Structure Histologique de l’appareil Génital feminin
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 90

Appareil Reproducteur féminin PowerPoint PPT Presentation


  • 393 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Structure Histologique de l’appareil Génital feminin Dr Benkhalifa Moncef PhD. RBMG. MCU-PH Laboratoire de Biologie de la Reproduction et de Cytogénétique CHRU et Faculté de Médecine. Amiens Université de Picardie Jules Verne. 1. Appareil Reproducteur féminin. FONCTIONS (1).

Download Presentation

Appareil Reproducteur féminin

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Structure Histologique de l’appareil Génital femininDr Benkhalifa Moncef PhD. RBMG. MCU-PHLaboratoire de Biologie de la Reproduction et de Cytogénétique CHRU et Faculté de Médecine. AmiensUniversité de Picardie Jules Verne

1


Appareil Reproducteur féminin


FONCTIONS (1)

1.Produire les gamètes féminins (ovocytes)

OVAIRES

2. Accueillir les gamètes féminins et masculins en vue de la fécondation

TROMPES ET UTERUS

3. Donner un environnement propice à l’implantation et la croissance de l’embryon

UTERUS


FONCTIONS (2)

4. Expulser le fœtus à la fin de la grossesse

UTERUS

5. Sécréter les hormones stéroïdes ovariennes

1ère partie de cycle = Estrogènes

2ème partie de cycle = Progestérone + Estrogènes

OVAIRES


Ces fonctions varient en fonction de l’âge:

- Vie intra-utérine

- Enfance

- Puberté

- De la puberté à la ménopause

= phase d’activité génitale

- Ménopause


L’APPAREIL GENITAL FEMININ

1- Les ovaires

2- Les trompes

3- L’utérus

4- Le vagin

5- La glande mammaire


PREMIERE PARTIELES OVAIRES

Définition anatomique et rôles

Structure histologique

Variations en fonction de l’âge

Variations en fonction du cycle

Régulation hypothalamo-hypophysaire


L’ovaire

Entre la puberté et la ménopause

L’ovaire va assurer 2 fonctions

2) Exocrine:

ovogenèse

Croissance, maturation et ovulation

2) Endocrine:

Sécrétion des stéroïdes

(Œstrogène et progestérone)


LES OVAIRES1.DEFINITION ANATOMIQUE ET ROLES

Organes pairs, ovoïdes, aplatis, situés à droite et à gauche de la cavité pelvienne

2 fonctions :

1. Production des ovocytes

(fonction exocrine)

2. Synthèse des hormones stéroïdes

(fonction endocrine)


LES OVAIRES2.STRUCTURE HISTOLOGIQUE (1)

L’ovaire est revêtu par un épithélium cubique simple (=épithélium germinatif ovarien)

L’ovaire comprend ensuite 2 zones :

A. zone corticale (en périphérie)

B. zone médullaire (au centre)


LES OVAIRES2. STRUCTURE HISTOLOGIQUE (2)

A. LA ZONE CORTICALE

Elle comporte:

Les follicules ovariens

Le stroma ovarien


LES OVAIRES2. STRUCTURE HISTOLOGIQUE (3)

Les follicules ovariens


LES OVAIRES2. STRUCTURE HISTOLOGIQUE (4)

Le stroma ovarien

tissu conjonctif de soutien + vaisseaux + nerfs

se densifie au contact de l’épithélium germinatif = «  l’albuginée »

Donne naissance au contact des follicules aux thèques externe et interne


LES OVAIRES2. STRUCTURE HISTOLOGIQUE (5)

B. LA ZONE MEDULLAIRE :

Tissu conjonctif lâche en continuité avec le stroma dans lequel se trouvent des nerfs, des vaisseaux sanguins et lymphatiques.

Elle est en continuité avec le hile ovarien


Schéma: Structure histologique de l’ovaire (coupe transversale)


Coupe histologique transversale d’ovaire


LES OVAIRES3. VARIATIONS EN FONCTION DE L’AGE

Avant la naissance (vie intra-utérine):

  • Multiplication des ovogonies par mitoses

  • Début de la 1ère division de méiose

    → ovocytes I bloqués en prophase de 1ère division de méiose

    plusieurs millions 4ème mois de vie IU

    7 millions au 7ème mois de vie IU

    400 000 à la naissance


LES OVAIRES3. VARIATIONS EN FONCTION DE L’AGE

De la naissance à la puberté

Un seul type de follicules ovariens: les follicules primordiaux (400 000 à la naissance)

= ovocyte I bloqué en début de prophase

de 1ère division de méiose (réductionnelle)


LES OVAIRES3. VARIATIONS EN FONCTION DE L’AGE

De la puberté à la ménopause :

Lors de chaque cycle menstruel, plusieurs follicules primordiaux entrent en croissance sous l’effet de la sécrétion cyclique de la FSH hypophysaire

Un seul arrivera à maturité et donnera lieu à une ovulation, les autres subissant l’ atrésie.

