Gestion des risques des mesures d urgences et de s curit
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 21

Gestion des risques, des mesures d’urgences et de sécurité PowerPoint PPT Presentation


  • 56 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Par Michel Fafard , directeur Direction de la promotion de la sécurité Secrétariat au loisir et au sport. Gestion des risques, des mesures d’urgences et de sécurité. 4 JUIN 2007. Les défibrillateurs externes automatisés (DEA). Manchette, vendredi 31 mars 2006

Download Presentation

Gestion des risques, des mesures d’urgences et de sécurité

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Gestion des risques des mesures d urgences et de s curit

Par Michel Fafard, directeurDirection de la promotion de la sécuritéSecrétariat au loisir et au sport

Gestion des risques, des mesures d’urgences et de sécurité

4 JUIN 2007


Les d fibrillateurs externes automatis s dea

Les défibrillateurs externesautomatisés (DEA)


Gestion des risques des mesures d urgences et de s curit

Manchette, vendredi 31 mars 2006

Objectif : 14 défibrillateurs pour les arénas

Plante, Jean-François

Veuve d'un joueur de hockey de 47 ans qui est décédé d'un arrêt cardiaque à l'aréna Beaudry de Gatineau il y a deux semaines, la Dre Josée Bussières a annoncé hier qu'elle lançait une Fondation au nom de son mari afin d'éviter qu'une pareille tragédie arrache un autre papa à sa famille.

Les fonds amassés serviront à équiper les 14 arénas de l'Outaouais d'un défibrillateur cardiaque, une pièce d'équipement d'une valeur de 2 000 $ qui peut s'avérer très utile en situation critique.


Gestion des risques des mesures d urgences et de s curit

Le gouvernement McGuinty consent l’investissement gouvernemental le plus important dans les annales du Canada pour assurer l’accès du public aux défibrillateurs

TORONTO – 29 mars 2007

Le gouvernement McGuinty accorde 3 millions de dollars à la Fondation de l'Ontario des maladies du cœur pour créer un « Programme proposant des milliers de défibrillateurs » aux installations récréatives de l’Ontario, a annoncé aujourd’hui le ministre de la Promotion de la santé, Jim Watson, en compagnie de Kathleen Wynne, députée de Don Valley-Ouest.


Un cadeau vital pour le complexe sportif de papineauville

Un cadeau vital pour le complexe sportif de Papineauville

Le premier défibrillateur dans la Petite-Nation

15 mars 2007 – Grâce à la générosité de l'homme d'affaires de Montebello, André Pilon, le complexe sportif de Papineauville est dorénavant équipé d'un défibrillateur.

C'est à la suite d'un malaise cardiaque survenu l'été dernier que M. Pilon a décidé de verser 3 000 $ pour l'achat de cet équipement. « Je pense surtout à tous les sportifs d'occasion qui maximiseront leur chance de réanimation avec un tel appareil », indique-t-il.

Rappelons que les maladies cardiovasculaires sont la principale cause de décès au Canada. D'ailleurs, au moins deux personnes sont décédées à l'aréna de Papineauville dans les dernières années à la suite de ces problèmes de santé.

Le responsable des loisirs, Christian Beauchamp, le maire de Papineauville André Blais, le donateur André Pilon et le responsable des loisirs, Michel Leblanc espèrent qu'ils n'auront jamais à se servir du défibrillateur.

(Photo : Jessy Laflamme)


Premiers secours l ar na

Premiers secours à l’aréna

  • Charte des droits et libertés

  • Code civil du Québec

  • Exonération de responsabilité

  • Principes énoncés dans le Guide de sécurité et de prévention dans les arénas


Gestion des risques des mesures d urgences et de s curit

L’arrêt cardiaque

  • Maladie cardiovasculaire = principale cause de décès au Canada (80 000 cas/an)

  • 50 % = arrêt cardiaque dont 80 % par fibrillation

  • Fibrillation ventriculaire : trouble du rythme cardiaque correspondant à la contraction rapide, désorganisée et inefficace des ventricules


Gestion des risques des mesures d urgences et de s curit

La défibrillation

  • Choc électrique instantané qui traverse le myocarde

  • Réinitialisation de l’ensemble des cellules (reset)

  • Restauration de la synchronisation initiale


Gestion des risques des mesures d urgences et de s curit

Efficacité de la défibrillation

Liée au délai d’intervention qui nécessite :

  • Une reconnaissance rapide du malaise

  • La mise en œuvre immédiate des mesures d’urgence (appel)

  • Une amorce immédiate desmanœuvres de RCR

  • Un accès rapide à la défibrillation


Gestion des risques des mesures d urgences et de s curit

Efficacité de la défibrillation (2)


Gestion des risques des mesures d urgences et de s curit

Et maintenant…la question qui tue…!

Est-ce que les arénas

doivent

être équipés d’un défibrillateur?


Gestion des risques des mesures d urgences et de s curit

NON!

  • Aucun texte législatif aux paliers fédéral et provincial

  • Règlement municipal?

  • Mouvement en cours (Table de concertation des organismes de secourisme, MSSS)


Gestion des risques des mesures d urgences et de s curit

Et maintenant…une autre question qui tue…!

Est-ce que les arénas

peuvent

être équipés d’un défibrillateur?


Gestion des risques des mesures d urgences et de s curit

BIEN SÛR!

  • Valeur ajoutée à l’offre de service

  • Nouveau décret d’octobre 2006 le permet

  • Nécessite une formation de premiers répondants (6 à 8 heures incluant la formation RCR)

  • Coût de l’appareil : à partir de 2 500 $Entretien : environ 600 $ par année

  • Références : Ambulance Saint-Jean, Croix-Rouge, Fondation des maladies du cœur, Société de sauvetage, Patrouille canadienne de ski,SOS Technologies…


Gestion des risques des mesures d urgences et de s curit

Et maintenant…une dernière question qui tue…!

Est-ce que les arénas

devraient

être équipés d’un défibrillateur?


Gestion des risques des mesures d urgences et de s curit

À L’HEURE ACTUELLE,CE N’EST PROBABLEMENT PASLA MEILLEURE SOLUTION…


Gestion des risques des mesures d urgences et de s curit

Effets pervers!

Impact de certaines recommandations des coroners et de certaines annonces publiques relatives à l’acquisition d’un défibrillateur dans les centres sportifs

  • Réflexe « égocentrique » probable du gestionnaire d’aréna

  • Faux sentiment de sécurité dans la communauté

  • Message paradoxal


Gestion des risques des mesures d urgences et de s curit

Stratégie d’intervention adaptée

  • La définition d’une architecture locale de systèmes de soins préhospitaliers;

  • L’aménagement d’une structure centrale organisée qui tienne compte de l’apport des instances, des ressources et des intervenants locaux;

  • L’implantation et l’intégration d’un service de premiers répondants à la chaîne d’intervention préhospitalière;


Gestion des risques des mesures d urgences et de s curit

Stratégie d’intervention adaptée

  • L’installation de DEA dansdes unités mobiles;

  • L’installation de DEA dans les lieuxpublics (incluant les centres sportifs);

  • Les moyens de faciliter l’installation de DEA dans les entreprises privées;

  • Des formations gratuites en réanimation cardiorespiratoire et en utilisation d’un DEA pour l’ensemble des résidents de la communauté.


Gestion des risques des mesures d urgences et de s curit

Rôle du gestionnaire d’aréna

En tant qu’agent de changement…

  • Prendre les devants!

  • Fournir une information adéquate

  • Favoriser la concertation communautaire


Gestion des risques des mesures d urgences et de s curit

Merci de votre attention!


  • Login