Criteres de gravites d une entorse
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 12

CRITERES DE GRAVITES D’UNE ENTORSE PowerPoint PPT Presentation


  • 61 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

CRITERES DE GRAVITES D’UNE ENTORSE. DEFINITIONS ANATOMIQUES. Entorses bénignes = simple distention, élongation ligamentaire sans rupture complète d'un ou plusieurs faisceaux du LLE. Entorses de gravité moyenne = rupture complète du faisceau talo-fibulaire antérieur du LLE.

Download Presentation

CRITERES DE GRAVITES D’UNE ENTORSE

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Criteres de gravites d une entorse

CRITERES DE GRAVITES D’UNE ENTORSE


Definitions anatomiques

DEFINITIONS ANATOMIQUES

  • Entorses bénignes =simple distention,élongation ligamentaire sans rupture complète d'un ou plusieurs faisceaux du LLE.

  • Entorses de gravité moyenne =rupture complète du faisceau talo-fibulaire antérieur du LLE.

  • Entorses graves =rupture des ligaments 

    péronéo-artragalien antérieur et péronéo-calcanéen

    la rupture isolée du ligament péronéo-astragalien antérieur peut être considérée comme une entorse bénigne ou pour certains, comme une entorse de gravité moyenne.


Interroger

INTERROGER

  • Circonstance du trauma

  • Mécanisme lésionnel évocateur en varus équin

  • Délai de la prise en charge

  • Terrain (âge, ATCD, profession, sport)

  • notion de craquement audible,

    de claquement,

    d’un déboitement,

    d’une déchirure,

    d’un écoulement chaud à l’intérieur de la cheville

  • Douleur (EVA) elle peut parfois être syncopale

  • Insomnie

  • Impotence fonctionnelle majeure


Inspecter

INSPECTER

  • Claudication

  • Attitude vicieuse en varus équin

  • Ballottement de la cheville

  • Œdème diffus à la face externe

  • Apparition rapide d’un hématome pré et sous malléolaire externe

    (œuf de pigeon)

  • Il diffuse et donne une échymose


Palper

PALPER

  • Point douleur exquis sur le trajet des 3 faisceaux sans corrélation avec la gravité.

  • éliminer une fracture (malléoles, 5ème métatarsien, os naviculaire) qui conduirait à la pratique immédiate des clichés radiographiques.

  • douleur rétromalléolaire évocatrice d’une lésion voire une luxation des tendons fibulaires que l’on ne rencontre que dans l’entorse grave.


Tests de laxite

TESTS DE LAXITE

La douleur, l’œdème et l’échymose peuvent gêner leur constatation mais ces signes de laxité restent toutefois des éléments essentiels pour determiner la gravité des lésions.

  • Tiroir astragalien antérieur = rupture du faisceau antérieur et donc gravité.

  • Baillement tibio-astragalien en varus forçé

  • Choc astragalien (tiroir transversal)


Demarche clinique

DEMARCHE CLINIQUE

  • Une démarche clinique rigoureuse, utilisant les règles d’Ottawa, s’impose avant toute demande de radiographie.

  • Dans un premier temps, elle évalue cliniquement la possibilité d’une fracture ou d’une lésion associée;

    => Rx si 1 critère d’Ottawa

  • Si pas de complication ou lésion associée

    => second temps clinique = recherche d’une rupture ligamentaire par des tests cliniques dynamiques.

    nouvel examen pratiqué entre le 3ème et le 5ème jour pour apprécier la sévérité effective et ajuster la thérapeutique.


Criteres d ottawa

CRITERES D’OTTAWA

  • Sujet < 18 ans ou > 55 ans

  • Palpation douloureuse du bord post de la malléole

  • Palpation dl de l’os naviculaire

  • Palpation de la base du 5ème métatarsien

  • Impossibilté de faire 4 pas

    L’application de telles règles peut faire diminuer de 20% à 30 % la prescription de radiographies avec une incidence économique évidente.


Imagerie

IMAGERIE

RADIO STANDARD

S’il existe au moins un critère d’Ottawa

Cheville F + P + ¾

Signes indirects d’entorse

Arrachement osseux de la styloïde péronière

Fracture ostéochondrale du dôme astragalien

Fracture de la base du 5ème métatarsien

CLICHES DYNAMIQUES à distance du traumatisme

En tiroir ant > 10 mm

et varus forcé avec baillement externe > 10°

après avoir éliminé une fracture


Criteres de gravites d une entorse

  • ECHOGRAPHIE

    examen de choix (faible coût, accès facile et caractère superficiel des faisceaux ligamentaires)

    œdème d’insertion,

    désinsertion,

    rupture,

    arrachement osseux.

    Mais échographiste expérimenté & matériel performant rarement en urgence.

  • IRM sa fiabilité semble excellente

    Mais faible disponibilité


Criteres de gravite

CRITERES DE GRAVITE

  • Anamnèse

    Violence du traumatisme

    Douleur parfois syncopale

    Notion de craquement ou claquement

    Impotence fonctionnelle immédiate à l’origine d’une claudication

  • clinique

    Oeuf de pigeon, echymose immédiate

    Laxité en varus

    Tiroir antérieur

  • Radio

    Lésions osseuse arrachées

    Tiroir astragalien > 10 mm

    Tiroir en varus équin > 10 °

  • Evolution

    Récidive à distance


Bibliographie

BIBLIOGRAPHIE

  • Portail des facultés de Strasbourg (Professeur François Bonnomet)

  • Portail de la faculté de Grenoble

  • L’ENTORSE DE CHEVILLE AU SERVICE D’URGENCES

    conférence de consensus en médecine d’urgence de la Société Francophone d’Urgences Médicales (SFUM)

    Roanne, 28 avril 1995

  • Polycopié du professeur Neyret


  • Login