CHRETIENS MEDIAS   L  Affiche

CHRETIENS MEDIAS L Affiche PowerPoint PPT Presentation


  • 210 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

A QUOI SERT UNE AFFICHE ?. . La communication par l'Affiche implique une adh

Download Presentation

CHRETIENS MEDIAS L Affiche

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


1. CHRETIENS MEDIAS L’ Affiche OBJECTIFS : Optimiser notre visibilité sur les actions et manifestations organisées grâce à l’Affiche, l’Affichette, le Flyer (prospectus)…   DEMARCHE  :   Avoir une méthode pragmatique On cible On communique On incite   ORGANISATION DE L’HEURE : A quoi sert une Affiche ? 5’ Différence des supports (présentation d’exemples) 5’ Définir la cible 10’ Définir la communication (ce qu’on y met) 10’ Définir les moyens, les emplacements, les réseaux 10’ Définir la durée et la redondance 5’ Accompagner l’affiche 5’ Evaluer les retours 3’ Questions 7’

2. A QUOI SERT UNE AFFICHE ?

3. 1ère CLE : Donner une bonne impression C’est d’abord bien définir une cible et avoir le sens de l’esthétique qui lui correspond (dans la forme / la couleur / le sérieux…)   Ex : Cible - les jeunes Ex : Cible - Les personnes âgées  

4. 2ème CLE: Transmettre la bonne information Le temps de lecture d’une Affiche est de quelques secondes seulement. Il faut donc rationnaliser au maximum le message pour aller à l’essentiel. Attention tout de même : le bon message n’est pas forcément celui que l’on croit. La cible est l’objectif, il faut faire les bons choix. (ex : l’invité ou le thème ?)

5. 3ème CLE Susciter l’intérêt  L’Affiche doit impérativement attirer l’œil et susciter l’envie, la discussion. Une Affiche doit favoriser l’échange, elle « vend » quelque chose ou quelqu’un. Le message, les images, les informations, doivent découler de cette réflexion de base : Est-ce que cela suscite un intérêt pour le passant, pour ma cible ?

6. Différence des supports : L’Affiche : - 40 X 60 - 80 X 120 Objectif : Impact visuel fort Intérêt : Visibilité importante Attention : Tout est dans le message et l’image L’Affichette : - 15 X 21 (A5) - 20 X 30 - 10 X 21  Objectif : Relance visuel d’un message / Information Intérêt : Information de proximité (plus ciblée) Attention : Tout est dans la cible

7. Définir la cible : Qu’est ce que la cible ?   La communication par l’affichage est une communication ciblée à contrario de la radio ou bien de la télévision, qui sont des médias grand public. En effet, l’Affiche n’est pas diffusable à grande échelle, elle est limitée dans l’espace et le temps.   Il faut, par obligation, avoir le sens de ces deux contraintes et faire en sorte de « maximiser » sa communication par l’Affiche.   Aussi, il est indispensable d’en définir la cible, il s’agit en l’occurrence du public que l’on souhaite toucher (exemples précédents).

8. Comment définir au mieux une cible ?   Il serait utopique de croire que par l’affiche, on touche tout le monde. On va donc s’efforcer de déterminer la population que l’on souhaite toucher non pas en fonction de ses propres aspirations (je veux des jeunes !) mais en fonction de ce que l’on propose. Ex : Mon action est une conférence sur le couple Mon premier souhait est de toucher les jeunes. Mais, mes invités sont des inconnus pour les jeunes et ils ont 55 ans… Cela prouve que j’ai mal identifié mon action avec ma cible. Il faut que je m’adapte, je vais donc changer de cible.   Je vais essayer de redéfinir une cible plus adaptée  En fonction de ce choix, on va définir l’organisation de notre affiche.

9. Définir la communication : Définir la communication: c’est construire le message. Après avoir défini la cible et avant notre action « à vendre ». Le but est d’inventer le message et le graphisme que l’on va mettre à l’affiche et comment on va le mettre ! Il faut avoir à l’esprit plusieurs principes :

10. Ce qu’on y met : On ne fait pas un concours de syntaxe, on fait de la Pub On ne se fait pas plaisir, on cherche à faire envie On se focalise sur l’efficacité du message, surtout pas sur son sens, ou sur le sens que l’on veut lui donner On privilégie le slogan et l’impact visuel On recherche à se faire comprendre et non à expliquer

11. Comment on le met : On privilégie trois niveaux de lecture maximum (Un Titre / Une image / Un rendez vous), les autres informations arrivent en second lieu. On construit une affiche qui doit parler à la cible, donc lui ressembler (effet miroir). Cette affiche m’intéresse car elle me ressemble, me parle à moi… On privilégie les couleurs primaires et contrastées On privilégie les typos simples et lisibles On évite les répétitions On y met l’essentiel (Date – Heure – lieux) On évite tout ce qui fâche sauf si cela à un intérêt (ex : prix) Une affiche se lit de gauche à droite et de haut en bas, on va donc l’organiser dans le bon sens On teste son affiche  

12. Définir les moyens, les emplacements, les réseaux : N’oubliez jamais qu’une Affiche est Affichée. Cela n’est nullement négligeable, car il faut immédiatement penser aux moyens à mettre en place, aux emplacements et aux réseaux que l’on doit activer. L’efficacité de ce moyen de communication en dépend.

