Les principes de la prise en charge
Sponsored Links
This presentation is the property of its rightful owner.
1 / 12

Les principes de la prise en charge PowerPoint PPT Presentation


  • 71 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Marie-France LEMAIRE (AS) ; Delphine GHIDELLI (AS) ; Rosa BOURLET (IDE) ; Florence RAKOTOZAFY (IDE) ; Laetitia VILLAIN (Dièt) ; Delphine CHEVALLIER (Ergo) ; Marine DOMONT (Ergo) ; Laurent TRUCTIN (Kiné) ; Sidali TOUMERT (Gériatre) ; Antoine LAMARCHE (médecin).

Download Presentation

Les principes de la prise en charge

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Marie-France LEMAIRE (AS) ; Delphine GHIDELLI (AS) ; Rosa BOURLET (IDE) ; Florence RAKOTOZAFY (IDE) ; Laetitia VILLAIN (Dièt) ; Delphine CHEVALLIER (Ergo) ; Marine DOMONT (Ergo) ; Laurent TRUCTIN (Kiné) ; Sidali TOUMERT (Gériatre) ; Antoine LAMARCHE (médecin)

Les principes de la prise en charge

Groupe escarre SSR-CHLB-2007


Lever la pression


Lever la pression

  • Mettre en place le ou les supports adaptés.

  • Ne pas border le lit (Effet hamac).

  • Utiliser un arceau de lit pour éviter le poids des couvertures.

  • Retirer le pied de lit si le patient est grand.

  • Éviter de soulever le segment jambier du lit, qui augmente la pression sur les talons.

  • Ne pas accumuler, superposer plusieurs tissus sous les points d’appuis.

  • Ne pas asseoir, si possible, le patient porteur d’une escarre ischiatique.


Changement de position

  • Aucun support ne dispense d’un changement de position régulier toutes les 2/3 heures

  • Décubitus dorsal

  • Décubitus semi latéraux droit et gauche

  • Le latérocubitus strict est à proscrire

    (augmente les pressions sur le trochanter)


Changement de position

  • La planification des changements de position et la transcription de leurs réalisations dans le dossier du patient permettent d’assurer la continuité des soins.

Utiliser une feuille de retournement


Changement de position

  • Vérifier régulièrement l’installation et le positionnement du patient.

  • la prise du repas, les soins courants ou la toilette produisent naturellement un changement de position efficace.

  • Alterner les positions couchées, assises, debout et solliciter la déambulation aussi précocement que possible.


Éviter les cisaillement

Installer le patient dans une position stable

Au lit :

Au fauteuil :


Éviter les cisaillement

Éviter les frottements et cisaillements de la peau lors des transferts.

  • Favoriser les auto soulèvements quand ils sont possibles

  • Soulever le patient plutôt que le traîner

  • Utiliser les draps de glissement, alèzes ou lève malade


L’Hygiène & la Toilette

  • Surveillance par observation et palpation des zones à risques lors des retournements et soins quotidiens.

  • Effleurage des zones à risques.

  • Éviter la macération (transpiration, incontinence) par des toilettes et des changes quotidiens, renouvelés si nécessaire.

    Ne pas masser une escarre constituée


L’Hygiène & la Toilette

Nettoyage de l’escarre

  • A l’eau tiède, au savon, au sérum physiologique ou au chlorure de sodium 0,9 %.

  • Ne pas frotter, bien rincer et sécher la plaie avant de l’hydrater.

  • Pas de produits colorants ou asséchant (éosine, alcool)

  • Ne pas utiliser d’anti-septiques.

  • Ne pas utiliser de glaçons, ni de sèche-cheveux.


L’Hygiène & la Toilette

  • Ne pas changer quotidiennement le pansement

    afin de maintenir un équilibre hydrique et de respecter l’écosystème bactérien de la plaie.

  • Surveiller l’équilibre nutritionnel

    Poids, surveillance des prises alimentaires, MNA.

  • Anticiper sur la douleur des soins.


Éviter la récidive

  • éducation du patient et de ses proches.

    (surtout si risque de récidive élevé)

  • Sensibiliser et informer chaque

    membre de l’équipe soignante.


  • Login