Acinetobacter baumanii r sistant l imipenem
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 32

Acinetobacter baumanii résistant à l’imipenem PowerPoint PPT Presentation


  • 106 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Acinetobacter baumanii résistant à l’imipenem. Situation à la Réunion : 2006-2007-2008. Nathalie LUGAGNE DELPON présidente FELIN Service d’Hygiène Hospitalière CH Félix Guyon Avec la collaboration de la FELIN

Download Presentation

Acinetobacter baumanii résistant à l’imipenem

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Acinetobacter baumanii r sistant l imipenem

Acinetobacter baumaniirésistant à l’imipenem

Situation à la Réunion : 2006-2007-2008

Nathalie LUGAGNE DELPON présidente FELIN

Service d’Hygiène Hospitalière CH Félix Guyon

Avec la collaboration de la FELIN

Des laboratoires de biologie publics et privés

Du service de réanimation polyvalente CH Félix Guyon

1


G n ralit s 1 new england journal of medicine 20 mars 2008

Généralités (1)New England journal of Medicine, 20 mars 2008

L’A.baumanii apparaît en tant que problème infectieux depuis les 30 dernières années

Notamment sous forme d’épidémies en pays tempérés et développés

Avec émergence d’une antibiorésistance posant des problèmes thérapeutiques


G n ralit s 2 new england journal of medicine 20 mars 2008

Généralités (2)New England journal of Medicine, 20 mars 2008

¼ des articles sur pubmed concernant « nosocomial acinetobacter »sur les 20 dernières années , sont datés à partir de 2005

Étude du CDC en 2004 :

-300 hopitaux US surveillés

-3601 souches d’Acinetobacter baumanii isolées

-résistance aux carbapenem : de 9 à 40 %


La bact rie

La bactérie

Cocobacille gram négatif

Habitat :eau , sol , environnement

Résistance extrême dans l’environnement : jusqu’à 40 jours , même sur des surfaces sèches (boutons des scopes , téléphones , claviers, matériels médicaux …)

Chez l’homme :colonise la peau(zones humides ), le tube digestif , l’appareil respiratoire


R sistance aux antibiotiques 1

Résistance aux antibiotiques (1)

Type 1 sauvage :pipé S, C3G S,imp S

Type 2 Pase :pipé R, C3G S ,imp S

Type 3 Case surexp :pipé S, C3G R,imp S

Type 4 Pase/Case :pipé R, C3G R,imp S

Type 5 multiR :pipé R, C3G R,imp R

Émergence des souches multirésistantes par sur-utilisation de quinolones et imipénem


R sistance aux antibiotiques 2 new england journal of medicine 20 mars 2008

Résistance aux antibiotiques (2)New England journal of Medicine, 20 mars 2008

Souches nosocomiales : cumul de plusieurs mécanismes de résistance

notemment modification des porines et des efflux , et production de B lactamases (dont BLSE )

Le terme de multiR est donné aux A.baumanii qui résistent aux B lactamines +quinolones + carbapenèmes

Le terme de « pan resistance « décrit les souches qui ne conservent qu’une sensibilité à la colistine


Traitement antibiotique 3 new england journal of medicine 20 mars 2008

Traitement antibiotique (3)New England journal of Medicine, 20 mars 2008

Souches mutirésistantes :le choix est limité

Le plus efficace reste la colistine

(abandonnée dans les années 60 à cause de sa toxicité rénale et neurologique )mais désormais mieux utilisée (+faibles doses , surveillance rénale …)

La tigécycline ? : mais apparition de résistance fréquente

Association colistine +rifampicine


Situation au ch f lix guyon

Situation au CH Félix Guyon


Descriptif et m thodologie

Descriptif et méthodologie

- identification de la première souche au CH Félix Guyon : janvier 2006

Surveillance des cas par le service d’hygiène hospitalière

Définition d’un cas : patient infecté ou exclusivement colonisé

Dédoublonnage :1 souche par patient et par an

- Alertes données par le labo de biologie

9


Caract ristiques des souches

Caractéristiques des souches

  • Résistance aux antibiotiques :

    - résistance à l’ensemble des ß lactamines y compris l’imipenem (Tienam)

    - résistance à la majorité des aminosides

    - résistance aux fluroquinolones

    - sensibilité souvent limitée à la colistine, posant un problème thérapeutique

    • Pas de génotypage disponible des souches : antibiotypes

10


Caract ristiques des souches r sistance des a baumanii l imp au chd

Caractéristiques des souches :résistance des A.baumanii à l’imp au CHD

  • 2004 : 4 % de résistance dans l’espèce

  • 2006 :17 % de résistance dans l’espèce

  • 2007 :19 %de résistance dans l’espèce

  • Ne concerne que les souches responsables d’infections


Antibiotypes des ab5 au chd

Antibiotypes des AB5 au CHD


Souches multiples

Souches multiples ?

