8 %) compense la baisse de 0,5 point de celui des hommes (75,2 %)

Page 1

  • Emploi total Sur la même période 2006-2008, l’emploi total s’accroît de 3 000 actifs.En progression : la construction (+ 2 000 emplois), les services (+ 12 500 emplois)En diminution : l’agriculture (- 3 000 emplois), l’industrie (- 7 500 emplois), le commerce (- 1 000 emplois)

  • dont emploi non salarié (non compris l’agriculture)Moins de 10 % de l’emploi totalSur la période 2006-2008, progression de 2 200 personnesEn développement : la construction (+ 800), les services (+ 2 600)En repli : l’industrie (- 700), le commerce (- 500)

DIRECCTE/SEPES-décembre 2011


R alisation direccte sepes service tudes prospective valuation et statistiques

Population et Emploi : données de cadrage (suite)

  • Emploi salarié

Les établissementsen 2010(source Pôle Emploi) :►Près de 40 000 établissements au total en Bourgogne►43 % des effectifs salariés dans 1 000 établissements de 50 salariés ou plus►Diminution continue du poids relatif des grands établissements de 200 salariés et plus qui ne représentent plus désormais que 17 % de l’emploi régional

Page 1

Les effectifs(source Urssaf) :►Plus de 408 000 salariés (à fin 2010)►En 2010, stabilité de leur nombre (+ 100)►Une progression dans les services (+ 4 400) essentiellement du fait de l’intérim (+ 3 500)►Mais des réductions dans l’industrie (- 3 000), dans la construction (- 900), dans le commerce (- 400)►Depuis le début de la crise, la Nièvre et l’Yonne particulièrement affectées par le repli industriel, notamment dans la métallurgie et la fabrication de machines et équipements (entre fin 2007 et fin 2010, l’industrie recule de 18,2 % dans la Nièvre et de 12,7 % dans l’Yonne)

Page 2

DIRECCTE/SEPES-décembre 2011


R alisation direccte sepes service tudes prospective valuation et statistiques

Précarité : embauches sur CDD et rotation de la main-d'œuvre en 2010Sources : Pôle Emploi / Direccte-MMO

  • Les effets de la crise

► Un net ralentissement des mouvements de main-d’œuvre (136 000 embauches en 2010, 45 000 de moins qu’en 2008)

► Une baisse significative des taux de rotation entre 2008 et 2010

● de 24 % à 18 % dans le secondaire● de 29 % à 18 % dans la construction● de 56 % à 49 % dans le tertiaire

cette tendance est identique dans les quatre départements

► Une évolution dans les modes de recrutement :

● repli des embauches en CDI : leur part dans le total des entrées passe de 29 % à 23 % avec un maximum de 10 points d’écart dans la Nièvre (de 30 % à 20 %)

● recrudescence dans le tertiaire des CDD qui constituent désormais 80 % des recrutements de ce secteur (contre 73 % en 2008)

► Des taux de rotation toujours très élevés dans les industries agro-alimentaires, la chimie, le bois-papier et dans la plupart des grands secteurs du tertiaire (entre 60 % et 100 %) : hôtellerie-restauration, activités pour la santé humaine, éducation, action sociale

► Une rotation plus accentuée dans l’Yonne et en Côte-d’Or que dans les deux autres départements

Page 3

Page 4

Page 5

DIRECCTE/SEPES-décembre 2011


R alisation direccte sepes service tudes prospective valuation et statistiques

Précarité : recours à l’intérim en 2010Sources : Dares / Pôle Emploi / Direccte

  • Après la phase aiguë de la crise

► Un redémarrage rapide de l’intérim (augmentation de 20 % du nombre d’équivalents temps plein (ETP) entre 2009 et 2010), notamment dans l’industrie et le tertiaire

► Cinq principaux utilisateurs en nombre d’ETP:

