Regulation du remodelage et du metabolisme osseux
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 57

REGULATION DU REMODELAGE ET DU METABOLISME OSSEUX PowerPoint PPT Presentation


  • 295 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

REGULATION DU REMODELAGE ET DU METABOLISME OSSEUX. C.L. BENHAMOU CHR Orléans Unité Inserm U 658. Vitamine D : origine. Essentiellement l’épiderme (1) : Donc dépendant de Climat, écrans, pigmentation, habillement Vieillissement : diminution du 7-déhydrocholestérol cutané

Download Presentation

REGULATION DU REMODELAGE ET DU METABOLISME OSSEUX

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

REGULATION DU REMODELAGE ET DU METABOLISME OSSEUX

C.L. BENHAMOU

CHR Orléans

Unité Inserm U 658


Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

Vitamine D : origine

  • Essentiellement l’épiderme (1) :

  • Donc dépendant de

    • Climat, écrans, pigmentation, habillement

    • Vieillissement: diminution du 7-déhydrocholestérol

    • cutané

    • Donc indirectement :

    • activités extérieures et état de santé

  • Accessoirement l’alimentation (2)

    • Poissons gras et œufs

    • < 100 UI/j

  • 1. MacLaughlin J, Holick MF. J CIin Invest 1985;76(4):1536-8

  • 2.AFSSA. Les apports nutritionnels conseillés pour la population française. 3e édition. Paris : Editions TEC & DOC ; 2001.


  • Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Vitamine D : métabolisme

    25(OH)D=25-hydroxyvitamine D; 1,25(OH)2D=1,25-dihydroxyvitamine D

    Holick MF. Osteoporos Int 1998;8(suppl 2):S24–S29.


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Vitamine D : effets osseux

    Physiologie

    • Le métabolite actif est le 1-25(OH)2D3

    • La régulation se fait par la PTH

    • Le meilleur reflet du statut vitaminique est le 25(OH)D3

    • (seul dosé en pratique : nmol/L = ng/mL x 2,5)

    • Cycle annuel : en hiver

      • diminution de 25OHD3, augmentation de PTH (1)

      • augmentation de fréquence des fractures de l’ESF(2)

    1. Krall EA et al. N Engl J Med 1989; 321(26):1777-83.

    2. Lan 1995


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Vitamine D : effets osseux

    Variations saisonnières de la vitamine D et de la PTH

    Massachusettsn = 333 femmesAge : 58  6 ans

    Krall EA. N Engl J Med 1989; 321(26):1777-83.


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Vitamine D : effets osseux

    Régulation de l’homéostasie calcique

    * p < 0,002 ; ** p < 0,001; D = 25(OH)D

    Heaney RP et al. J Am Coll Nutr 2003;22:142-46.


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Vitamine D : effets osseux

    Effet sur la DMO

    • Association positive faible dans les études transversales (1)

    • L’administration de vitamine D diminue la perte osseuse (1)

    • Le bénéfice disparaît à l’arrêt du traitement (2)

    • Ces résultats expliquent mal l’effet anti-fracturaire

    1. Bischoff-Ferrari HA, Dietrich T, Orav J, Dawson-Hughes B. Am J Med 2004; 116: 634-639.

    2. Dawson-Hughes B, Harris SS, Kral EA, Dallal GE. Am J Clin Nutr 2000; 72: 745-50.


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Vitamine D : effets osseux

    Effet anti-fracturaire

    • Méta-analyse (Cochrane Library 2005)

    • Vitamine D versus placebo

      • 8 études, 18 903 patientes

      • injections ou doses orales  800 UI/j

      • Nouvelle fracture: RR = 0,99 IC95%(0,91-1,09)

    • Vitamine D + calcium versus calcium

      • 5 études

      • Nouvelle fracture de la hanche : RR = 0,81 IC95%(0,60-1,10)

      • Nouvelles fractures vertébrales : RR = 0,14 IC95%(0,01-2,77)

    • Vitamine D + calcium versus placebo

      • 7 études, 10 376 patientes

      • 700 à 800 UI + 1 000 mg de calcium

      • Nouvelle fracture de la hanche : RR = 0,81 IC95%(0,68-0,96)

      • Nouvelles fractures non vertébrales : RR = 0,87 IC95%(0,78-0,97)

    Cochrane Library 2005


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Vitamine D : effets osseux

    Dose et risque de fracture

    Méta-analyse

    Bishoff-Ferrari HA et al. JAMA 2005; 293: 2257-2264.


