Architecture des mus es comment le spectateur vient la rencontre des uvres 1 re partie
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 26

Architecture des musées Comment le spectateur vient à la rencontre des œuvres? (1ère partie) PowerPoint PPT Presentation


  • 44 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Architecture des musées Comment le spectateur vient à la rencontre des œuvres? (1ère partie). Avant propos.

Download Presentation

Architecture des musées Comment le spectateur vient à la rencontre des œuvres? (1ère partie)

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Architecture des mus es comment le spectateur vient la rencontre des uvres 1 re partie

Architecture des musesComment le spectateur vient la rencontre des uvres?(1re partie)


Avant propos

Avant propos

Le muse tel quil est envisag partir de la seconde moiti du XXe sicle est la fois une uvre architecturale et artistique et un outil culturel rpondant des fonctions prcises dont entre autre de donner voir des objets et transmettre le plaisir esthtique.

Larchitecture est alors conue comme un signal esthtique dans le contexte paysager ou urbain qui interpelle la curiosit du spectateur.

Le muse nest plus un grenier poussireux, un sanctuaire pour initis mais un lieu culturel ouvert tous, les pouvoirs publics vont tre acteurs de cette dmocratisation du muse.

De nombreuses architectures musales proposent des rencontres originales avec les uvres. Des solutions diffrentes sont labores et proposes par les architectes. Une des premires architectures emblmatiques proposant un type idal du muse dcliner (archtype) est le muse Guggenheim de New York de larchitecte Franck Lloyd Wryght.


Mus e guggenheim new york

Muse Guggenheim New York


Le mus e guggenheim de new york

Le muse Guggenheim de New York

  • Le btiment est construit selon le principe architectural de Franck Lloyd Wright qui affirme que la forme et la fonction ne font qu'un: des formes circulaires qui se superposent, dgageant ainsi un espace d'exposition ininterrompu et courbe,autour d'un vide cylindrique.


Architecture des mus es comment le spectateur vient la rencontre des uvres 1 re partie

La spirale est ainsi cre grce une rampe qui s'tale sur six niveaux autour de la plate-forme centrale du rez-de-chausse o se situe une large fontaine.


Architecture des mus es comment le spectateur vient la rencontre des uvres 1 re partie

A l'entre du muse, un ascenseur permet aux visiteurs de se rendre jusqu'au sommet de la spirale. La circulation l'intrieur se fait autour de la rampe spirale.

La descente des spectateurs vers les diffrents niveaux permet la fois dapprhender toutes les oeuvres exposes mais aussi de bnficier dune vision globale et panoramique de lexposition en apprciant la qualit architecturale. Nous sommes dans une conception architecturale linaire avec un parcours guid.


Franck lloyd wright mus e guggenheim new york

Franck Lloyd WrightMuse Guggenheim, New-York


Architecture des mus es comment le spectateur vient la rencontre des uvres 1 re partie

Le muse tant lui-mme un chef-d'oeuvre architectural et artistique, cette forte prsence habite lespace au point que certains pensent quelle peut dfavoriser l'accrochage des oeuvres d'art exposes et leur visionnement, quen est-il vraiment? Les avis restent partags.


Centre georges pompidou paris

Centre Georges-Pompidou, Paris


Centre national d art et de culture georges pompidou ou centre beaubourg nom du quartier

Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou ou Centre Beaubourg (nom du quartier)

La Collection est l'une des toutes premires au monde consacre l'art du XXe sicle. Plus de 5,3 millions de visiteurs par an, prs de 57 500 uvres recenses en 2006, peinture, sculpture, photographie, cinmatographie ainsi que des oeuvres de nouveaux mdias et d'architecture.


Architecture des mus es comment le spectateur vient la rencontre des uvres 1 re partie

Le 15 juillet 1971, le jury du concours international d'architecture, prsid par Jean Prouv, dcida de retenir, parmi les 681 projets prsents, celui des architectes Renzo Piano et Richard Rogers. Ctait en 1971, trois ans aprs 1968, lpoque des Beatles, nous avions les cheveux longs, et nous hritions de cette poque. Ce projet tait un peu comme un manifeste. a mtonne quon nous ait laiss faire a en plein centre de Paris. a ne mtonne pas quon lait fait, parce quon tait jeune et fou, et jen suis trs fier, mais je ne laurais probablement pas refait aujourdhui. Renzo Piano


Architecture des mus es comment le spectateur vient la rencontre des uvres 1 re partie

Le btiment est en forme de mcano gigantesque orn de chemines de paquebot et de tubulures mtalliques aux couleurs vives. Il sagit dune architecture qui privilgie l'espace intrieur. Les escaliers, les ascenseurs et l'ensemble des conduits d'aration et d'alimentation sont repousss et exhibs l'extrieur, ce qui donne la faade une allusion d're industrielle.