Difficile de caractériser le mode de Diffusion des souches sans génotypage

Prédominance de l’émergence par pression de selection antibiotique  ?

Prédominance de la transmission croisée ?

Echange entre services et entre établissements ?

Mécanisme de résistance ?


Acinetobacter baumanii r sistant l imipenem

14


Acinetobacter baumanii r sistant l imipenem

* Patients infectés et colonisés

15


Services concern s

Services concernés

Transmission croisée impliquée

16


Acinetobacter baumanii r sistant l imipenem

Transmission croisée impliquée

Total

17


Services concern s en 2008

Services concernés en 2008 ?

  • 1er trimestre 2008 :

  • 1 seul service concerné

  • 5 cas : - 4 cas acquis souche B2

  • - 1 cas importé souche B1

  • concentration géographique de l’endémie ?


Epid mie du sud ouest cclin sud ouest

Epidémie du Sud Ouest CCLIN Sud Ouest

  • Suivie par le CCLIN Sud Ouest

  • De mai 2003 à janvier 2004

  • 68 cas :infectés et exclusivement colonisés

  • Résistance non enzymatique aux B lactamines et au Tienam

  • Résistance aux quinolones

  • Faible sensibilité aux aminosides

  • Parenté des souches avec la Réunion ?


Site d identification des ab5

Site d’identification des AB5


Antibioth rapie pr alable

Antibiothérapie préalable

  • Fluoroquinolones :55 %des cas

  • Céphalosporines : 42%des cas

  • Tienam : 17%des cas


R gionalisation des souches

Régionalisation des souches


Acinetobacter baumanii r sistant l imipenem

Situation à la Réunion

Nombre de patients infectés et/ou colonisés

Régionalisation de la problématique

Alerte en cours au niveau de la FELIN

Importation de cas de : - Madagascar - Maurice ?

- Seychelles

23


Plan d action et mesures correctrices

Plan d’action et mesures correctrices


Ma trise de l pid mie 1 niveau r gional

Maîtrise de l’épidémie (1)niveau régional

  • Sensibilisation régionale des ETS

  • Surveillance de la consommation des antibiotiques par la FELIN:

    25 % des ets MCO de la Réunion ont une consommation de Tienam supérieure à celle des CHU du CCLIN Sud Ouest

  • Surveillance des souches AB5 par la FELIN ,procédure de signalement en cours

  • Collaboration avec la DDRASS et la CIRE

25


Ma trise de l pid mie 2 niveau r gional

Maîtrise de l’épidémie (2)niveau régional

Transmission de l‘info BMR lors des transferts inter établissements : en cours (FELIN)

Génotypage des souches ? Financement InVS ?

Renforcement de l’hygiène des mains avec les SHA :progression de l’indicateur ICSHA Réunion

( audit , animations le 23 mai 2008 , film …)

26


Acinetobacter baumanii r sistant l imipenem

CHD


Ma trise de l pid mie 3 niveau local chd

Maîtrise de l’épidémie (3)niveau local :CHD

  • Améliorer l’entretien de l’environnement

  • Maitrise de la consommation du Tienam : EPP en cours

  • Améliorer la précocité du dépistage des cas

  • Regroupement géographique des cas

  • Respect strict des mesures d’isolement (précautions complémentaires contact):

    Audit et EPP en cours au CHD

28


Ma trise de l pid mie 4 niveau local chd

Maîtrise de l’épidémie (4)niveau local :CHD

  • Recherche de la souche ds l’environment

  • Développement de l’hygiène des mains par utilisation des SHA

  • Diminution de la transmission croisée (matériel UU , désinfection des matériels , pratiques de ventilation ,cathéters ….)

  • Toilette des patients à la chlorhexidine

  • Arrêt des admissions ?

  • Fermeture partielle ou totale de service ?

29


Ce qui est n cessaire n est jamais impossible eleanor roosevelt merci vous

« Ce qui est nécessaire n’est jamais impossible « Eleanor RooseveltMerci à vous !

30


Isolats diagnostiques

Isolats diagnostiques


  • Login