Cf variations en fonction du cycle


LES OVAIRES3. VARIATIONS EN FONCTION DE L’AGE

A partir de la ménopause:

Les ovaires ne contiennent plus de follicule,

L’ovaire est alors constitué d’un tissu fibreux.


LES OVAIRES4. VARIATIONS EN FONCTION DU CYCLE

Première partie de cycle:

( du 1er au 14ème jour du cycle)

Follicules primordiaux

Follicules primaires

Follicules secondaires

Follicules tertiaires

Follicules matures = Follicules de De Graaf


Follicules primaires


Follicule tertiaire


Follicule tertiaire


LES OVAIRES4. VARIATIONS EN FONCTION DU CYCLE

L’ovulation:

(au 14ème jour du cycle)

Elle survient au 14ème jour du cycle

Elle est secondaire au pic hypophysaire de LH (J13) qui induit la reprise de la première division méiotique (réductionnelle) et la rupture de la structure folliculaire.


LES OVAIRES4. VARIATIONS EN FONCTION DU CYCLE

Elle s’effectue en 2 temps :

1. Rupture de la paroi folliculaire

2. Expulsion de l’ovocyte I dans la cavité péritonéale qui termine alors sa première division de méiose (réductionnelle) par l’ expulsion du premier globule polaire et débute sa deuxième division de méiose (ovocyte II bloqué en métaphase)

.


LES OVAIRES4. VARIATIONS EN FONCTION DU CYCLE

Deuxième partie du cycle

(du 14ème au 28ème jour du cycle)

l’ovocyte II est capté par la trompe

En cas de fécondation: déclenchement de la fin de la deuxième division de méiose (équationnelle) avec expulsion du 2ème globule polaire

Transformation du reste du follicule en corps jaune (sécrétion de la progestérone)


LES OVAIRES4. VARIATIONS EN FONCTION DU CYCLE

Le devenir du corps jaune dépend de l’ovocyte :

1. Si implantation :

→ sécrétion d’HCG par le trophoblaste

→ la sécrétion d’HCG permet un maintien du corps jaune

→ le corps jaune persistera pendant les 3 premiers mois de la grossesse


LES OVAIRES4. VARIATIONS EN FONCTION DU CYCLE

2. En l’absence d’implantation:

→ Pas de sécrétion d’HCG

→ le corps jaune ne restera fonctionnel que pendant 14 jours et se transformera ensuite en corpus albicans (cicatrice fibreuse)


Coupe histologique d’ovaire Corps jaune ovarien


LES OVAIRES5. REGULATION HYPOTHALAMO-HYPOPHYSAIRE

La FSH stimule la croissance folliculaire et la sécrétion d’estrogènes

La LH déclenche l’ovulation et la formation du corps jaune ainsi que la sécrétion de progestérone


DEUXIEME PARTIE:LES TROMPES: Trompes de Fallope ou oviductes

Eléments anatomiques

Rôles

Structure histologique


LES TROMPES1. ELEMENTS ANATOMIQUES

Comportent 4 segments :

- le pavillon

- l’ampoule

- l’isthme

- le segment interstitiel qui s’ouvre dans la cavité utérine (=portion intra-murale)


Schéma des 4 segments de la trompe


LES TROMPES2. ROLES

Transport des gamètes et du zygote

Lieu de la fécondation (ampoule) et de la segmentation du zygote (isthme)


LES TROMPES3. STRUCTURE HISTOLOGIQUE

3 couches disposées concentriquement de la lumière vers la périphérie :

1. Muqueuse

2. Musculeuse

3. Séreuse


La muqueuse (épithélium+LB+chorion):

  • Epithélium prismatique simple comportant:

    - cellules ciliées

    (assurent le transport des gamètes et du zygote)

    - cellules sécrétrices

    (participent à la sécrétion du flux péritonéo-tubo-utérin)

  • Lame basale

  • Chorion de tissu conjonctif lâche


Trompe -Epithélium


La musculeuse :

Fibres musculaires lisses disposées en 2 ou 3 couches en fonction du segment concerné:

- couche longitudinale interne

- (couche circulaire moyenne)

- couche longitudinale externe


Pavillon: 2 couches

- couche longitudinale interne

- couche longitudinale externe

Ampoule: 3 couches

- couche longitudinale interne

- couche circulaire moyenne fine

- couche longitudinale externe

Isthme et portion interstitielle: 3 couches


La séreuse = Tissu conjonctif

Doublée par le mésothélium péritonéal


Variations de structure selon les segments

- la muqueuseforme de nombreux replis longitudinaux, surtout au niveau de l’ampoule et du pavillon (franges)

- la musculeuseest peu épaisse dans les 2 premières portions, s’épaissit de façon croissante à mesure que l’on approche de la cavité utérine.

