Pour une lecture chr tienne de la bible
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 22

POUR UNE LECTURE CHRÉTIENNE DE LA BIBLE PowerPoint PPT Presentation


  • 77 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

POUR UNE LECTURE CHRÉTIENNE DE LA BIBLE. La méthode des Pères de l’ Église. Pour une lecture chrétienne…. Où est-ce que je me situe dans l’image ? Quel est mon désir de rencontrer Jésus ? Quels sont mes pas vers lui ?

Download Presentation

POUR UNE LECTURE CHRÉTIENNE DE LA BIBLE

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Pour une lecture chr tienne de la bible

POUR UNE LECTURE CHRÉTIENNE DE LA BIBLE

La méthodedesPères de l’Église


Pour une lecture chr tienne

Pour une lecture chrétienne…

  • Où est-ce que je me situe dans l’image ?

  • Quel est mon désir de rencontrer Jésus ?

  • Quels sont mes pas vers lui ?

  • Quels sont mes « creux de vague », mes « descentes aux enfers » ? Quelle est alors mon attitude de foi ?

  • Quelle est ma « lèpre » ? Quelles sont mes guérisons ?

  • Être à la suite de Jésus : qu’est-ce que cela veut dire pour moi ?

  • Mon baptême est à réactualiser tous les jours : est-ce une réalité pour moi ?


Une interpr tation

Une interprétation…

  • Une interprétation est possible : Jésus est présenté comme celui qui prend la place du prophète.

  • Il est le nouvel Elie qui guérit par la Parole de Dieu.

  • Dans ce texte, il n’a besoin ni de toucher, ni d’eau pour guérir.

  • Seule la Parole de Dieu sauve.


Pour une lecture chr tienne de la bible

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (5, 12-16)

12 Et il advint, comme il était dans une ville, qu'il y avait un homme plein de lèpre. A la vue de Jésus, il tomba sur la face et le pria en disant : "Seigneur, si tu le veux, tu peux me purifier. » 13 Il étendit la main et le toucha, en disant : "Je le veux, sois purifié." Et aussitôt la lèpre le quitta. 14 Et il lui enjoignit de n'en parler à personne : "Mais va-t-en te montrer au prêtre, et offre pour ta purification selon ce qu'a prescrit Moïse : ce leur sera une attestation. » 15 Or, la nouvelle se répandait de plus en plus à son sujet, et des foules nombreuses s'assemblaient pour l'entendre et se faire guérir de leurs maladies. 16 Mais lui se tenait retiré dans les déserts et priait.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (17, 11-19)

11 Jésus, marchant vers Jérusalem, traversait la Samarie et la Galilée. 12 Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Ils s'arrêtèrent à distance 13 et lui crièrent : « Jésus, maître, prends pitié de nous. » 14 En les voyant, Jésus leur dit : « Allez vous montrer aux prêtres. »En cours de route, ils furent purifiés. 15 L'un d'eux, voyant qu'il était guéri, revint sur ses pas, en glorifiant Dieu à pleine voix. 16 Il se jeta la face contre terre aux pieds de Jésus en lui rendant grâce. Or, c'était un Samaritain. 17 Alors Jésus demanda : « Est-ce que tous les dix n'ont pas été purifiés ? Et les neuf autres, où sont-ils ? 18 On ne les a pas vus revenir pour rendre gloire à Dieu ; il n'y a que cet étranger ! » 19 Jésus lui dit : « Relève-toi et va : ta foi t'a sauvé. »


Quelques commentaires

Quelques commentaires…

  • Jésus prend cette route pour y accomplir son exode. C’est le dernier signe de sa montée vers Jérusalem.

  • Mais c’est un chemin mystique sur lequel chemine Jésus : l’ouverture de la voie d’accès du Royaume à tous les hommes.

  • Jésus ne veut que soit tenu rigueur à personne, même aux Samaritains.

  • C’est même le païen qui a le beau rôle…


Quelques commentaires1

Quelques commentaires…

  • Le titre de « Maître » (praeceptor) est rare en dehors des disciples. Serait-ce que même les lépreux y sont appelés aussi ?

