Contribution   un r f rentiel d emploi

Contribution un r f rentiel d emploi PowerPoint PPT Presentation


  • 69 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Download Presentation

Contribution un r f rentiel d emploi

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


1. Contribution à un référentiel d’emploi CONSEILLER CONSEILLERE en CREATION et REPRISE d’ENTREPRISE

2. «ENTREPRENDRE QUAND MEME» Référentiel d’emploi d’un : Conseiller, conseillère en création et reprise d’entreprise, accompagnant des publics migrants maghrébins et/ou de BNQ 2

3. Mission générale et cadre   La mission générale   Le conseiller en création et reprise d’entreprise, accompagnant des publics migrants maghrébins et de bas niveaux de qualification, a pour mission de : soutenir des porteurs de projets de création d’entreprises dans la mise en œuvre de leur projet et la mise en place et le développement de leur entreprise, intervenir auprès du porteur de projet, dans la formulation et l‘élaboration de son envie de création d’entreprise, assurer une prestation de conseils, d’aides à la structuration du projet des futurs créateurs et propose sa médiation avec les environnements et acteurs concernés par la création d’entreprise, prendre en compte dans ses apports, la spécificité de son public sur le plan culturel, sa vie sociale et professionnelle et sa capacité à mobiliser des réseaux formels et informels, intervenir en connaissance des enjeux importants pour ce public en terme d’insertion sociale et économique.  Le cadre   Le conseiller assure cette mission, en général, dans des organismes conventionnés avec l’Etat, le Conseil Régional, le Conseil Général dans le cadre de programme et de cahier de charges, pour le développement de la création d’activité. Ces organismes sont en général des associations dont les activités et les publics peuvent être diversifiés, tel que les boutiques de gestion, les organismes de formation, les chambres consulaires, les chambres des métiers. Certains cabinets comptables proposent également des accompagnements à la création d’activité. Ils offrent en général des prestations de proximité pour un accompagnement à la création d’entreprise. La mission nécessite de la part du conseiller une autonomie importante et une grande disponibilité, ainsi que des déplacements réguliers. Elle nécessite une implication particulière par rapport à ce public et fait appel à une veille interculturelle. 3

4. Les spécificités de l’intervention   Le conseiller tient compte de leurs besoins spécifiques et/ou de différences de ce public, par rapport à d’autres porteurs de projet, il :  privilégie les échanges oraux, une reformulation systématique et des temps de synthèse, prévoie des entretiens plus fréquents et des contacts téléphoniques, s’imprègne de leurs préoccupations individuelles pour assurer une bonne relation humaine, tient compte pour les femmes, du poids de leurs situations familiales dans la démarche de création, apprécie les représentations des créateurs handicapés, sur leurs potentialités et contraintes par rapport a la réussite de leur projet de création d’entreprises.   Le conseiller, lors de son accompagnement, entretient une relation de confiance avec le porteur se traduisant en une attention toute particulière et respectueuse des aspects culturels et religieux et les intègre dans l’exploration et la mise en œuvre des étapes de la création. Bien souvent cette relation entraîne a un tutoiement réciproque. En raison, des us et coutumes des personnes migrantes, le conseiller sera sollicité pour dépasser son cadre de référence habituel dans le travail de diagnostic et de montage du projet de création. Pour les travailleurs handicapés cet aspect interculturel est à prendre en compte dans les échanges et les analyses sur la situation de handicap. Tout en ayant une relation d’aide, auprès du porteur de projet, le conseiller doit mettre en œuvre dans toutes ces phases de travail en commun, des modes de fonctionnement créant une participation active et le développement des autonomies de la personne. Ceci participe, dés le début du travail de création d’une entreprise, à sa pérennisation future. 4

5. Nos bases de travail   Le référentiel emploi : Il décrit un ensemble générique de missions, d’activités autour d’une finalité commune en l’occurrence celle de l’accompagnement à la création d’activités. Il introduit des réponses spécifiques par rapport aux besoins et particularités d’un public d’origine maghrébine de première génération. Il fait suite à la réalisation de deux guides, l’un pour les créateurs, l’autre pour les conseillers proposant des conseils et des suggestions dans la réalisation des dix étapes de la création. Ce référentiel emploi est une base pour l’organisation de modules de professionnalisation pour des conseillers et/ou acteurs de la création d’activités.   Les activités : Elles sont décrites en terme d’actions à conduire par le conseillers dans le cadre de leurs différentes missions. Elles concernent principalement les actions d’accompagnement des personnes mais décrivent également les activités nécessaires à l’organisation des séquences de travail avec le public. La rédaction des activités tient compte des situations particulières des migrants et des conditions spécifiques des femmes migrantes et des travailleurs handicapés immigrés. Elles proposent une démarche de participation active des personnes et de développer leurs capacité d’autoévaluation.   Les compétences : La formulation des compétences mises en jeux par les conseillers se réfère à la maîtrise d’une situation et à son traitement de façon efficiente. Dans le domaine professionnel, la compétence sera définie comme un savoir agir résultant de la mobilisation et de l'utilisation efficaces d'un ensemble de ressources internes ou externes dans des situations relevant d'un contexte professionnel. Le Medef définit la compétence comme une "combinaison de connaissances, savoir-faire, expériences et comportements s'exerçant dans un contexte précis". Les compétences sont les savoirs, les savoir-faire mobilisés dans les situations professionnelles rencontrées par rapport un but productif visé. Trois types de compétences sont en jeux : les connaissances, les savoir-faire et les comportements professionnels. Avertissement : Dans la rédaction du référentiel emploi, nous avons retenu les termes de créateur, de porteurs de projets, de conseiller sans ignorer les créatrices, les porteuses de projets et les conseillères pour des raisons de présentation du document. 5

6. Les fonctions rattachées à la mission générale Nous avons défini trois grandes fonctions principales, en se référant à trois grandes étapes travail d’accompagnement, l’une se situant dans une phase d’exploration du projet de création, la seconde dans la mise en œuvre et la concrétisation du projet et la troisième dans un suivi de la réalisation du projet. La seconde présentant également deux temps forts : la vérification et la validation du projet et ensuite la préfiguration de l’entreprise.   Les fonctions principales : Fonction 1 : Assurer le pré accueil des porteurs de projets en amont de l’accompagnement à la création d’activité, comportant 7 missions particulières.   Fonction 2 : Accompagner les créateurs ou les repreneurs d’entreprise dans la vérification et dans la validation de leur projet et les appuyer dans la mise en place de leur entreprise (11 missions particulières).   Cette fonction intègre deux sous fonctions :   - Assurer la vérification et la validation de projets de création et /ou de reprise d’activité (7 missions). - Appuyer et conforter la mise en place de l’entreprise (4 missions).   Fonction 3 : Garantir un suivi post création en développant une stratégie de conseils et d’audits auprès des responsables des entreprises, (6 missions particulières). 6

7. Fonction 1 : Assurer le pré accueil des porteurs de projets en amont de l’accompagnement à la création d’activité 7 missions. 7

8. 8

9. 9

10. 10

11. 11

12. 12

13. 13

14. 14

15. 15

16.   Fonction 2 : Accompagner les créateurs ou les repreneurs d’entreprise dans la vérification et validation de leur projet et les appuyer dans la mise en place de leur entreprise.  Sous fonction : Appuyer et conforter la mise en place de l’entreprise – 4 missions. 16

17. 17

18. Fonction 3 : Garantir un suivi post création en développant une stratégie de conseils et d’audits auprès des responsables des entreprises – 6 missions.  18

19. 19

20. 20

21. 21

  • Login