- la séreusen’intéressent que le pavillon, l’ampoule et l’isthme.


Variations de structure au cours du cycle

Concernent les proportions des cellules ciliées et de cellules sécrétrices constituant l’épithélium tubaire.

Pavillon et Ampoule: prédominance de cellules sécrétrices

Istme et segment intra-mural: prédominance de cellules ciliées


Le transport du zygote

Il est assuré:

  • Flux péritonéo-tubo-utérin (C sécrétrices de l’épithélium)

  • Activité ciliaire (C ciliées de l’épithélium)

  • Contractions de la musculeuse (péristaltisme tubaire)


TROISIEME PARTIEL’UTERUS

Eléments anatomiques

Rôles

Structure histologique

Variations en fonction du cycle

Variations en fonction de l’âge


L’UTERUS1. ELEMENTS ANATOMIQUES

Comporte 4 parties :

- le fond

- le corps

- l’isthme

- le col


L’UTERUS2. STRUCTURE HISTOLOGIQUE

3 tuniques organisées concentriquement

(de la lumière vers la périphérie)

- la muqueuse = endomètre

- la musculeuse = myomètre

- la séreuse = péritoine


La muqueuse ( = endomètre)

Epithélium prismatique simple constitué de cellules ciliées et de cellules sécrétrices

Lame basale

Chorion conjonctif avec glandes exocrines tubuleuses simples

Distinction de 2 zones:

zone fonctionnelle

zone résiduelle (basale)


Importantes variations structurales de l’endomètre en fonction:

- zone anatomique

- cycle

- stades de la vie génitale


La musculeuse (= myomètre)

Cellules musculaires lisses de disposition complexe en 3 couches

couche interne longitudinale

couche moyenne circulaire et oblique

couche externe longitudinale

La séreuse

enveloppe conjonctive


Caractéristiques histologiques du fond et du corps de l’utérus

1. Epithélium prismatique simple

(cellules ciliées et cellules sécrétrices)

2. Lame basale

3. Chorion conjonctif

(tissu conjonctif très vascularisé avec des glandes exocrines

tubuleuses simples)

4. Myomètre constitué de 3 couches

couche interne longitudinale

couche moyenne circulaire et oblique

couche externe longitudinale

5. Enveloppe conjonctive


Caractéristiques histologiques de l’isthme utérin

La structure de l’isthme est très voisine de celle du fond et du corps mais se distingue par sa faible épaisseur, son chorion dense avec peu de glandes.

C’est la zone où est réalisée l’incision au cours d’une césarienne


Caractéristiques histologiques du col utérin

1. Endocol

Epithélium prismatique simple

Lame basale

Chorion de tissu conjonctif dense contenant les glandes endocervicales

(glandes tubulo-alvéolaires ramifiées)


2. Exocol

La muqueuse de l’exocol fait suite à l’endocol

Transition brutale au niveau de l’orifice externe du col où l’épithélium devient pavimenteux stratifié non kératinisé (épithélium vaginal)

Chorion de tissu conjonctif dense

La partie centrale du col est composée d’un tissu conjonctif dense au sein duquel se répartissent des cellules musculaires lisses.


Utérus -Col


L’UTERUSVARIATIONS EN FONCTION DU CYCLE

Phase menstruelle

(du 1er au 4ème jour du cycle)

Phénomène vasculaire qui entraîne des nécroses ischémiques localisées affectant de place en place la muqueuse utérine


Phase proliférative

(du 5ème au 14ème jour du cycle)

- accroissement en nombre et longueur des glandes (rectilignes et perpendiculaires à la surface)

- augmentation de la substance fondamentale du chorion

- allongement des artères hélicines


Phase sécrétoire

(du 15 ème au 28 ème jour du cycle)

- les glandes continuent leur prolifération et deviennent tortueuses

Production d’un liquide riche en glycogène qui emplit la cavité glandulaire

- œdème du chorion

- les artères hélicines deviennent plus sinueuses et s’étendent dans la partie superficielle du chorion


Utérus


Muqueuse utérine


L’UTERUSVARIATIONS EN FONCTION DE L’AGE

Avant la puberté:

La muqueuse est fine

Absence de developpement glandulaire

De la puberté à la ménopause:

Variations cycliques

Après la ménopause:

L’endomètre s’amincit, la lumière des glandes tend à s’occlure et à former des kystes


QUATRIEME PARTIELE VAGIN

Structure histologique


LE VAGINSTRUCTURE HISTOLOGIQUE

Paroi constituée de 3 couches concentriques

(de la lumière vers la périphérie):

Muqueuse

Musculeuse

Séreuse


LE VAGINSTRUCTURE HISTOLOGIQUE

La muqueuse:

- Épithélium pavimenteux stratifié non kératinisé

- Lame basale

- Chorion conjonctif

La Musculeuse

Cellules musculaires lisses circulaires et longitudinales

Cellules musculaires striées en périphérie

La séreuse

Fine couche de tissu conjonctif dense


Epithélium vaginal


Frotis cervico-vaginal


Merci


Réalisation d’un frottis cervico-vaginal


CINQUIEME PARTIELA GLANDE MAMMAIRE

Rappels embryologiques

Eléments anatomiques

Structure histologique

Variations pendant la vie génitale


1. RAPPELS EMBRYOLOGIQUES

Développement de deux crêtes mammaires (épaississement ectodermiques) au niveau de la paroi ventrale de l’embryon, entre les plis inguinaux et les creux axillaires

Chaque crête donne naissance à 5 à 7 nodules épithéliaux dont seuls 2 persisteront ultérieurement

Application patho: mamelon urnuméraire


2. ELEMENTS ANATOMIQUES

Peau et tissu conjonctif sous-cutané

(centré sur le mamelon et l’aréole)

Glande mammaire

Tissu conjonctif lâche

Muscle grand pectoral

Application patho: reconstruction mammaire avec le m grand pectoral après cancer du sein


3. STRUCTURE HISTOLOGIQUE (1)

Structure glandulaire

Glandes exocrines tubulo-alvéolées

- Cellules sécrétrices au contact de la lumière

- Cellules myoépithéliales en périphérie

Organisation en lobes et lobules

- 10 à 20 lobes pour chaque glande

- chaque lobe est constitué de lobules

- chaque lobule est constitué de tubulo-alvéoles sécrétant


3. STRUCTURE HISTOLOGIQUE (2)

2. Canaux excréteurs = canaux galactophores

Portion intra-lobulaires = épithélium simple

Portion inter-lobulaires = épithélium cubique simple + C musc lisses

Portion inter-lobaires = épithélium pavimenteux stratifié + C musc lisses

Ouverture au niveau du mamelon


3. STRUCTURE HISTOLOGIQUE (3)

Les lobes et les lobules sont séparés par du tissu conjonctif dense +/- abondant et du tissu adipeux

Le tissu conjonctif intra-lobulaire est un TC lâche


4. VARIATIONS AU COURS DE LA VIE GENITALE

Avant la puberté

Absence de développement tubulo-alvéolaire

Système canalaire excréteur rudimentaire


4. VARIATIONS AU COURS DE LA VIE GENITALE

2. A la puberté

Développemnt prolifératif sous l’influence de la sécrétion des hormones ovariennes

Prolifération du tissu conjonctif interlobulaire et interlobaire

Multiplication des cellules adipeuses


5. VARIATIONS AU COURS DE LA VIE GENITALE

3. En période d’activité génitale,

glande au repos

+/- dvpmt tubulo-acineux sous l’influence de la progestérone en 2ème partie de cycle


Glande mammaire au reposglandes tubulo-alvéolées peu développéesimportance du tissu conjonctif et du tissu adipeux


4. VARIATIONS AU COURS DE LA VIE GENITALE

4. Pendant la grossesseInfluence de la progestérone

Dvpmt des glandes tubulo-alvéolaire

Dvpmt des ramifications terminales du réseau excréteur

Croissance mammaire avec dvpmt controlé de l’activité des glandes tubulo-alvéolaires


4. VARIATIONS AU COURS DE LA VIE GENITALE

5. Pendant l’allaitementInfluence de la prolactine

Montée de lait dans les 3 jours qui suivent l’accouchement


Glande mammaire en activitéDéveloppement des glandes tubulo-alvéoléesinvolution du tissu conjonctif et du tissu adipeux


ROLES DE LA SUCCION DU MAMELON

Sécrétion de prolactine et entretien de la sécrétion lactée

Sécrétion d’ocytocine et contraction des cellules myoépithéliales entourant les cellules excrétrices


4. VARIATIONS AU COURS DE LA VIE GENITALE

6. A partir de la ménopause

Involution du système canaliculaire et des tubulo-alvéoles restants

Densification du tissu conjonctif

Dilatation kystique des canaux excréteurs


  • Login