13. Les moyens : Pas la peine de faire de l’affichage si c’est pour 10 affiches, mieux vaut faire des courriers ou de l’annonce. Une Affiche doit se voir ; beaucoup, souvent et partout (là où on veut qu’elle soit vue).   L’affiche est un excellent moyen de communication qui ne sera efficace que s’il est très organisé (ex : colleurs d’affiches des partis politiques).   L’Affiche doit être imprimée à de nombreux exemplaires Une personne doit organiser l’affichage (lieux / dates d’affichages / suivi…) Plusieurs formats sont les bienvenues, cela donne une impression de démultiplication de l’information et permet un affichage différent (une affichette / une affiche) (ex : boulangerie) L’affiche renvoie une image au lecteur, il faut donc adapter la qualité de l’affiche en fonction de la cible et du thème (ex : écologie).

14. Les emplacements :   L’emplacement est une donnée indispensable à l’efficacité du message. Trop souvent on néglige malheureusement ce fait. N’oubliez jamais que la plus belle fille du monde ne sera la plus belle que si on la voit !   A propos de vision, il faut savoir que la moitié de la population voit avec difficulté, la vue baisse dès 40 ans, l’homme ne voit qu’à 180°, certains lieux sont fort mal éclairés, d’autres inaccessibles. Pourtant l’Affiche repose sur le fait de la voir ! Il faut donc être très soucieux de l’environnement dans lequel est posée chaque Affiche.   - Le lieu d’affichage est –il adapté à ma cible ? - Le lieu d’affichage est-il bien éclairé - Le lieu d’affichage est-il passager, accessible - La distance de passage des individus est-il la bonne pour que l’on distingue et que l’on comprenne mon Affiche - Est-ce que mon affiche est adaptée au lieu (ex : Eglise sombre – Affiche sombre !)

15. Les réseaux L’Affichage est le moyen de communication le plus utilisé car il est simple accessible et peu cher. Il existe donc une grande concurrence et des centaines d’affiches en tous genres naissent et disparaissent chaque jour. D’un autre côté, les réseaux d’affichages sont innombrables. Il faut par contre savoir les utiliser au maximum.   Lieux publics, établissements, lieux du culte, panneaux municipaux, etc. Il faut savoir organiser un bon affichage si l’on veut être vu.  

16. Définir la durée et la redondance : La durée : C’est là encore une notion importante de l’affichage : sa durée de vie. Elle est éphémère et ne peut être efficace que dans un temps réduit, en particulier sur de l’événement.   Il faut donc avoir à l’esprit que : « avant l’heure c’est pas l’heure et après l’heure c’est plus l’heure ! »   Plus l’événement est important et plus on peut attirer tôt l’attention. Lorsque l’on crée, l’Affiche il ne faut pas oublier cette notion du temps. Une Affiche n’a pas vocation à s’inscrire dans le temps. Elle donne une information, un rendez-vous, dans un temps très déterminé.

17. La redondance :   Il s’agit là d’utiliser au mieux les avantages de l’affichage (peu cher, peu encombrant, nombreux emplacements. La durée de vie éphémère de l’affiche nécessite de s’employer à créer un phénomène de redondance de l’affichage. Il faut donc créer des lieux, ou les individus vont « automatiser » l’idée qu’ils vont à cet endroit avoir une information par l’Affiche (ex : des 4X3). De même, l’habitude créer l’information et le contact dans les réseaux. Il faut savoir continuer à faire de l’affichage régulièrement et aux mêmes endroits.

18. Accompagner l’Affiche : Une Affiche ne peut être le seul moyen de communication utilisée. Elle doit être l’un des outils d’un plan média global. En règle générale elle « confirme » une information ou bien « l’annonce » en fonction du plan média défini en amont.

19. EXEMPLE : J’organise une conférence. Je mets en place : Un Communiqué de presse (quelques jours avant la conférence), Une information dans mes supports « amis »(envoi très tôt + relances), Un flyer que je vais distribuer (à définir), Une affiche et une affichette que je vais répartir sur mes emplacements ciblés, Une annonce quelques jours avant la conférence.

20. Evaluer les retours : Par comptage : En fonction des personnes présentes En fonction des échos / des retours Savoir se remettre en question : Pourquoi cela n’a pas fonctionné ? Que fait-on ? ---------- QUESTIONS ?

  • Login