Histoire de la france r volutionnaire
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 54

Histoire de la France révolutionnaire PowerPoint PPT Presentation


  • 62 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Histoire de la France révolutionnaire. Premier cours : Les origines matérielles de la révolution : la France du XVIIIe siècle. Premier cours :. 1 – Introduction 2 – Société 3 – Le problème fiscal 4 – Système politique 5 – Les déboires de la politique étrangère. 1 – Introduction.

Download Presentation

Histoire de la France révolutionnaire

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Histoire de la france r volutionnaire

Histoire de la France rvolutionnaire

Premier cours:Les origines matrielles de la rvolution: la France du XVIIIe sicle


Premier cours

Premier cours :

1 Introduction

2 Socit

3 Le problme fiscal

4 Systme politique

5 Les dboires de la politique trangre


1 introduction

1 Introduction

  • Le XVIIIe sicle est une priode charnire: deux vnements vont changer la mcanique de socits qui semblaient fonctionner suivant des rgles immuables.

  • Les rvolutions amricaine et franaise vont imposer des institutions, des principes, des concepts qui rgissent encore aujourdhui notre univers politique et social.

  • Sans nier limportance de la rvolution amricaine, les vnements qui dbutent en 1789 en France vont avoir plus dimpact, car aux tats-Unis, le terrain tant vierge, ont peut construire neuf ds le dpart.

  • En France, il faudra avant tout dtruire. Et dabord lordre fodal, non seulement sous ses formes conomiques (dont il ne reste que peu de chose), mais surtout sous ses formes politiques et sociales.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Le monde qui nat en 1789 consacre un changement de paradigme fondamental: la place de lindividu dans le monde ne lui sera plus impose par le hasard de sa naissance, mais par le fruit de ses efforts

  • Lhistoire change aussi car depuis toujours, ce sont les lites qui dterminaient la marche de lhistoire, les peuples ntant alors que le matriau passif avec lequel on faonnait le monde.

  • Ils existaient mais leur destin consistait subir. Avec 1789, les masses populaires font irruption dans lhistoire et dornavant, les peuples nassisteront plus passivement aux vnements : ils vont y participer, les provoquer et les dterminer.

  • On a retenu le 14 juillet 1789 pour marquer le dbut de la rvolution, mais ce jour nest quun pisode de 1789, aboutissement de processus dj anciens: dveloppement conomique, modification des rapports sociaux, alphabtisation, etc.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Ces lments sont lis lessor de la pense critique qui, aprs avoir remis en question lordre divin, va se tourner vers la remise en question de lordre humain, provoquant des changements fondamentaux.

  • Les rvolutionnaires de 1789 sont les hritiers de lhumanisme de la renaissance. D'un point de vue intellectuel, cest partir de celle-ci que commence la rvolution.

  • Si dterminer le dbut de la Rvolution franaise est complexe, il est encore plus difficile den dfinir la fin. Selon les auteurs, elle prend fin diffremment moment et il nexiste pas de convention vidente ce sujet.

  • Ainsi, certains historiens retiennent le 10 thermidor (28 juillet 1794), dautres le 18 brumaire 1799 (9 novembre 1799), dautres enfin, le 14 aot 1815, suivant les sensibilits politiques de chacun. Et la liste pourrait tre allonge bien davantage.


Histoire de la france r volutionnaire

  • On peut considrer que la Rvolution franaise prend fin avec la stabilisation du systme politique et lassagissement des murs politiques, qui survient en 1880, dix aprs la proclamation de la IIIe rpublique, alors que la France fait la paix avec lhritage de 1789: amnistie des communards, adoption du 14 juillet comme fte nationale, de la devise nationale, etc

  • La France connatra dautres crises, mais de faon gnrale, la discussion remplace alors la violence et les relations politiques se pacifient.

  • De mme, en 1880, le systme politique franais trouve un point dquilibre entre les deux notions dont la juxtaposition a entran 1789 et dont la lutte pour la prdominance a rythm lensemble de ce sicle rvolutionnaire: libert et galit.

  • Ainsi, toute la priode 1789-1880, peut tre qualifie dans de sicle rvolutionnaire.


2 soci t

2 Socit

2.1 Dune socit dordres

  • Depuis le Xe sicle, la socit franaise, socit dordres, est compose de trois lments: bellatores, oratores et laboratores, qui ont volu dans leurs fonctions et leurs dnominations pour devenir les ordres de la renaissance, noblesse, clerg et tiers tat.

  • Mme si ces ordres sont trs htrognes, la socit franaise dancien rgime est divise par fonctions et non par richesse, comme dans les socits modernes.

  • Au sein des ordres privilgis, on compte des pauvres, des gens dont le niveau de vie est infrieur la moyenne et celui des membres privilgis de ces ordres privilgis.


Histoire de la france r volutionnaire

  • On trouve des membres du tiers tat plus riche que certains membres des ordres dominants, car ceux-ci dominent politiquement et non conomiquement.

