Azouz Begag:Un di Zafas di Bidoufile
Sponsored Links
This presentation is the property of its rightful owner.
1 / 12

Par Samia Mehrez Claire Nagel FREN 4101, Autumn 2003 Dr Cottille-Foley PowerPoint PPT Presentation


  • 44 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Azouz Begag:Un di Zafas di Bidoufile (Azouz Begag: Un des enfants du bidonville) or The Beur Writer: A question of Territory. Par Samia Mehrez Claire Nagel FREN 4101, Autumn 2003 Dr Cottille-Foley. Le sujet de l’article.

Download Presentation

Par Samia Mehrez Claire Nagel FREN 4101, Autumn 2003 Dr Cottille-Foley

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Azouz Begag:Un di Zafas di Bidoufile (Azouz Begag: Un des enfants du bidonville) or TheBeur Writer: A question of Territory

Par Samia Mehrez

Claire Nagel

FREN 4101, Autumn 2003

Dr Cottille-Foley


Le sujet de l’article

  • Mehrez écrit sur la « déterritorialisation, » physique et littéraire, de la société des immigrants de la deuxième génération, principalement ceux d'Afrique du Nord.

  • Il interroge les cultures et leurs attitudes dans la minorité, pour mieux les comprendre.


L’Exil: Pourquoi fait-on l’immigration?

  • Les raisons typiques incluent les aspects politique, économique, et social.

  • Plus important, est-ce qu’on a fait ça volontairement?


L’histoire d’immigration des Africains du Nord

  • La majorité commence après la deuxième guerre mondiale avec la situation économique de la France

  • Aujourd’hui il y a environ 2 millions d’immigrants d’Afrique du nord qui habitent en France.

  • Cette immigration est peut-être au cause des colonies de France, comme La Côte d’Ivoire


Les parents des beurs

  • Ils ont fait une communauté unique dans la communauté française : ils ne veulent pas habiter en France – au cause de ça, ils les ostracisent

  • Ils rêvent de retourner en Afrique, leurs vrai bantoustan


Beur

  • C’est les immigrants de deuxième génération

  • En arabe, el-ber, c’est « le pays »


“Je sais pourquoi il disent Radio Beur, pourquoi ça beur, c’est le beurre des Français qu’on mange sur le pain?”

Parle mon fils, parle à ta mère, par L. Sebbar

C’est l’idée que les parents n’ont pas compris cette nouvelle culture


Les enfants – les beurs

  • Les beurs veulent seulement rester en France. Il n’y a pas un sens de vouloir aller en Afrique – La France, c’est le seul pays qu’ils connaissent.

  • Ils ont fait une culture unique qui est une combinaison de celle de leurs parents et de celle des Français.


L’histoire de: Le Gone du Chaâba

  • Azouz Begag est un auteur de culture Beur

  • En 1986, le livre a été interdit par le lycée Pablo Picasso à Lyon. Il y a des parents qui disent qu’il est un roman de racisme et de pornographie.

  • Ironiquement, c’était les parents des beurs qui se plaignaient de ce livre!


Le sens de titre: Le Gone du Chaâba

  • Gone : c’est “enfant” parler des natifs de Lyon.

  • Chaâba: c’est “populaire” ou “du peuple” en un dialecte algérien – c’est le nome donner au bidonville par les immigrants pour les aider à réclamer le territoire.

  • Mehrez dit que Begag utilise ce titre afin de réclamer son identité dans la société française, mais aussi dans la société d’immigrants.


Un nouveau dialecte

  • Begag utilise les dialectes de Lyon et d’Algérie : Il y a deux dictionnaires a la fin de livre.

  • Azouz utilise le français du chaâba, du gone et aussi le Français traditionnel.

  • Le gone démontre les effets de la culture de la communauté nord-africaine dans la culture traditionnelle.


Le dilemme des beurs et leurs personnages

  • Comment construire une identité et acquérir un territoire stable quand on occupe une position créée par des espaces différents qui sont élogieux et contradictoires.

  • Mehrez dit que c’est ça qui est le dilemme des beurs et de leurs personnages: à l'équilibre lui-même sur les deux tabourets plutôt que pour tomber entre eux.


  • Login