Des nouvelles substances psycho actives en belgique
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 26

Des nouvelles substances psycho-actives en Belgique PowerPoint PPT Presentation


  • 50 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Des nouvelles substances psycho-actives en Belgique. Définitions. Les drogues illégales classiques (cocaïne, (meth)amphétamine, héroïne, LSD, cannabis, …) “Designer drugs”  drogues de synthèse (eg. années 80: MDMA) “Smart drugs”  eg. « herbal ecstacy » (années 90)

Download Presentation

Des nouvelles substances psycho-actives en Belgique

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Des nouvelles substances psycho actives en belgique

Des nouvelles substances psycho-actives en Belgique


D finitions

Définitions

  • Les drogues illégales classiques (cocaïne, (meth)amphétamine, héroïne, LSD, cannabis, …)

  • “Designer drugs”  drogues de synthèse (eg. années 80: MDMA)

  • “Smart drugs”  eg. « herbal ecstacy » (années 90)

  • Aujourd’hui: Nouvelles substances psychoactives (NPS) / ”legal highs”

     Adaptations sur la structure chimique de base, spécifiquement pour contourner la législation


1 introduction consommation de drogues en belgique

1. Introduction: Consommation de drogues en Belgique


Usage de drogues ill gales en belgique la population g n rale

Usage de drogues illégales en Belgique: la population générale

Source: Gisle L, 2010. La consommation de drogues illégales (Enquête de santé Belgique, 2008)

  • Consommation de drogues illégales:

    • Le cannabis reste le plus populaire

    • Usage cocaïne/ecstasy/amphétamine: le plus élevé chez les 15-34 ans

    • Usage d’héroïne = faible (0.1 – 0.4%)


2 nouvelles substances psychoactives nps

2. Nouvelles substances psychoactives(NPS)


Nouvelles drogues psychoactives d finitions

Nouvelles drogues psychoactives: définitions

  • Différents termes: ‘legal highs’, ‘designer drugs’, ‘smart drugs’, ‘sels de bain’, ‘spice’, ‘K2’, ‘research chemicals’, …

  •  nouvelles substances psychoactives (NPS) (contrairement aux drogues ‘classiques’ telles que la cocaïne, l’héroïne, …)

  • Spécialement conçues pour contourner la législation

  • Essayent d’être une alternative légale au MDMA, à la cocaïne, au cannabis, …

  • Vendues comme “à usage non-humain“, stratégie de marketing!

  • Nouvelles substances: pas encore évaluées scientifiquement  effets secondaires, toxicité à long terme = inconnus

    • L’utilisateur est lui-même l’animal de laboratoire!!


Nouvelles drogues de synth se en belgique

Nouvelles drogues de synthèse en Belgique

 Chaque année, plus de nouvelles substances psychoactives détectées:

 43 nouvelles substances psychoactives en Belgique en 2011

 71 NPS en 2012!

Source: BEWSD database, 2013


Nouvelles substances psychoactives en belgique

Nouvelles substances psychoactives en Belgique

  • 2 grands groupes:

    • Cannabinoïdes synthétiques, appelés ‘mélange d’épices’ (‘Spice’): vendus comme alternatives légales pour le cannabis; mais!: effet psychoactif beaucoup plus fort que le cannabis « naturel »

    • Cathinones synthétiques et dérivés d’amphétamines (‘sels de bain’): vendus comme alternatives légales pour le MDMA, les amphétamines, … mais!: effets secondaires/interactions avec des autres drogues/médicaments inconnus!! (e.g. la 4-méthylamphétamine: interaction avec l’amphétamine a causé 6 morts en Belgique)

  • Problème: beaucoup de ces substances ne sont pas (encore) illégales!

  • Vente libre sur l’internet, dans des smart shops, …

  • L’apparition de ces substances en Belgique est suivie par le

  • Belgian Early Warning System on Drugs (BEWSD)

Source: BEWSD, National report EMCDDA, 2013


Nouvelles substances psychoactives exemples

Nouvelles substances psychoactives: exemples

Cannabinoïdes de synthèse Cathinones/”sels de bain”

  • Emballages attractifs (stratégie de marketing)

  • L’attention est portée surlecaractère légal

  • Les produits ne sont pas innocents, même dangereux!


Usage de drogues en belgique milieu festif

Usage de drogues en Belgique: milieu festif

  • Le cannabis, ecstacy et cocaïne sont très populaires

  • L’usage des smartdrugs/nouvelles substances psychoactives (NPS) = limité!

  • Prévalence plus élevée dans les milieux festifs:

    • 7 % ont consommé au moins 1 fois des ‘smartdrugs/NPS’


L usage des nouvelles substances psychoactives en belgique

L’usage des nouvelles substances psychoactives en Belgique

  • Tranche d'âge: 15-24 ans

  • Résultat: 4% des jeunes en Belgique ont déjà utilisé un « NPS »

  • << la moyenne européenne (4.8%)

  • Dans l’UE: Surtout des jeunes plus vieux (19-24 ans)

  • Ces substances sont obtenues via des amis (73.3%), dans un smart shop (17.2%). Une minorité a obtenu ces produits dans un club ou à une fête (11%).