● la construction (19 % du total)● le transport-entreposage (10 %)● la métallurgie-fab. pdts métal.(9,7 %)● les ind. agro-alimentaires (8,8 %)● la plasturgie (8,3 %)

A eux 5 :56 % de l’intérim28 % de l’emploi salarié

► Un taux de recours régional moyen de 3,3 %, en hausse par rapport à 2009 (2,6 %)

► Les taux de recours à l’intérim les plus élevés dans :

● l’industrie pharmaceutique (10,6 %)● la fabrication d’équipements électriques (7,8 %)● la plasturgie (7,7 %)● le transport-entreposage (6,3 %)● la construction (6,0 %)

Page 6

Page 7

DIRECCTE/SEPES-décembre 2011


R alisation direccte sepes service tudes prospective valuation et statistiques

Précarité : recours à l’intérim en 2010 (suite)Sources : Dares / Pôle Emploi / Direccte

► Liés à la spécificité de la structure industrielle locale, des taux de recours départementaux plus importants qu’en moyenne régionale

Côte-d'Or

● industrie pharmaceutique (11,0 %)● industrie chimique (9,4 %)● métallurgie-fab. prdts métal (7,9 %)● construction ((7,6 %)● transport-entreposage (9,6 %)

Nièvre

● plasturgie (9,4 %)● métallurgie-fab. prdts métal (6,8 %)● industrie chimique (7,1 %)● fab. de matériels de transport (10,2 %)

Page 6

Saône-et-Loire

● fab. de machines et équipements (6,2 %)

Yonne

● fab. équipements électriques (10,3 %)● plasturgie (8,4 %)● ind. agro-alimentaires (11,7 %)● métallurgie-fab. prdts métal fab. (7,4 %)● fab. de matériels de transport (10,9 %)

Page 8

DIRECCTE/SEPES-décembre 2011


R alisation direccte sepes service tudes prospective valuation et statistiques

Les accidents du travail survenus et déclarés en 2010(source Carsat)

Evolution

  • Une augmentation globale du nombre des accidents du travail

►18 059 en 2010 (données provisoires), 17 454 un an auparavant, soit + 3,5 % de hausse en un an

►Une remontée générée par une reprise ponctuelle de l’activité économique

►Dans l’industrie, faible croissance de + 1,2 % du nombre des AT sous l’effet d’un regain de dynamisme dans quelques secteurs productifs

● dégradation nettement perceptible dans la Nièvre et en Saône-et-Loire● forte progression dans l’industrie du bois-papier (Saône-et-Loire notamment), les industries agro-alimentaires (Nièvre et Saône-et-Loire), le textile-habillement-cuir (Côte-d’Or)

►Dans la construction, baisse de – 4,6 % des AT due au repli de l’activité

● recul similaire dans les trois départements de la Côte-d’Or, de la Nièvre et de la Saône-et-Loire (entre – 5 % et – 6 %) mais stabilisation dans l’Yonne

►Dans le tertiaire, augmentation marquante de + 6,9 % des AT dans le sillage de la hausse de l’emploi permanent et surtout intérimaire. Principalement concernées des activités structurantes comme :

● les services aux entreprises dont intérim + 22,2 % (+26,5 % en Côte-d’Or, +108,3 % dans la Nièvre, + 15,7 % en Saône-et-L., +10,7 % dans l’Yonne)● les activités pour la santé humaine (Nièvre, Saône-et-L.,Yonne)● l’action sociale (Saône-et-Loire)● le transport-entreposage (Côte-d’Or)

Page 9

Page 10

Page 11

DIRECCTE/SEPES-décembre 2011


R alisation direccte sepes service tudes prospective valuation et statistiques

Les accidents du travail survenus et déclarés en 2010(source Carsat)

Indemnités journalières et IPP

  • Un volume d’indemnités journalières en recul sensible malgré la hausse du nombre d’accidents

  • 776 250 journées indemnisées en 2010, soit 50 000 de moins qu’en 2009 (- 5,7 %)