  • Monarchie absolue oblige, le clerg supplante la noblesse. Depuis le concordat de 1516, le catholicisme est religion dtat, malgr lexistence de minorits religieuses. Cette situation confre au clerg un pouvoir dinfluence considrable, dautant quune part de ce clerg est elle-mme issue de la noblesse

  • Garant idologique de la structure politique du royaume, le clerg assure de multiples services publics: laide aux dmunis et aux indigents; lenseignement; les soins de sant et ltat civil.

  • Le clerg franais est dot de ses propres institutions. Dsireux de maintenir son autonomie face au roi et au pape, il dispose de ses propres tribunaux et de ses assembles.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Ces structures lui permettent de demeurer lcart de la socit et de dfendre sa singularit, qui sexprime par ses privilges fiscaux, sa contribution se limitant un don gratuit

  • Lglise est le plus riche propritaire du pays. Environ 10% des terres du royaume lui appartiennent. Cette richesse foncire gnre annuellement environ 100 millions de livres, somme laquelle il faut ajouter prs de 80 millions quelle reoit par le biais de la dme.

  • Dans la France dAncien rgime, lespace public est religieux. Paris, on trouve une cinquantaine de paroisses et prs du quart du territoire de la capitale est occup par les couvents et les monastres.

  • Le temps aussi est catholique, rythm par les ftes chmes, qui sont religieuses, et les grands vnements de la vie naissance, mariage, dcs inconcevables en dehors du cadre religieux.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Cette puissance irrigue le corps social, alors que la foi et la pratique religieuse sont omniprsents: assiduit aux messes dominicales, caractre massif des processions, etc. Si lincroyance, lagnosticisme, le panthisme et lathisme se dveloppent, ces courants demeurent extrmement marginaux et ne concernent quune petite partie de llite intellectuelle.

  • Grce cette puissance sociale, politique, conomique, culturelle et spirituelle, le clerg franais domine le royaume de France.

  • Mais les pouvoirs sont trs mal rpartis et la domination de lglise concerne le haut clerg, dpositaire de la puissance et des privilges globaux de lordre.

  • Le clerg est divis entre les 70000 prtres des 135 diocses du royaume (le clerg sculier) et les 60000 membres, hommes et femmes, des congrgations religieuses (que lon nomme le clerg rgulier).


Histoire de la france r volutionnaire

  • Mais les matres de cet ordre ne sont que 3000: prlats, chanoines des chapitres les plus riches, abbs et suprieurs des couvents et monastres les plus aiss. Dans leur quasi-totalit, ils sont nobles et souvent de haute noblesse, les cadets des grandes familles tant pousss vers lglise pour y faire carrire.

  • Disposant dune grande aisance, ce haut-clerg est critiqu pour son oisivet et ses murs mais il y a une part de clichs, bien que les qualits dadministrateurs y sont plus visibles que la vocation mystique.

  • La grande masse du clerg est issue du milieu paysan et dfend des intrts semblables ceux de ses ouailles, dautant que son revenu ne lui permet pas davoir un niveau de vie significativement suprieur. Logiquement, ce clerg paysan volue au mme rythme que son milieu tout au long du XVIIIe sicle.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Entre les deux, une place de plus en plus importante est occupe par un clerg moyen, issue du tiers tat, dont il partage la relative aisance. Sans tre ncessairement radical, le clerg moyen rclame une place plus grande dans la hirarchie religieuse.

  • Deuxime ordre en importance, la noblesse cherche au long du XVIIIe sicle rcuprer les fonctions quelle a occupes lors des priodes o labsolutisme royal se relchait : elle cherche sa revanche sur Louis XIV.

  • Cette noblesse assez faible numriquement (environ 80000 personnes) rcupre une partie de ses attributions ds lpoque de la rgence de Louis XV et tout au long du sicle, sa puissance se renforce.

  • Plus homogne que le clerg, la noblesse franaise est nanmoins diverse, mme si ses membres ont en commun un sentiment de supriorit qui les distinguent, par leur naissance, leur mode de vie, leur rle historique et politique et leur dsir de maintenir leur suprmatie.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Mais il existe des diffrences marques entre la vieille noblesse et la nouvelle et entre celle des grandes familles et celles de la province.

  • Vers le milieu du sicle, la noblesse contrle encore directement le quart des terres du royaume, malgr le rle de plus en plus important jou dans la production agricole par les paysans propritaires. Cette richesse foncire est la principale source de ses revenus.

  • Mais les droits seigneuriaux sont souvent encore exigs sur les terres que le noble ne possde plus en propre: le cens, les droits de mutation (vente et hritage la mainmorte), les banalits (redevances perues pour lutilisation des quipements de la seigneurie), etc.

  • La hausse de la valeur foncire est doublement bnfique la noblesse. Mais mme lorsque celle-ci baisse, le noble a toujours la possibilit daccrotre la pression fiscale sur les paysans.