  • Ou bien, faut-il y voir le signe que le mal des lépreux n’était pas seulement physique, mais bien plus encore d’être comme « des brebis sans pasteur » ?

  • Ils ne sont pas immédiatement guéris… Mais seulement après avoir commencé d’obéir : sur la seule Parole du Christ, ils ont fait l’acte de foi de partir se présenter (comme guéris) au prêtre, après avoir constaté qu’ils étaient effectivement « purifiés ».


Quelques commentaires2

Quelques commentaires…

  • « Ils glorifiaient Dieu à pleine voix ». C’est le sens propre des Laudes.

  • Car même si la leçon principale de cet évangile est bien : « Or, c’était un samaritain », l’Eglise doit continuer d’entendre la plainte du Sauveur que pour 10 demandes, il n’y ait qu’un merci : c’est bien pourquoi elle fait de son « eucharistie » une obligation morale à tous ses enfants.


Quelques commentaires3

Quelques commentaires…

  • « Lève-toi, ta foi t’a sauvé ». Elle n’a pas moins guéri les neuf autres. Seulement, le Samaritain nous apprend que, pour aller jusqu’au bout, la foi doit s’exterioriser pour chanter le don de Dieu, et se mettre en route, elle aussi : « Va ! »


Quelques explications

Quelques explications…

  • Pourquoi Luc parle-t-il de 10 lépreux ?

  • 10 est le chiffre minimum pour célébrer l’office du sabbat dans la communauté.

  • À partir du Moyen-âge, en judaïsme, il faut avoir fait sa bar-mitsva, c’est-à-dire être capable de lire la Parole de Dieu pour participer à l’office.

  • Ce texte évoquerait-il une liturgie, une communauté qui célèbre ?


Quelques explications1

Quelques explications…

  • Quant à l’envoi vers le prêtre, il est constaté qu’un des lépreux n’y va pas, il rebrousse chemin et revient voir Jésus.

  • N’aurait-il pas besoin d’aller faire constater sa guérison selon la loi par un prêtre au Temple ?

  • Jésus serait-il prêtre ?

  • Il ne l’est pas au premier sens du terme. Sa parole de prophète suffit-elle à opérer toute purification ?


Quelques explications2

Quelques explications…

  • L’absence d’eau est révélatrice : Jésus guérit par sa seule présence.

  • Il est lui-même la plongée dans la mort et la résurrection.


Vers le sens

Vers le sens…

  • Les premiers chrétiens ont lu le récit de la purification de Naaman comme une figure du baptême.

  • Dans le récit, la peau retrouvée de petit garçon semble être le symbole d’une renaissance.

  • Dans le baptême, l’homme pécheur est plongé dans l’eau pour renaître à la vie comme un enfant de Dieu.


Ambroise de milan

Ambroise de Milan

  • Reçois ensuite l'enseignement de la lecture des Rois qui vient d'être faite. Naaman était Syrien, il avait la lèpre et ne pouvait être purifié par personne. Alors une jeune captive dit qu'il y avait un prophète en Israël qui pourrait le purifier du fléau de la lèpre. […] Cependant, sur le conseil et à l'instigation de ses serviteurs, il accepta et se baigna. Et purifié à l'instant, il comprit que la purification de chacun n'était pas le fait de l'eau, mais de la grâce. Apprends maintenant qui est cette jeune fille d'entre les captifs : la jeune assemblée d'entre les nations, c'est-à-dire l'Église du Seigneur, humiliée auparavant par la captivité du péché, alors qu'elle ne possédait pas encore la liberté de la grâce. […] Je vois de l'eau que je voyais tous les jours : elles peuvent me purifier, ces eaux dans lesquelles je suis souvent descendu sans être jamais purifié ? Apprends par là que l'eau ne purifie pas sans l'Esprit. […] Qu'est, en effet, l'eau sans la croix du Christ ? Un élément ordinaire sans aucun effet sacramentel. Et de même, sans eau il n'y a pas de mystère de la régénération. A moins en effet d'être né de nouveau de l'eau et de l'Esprit, on ne peut entrer dans le royaume de Dieu.

