Colloque de mercredi
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 20

Colloque de mercredi PowerPoint PPT Presentation


  • 56 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Colloque de mercredi. Service de médecine de premier recours Dre Baroudi Mariem 02.09.2009. Cas de Mr F. L. 40 ans. Motif de consultation: Asthénie majeur, céphalées, sensation vertigineuse. Antécédents: HTA depuis l’âge de 25 ans ( candésartan:16 mg/j).

Download Presentation

Colloque de mercredi

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Colloque de mercredi

Colloque de mercredi

Service de médecine de premier recours

Dre Baroudi Mariem 02.09.2009


Cas de mr f l 40 ans

Cas de Mr F. L. 40 ans

Motif de consultation:

Asthénie majeur, céphalées, sensation vertigineuse.

Antécédents:

HTA depuis l’âge de 25 ans ( candésartan:16 mg/j).

Dyslipidémie discrète ( LDL:4,99 mmol/l).

Méningite virale en 2002.

Nodule bénin du sein G.


Anamn se actuelle

Anamnèse actuelle

il y a 6 mois, diarrhées prolongée (2 mois) d’origine indéterminé. ( culture Ø, pas de coloscopie)

Perte pondérale de 7 kg en 6 mois.

Fatigue excessive. Courbatures, Transpiration nocturne.

Céphalées fronto-temporale droite permanente, sensation de tête lourde soulagée par le décubitus.


Anamn se actuelle1

Anamnèse actuelle

Pression oculaire droite.

Sensation vertigineuse à la moindre mobilisation de la tête. Tangage.

Nausées, discrète photophobie trouble de concentration

Trouble de sommeil ( s’endort tôt, réveil précoce)


Anamn se sociale

Anamnèse sociale

Français d’origine, travaillant en suisse depuis 4 mois.

Chef cuisinier.

Surcharge de travail.

Pas de vacances depuis >1 an.

Divorcée depuis 2 ans, père de 2 enfants (Garde alternée).

Il a rompue tout contact avec son ex-épouse.


Examen clinique

Examen clinique

TA:140/90 FC:80 T:36,5 BMI:28

Pas d’ADP. Pas d’HSM.

Parésie faciale droite de type centrale.

Hypoesthésie sur territoire de la branche supérieur de trijumeaux V.

Pallésthésie diminuée aux MI (6/8).

Romberg instable.


Examens biologiques

Examens biologiques

FSC: nl , VS = 1mm/h CRP<1 mg/l,

Recherches parasito: négatives à 3 reprises.

CK, LDH , glycémie: sp

TSH, Ca+/Ph, cortisol basal, IEP: sp

PL: discrète protéinorachie

Sérologie ( Lyme, HIV, hépatite B et C, VDRL: Ø

FAN/FR négatif

TB spot: positif, BK dans les expectorations: <0


Autres investigations

Autres investigations

Consultation ORL: normale

Consultation ophtalmo: rétinopathie hypertensive stade I, presbytie ( verres correctifs)

MAPA: HTA de stade I avec une labilité TA

PES: normal

PEM: normal


Imagerie

Imagerie

Angio-IRM cérébrale:normale

Scanner thoraco-abdominale: Normal


Troubles somatoformes ts

Troubles somatoformes (TS)

1)Définition

2)Epidémiologie

3)Facteurs favorisant

4)Facteurs précipitant

5)Facteurs de chronicisation

6)Prise en charge de TS

7)Conclusion


D finition

Définition

CIM-10:les troubles somatoformes sont « caractérisées par des symptômes physiques associés à des demandes d’investigation médicales,

Symptômes persistant malgré des bilans négatifs répétés Patient s’oppose à toute hypothèse psychologique pouvant expliquer ses troubles,

Troubles somatoformes:

La somatisation

Le trouble hypochondriaque

Le syndrome douloureux chronique

Les troubles de conversion


Epid miologie

Epidémiologie

Prévalence: 0,05-0,06% de la population

Femmes>hommes.

Association fréquente avec des diagnostics psychiatriques:

Dépression majeur 54,6%

Trouble anxieux généralisé:31,1%

Trouble phobique:31,1%

Thèse: somatisation trouble somatoforme 2000 Thèse Emmanuelle Jungprésentée à la Faculté de Médecine de l'Université de Genève


Facteurs favorisant

Facteurs favorisant

Attention exagérée des parents aux symptômes de leur enfant.

Exposition durant l’enfance à la souffrance d’un membre de sa famille (maladie grave).

Apprentissage: être malade = plus d’attention et/ou éviter les conflits.

ATCD de maltraitance ou d’abus sexuel dans l’enfance

Certains particularité de personnalité ( dépendance, sentiments d’infériorité, déni des conflits, tendance à la globalisation et au catastrophisme).

Alexithymie: difficulté à exprimer verbalement des émotions

Somatization ; Donna B Greenberg, MD uptodate version 17.2:mai 1,2009


Facteurs pr cipitant

Facteurs précipitant

Situation de stress

Deuil++

Notion de perte++


Facteurs de chronicisation

Facteurs de chronicisation

Réponse de système de soins: réponse biomédicale seule

Multiplication des examens et des consultation spécialisés

Tourisme médicale


Co ts

Coûts

les patients souffrants d’un TS: couteraient 50 % plus cher qu’une population contrôle.

coûts indirects

Thèse: somatisation trouble somatoforme 2000 Thèse Emmanuelle Jungprésentée à la Faculté de Médecine de l'Université de Genève


Prise en charge de ts

Prise en charge de TS

Prise en charge biomédicale et psychosocial simultanée

RDV réguliers

Bonne anamnèse et examen clinique à chaque visite médicale

Donner un nom à sa maladie, rassurer

Demande d’examens complémentaires bien réfléchi

Chercher une dépendance médicamenteuse.

Somatisation (uptodate) version 17.2 mai 1 2009


Prise en charge des ts

Prise en charge des TS

  • Antidépresseurs (fluvoxamine SSRI, tricycliques)

  • Déconseiller les BDZ et les opiacées

  • Psychothérapie

  • Thérapie cognitivo-comportementale

    Les troubles somatoformes: dignostics et prises en charge (RevMed suisse N°3062


Conclusion

Conclusion

La somatisation est un problème important de part sa prévalence, les coûts engendré, l’invalidité psycho- sociale et professionnelle.

Prise en charge médicale difficile ( capacité à accueillir la souffrance du patient, à gérer sa propre incertitude, voir son impuissance).

Dans le troubles somatoformes = processus psychologique inconscient.

Éviter « vous n’avez rien sur le plan somatique » et « c’est tout dans la tête ».


R f rences

Références

Le messager boiteux Anne-francoiseAllaz.

Les troubles somatoformes: dignostics et prises en charge (RevMed suisse N°3062

Thèse: somatisation trouble somatoforme 2000 Thèse Emmanuelle Jungprésentée à la Faculté de Médecine de l'Université de Genève

Somatisation (uptodate) version 17.2 mai 1 2009

Primary care management of medicallyunexplainedsymtoms (uptodate) version 17.2:mai1,2009

DetectingsomatoformDisorders in primary care with the PHQ-15 (ann Fam med 2009,7:232-238

Chronicfunctionalsomaticsymtoms:a single syndrome? British journal of general practice, 2004,54,922-927

Somaticsymtoms, hypochonriasis and psychologicaldistress: a study of somatisation in australiangeneral practice: MJA 2008,189(10):560-564


  • Login