Histoire de la france r volutionnaire

  • La premire distinction concerne lanciennet des titres, laquelle ne va pas toujours de pair avec une plus grande aisance. La vieille noblesse, dite dpe, refuse dtre confondue avec la noblesse de robe, dont les membres, anoblis rcemment, ont obtenu leur titre par lachat dun office important ou par le service de ltat.

  • Mais la principale distinction entre les membres de la noblesse concerne la richesse et linfluence sociale.La haute noblesse est compose de quelques milliers de membres de familles prsentes au roi.

  • Avec le retrait du pouvoir absolutiste, elle parvient supplanter les bourgeois la tte des institutions du royaume. Fiers de leur statut et sappuyant sur des fortunes considrables, les membres de la haute noblesse sont peu nombreux simpliquer dans le dveloppement conomique du pays.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Le train de vie de cette haute noblesse est tranger la majorit des nobles, petits hobereaux de province, qui disposent dun domaine parfois devenu trs limit.

  • Sa richesse relative rend le noble de province conservateur et trs attach ses titres, lesquels sont pour beaucoup la seule richesse dont il dispose encore. Comme la haute noblesse, le petite noblesse simplique peu dans le commerce, car ce serait ses yeux dchoir.

  • Le service militaire est souvent la seule alternative pour les jeunes hommes de cette noblesse, surtout avec la loi de 1781, qui rserve la noblesse les grades dofficiers. Mais il va de soi que les fils de la haute noblesse grimpent plus aisment, et plus rapidement, les chelons de la hirarchie militaire.

  • Et puis, il y a le reste. Ce reste, que lon nomme le tiers tat, constitue 98% de la population du royaume.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Sagissant de la quasi-totalit des sujets du roi, le tiers tat est diversifi :on y compte autant les indigents que certains membres de la bourgeoisie, dont la richesse est suprieure celle de la haute noblesse.

  • Ce tiers tat est trs nombreux et il croit tout au long du sicle. On estime gnralement que du dbut la fin du XVIIIe sicle, la population de la France passe de 20 26 millions, ce qui fait du royaume de France ltat le plus peupl dEurope (si on excepte la Russie).

  • Cest aussi une population trs jeune : les moins de 20 ans comptent pour plus du tiers, les plus de 40 ans, pour moins du quart.

  • Cet accroissement nest pas d un baby-boom (dautant que le taux de fertilit semble dcroitre), mais plutt une diminution de la mortalit, ce qui tmoigne de lamlioration des conditions de vie et dhygine, ainsi que des progrs scientifiques.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Cette masse de la population, dont le niveau conomique est trs vari, a cependant une chose en commun: les membres du tiers tat, quils appartiennent la paysannerie misrable ou la riche bourgeoisie industrielle, sont dpourvus de tout pouvoir politique.


Histoire de la france r volutionnaire

2.2 une socit de classes.

  • Les socits modernes se caractrisent par la complexification des rles sociaux et la diversification sociale. Ce processus est entam en Angleterre ds le XVIIe sicle et senclenche en France au cours du XVIIIe sicle.

  • Puisque cest par la division des tches conomiques que survient cette diversification des rles sociaux, elle concerne avant tout les producteurs, cest--dire les membres du tiers tat, et beaucoup moins les ordres suprieurs, qui demeurent lcart des changements provoqus par la premire rvolution industrielle.

  • Sous limpulsion des changements conomiques et dmographiques, le tiers tat se stratifie. Cest autour de la ville et de lurbanisation croissante que ce processus prend place.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Les villes ne sont pas une nouveaut du XVIIIe sicle, mais les mutations agricoles, en augmentant la productivit et la production, ont permis dune socit urbaine de plus en plus importante.

  • Au cours du XVIIIe sicle, la masse critique est atteinte pour permettre certains changements dans les rapports villes-campagnes. Si on ajoute cela les innovations techniques qui prennent alors place, toutes les conditions sont runies pour lmergence de la classe dominante des socits modernes: la bourgeoisie.

  • La population urbaine nest pas homogne. Au sommet, on trouve les grands bourgeois: ngociants, banquiers, dont certains deviennent rentiers, grands industriels.

  • Certains sont plus riches que la haute noblesse, mais ils s'en distinguent par la mentalit, car cest leurs propres forces et leur esprit conome, croient-ils, quils doivent leur fortune, et non leur naissance.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Puis viennent les petits entrepreneurs, dnomination qui regroupe un grand nombre de statuts sociaux et de niveaux de vie, cette classe comprenant autant les propritaires de petites entreprises que les artisans

  • Mais ils ont en commun le dsir dascension sociale et damlioration de leur condition de vie, de sorte que, par la mentalit, ils ressemblent plus la haute bourgeoise quau petit peuple des villes.

  • Viennent ensuite les pauvres, gnralement manuvres ou ouvriers, ou sans-emploi lors des priodes de crise.