    Traité des mystères

  • « Et il y avait bien des lépreux au temps du prophète Elisée, et nul d'entre eux ne fut guéri que Naaman le Syrien. » […] Nous lisons en effet dans les livres des Rois qu'un Gentil, Naaman, a été, selon la parole du Prophète, délivré des taches de la lèpre (II Rois, V, 14) ; pourtant bien des Juifs étaient rongés par la lèpre du corps, et aussi de l'âme […] Pourquoi donc le Prophète ne soignait-il pas ses frères, ne soignait-il pas ses concitoyens, ne guérissait-il pas les siens, alors qu'il guérissait les étrangers […] N'est-ce pas que le remède dépend de la volonté, non de la nation […] L'Église est ce peuple rassemblé d'entre les étrangers, ce peuple jadis lépreux […] avant d'être baptisé dans le fleuve mystérieux […] C'est donc à juste titre qu'on décrit Naaman grand aux yeux de son maître et d'admirable prestance, puisqu'on lui nous est montrée la figure du salut qui viendra pour les Gentils.

    Traité sur l’Evangile de Saint Luc


Saint bruno de segni

Saint Bruno de Segni

  • Que représentent les dix lépreux sinon l'ensemble des pécheurs ? (…) Lorsque vint le Christ notre Seigneur, tous les hommes souffraient de la lèpre de l'âme, même s'ils n'étaient pas tous atteints de celle du corps (…) Or la lèpre de l'âme est bien pire que celle du corps. Ces hommes se tenaient à distance car ils n'osaient pas étant donné leur état, s'avancer plus près de lui. Il en va de même pour nous : tant que nous demeurons dans nos péchés, nous nous tenons à l'écart. Donc, pour recouvrer la santé et guérir de la lèpre de nos péchés, supplions d'une voix forte et disons : « Jésus, maître, prends pitié de nous. » Cette supplication ne doit toutefois pas venir de notre bouche, mais de notre cœur, car le cœur parle d'une voix plus forte. La prière du cœur pénètre dans les cieux et s'élève très haut, jusqu'au trône de Dieu. En cours de route, ils furent purifiés… souvent, en effet, le pécheur est pardonné avant de venir trouver le prêtre. En réalité, il est guéri à l’instant même où il se repent… Le Samaritain représente tous ceux qui ont été purifiés dans l’eau du baptême ou guéris par le sacrement de Pénitence… ils imitent le Christ, ils marchent à sa suite en le glorifiant et en lui rendant grâce. C'est donc la foi qui sauve, la foi qui justifie, la foi qui guérit l'homme dans son âme et dans son corps.

    Saint Bruno de Segni : commentaire de l’évangile selon saint Luc, II 40


Vers le sens1

Vers le sens…

  • Dans l’évangile de Luc, la venue du Royaume de Dieu est un événement dont Jésus est le centre.

  • Jésus, comme prophète et comme prêtre, est sur la route de Jérusalem, c’est-à-dire sur le chemin de croix.

  • Et pour aller à Jérusalem, il traverse par le milieu la Samarie et la Galilée. Étonnante géographie !

  • La route de la croix et de la révélation ultime passe par ceux qui sont méprisés du haut de Jérusalem : les Samaritains et les Galiléens.

  • Et c’est un Samaritain qui vient rendre gloire à Dieu.

  • Seul l’étranger, le païen, comprend que l’Alliance se trouve auprès de Jésus.


Vangile de j sus christ selon saint matthieu 8 1 14

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (8, 1-14)

1 Quand il fut descendu de la montagne, des foules nombreuses se mirent à le suivre. 2 Or voici qu'un lépreux s'approcha et se prosterna devant lui en disant : "Seigneur, si tu le veux, tu peux me purifier. » 3 Il étendit la main et le toucha, en disant : "Je le veux, sois purifié." Et aussitôt sa lèpre fut purifiée. 4 Et Jésus lui dit : "Garde-toi d'en parler à personne, mais va te montrer au prêtre et offre le don qu'a prescrit Moïse : ce leur sera une attestation. »

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (5, 12-16)