L'architecture du Centre suscite au dpart une vive polmique: canalisations, escaliers lectriques, passerelles mtalliques, tout ce qui est traditionnellement dissimul est ici volontairement montr la vue de tous. Les tripes du btiment sont peintes en quatre couleurs: le vert pour les conduits d'eau, le bleu pour le chauffage et l'aration, le jaune pour l'lectricit, le rouge pour les circulations, les communications et le transport.


Architecture des mus es comment le spectateur vient la rencontre des uvres 1 re partie

Face la Place (piazza), un grand escalier mcanique, diagonal dans son tube de verre entour par des arceaux, offre aux visiteurs une vue imprenable du Vieux Paris.Le btiment se compose de 8 niveaux de 7500 m chacun, dont deux niveaux de sous-sols. Le btiment est conu, partir de la piazza, comme un empilement de grands plateaux libres, dont les cloisonnements pourront tre organiss selon les besoins et voluer dans le temps. Les architectes proposent une architecture qui rpond la volont de crer un lieu vivant pour l'art contemporain et la culture. Chaque niveau forme un vaste plateau, entirement modulable, l'ensemble de la structure porteuse, ainsi que les diffrentes gaines techniques, tant donc rejets la priphrie du btiment.

Aux niveaux 4 et 5, le Muse national dart moderne expose les oeuvres de la collection sur deux grands plateaux libres de plus de 7.000 mtres carrs chacun, relis entre eux par un escalier et des ascenseurs. Enfin au niveau 6, se trouvent les Galeries 1 et 2, o sont organises de grandes monographies dartistes ou des expositions thmatiques pluridisciplinaires.Les grands plateaux crs par les architectes ont permis dorganiser librement ces espaces.


Architecture des mus es comment le spectateur vient la rencontre des uvres 1 re partie

Le mme espace est rinterprt:

1- Alors, la Chine (2003)

2- Architecture non standard (2004)

3- Giuseppe Penone (2004)

4- Bernd et Hilla Becher (2005)

5- Le design aujourdhui (2005)

6- William Klein (2006)

7- Les peintres de la vie moderne (2007)

Sept expositions diffrentes = sept organisations diffrentes de lespace. La libert damnagement intrieur du plateau se vrifie dans cette souplesse dvolution permettant daccueillir les uvres et les spectateurs dans une scnographie constamment renouvele et justement adapte au public la rencontre des uvres.

3

2

1

4

5

6

7


Architecture des mus es comment le spectateur vient la rencontre des uvres 1 re partie

Pour prsenter la collection (cest--dire les uvres qui appartiennent en propre au muse), le choix a t fait den accrocher une slection afin de laisser respirer le plus possible les oeuvres et laisser le public prendre du recul sans gne excessive. En contrepartie, laccrochage est renouvel rgulirement pour donner voir de nouvelles oeuvres chaque fois. Lors de ces accrochages, cest souvent toute lorganisation des espaces qui change : les cloisons sont dplaces, les salles disposes de faon diffrente, certaines pouvant tre fermes par un plafond, lui aussi provisoire.

Larchitecture des grands plateaux permet ainsi une complte modulation des espaces et leur adaptation aux uvres prsentes (tableaux, mais aussi sculptures, photographies, films, installations, etc.).

Ces modifications sont appeles scnographies, chaque exposition donne lieu une rflexion propre. Le centre Georges-Pompidou inaugure une typologie base sur un espace libre ouvert multiples interprtations.


Mus e des arts premiers paris

Muse des arts premiers, Paris


Le mus e des arts premiers quai branly paris architecte jean nouvel

Le Muse des Arts Premiers quai Branly, Paris. Architecte: Jean Nouvel

le muse du quai Branly a ouvert ses portes le 23 juin 2006. Ddi aux arts des Civilisations d'Afrique, d'Asie, d'Ocanie et des Amriques


Mus e des arts premiers

Muse des Arts Premiers

Vue depuis la Tour Eiffel

Le muse se compose de quatre difices (1- btiment Muse, 2- btiment Branly, 3- btiment Auvent et 4- btiment Universit). Les collections sont exposes dans le btiment Muse, les autres accueillant des espaces de recherche, de restauration des uvres ou encore la librairie-boutique ouverte au public.