  • Malgr laugmentation de ces pauvres urbains, ils ne constituent pas un proltariat au sens moderne, car y on trouve une grande varit de statuts: chambrelan (ouvrier domicile), compagnon rsidant chez son patron, petit propritaire pour qui le travail salari constitue un revenu dappoint, etc.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Cette classe urbaine pauvre partage un statut prcaire, car elle est trs dpendante de la conjoncture conomique. Que survienne une mauvaise rcolte, laugmentation des prix alimentaires provoque invariablement des troubles urbains. On passe ainsi aisment de la pauvret la misre.

  • Malgr les diffrences de classe, la population urbaine partage un environnement commun et une mentalit qui la distingue de lcrasante majorit de la population dune France encore trs majoritairement rurale.

  • En 1780, plus de 75% de la population franaise appartient la paysannerie, de sorte que le tiers tat, cest avant tout cette population paysanne. Mais elle est la force passive de ce tiers tat, les hautes classes urbaines en constituant la force active.

  • Reste lcart des grands bouleversements du sicle elle demeure encore profondment traditionnelle, conservatrice, religieuse et analphabte.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Le cloisonnement qui caractrise la vie paysanne nest gure remis en question par les progrs techniques, car les communications encore trs lentes font que lunivers du paysan se limite essentiellement la rgion ou il vit.

  • Base sur la culture du froment, du seigle et du bl noir, mais aussi de la vigne et de llevage, selon les rgions, lconomie villageoise repose sur une agriculture de subsistance, car pratiquant gnralement lassolement, le rendement agricole demeure faible.

  • Cette faible productivit proccupe les spcialistes des villes, mais ils ne parviennent pas convaincre les paysans de changer leur faon de faire.

  • Dautant que les innovations permettant un dcollage de la productivit ne sont possibles que sur de trs grandes exploitations, ce qui ncessite la formation dun capitalisme agraire, limit la grande rgion du bassin parisien.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Ailleurs, cest lexploitation familiale qui domine. Les statuts dexploitation sont divers: on trouve le fermage, le mtayage ou la proprit personnelle.

  • En 1789, environ la moiti des terres du royaume appartient des familles paysannes. Les paysans qui disposent de suffisamment de terres pour pouvoir vendre des surplus bnficient de la hausse des prix agricoles tout au long du sicle. On les appelle les laboureurs et ils sont trs peu nombreux.

  • Pour les autres, lautarcie est le mode de vie habituel et la misre, lhorizon conomique. Mme pour ceux qui sont propritaires, les charges sont lourdes: taille royale, dmes ecclsiastiques et charges seigneuriales amputent svrement un revenu trs modeste.

  • Ils arrivent vivre lorsque la rcolte est bonne, mais sinon, cest la misre. Lorsquil ne peut trouver un salaire dappoint dans les petites industries rurales, le paysan en est rduit la mendicit et au vagabondage.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Cette condition conomique pnible constitue un terreau de choix pour lclosion de troubles dans les campagnes, qui de strictement conomiques peuvent aisment devenir politiques.

  • La paysannerie en a contre la taille royale, mais surtout contre les charges seigneuriales qui ont perdu leur raison dtre et sont perues comme autant d'avatars dun servage qui a pour lessentiel dispart. De sorte que la colre paysanne se tourne gnralement contre les seigneurs, non contre le roi.


3 le probl me fiscal

3 Le problme fiscal

3.1 Un systme dsquilibr

  • Si le pouvoir politique est de plus en plus contest, ce nest pas uniquement cause de son aspect anachronique, mais aussi cause son inefficacit conomique. Les ides nouvelles se rpandent dautant plus facilement quelles critiquent un royaume en piteux tat du point de vue financier.

  • Ceci nest pas une nouveaut pour la France. Mais au XVIIIe sicle, les besoins se multiplient, alors que les sources de revenus se tarissent: lourdement endett, ltat franais de plus en plus de difficults obtenir de largent par des emprunts et les possibilits de pressions fiscales sont aussi limites car les plus fortuns ne contribuent presque pas aux finances de ltat.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Le clerg contribue par le biais de son don gratuit quil verse annuellement ltat, mais comme cest lui-mme qui en dtermine le montant, cette source de revenus est plutt instable.

  • Ce dsquilibre fiscal est dautant plus insupportable que le payeur ne bnficie daucun retour sur les impts quil est le seul payer : les dpenses du royaume sont consacres pour lessentiel deux secteurs, soit lentretien dune arme plthorique et le fonctionnement dun tat qui se centralise et se bureaucratise.

  • Et il y a aussi bien sr les dpenses de la cour. Elles ne sont pas en fait particulirement leves, soit de 2% 5% du budget de ltat, selon les sources.

  • Mme si ces dpenses ne sont pas normes, elles apparaissent aux yeux de la population parfaitement futiles et inutiles et mettent en vidence le caractre parasitaire de la noblesse.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Si la chose est peu prs tolrable en priode de faste, lorsque la situation conomique se dtriore et que la disette frappe les campagnes et les villes, ces dpenses deviennent bien sr insupportables.