Source: Flash Eurobarometer 2011


3 l gislation autour des nouvelles substances psychoactives en belgique

3. Législation autour des nouvelles substances psychoactives en Belgique


L gislation actualisation continue

Législation: actualisation continue

  • Liste nominative (AR réglementant certaines substances psychotropes, 1998)

    • Toutes les substances rapportées dans cette liste sont contrôlées

  • Les nouvelles substances psychoactives (NPS) ne sont pas inclues

    •  législation en adaptation constante:

    • 1999: 4-MTA

    • 2002: PMMA, 2C-B

    • 2004: BZP, Salvorine A, TMA-2, TFMPP, 2C-I, 2C-T-2, 2C-T-7

    • 2006: Salvia divinorum, khat, o/m/p-CPP

    • 2010: Méphédrone

    • 2011: Dérivés de Fentanyl, 7 cannabinoïdes synthétiques, 6 cathinones

    • 2013: methylamphétamine, fluoro-amphétamine, 4 cannabinoïdes synthétiques

  • Vu la grande affluence des NPS

    • Une nouvelle approche législative s’impose!


Mesures de politique et initiatives l gislatives

Mesures de politique et initiatives législatives

  • Conférence Interministérielle Drogues 15 mai 2012

    • Approbation note stratégique « Legal Highs »

      • Trois volets: * Mise à jour législation Drogues

      • * Développement des stratégies de prévention

      • * Développement d’aide adapté

      • Conseil des ministres 26 april 2013

    • Approbationavant-projet de loimodifiant la loi Drogues

      • Classification générique pour les nouvelles substances psychoactives.

        • Conséquence: la structure chimique de base NPS + toutes les modifications possibles seront contrôlées

        • Résultats: * plus de mise à jour AR 1998 nécessaire

    • * nouvelles substances psychoactives seront contrôlées, même avant leur apparition sur le marché belge


Mesures de politique et initiatives l gislatives1

Mesures de politique et initiatives législatives

  • Communication obligatoire et immédiate des analyses laboratoires des nouvellessubstancespsychoactives vers le BEWSD, même si l’analyse est faite dans le cadre d’une instruction judiciaire ou d’une enquête judiciaire

  • L'incrimination des actes préparatoires dans la production des drogues

  • L'ajout de circonstances aggravantes d'association pour les infractions commisses en matière de législation sur les précurseurs

  •  L'obligation de destruction des substances illicites, matières premières et matériel ayant servi ou destiné à la production de drogues


4 early warning system drugs en belgique

4. ‘Early Warning System Drugs’ en Belgique


Belgian early warning system drugs bewsd les objectifs

Belgian Early Warning System Drugs (BEWSD): Les objectifs

Détection rapide des nouvelles substances psycho-actives (NPS) en Belgique

Suivi de la composition des drogues illégales connues (héroïne, cocaïne, MDMA, …)

Suivi des tendances dangereuses dans la composition des pilules/poudres

Jugement de l’impact/du risque des nouvelles substances psychoactives pour la population (symptômes, effets indésirables, danger pour la santé publique, …)

Recommandations politiques et mesures de prévention


R seau bewsd

Réseau BEWSD:


Communication par le bewsd

Communication par le BEWSD

  • Les nouvelles substances + les drogues classiques à hauts-risques (e.g. des tablettes MDMA fortement dosées)

  • Communication vers le réseau professionnel (prévention, services d’urgences, police, SPF, …)

  • Évaluation des risques: s’il y a un réel danger pour la santé publique, cela doit bien être communiqué à la population via les medias(cas 4-methylamphétamine: 6 morts après l’usage du ‘speed’ contaminé, 2011-2012)

  • Informer le grand public peut être contreproductif

  • (généralement, les NPS sont encore légales…)


5 etudes de cas

5. Etudes de cas


Case study 1 krokodil

Case-study 1: ‘Krokodil’

  • Octobre 2011


Case study 1 krokodil1

Case-study 1: ‘Krokodil’

 Notifications dans la presse:

  • Nouvelle drogue très dangereuse

  • A ce moment (octobre 2011): légale en Belgique

  • Le «Krokodil » avance vers la Belgique!

     Peu de faits: ‘krokodil’: ‘home-made’ désomorphine (dérivé d’opiacés), préparé par l’utilisateur utilisant des médicaments sans prescription(avec acide sulfurique  nécrose de tissus)

     Situation réelle:

  • Problème uniquement en Russie

  • La drogue n’est pas présente en Belgique

  • Même pas présente en Europe (contradiction couverture dans la presse)

  • Seulement des « rumeurs » !!


Case study 2 spice

Case-study 2: « Spice »

  • Les services douaniers saisissent régulièrement des grandes quantités des cannabinoïdes de synthèse (plusieurs kilogrammes)

  • Origine: la Chine

  • Le destinataire est un résident belge

  • En Belgique:

    • Réception des produits chimiques venant de la Chine

    • Mélange des produits chimiques avec des herbes

    • Emballage

    • Exportation


Case study 2 spice1

Case-study 2: « Spice »

1. Achat des matières premières en Chine

2. Mélange des produits chimiques avec des herbes non psychoactives

3. Séchage du mélange

4. Emballage


Case study 2 spice2

Case-study 2: « Spice »

Site web producteur:

  • Les produits sont vendus en Europe

  • Pas tellement pour consommation en Belgique, plutôt  exportation

  • Revenu: 100 000 euros

  • Activité légale…


Des nouvelles substances psycho actives en belgique

Contact:

BEWSD: Peter Blanckaert, 02 642 54 20;

[email protected], http://bewsd.wiv-isp.be

SPF Santé publique: Kurt Doms, 02 524 86 18;

http://www.health.belgium.be/drugs


  • Login