  • évolution liée pour partie à une diminution de la gravité relative des accidents en 2010

  • Un recul important (à confirmer) du nombre des accidents du travail graves (reconnaissance d’une IPP)

Page 11

  • 497 en 2010 (données provisoires), 840 en 2009, soit une diminution de - 41 % en un an

  • Les principales activités concernées (par ordre décroissant du nombre correspondant d’AT avec IPP complété d’un indicateur de gravité*)

● construction : 101 AT avec IPP, 2,8 ‰● commerce-réparation automobile : 64″ 0,9 ‰● services (dont intérim) :53 ″ 1,5 ‰● transport-entreposage :37″2,0 ‰● métallurgie-fab. prdts métal :31″1,7 ‰● action sociale-hébergmnt méd. soc :25″0,9 ‰● plasturgie:21″1,8 ‰● fab. machines et équipements :20″2,6 ‰

* Indicateur de gravité : nombre d’AT avec IPP survenus dans un secteur d’activité multiplié par 1000 rapporté à l’effectif salarié du secteur d’activité concerné

  • Une chute spectaculaire (à confirmer) du nombre d’AT avec IPP ≥ à 10 %

DIRECCTE/SEPES-décembre 2011


R alisation direccte sepes service tudes prospective valuation et statistiques

Les accidents du travail survenus et déclarés en 2010(source Carsat)

Eléments matériels

  • Deux causalités d’accidents du travail prépondérantes…

  • la manutention manuelle (34,5 % des AT) dans le commerce-réparation automobile, la construction, l’action sociale-hébergement médico-social, les services y compris l’intérim.258 000 journées indemnisées suite à des accidents de ce type (un tiers du total)

  • les chutes de plain pied (23,1 %) dans les mêmes secteurs.Près de 200 000 journées indemnisées (un quart du total)

Page 12

  • … et en croissance entre 2009 et 2010

  • accidents de plain pied (+12,8 %) particulièrement dans le transport-entreposage, les services (dont l’intérim), l’action sociale

  • manutention manuelle (+2,3 %) dans l’action sociale, les activités pour la santé humaine, les services y compris l’intérim

  • Recul des chutes avec dénivellation

  • 3ème cause d’AT (11,5 %), plus d’un quart dans la construction

  • diminution de - 5,4 % (dans la construction essentiellement)

Page 13

DIRECCTE/SEPES-décembre 2011


R alisation direccte sepes service tudes prospective valuation et statistiques

Les maladies professionnelles déclarées en 2010(source Carsat)

  • Légère augmentation du nombre des maladies professionnelles

  • 1 316 déclarations en 2010 (données provisoires), une hausse de + 2,0 % en un an

  • Stabilité du nombre des affections péri-articulaires qui constituent 86 % des déclarations surtout dans le commerce-réparation automobile, la construction, les IAA et l’action sociale-hébergement médico-social

  • Augmentation du nombre des affections dues à l’amiante et des affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

  • Des secteurs d’activité diversement touchés

  • Pas de dégradation marquée dans l’industrie :

  • Amélioration de la situation dans les IAA

Page 14

  • Mais détérioration dans la plasturgie-caoutchouc-produits minéraux et dans la métallurgie-fabrication de produits métalliques

  • Forte croissance dans la construction

  • Diminution des MP dans le tertiaire

  • Moindre fréquence dans les services aux entreprises (y compris l’intérim)

  • Pas d’évolution dans le commerce-réparation de l’automobile

  • Mais recrudescence dans l’action sociale-hébergement médico-social, l’hébergement-restauration et le transport-entreposage

  • Les journées indemnisées (211 000) en repli de 15 %

DIRECCTE/SEPES-décembre 2011


R alisation direccte sepes service tudes prospective valuation et statistiques

Merci de votre attention

Tous ces informations sont consultables sur notre site internet : www.direccte-bourgogne-sepes.com


  • Login