slide1
Download
Skip this Video
Download Presentation
Séminaire COOPERATION TRANSFRONTALIERE Espagne -France – Andorre « Bilan - enseignements »

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 11

Séminaire COOPERATION TRANSFRONTALIERE Espagne -France – Andorre « Bilan - enseignements » - PowerPoint PPT Presentation


  • 112 Views
  • Uploaded on

Séminaire COOPERATION TRANSFRONTALIERE Espagne -France – Andorre « Bilan - enseignements » INTERREG III A Montpellier – 4 avril 2008. LA ZONE INTERREG III A. LES 4 AXES DU PROGRAMME. AXE 1 : STRUCTURER ET RENFORCER LES ESPACES TRANSFRONTALIERS

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' Séminaire COOPERATION TRANSFRONTALIERE Espagne -France – Andorre « Bilan - enseignements »' - tameka


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1
Séminaire

COOPERATION TRANSFRONTALIEREEspagne -France – Andorre

« Bilan - enseignements »

INTERREG III A

Montpellier – 4 avril 2008

les 4 axes du programme
LES 4 AXES DU PROGRAMME
  • AXE 1 : STRUCTURER ET RENFORCER LES ESPACES TRANSFRONTALIERS
  • AXE 2 : DEVELOPPER LES ACTIVITES, LES ENTREPRISES ET L’EMPLOI
  • AXE 3 : DES SOCIETES OUVERTES ET SOLIDAIRES: ECHANGES, INTEGRATION SOCIALE ET EGALITE DES CHANCES
  • AXE 4 : ASSISTANCE TECHNIQUE
interreg iii a france espagne avancement de la programmation au 04 04 08 hors assistance technique
INTERREG III A France-Espagne AVANCEMENT DE LA PROGRAMMATIONAU 04/04/08(hors assistance technique)
des bonnes et des mauvaises pratiques

Des bonnes(et des mauvaises)pratiques….

pour mieux réussir son projet de coopération

quelques enseignements issus des projets interreg iii a france espagne
Quelques enseignements issus des projets INTERREG III A France - Espagne
  • Ne pas se précipiter : coopérer entraîne des délais : il faut en tenir compte pour le montage et la réalisation du projet
  • Ne pas se précipiter : constituer le partenariat nécessite d’être vigilant sur le nombre et «la qualité » des partenaires
quelques enseignements issus des projets interreg iii a france espagne1
Quelques enseignements issus des projets INTERREG III A France - Espagne
  • Ne pas oublier de réfléchir : cela améliore la conception des projets, avec des effets positifs pour l’instruction et le suivi du dossier
  • Ne pas être approximatif : préciser la nature et les postes de dépenses, la nature des recettes :

- se faire conseiller sur leur éligibilité

- identifier les recettes générées par le projet

- se faire conseiller sur le respect des politiques communautaires (concurrence, environnement, égalité F / H)

quelques enseignements issus des projets interreg iii a france espagne2
Quelques enseignements issus des projets INTERREG III A France - Espagne
  • Ne pas « se cacher » quand les difficultés arrivent : il faut informer des modifications du projet, dès qu’elles s’imposent
  • Ne pas craindre de garder une certaine souplesse, une capacité d’adaptation, selon la nature des projets
quelques enseignements issus des projets interreg iii a france espagne3
Quelques enseignements issus des projets INTERREG III A France - Espagne

ET SURTOUT

  • MAINTENIR UN LIEN FORT AU SEIN DU PARTENARIAT DU PROJET
  • SOLLICITER AIDE ET CONSEIL AUPRES DES AUTORITES ET DES ADMINISTRATIONS IMPLIQUEES DANS LE PROGRAMME
les points forts pour la p riode 2007 2013
Les points forts pour la période 2007 / 2013
  • Renforcement du rôle et des responsabilités du chef de file ou « premier bénéficiaire »
  • Nouvelle organisation des contrôles de 1er niveau : chaque partenaire devra faire contrôler ses dépenses, transmises ensuite par le premier bénéficiaire à l’autorité de gestion
ad