Grossesse g mellaire physiopathologie
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 22

Grossesse gémellaire Physiopathologie PowerPoint PPT Presentation


  • 314 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Grossesse gémellaire Physiopathologie . Cissé Mamadou Lamine Maître de Conférences Agrégé UCAD – Sénégal DIU de Périnatalogie, Dakar 14 – 19 Mai 2012. Objectifs. Décrire le mécanisme de survenue d’une grossesse gémellaire dizygote

Download Presentation

Grossesse gémellaire Physiopathologie

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Grossesse g mellaire physiopathologie

Grossesse gémellaire Physiopathologie

Cissé Mamadou Lamine

Maître de Conférences Agrégé

UCAD – Sénégal

DIU de Périnatalogie, Dakar 14 – 19 Mai 2012


Objectifs

Objectifs

  • Décrire le mécanisme de survenue d’une grossesse gémellaire dizygote

  • Enoncer 7 facteurs étiologiques d’une grossesse gémellaire dizygote

  • Opposer au plan physiopathologique les différents types de grossesses gémellaires monozygotes

  • Comparer sur le plan physiologique les grossesses gémellaires bichoriales et monochoriales


Grossesse g mellaire physiopathologie

Plan

1. Généralités

1.1. Définition

1.2. Intérêt

2. Physiopathologie de la grossesse gémellaire dizygote

2.1. Mécanisme

2.2. Epidémiologie

2.3. Conséquences

3. Physiopathologie de la grossesse gémellaire monozygote

3.1. Mécanisme

3.2. Epidémiologie

3.3. Conséquences

4. Conclusion


G n ralit s

Généralités

1.Définition

Développement simultané de deux embryons

puis de deux fœtus dans la cavité utérine


G n ralit s1

Généralités

2. Intérêt

  • Génétique: monozygote/Dizygote

  • Epidémiologique: Europe 1-1,5%

    Cotonou en 2007 (4,8%) Dakar en 2007 (2,9%)

  • Diagnostique : échographie obstétricale

  • Pronostique: Risque élevé de morbidité et de

    mortalité périnatales (Dakar MNN précoce 109/1000)

    Haut risque: Grossesse et Accouchement

  • Thérapeutique: CAT fonction précocité du diagnostic

    Inducteurs de l ’ovulation


Physiopathologie des grossesses g mellaires dizygotes

Physiopathologie des grossesses gémellaires dizygotes

  • Mécanisme : Dizygote = « faux jumeaux »

    • Deux ovocytes sont fécondés chacun par un spermatozoïde distinct

    • 3 mécanismes:

      • Double fécondation; au cours du même coït

      • Superfécondation; à partir de 2 coïts successifs dans le même cycle

      • Superfoetation; fécondations successives au cours de 2 cycles successifs (Non encore démontrée dans l ’espèce humaine)

    • Correspond au type anatomique (chorionicité) de:

      • GG bichoriale bi amniotique

      • Plus fréquent: 2/3 des GG


Physiopathologie des grossesses g mellaires dizygotes1

Physiopathologie des grossesses gémellaires dizygotes

2. Epidémiologie : Dizygote = « faux jumeaux »

  • Facteurs génétiques et socio-environnementaux incriminés

    • Augmentation avec l’âge maternel FSH

    • Augmentation avec la parité

    • Augmentation avec le génotype féminin : jumelle ( risque doublé)

    • Facteur éthnique : Yorubas 45 pour 1000 naissances

    • Influence de la photopériode sur la sécrétion de FSH

  • Inducteurs de l’ovulation

  • Procréation médicalement assistée (PMA) : 25% d'accouchements de jumeaux (24.5% après ICSI, 25.9% après FIV) (FIVNAT)


Physiopathologie des grossesses g mellaires dizygotes2

Physiopathologie des grossesses gémellaires dizygotes

3. Conséquences

  • Placenta BICHORIAL BIAMNIOTIQUE

  • Pas d ’anastomoses vasculaires

  • Patrimoines génétiques différents

  • Faux jumeaux

    Exple: sexes différents

D’après Poirier


Physiopathologie des grossesses g mellaires monozygotes

Physiopathologie des grossesses gémellaires monozygotes

  • Mécanisme : monozygote = « vrais jumeaux »

    • Grossesse issue de la division en deux d’un seul œuf fécondé

    • Ce clivage peut survenir à différents stades:

  • Au stade de Blastomère (J1-J5)  GG BichorialeBiamniotique

  • Au stade de duplication du bouton embryonnaire (J6-J9)  GG Monoch-Biamn

  • Au stade de dédoublement du disque embryonnaire (+J10)  GG Monoch-Mono

  • A un stade + tardif, (3ème semaine)  risque tératologique élevé (J conjoints)


Physiopathologie des grossesses g mellaires monozygotes1

Physiopathologie des grossesses gémellaires monozygotes

  • Mécanisme :

    stade de clivage

    Au stade de Blastomère (J1-J5)

Fécondation

Blastomère


Physiopathologie des grossesses g mellaires monozygotes2

Physiopathologie des grossesses gémellaires monozygotes

  • Mécanisme :

    stade de clivage

    Au stade de

    duplication du bouton

    embryonnaire (J6-J9)

Fécondation

Blastomère

Morula J6


Physiopathologie des grossesses g mellaires monozygotes3

Physiopathologie des grossesses gémellaires monozygotes

  • Mécanisme :

    stade de clivage

    Au stade de

    dédoublement du disque

    embryonnaire (+J10)

Fécondation

Blastomère

Morula

Disque embryonnaire


Physiopathologie des grossesses g mellaires monozygotes4

Physiopathologie des grossesses gémellaires monozygotes

  • Mécanisme :

    stade de clivage

    Après 3ème semaine

    Clivage incomplet

    jumeaux siamois

    Monstres doubles

Fécondation

Blastomère

Morula

Disque embryonnaire


Physiopathologie des grossesses g mellaires monozygotes5

Physiopathologie des grossesses gémellaires monozygotes


Physiopathologie des grossesses g mellaires monozygotes6

Physiopathologie des grossesses gémellaires monozygotes

2. Epidémiologie : monozygote = « vrais jumeaux »

  • Fréquence stable 3,5 à 5 / 1000 naissances

  • Pas d’influence / parité, ethnie ou hérédité 

  • Influence de l’âge maternel :

    * 3 / 1000 à 25ans

    * 4,5 / 1000 après 40ans


Physiopathologie des grossesses g mellaires monozygotes7

Physiopathologie des grossesses gémellaires monozygotes

3. Conséquences

Ovopathiespar surmaturité 3 conséquences essentielles:

* Séparation de l ’œuf embryonné

* Avortements

* Anomalies chromosomiques


Physiopathologie des grossesses g mellaires monozygotes8

Physiopathologie des grossesses gémellaires monozygotes

3. Conséquences

Bichorialebiamniotique: 30%

Monochorialebiamniotique : 68% (Dakar 22,3%)

Monochorialemonoamniotique :1à 2% (Dakar 2,6%)

D ’après LAMY:

Tous les jumeaux dizygotes naissent dans des poches dichoriales

Les jumeaux développés dans une poche monochoriale sont toujours monozygotes

Mais tous les jumeaux développés dans 2 poches dichoriales ne sont pas dizygotes


Physiopathologie des grossesses g mellaires monozygotes9

Physiopathologie des grossesses gémellaires monozygotes

3. Conséquences

Bichorialebiamniotique: 30%

* Pas d ’anastomoses vasculaires

*Patrimoines génétiques identiques

* Vrais jumeaux


Physiopathologie des grossesses g mellaires monozygotes10

Physiopathologie des grossesses gémellaires monozygotes

3. Conséquences

Monochorialebiamniotique: 68%

* Anastomoses constantes

** superficielles +++

**profondes+/-syndrome transfuseur/transfusé

Monochorialemonoamniotique:1à 2%

*Insertions funiculaires voisines complications,

dystocies foetales

*Anastomoses constantes mais jamais de syndrome

transfuseur/transfusé


Physiopathologie des grossesses g mellaires monozygotes11

Physiopathologie des grossesses gémellaires monozygotes

3. Monochorialemonoamniotique:1à 2%

Accrochage des mentons

collision


Physiopathologie des grossesses g mellaires monozygotes r sum

Physiopathologie des grossesses gémellaires monozygotes: Résumé

GG BICHORIALE

  • Pas d ’anastomoses vasculaires

  • Pas d’anomalie d’accommodation

  • Pas de dystocies foeto-foetales

GG MONOCHORIALE

  • Possibilités d’anastomoses vasculaires 

  • Déviation du flux sanguin au profit d’un des jumeaux = syndrome transfuseur transfusé

  • Risques anomalies d’accommodation

  • Risques de dystocies foeto-foetales


Conclusion

Conclusion

  • Grossesse rare

  • Grossesse à haut risque

  • Surveillance et conduite à tenir rigoureuses


  • Login