Pr venir et limiter la perte d autonomie par la stimulation
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 18

Prévenir et limiter la perte d’autonomie par la stimulation PowerPoint PPT Presentation


  • 61 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Prévenir et limiter la perte d’autonomie par la stimulation. Fatiha KHATIR neuropsychologue CH Valenciennes. Personnes âgées en institution. Bilan neuropsychologique et écologique : Capacités cognitives déficitaires; Capacités cognitives préservées. Troubles du comportements.

Download Presentation

Prévenir et limiter la perte d’autonomie par la stimulation

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Pr venir et limiter la perte d autonomie par la stimulation

Prévenir et limiter la perte d’autonomie par la stimulation

Fatiha KHATIR neuropsychologue

CH Valenciennes


Personnes g es en institution

Personnes âgées en institution

  • Bilan neuropsychologique et écologique :

    • Capacités cognitives déficitaires;

    • Capacités cognitives préservées.

  • Troubles du comportements.

  • Troubles thymiques.


Projet de vie et projet de soins

Projet de vie et projet de soins

  • Connaître le résident dans sa globalité :

    • La ou les pathologies;

    • L’histoire personnelle;

    • Les habitudes de vie;

    • Les goûts;

    • Domaines experts ciblés (cuisine, tricot, peinture etc.…).


La r sidence du val d escaut rve

La Résidence du Val d’Escaut(RVE)

  • Unité de vie Alzheimer (25 lits);

  • Unités de soins longue durée (90 lits);

  • EHPAD (95 lits).


Stimulation dans les actes de la vie courante

Stimulation dans les actes de la vie courante:

  • L’aide à la toilette;

  • La lutte contre l’incontinence;

  • La marche : importance de la verticalité;

  • Le repas : stimuler les sens pour stimuler l’appétit et maintenir le goût.


Lutte contre l apathie

Lutte contre l’apathie

  • La maladie d’Alzheimer et des symptômes apparentés : modification du comportement et de la personnalité.

  • Apathie : symptôme le plus fréquent et le plus précoce. Perte de motivation, diminution de l’initiation, manque d’intérêt, faible engagement social et émoussement émotionnel.

  • L’apathie entraine une augmentation de l’inactivité du patient.


Lutte contre l apathie 1

Lutte contre l’apathie (1)

  • Prise en charge de l’apathie le plus précocement possible.

  • Chronicisation à éviter :l’inactivité augmente les troubles cognitifs qui augmentent l’inactivité, et ainsi de suite.

  • Le projet de vie nous renseigne sur les goûts et les domaines experts du résident.


Lutte contre l apathie 2

Lutte contre l’apathie (2)

  • Travail sur les processus automatiques.

  • Éviter les nouvelles activités afin de ne pas le mettre en échec.

  • Stimulation de la mémoire sensorielle qui reste la mieux préservée.

  • Développement des traitements non-médicamenteux.


Techniques comportementales existantes la rve

Techniques comportementales existantes à la RVE

  • U.V.A.;

  • SNOEZELEN;

  • Toucher Bien-être;

  • Musicothérapie.


Unit de vie alzheimer

Unité de vie Alzheimer

  • Les 25 résidents sont stimulés dans les actes de la vie quotidienne.

  • Stimulation lors de la toilette.

  • Petit-déjeuner thérapeutique.

  • Ateliers lecture du journal, cuisine, décoration de l’unité en fonction des saisons et des fêtes, sorties à l’extérieur (marché…).


Unit s de soins longues dur es et ehpad

Unités de soins longues durées et EHPAD

  • Stimulation dans les actes de la vie quotidienne quand cela est possible.

  • Animations diverses proposées en fonction des goûts des résidents.


Snoezelen stimulation des 5 sens

SNOEZELEN : stimulation des 5 sens

  • Espaces aménagés dans les salles de bain dans les 4 unités;

  • Stimulation des 5 sens : développement de la communication par la stimulation de la mémoire sensorielle;

  • Relation soignant soigné privilégiée;

  • SNOEZELEN n’est pas une méthode ou une technique médicale mais bien une approche philosophique dans le respect de la personne en état de dépendance.


Snoezelen

SNOEZELEN

  • A la RVE : mise en place d’ateliers de stimulation cognitive dans la perspective SNOEZELEN;


Toucher bien tre

Toucher bien - être

  • Soin thérapeutique à part entière;

  • Différent du massage kinésithérapeute;

  • Le toucher est affectif et non invasif et désagréable ou douloureux;

  • Il procure un sentiment de bien-être et d’estime de soi;

  • Réponses observées : diminution de l’angoisse et de la déambulation. Amélioration du sommeil nocturne.


Toucher bien tre 1

Toucher Bien-être (1)

  • Stimulation des récepteurs du toucher qui libère l’endomorphine.

  • Initiation régulière des soignants par les IDE cliniciennes.


Aromath rapie

Aromathérapie

  • Thérapie utilisée depuis 7000 ans;

  • Utilisation des huiles essentielles à des fins curatives, préventives et de bien-être;

  • Thérapie intéressante et complémentaire de la pharmacologie. Évite l’escalade médicamenteuse.

  • Actions ciblées à la RVE : troubles du comportement, fragilité de la peau, constipation.


Musicoth rapie

Musicothérapie

  • Atelier Val Mélodie : animé par l’animatrice tous les vendredi.

  • Ateliers animés par la psychologue : résidents stimulés auditivement par diverses musiques et tactilement par la manipulation de percussions.

  • Recherche menée par une étudiante en psychologie (Université Lille 3) : la musique est un moyen de « rééducation émotionnelle » et de communication; réminiscences et baisse de l’anxiété.


Conclusion

Conclusion

  • Stimuler :

    • Pour aider à continuer à se construire et à communiquer;

    • Pour lutter contre l’apathie et les autres troubles du comportement.

  • A la RVE :

    • Philosophie de soin SNOEZELEN.

    • Autres traitements non-médicamenteux.


  • Login