  • Si on ajoute ces dpenses ordinaires les cots dune politique trangre inefficace et des guerres infructueuses, la situation financire du royaume est plutt proccupante.

  • Do les multiples tentatives de rsoudre ce problme chronique de financement, dont les consquences politiques sont videntes, car lingalit fiscale contribue au discrdit du systme.


Histoire de la france r volutionnaire

3.2 Tentatives de solutions

  • Philipe dOrlans, rgent partir de 1715, ne peut remettre en question lassiette fiscale : il nest que rgent et pour asseoir son autorit, il a besoin de la noblesse.

  • De toute faon, il vient de remettre cette dernire les moyens de sopposer toutes rformes fiscales qui lui seraient dsavantageuses en redonnant aux parlements leurs pouvoirs de remontrance et il a aussi besoin de lappui de la bourgeoisie et du peuple.

  • Il doit donc tre imaginatif: il confie alors lcossais John Law la fondation dune Banque gnrale, sur le modle des banques hollandaise et anglaise, qui recourt lmission de papier-monnaie.

  • Sinspirant des mmes tats, en 1717, Law fonde la Compagnie dOccident, qui deviendra la Compagnie franaise des Indes en 1719, laquelle obtient du rgent le monopole du commerce colonial du royaume.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Ces initiatives auraient pu fonctionner si lconomie franaise avait t comparable aux conomies anglaises et hollandaises. Mais en France, la richesse est foncire ou lie la rente et aux revenus que la noblesse tire de son statut et de son rle dans ltat. Elle est peu mobile et ses dtenteurs sont aussi plus conservateurs.

  • Quand Law devient en 1720 contrleur gnral des finances, la noblesse retire ses avoirs de la banque, entranant leffondrement du cours de la monnaie et la faillite de la Compagnie. Law dut alors quitter la France.

  • Malgr le coup de fouet donn lconomie marchande par ces initiatives, un coup svre fut port lconomie du pays, car nombreux sont les rentiers qui dclarrent faillite. Par voie de consquence, limpact politique fut galement important, car on reprocha au gouvernement dtre responsable de la situation.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Mais la crise eut du bon pour les finances de ltat, car une partie considrable des dettes de la couronne se trouvait entre les mains de la bourgeoisie nationale rentire et la vague de faillites dont elle fut victime permit ltat deffacer une part importante de ses dettes.

  • Au dbut du rgne de Louis XV, la situation samliora, grce au dveloppement de lconomie nationale et au commerce tranger, alors que les dpenses taient mieux contrles. Pendant ses 15 annes de gouvernement, Fleury vita les aventures lextrieur, permettant lconomie de se dvelopper et aux revenus de ltat de crotre.

  • Mais partir des dbuts des annes 1740, la France recommena simpliquer en Europe et les guerres couteuses quelle mena entranrent une dtrioration de la situation conomique et des finances de ltat.


Histoire de la france r volutionnaire

  • En 1749, par ldit de Marly, le roi tenta de mettre un impt dit du vingtime, contraignant tous les sujets du royaume verser au trsor 5% de leurs revenus.

  • Le rejet de cette mesure par les parlements et les tats provinciaux fut unanime, obligeant le roi recourir de nombreux lits de justice. Mais lopposition ne dsarmait pas et le gouvernement dut finalement reculer: il dispensa dabord le clerg (1751), puis la noblesse.

  • Le problme des finances ntant pas rgl, cest encore le tiers tat qui copa, alors que la taille, impt ordinaire dont taient dispenss les ordres privilgis, fut considrablement augmente.

  • Louis XV revint la charge en 1771. Le chancelier Maupeou supprima les parlements, ordonna larrestation des parlementaires et nationalisa leurs charges. Il put satteler la rforme fiscale : limpt du vingtime fut restaur et les exemptions fiscales abolies. Jusquen 1774, le gouvernement et les mains libres.


Histoire de la france r volutionnaire

  • La mort de Louis XV, larrive sur le trne de son petit-fils et le rappel des parlements entrana un retour aux conditions davant 1771. Tous les ministres qui se succderont alors buteront sur le mme problme, soit le refus des parlements de consentir de nouveaux impts.

  • Necker, qui succda Turgot de 1776 1781, recourut massivement lemprunt. Ses tentatives de remise en question de lordre fiscal chourent et il fut renvoy aprs avoir dans son Compte rendu au roi dnonc les abus de la noblesse.

  • Calonne, lun des ministres qui succda Necker, dveloppa une mthode fort simple: pour donner confiance aux prteurs, il fallait donner lillusion de la richesse et pour cela, dpenser, en profitant du fait que lconomie croissait alors, conscutivement la fin de la guerre et au dveloppement conomique.


Histoire de la france r volutionnaire

  • La mthode fonctionna un temps: les besoins immdiats purent tre combls, mais moyen terme, le dficit se creusa, les dpenses courantes tant alors alourdies par les paiements dintrts sur les dettes.