Architecture des mus es comment le spectateur vient la rencontre des uvres 1 re partie

  • Le btiment

  • Dessin par larchitecte Jean Nouvel, le btiment principal du muse du quai Branly est une vritable passerelle sur pilotis, proposant 10 000 m despaces dexposition, dont 6 500 m permanents et 2 000 m temporaires. Le btiment sera au coeur dun jardin de 1,8 ha, compos notamment de 180 arbres de plus de 15 mtres et de nombreuses espces vgtales, il est protg de la circulation du quai par un mur de verre de 200 mtres de long et de 12 mtres de haut.


Architecture des mus es comment le spectateur vient la rencontre des uvres 1 re partie

Le muse se prsente comme un gros cube multicolore isol des bruits de la ville par une muraille de verre et un mur- jardin. Le btiment Branly est couvert "d'pines colores" qui voquent les couleurs des cubes de la faade Nord. Dans le jardin, un thtre en plein air, dit "thtre de verdure", accueille des animations culturelles de toutes sortes.


Architecture des mus es comment le spectateur vient la rencontre des uvres 1 re partie

Le visiteur accde aux collections par une rampe de 300 mtres. Le plateau d'exposition couvre 4.500 m2, avec une hauteur de plafond de huit mtres. On est accueilli par un impressionnant totem du pays dogon (Mali), la fois homme et femme, qui remonterait au Xe sicle. Ensuite, il ne reste plus qu' se laisser guider en suivant le parcours en forme de labyrinthe, rivire ou serpent, dans une lumire tamise propice la songerie. Ce parcours nous mne d'une rgion l'autre de la plante : l'Ocanie et l'Amrique du sud, l'Insulinde, l'Asie, le Moyen-Orient, l'Afrique, enfin l'Amrique du nord et les Inuits du cercle polaire.

Le parcours est la fois guid et libre. La rivire chemin principal qui serpente dans laxe du muse est borne par des petits murs qui organisent la dambulation du spectateur tout en permettant des sorties sur dautres espaces.


Architecture des mus es comment le spectateur vient la rencontre des uvres 1 re partie

La rivire est sur laxe central du muse, les murets canalisent et proposent des chappes

Les couleurs montrent la rpartition des continents dissmins le long du parcours de la rivire.


Architecture des mus es comment le spectateur vient la rencontre des uvres 1 re partie

Les couleurs chaudes de la galerie d'exposition sont en contraste avec le hall et l'espace d'exposition blancs. Le visiteur passe ainsi d'une ambiance l'autre grce des chemins disposs de faon apparemment alatoire, comme en pleine natureon se laisse porter dans cet espace sans repre, se laissant attirer ici par un collier, l par un masque, plus loin par un morceau d'toffe. L'architecture du btiment, pense par Jean Nouvel, laisse volontairement le visiteur construire son propre parcours en fonction de ses envies, de son humeur. "Le public jeune est trs l'aise avec cette conception d'un muse- banque de donnes o on zappe d'un endroit l'autre.

la Rivire : au coeur du plateau des collections, fil rouge de la visite, le muse propose un parcours unique et original, entirement tactile. Conue pour tous les visiteurs, le parcours de la Rivire est essentiel pour les personnes handicapes (texte en braille, reliefs tactiles et crans adapts).


Architecture des mus es comment le spectateur vient la rencontre des uvres 1 re partie

Jean Nouvel a travaill en collaboration avec huit artistes aborignes australiens (artistes qui vivent et travail dans leurs pays dorigine) pour la cration de fresques sur la faade et les plafonds du btiment de la rue de l'Universit, visibles de l'intrieur comme de l'extrieur. Les parois deviennent une peau sensible et un environnement dpaysant et de forte imprgnation sur le spectateur.


Architecture des mus es comment le spectateur vient la rencontre des uvres 1 re partie

Autour du muse, un jardin dessin par Gilles Clment propose une approche tout en douceur, travers sentiers, passerelles, bassins et collines. Ses 18 000 m sont en accs libre. La tortue, animal mythique dans les croyances animistes et polythistes, est voque dans les formes et couleurs du jardin.


Architecture des mus es comment le spectateur vient la rencontre des uvres 1 re partie

Le mur vgtal, ralis par Patrick Blanc, chercheur du CNRS, sera lune des nombreuses curiosits du muse du quai Branly. Recouvrant le btiment administratif, il est compos de 150 espces venues du monde entier : fleurs, fougres, arbustes et reprsentera le plus grand mur vgtal du monde avec ses 15 000 plantes rparties sur 800 m.


  • Login