12 Et il advint, comme il était dans une ville, qu'il y avait un homme plein de lèpre. A la vue de Jésus, il tomba sur la face et le pria en disant : "Seigneur, si tu le veux, tu peux me purifier. » 13 Il étendit la main et le toucha, en disant : "Je le veux, sois purifié." Et aussitôt la lèpre le quitta. 14 Et il lui enjoignit de n'en parler à personne : "Mais va-t-en te montrer au prêtre, et offre pour ta purification selon ce qu'a prescrit Moïse : ce leur sera une attestation. » 15 Or, la nouvelle se répandait de plus en plus à son sujet, et des foules nombreuses s'assemblaient pour l'entendre et se faire guérir de leurs maladies. 16 Mais lui se tenait retiré dans les déserts et priait.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc(1, 40-45)

  • 40 Un lépreux vient à lui, le supplie et, s'agenouillant, lui dit : "Si tu le veux, tu peux me purifier. » 41 Emu de compassion, il étendit la main, le toucha et lui dit : "Je le veux, sois purifié. » 42 Et aussitôt la lèpre le quitta et il fut purifié. 43 Et le rudoyant, il le chassa aussitôt, 44 et lui dit : "Garde-toi de rien dire à personne ; mais va te montrer au prêtre et offre pour ta purification ce qu'a prescrit Moïse : ce leur sera une attestation. » 45 Mais lui, une fois parti, se mit à proclamer hautement et à divulguer la nouvelle, de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville, mais il se tenait dehors, dans des lieux déserts ; et l'on venait à lui de toutes parts.


Pr paration au bapt me

Préparation au baptême…

  • Dans les récits, plusieurs éléments de la liturgie baptismale sont présents :

    • L’eau

    • La descente

    • Le vêtement blanc

  • La peau malade puis guérie, retrouvée, blanche comme celle d’un nouveau-né, participe bien sûr à la confrontation noir/blanc, ténèbres/lumière, mort/vie exprimée dans la liturgie du baptême.


Pr paration au bapt me1

Préparation au baptême…

  • Dans l’iconographie, les anges, les bienheureux, le Christ transfiguré, apparaissent souvent vêtus de blanc.

  • Le blanc signifie la lumière céleste, la lumière de la résurrection.

  • Les baptisés deviennent « fils de lumière ».

  • « Vous tous qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu le Christ » (Galates 3, 27).


Pr paration au bapt me2

Préparation au baptême…

  • La remise d’un nouveau vêtement signifie une renaissance, un changement d’être, réalisé dans le bain sacramentel.

  • « Tu as reçu des vêtements blancs pour montrer que tu as dépouillé l’enveloppe du péché et que tu as revêtu les vêtements purs de l’innocence. » (Ambroise de Milan, Des Mystères).


Liturgie de la messe

Liturgie de la messe

  • Il est possible d’observer plusieurs correspondances entre Luc 17, 11-19 et la messe :

    • La prière pénitentielle

    • La miséricorde donnée par Dieu

    • La prière du « Gloire à Dieu »

  • Ce récit peut être lu comme une liturgie : chacun vient reconnaître sa lèpre intérieure, demander la purification.


Liturgie de la messe1

Liturgie de la messe

  • Dieu apporte le salut.

  • Seule la foi apporte le salut, seule la foi peut sauver de la lèpre, de cet oubli de Dieu et de l’autre qui paralyse le cœur.

  • « Relève-toi, ressuscite et mets-toi en route, c’est la foi qui t’a vraiment sauvé ».

  • Ce récit invite chacun à révéler toutes ses plaies au Christ pour qu’il puisse les toucher et les guérir.


Liturgie de la messe2

Liturgie de la messe

  • Il faut oser venir à Jésus avec toutes ses purulences.

  • Il est consolant de savoir qu’il tend lui-même la main à chacun, qu’il l’appelle à faire le pas qui le fera sortir de lui-même.

  • « Jésus, maître, prends pitié de nous. Cette supplication ne doit toutefois pas venir de notre bouche mais de notre cœur. » (Saint Bruno de Segni)

  • L’eucharistie est aussi le lieu où la souffrance de l’homme rejoint celle du Christ : le corps du Christ rompu, l’alliance dans le sang…


  • Login