  • Il fallut revenir la rforme fiscale. Deux annes de discussions infructueuses convainquirent Louis XVI convoquer en 1787 une assemble de notables, compose de reprsentants des trois ordres, dans le but de court-circuiter les parlements.

  • Mais cette assemble se dclara impuissante donner son accord, refusant doutrepasser les prrogatives des parlements. Le roi tenta dimposer un lit de justice au parlement de Paris, provoquant une violente raction des institutions, appuyes par la population.

  • Afin de rgler la question, les parlements rclamrent la convocation des tats gnraux. Sans le moindre enthousiasme, Louis XVI y consentit le 16 aot, avant de rappeler Necker au ministre.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Laristocratie crut alors avoir remport la bataille: le problme fiscal ne serait plus du ressort exclusif du roi. Cest ce que lon a nomm dans lhistoriographie la rvolte des ordres.


4 syst me politique

4 Systme politique

4.1 Labsolutisme puis

  • La mort de Louis XIV marque dune certaine faon la fin de labsolutisme : la monarchie se poursuit, et elle demeure absolue, mais les forces politiques crases par le Roi-Soleil reprennent de la vigueur.

  • Un trne absolu requiert un roi absolu. Or, Louis XIV ne laisse sa mort comme hritier quun arrire-petit-fils. Une rgence devra donc sexercer jusqu la majorit du monarque, situation idale pour la noblesse avide de reprendre une partie de son ascendance politique.

  • Dautant que le rgent, Philippe dOrlans, cousin du roi dfunt, tranche singulirement avec ce dernier quant son mode de vie.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Le roi faisait peu confiance ce cousin et son testament encadrait cette rgence trs strictement : autour de Philippe, un conseil devant lpauler tait constitu. La situation dplait au rgent, dautant que lun des btards de Louis, fait prince du sang par son pre, est charg de lducation du monarque.

  • La situation va pousser le rgent permettre lapparition dune premire brche dans labsolutisme : Philippe propose au parlement de Paris de casser le testament du roi en change du droit de remontrance dont le Roi-Soleil lavait priv et les parlementaires retrouvent leurs pouvoirs de contrle et dopposition.

  • Louis XIV choisissait son chef de gouvernement au sein de la bourgeoisie; Philippe prfre concder des pouvoirs la vieille noblesse en crant des Conseils dirigs par des membres des vieilles familles princires. Mme si ds 1718, on reviendra lancienne pratique, cest une autre fissure dans ldifice absolutiste.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Dans la population aussi, le pouvoir politique commence tre contest plus ouvertement. Il nest dabord question que des lites intellectuelles et il ne sagit pas dune contestation du roi, mais le pouvoir est alors occup par un rgent, ce qui rend les critiques plus faciles, mme si elles demeurent tout aussi interdites.

  • Quand Louis XV dcide de gouverner lui-mme, rien nest jou. Certes, le pouvoir absolu est battu en brche, mais rien nexclut alors une volution politique vers une monarchie constitutionnelle, surtout que lAngleterre est alors le modle pour de nombreux membres de llite.

  • Le dbut du rgne se passe assez bien: peu de guerres, de bonnes rcoltes, une lente amlioration de la gestion du territoire permettent la misre de reculer.

  • Trois dates permettent de montrer lvolution de lopinion lendroit du roi : en 1744, Louis XV tombe malade Metz et on assiste des milliers de messes sur le territoire, o lon prie pour le rtablissement du roi.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Mais 13 ans plus tard, lorsque Damien tentera dassassiner le roi, on ne note aucune motion de ce genre. Et enfin, en 1774, on ne compte que trois messes pour le rtablissement du roi, nouveau malade.

  • Avec larrive sur le trne de Louis XVI, le discrdit entourant la monarchie saccrot. Ce nest pas tant le systme qui est contest que lhomme qui le reprsente.

  • Si les rumeurs et les bruits circulant concernant les incapacits sexuelles du monarque ne sont pas la cause de ce discrdit, leur existence tmoigne de la dsacralisation du personnage.

  • Si Louis XVI na rien dun despote, cest un roi trs attach son autorit et aux institutions et coutumes sur lesquelles elle repose.

  • Lesprit rformateur qui souffle la fin du sicle en France est compltement tranger cet homme passionn de chasse et de bricolage, occupation juge peu noble pour un homme de son tat.


Histoire de la france r volutionnaire

  • La prsence de Marie-Antoinette narrange rien. Pour la population, lAutriche est un tat ennemi depuis longtemps et la haine du pays se retourne aisment contre celle sur qui on rpand des ragots et des rumeurs.

  • La reine joue pour lopinion publique le rle de bouc missaire commode et fait lobjet dune dtestation trs rpandue, affaiblissant dautant lautorit du couple royal, car les libelles dont elle est lobjet sont trs diffuss et trs lus par une population.

  • Alors que la population sintresse de plus en plus aux nouvelles ides, le roi reste camp sur ses positions et refuse de remettre en question son pouvoir.

  • Ce parti philosophique, comme on le nomme souvent dans lhistoriographie, est victime de la rpression de ltat: en 1749, Diderot est emprisonn et en 1752, les deux premiers tomes de lEncyclopdie sont interdits de parutions.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Loin de faire taire les opposants, ces mesures de rpression accroissent lintrt et la sympathie du public. Dautant que personne parmi ces penseurs nappelle une rvolution violente ou mme ( lexception notable de Rousseau) un renversement de lordre social.

  • Le matre mot de la grande majorit de ces penseurs est celui de libert, pas encore dgalit. Il sagit dun courant bourgeois, non dun mouvement des plus pauvres de la socit.

  • Et ce parti philosophique pse d'autant plus sur lvolution de lopinion que sa contestation de la monarchie absolue rencontre celle que conduisent les parlementaires.


Histoire de la france r volutionnaire

4.2 La monte des contre-pouvoirs

  • Tout au long du sicle, lopposition des parlements ne cesse de crotre : quils dfendent ce quils considrent comme les intrts gnraux de la nation ou leurs intrts propres, ds le moment o Philippe les ressuscite, ils sempressent de prendre leur revanche sur un systme absolutiste qui les a marginaliss.

  • Mais cest surtout la question fiscale qui sert de cristallisation ce conflit. Malgr leurs dsirs de se prsenter comme les dfenseurs du peuple, les parlementaires sont soucieux de leurs intrts : la majorit dentre eux sont issus du tiers tat, dont ils se sont affranchis par lacquisition dune charge.

  • La tentative de Maupeou aurait pu aboutir, net t la volte-face de Louis XVI son avnement. Loin davoir t brise, la volont des parlementaires sen trouva fortifi.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Au-del de la question fiscale, cest labsolutisme du pouvoir royal qui est remis en question. Ce que les Parlements rclamaient, ctait limputabilit et donc, la fin de labsolutisme.

  • En insistant sur le caractre traditionnel de leurs prrogatives, les parlements soulignaient que leur lgitimit ntait pas infrieure celle du monarque, position dj rvolutionnaire.

  • Cette rvolte aurait pu se limiter une querelle de juridiction, mais le climat gnral ne sy prte pas et mme en faisant des concessions ses parlements, Louis XVI naurait satisfait quune partie de lopinion.

  • Cette opinion se trouve reprsente au sein dune institution informelle que lon nomme le Parti national. Ce nest pas une organisation partisane au sens contemporain, mais plutt une vague coalition de groupes trs varis travers le pays, coordonne par un comit de 30 membres, issus du tiers tat.


Histoire de la france r volutionnaire

  • La force de ce mouvement tient au fait que son idologie progressiste rallie une part non ngligeable de reprsentants des ordres privilgis, comme La Fayette, le duc de La Rochefoucauld, le comte de Mirabeau et labb Sieys. Ce parti est en fait la concrtisation des courants philosophiques qui traversent le sicle.

  • Son moteur de diffusion, ce sont les clubs qui se multiplient, particulirement partir de 1788 et qui trouvent dans les quelques 600 ou 700 cafs de la capitale les lieux de rencontre ncessaires lchange des ides. Ces clubs sont aussi prsents dans les campagnes et stablissent ainsi peu peu des liens, des solidarits un peu partout sur le territoire franais.

  • Le quartier du Palais-Royal Paris est le principal centre deffervescence. Cest aussi le lieu de rsidence du duc dOrlans, cousin du roi et figure importante dun libralisme aristocratique.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Ce foisonnement qui a donn naissance lide (au mythe?) dun complot orlaniste, visant le remplacement de la dynastie des Bourbons, enfonce dans son conservatisme, par la branche cadette des Orlans.

  • Peu dlments tendent dmontrer un complot de cet ordre, mme si on devait trouver Paris des gens soutenant lide, entre autres au sein des loges maonniques, dont Philipe dOrlans tait lui-mme grand matre depuis 1773.

  • Cette prsence maonnique a donn naissance une interprtation de la rvolution comme aboutissement dun complot. Pas de preuve, mais on ne peut nier que la Franc-maonnerie tait lun des ciments du parti national.

  • Linfluence de ce parti permet Necker dobtenir du roi le doublement des membres du tiers tat aux tats gnraux venir, mais le maintien du vote par ordre vient rduire peu de chose cette concession.


5 les d boires de la politique trang re

5 Les dboires de la politique trangre

  • La politique trangre de Louis XIV navait pas t sans taches: ses guerres couteuses, handicaprent le dveloppement conomique et provoqurent morts et destructions innombrables. Mais mme si certaines de ces guerres ne furent pas couronnes de succs, elles permirent la France de simposer dans le monde.

  • La politique trangre de ses successeurs apparait chaotique et infructueuse, sans pour autant tre moins couteuse. Mais compte tenu du statut quoccupe la France en 1715, le contraire aurait t surprenant, car lensemble de lEurope regarde le pays avec inquitude.

  • Les guerres menes au cours du XVIIIe sicle vont se solder par un affaiblissement du pays sur la scne internationale, tout en grevant les finances de ltat.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Cela contribua aussi la dsaffection de la population envers le rgime. Car cest une chose de payer pour une arme qui triomphe et qui, en permettant lexpansion de lempire, permet lexpansion conomique; cen est une autre de payer pour une arme dfaite constamment.

  • Cest ainsi que la dsastreuse politique trangre de Louis XV et de Louis XVI, va contribuer laffaiblissement du rgime, entranant des difficults financires considrables et une perte de prestige dans la population.

  • Si la guerre de la Quadruple Alliance (1718-1720) napporte pas de grands changements sur lchiquier europen, les guerres qui dbutent avec la Guerre de succession de Pologne (qui voit par ailleurs le rattachement de la Lorraine), jusqu la Guerre de Sept-Ans (1756-1763), ont un impact beaucoup plus important.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Dabord, elles voient un renversement dalliance mal compris, alors que la France se dtourne de lAngleterre et de la Prusse, deux tats apprcis par lopinion du, qui voit dans la premire le phare du libralisme politique et conomique, et dans la seconde, le modle du despotisme clair.

  • De guerre en guerre, la France se rapproche de lAutriche, considre comme lennemi hrditaire et contre laquelle elle sest battue pendant de longs sicles. De plus, la couronne autrichienne est vue comme le plus solide rempart du conservatisme et de lautocratie. De sorte quavant mme le dbut de la Guerre de Sept Ans, lopinion franaise divorait davec le rgime dans le domaine de la politique trangre.

  • Lors de la Guerre de succession dAutriche (1741-1748), quelquefois qualifi de premire guerre de sept ans, la France, oppose lAngleterre, aux Pays-Bas et lAutriche, est le principal alli du roi de Prusse.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Cette guerre couteuse naura pour consquence, et malgr les victoires terrestres de la France contre lAutriche et le match nul sur les mers contre lAngleterre, que le renforcement de la puissance de la Prusse, alors que la France ny gagnera que peu de choses, car par le trait dAix-la-Chapelle de 1748, elle restitue les territoires occups lAutriche.

  • La guerre de Sept Ans va peser lourdement sur le destin de la France. En plus du mcontentement quelle provoque, elle se solde par une srie de catastrophes militaires qui dtruisent lempire franais qui, par le trait de Paris, se voit contraint dabandonner pratiquement lAmrique (cession du Canada) et les territoires indiens, ne conservant que quelques petits territoires ici et l.

  • Si le territoire de la mtropole est peu concern par cette guerre, le trait de Paris marque un changement fondamental en Europe, car la France nest plus alors la premire puissance du monde.


Histoire de la france r volutionnaire

  • LAngleterre voit souvrir les mers et les continents, ce qui lui permettra dtablir sa domination, alors que la France rentrera dans ses terres, panser ses blessures.

  • En fait, le seul point positif de la politique trangre franaise au XVIIIe sicle sera sa victoire contre les rvolts corses en 1769.

  • La France saisira loccasion de sa revanche contre lAngleterre en simpliquant dans le conflit qui loppose ses colonies amricaines partir de 1776.

  • Lopinion est favorable cette guerre, autant les libraux, qui voient dans les indpendantistes amricains, comme Franklin, les champions des ides nouvelles, que chez les conservateurs, pour qui il sagit avant tout de venger laffront du trait de Paris.

  • La France se gardera dans un premier temps de dclarer la guerre au Royaume de Grande-Bretagne, simpliquant par un soutien financier et matriel.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Cette position ne sera pas tenable long terme et la France se trouvera implique militairement dans le conflit partir de 1778, la guerre entre les deux rivaux stendant par la suite aux Antilles et locan Indien.

  • Mais la France, dont le rle dans la victoire des indpendantistes amricains ne doit pas tre, obtiendra peu de chose de ce conflit auquel met fin le trait de Paris de septembre 1783: quelques territoires rcuprs en Asie, en Amrique et en Afrique, ainsi que certains droits commerciaux

  • Mme si sur le plan moral et diplomatique la victoire des coalises est importante, ces quelques gains ne compensent pas les couts exorbitants du conflit, valus de 1 3 milliards de livres.

  • Cest entre autres cause de ces dpenses que le problme fiscal devient incontournable. ce titre, la guerre dindpendance a jou un rle dans le processus rvolutionnaire en France.


Histoire de la france r volutionnaire

  • Autre consquence, moins vidente, mais tout aussi importante: la propagation encore plus grande des idaux libraux dfendus par les Amricains, qui pntrent alors dautant mieux en France quils sont ports par les hros de cette guerre de revanche nationale, dont le marquis de La Fayette.


  • Login