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Vitamine D : effets osseux

    Dose et risque de fracture

    • Diminution du risque (dose 700-800 UI/j)

      • 26 % pour fractures ESF

      • 23 % pour fractures non-vertébrales

    • Fonction de la valeur sérique initiale

    • (institution, latitude, alimentation fortifiée...)

    • Sans effet cumulé (effet précoce : extra-osseux ?)

    Bishoff-Ferrari HA et al. JAMA 2005; 293: 2257-2264.


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Vitamine D : effets osseux

    Insuffisante pour prévenir les fractures

    La supplémentation est insuffisante pourprévenir les fractures

    Objectif (1) : évaluer l’efficacité d’une supplémentation en calcium et vitamine D sur une période de 3 ans en prévention secondaire d’une fracture chez 5 292 patients qui ont eu une fracture suite à un traumatisme mineur au cours des 10 dernières années

    Objectif (2) : évaluer l’efficacité d’une supplémentation en calcium et vitamine D sur la prévention de fractures parmi 3 314 femmes à risque élevé de fracture de la hanche

    1. Grant AM et al. Lancet 2005;365:1621-28.

    2. Porthouse J et al. BMJ 2005;330:1003.


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Vitamine D : effets osseux

    Insuffisante pour prévenir les fractures

    La supplémentation est insuffisante pourprévenir les fractures

    • Augmentation de DMO : x1,06 (p<0.01)

    • OR de fracture de hanche 0,88 (0,72 – 1,08)

    • OR de fracture vertébrale 0,90 (0,74 – 1,10)

    • Etude en per protocole OR de fracture de hanche 0,71 (0,52 – 0,97)

      NEJM, fevrier 2006

      Jackson RD et al NEJM Feb 2006, 354, 669


    Insuffisance en vitamine d

    Insuffisance en vitamine D

    Diminution de l’efficacité des bisphosphonates

    ¤

    ¤

    **

    * Concentration sérique de 25(OH)D3 < 40 nmol/L ; ** p < 0,05 ; ¤ p < 0,01

    Koster JC et al. Eur J Clin Pharmacol 1996;51:145-47.


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Vitamine D : effets osseux

    Effet dans la réponse aux bisphosphonates

    • Etude observationnelle de 2 ans (CANDOO)

    • n = 449 ; 74,6  5,6 ans

      • 159 non-répondeurs (25(OH)D3 31 ng/mL)

      • Vitamine D 1 000 UI/j

      • 290 répondeurs (25(OH)D3 33 ng/mL)

      • Pas de vitamine D

    Heckman GA, et al. BMC Musculoskelet Disord 2002; 3:6.


    Vitamine d effets extra osseux sur l appareil locomoteur

    Vitamine D : effets extra-osseux sur l’appareil locomoteur

    • Vitamine D et muscle

    • Vitamine D et risque de chute


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Vitamine D et muscle (1-3)

    Effet sur la cellule musculaire

    1,25 (OH)2D3

    EFFET NON GENOMIQUE

    EFFET GENOMIQUE

    VDR

    VDR

    • Activation de la protéine Kinase C

    • Disponibilité du calcium cytosolique

    • Fibres de type II

    • Protéines de contraction ?

    1. Costa EM, Blau HM, Feldman D. Endocrinology 1986; 119(5): 2214-20.

    2. Kato S, Takeyama K, Kitanaka S, Murayama A, Sekine K, Yoshizawa T. J Steroid Biochem Mol Biol 1999; 69(1-6): 247-51.

    3. Selles J, Boland R. Mol Cell Endominol 1991; 77(1-3): 67-73.


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Vitamine D et muscle

    Récepteurs musculaires

    à la vitamine D et vieillissement

    Bischoff-Ferrari HA et al. J Bone Miner Research 2004; 19(2):265.


    Vitamine d et muscle

    Vitamine D et muscle

    Fonction musculaire

    • • 4 100 patients adultes ambulatoires inclus dans l’étude NHANES III

    • • Âgés de 60 à 90 ans

    • • Test de vitesse de marche

    • Critère de jugement : temps nécessaire pour parcourir à pied une distance de 2,50 m

    NHANES : national health and nutrition education survey

    Bischoff-Ferrari HA et al. Am J Clin Nutr 2004;80: 752-58.


    Vitamine d et muscle1

    Vitamine D et muscle

    Fonction musculaire

    Amélioration du fonctionnement musculaire des extrémités

    Bischoff-Ferrari et al. Am J Clin Nutr 2004;80(3):752-8


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Vitamine D et muscle

    Sarcopénie

    Etude prospective - 3 ans (Population générale)

    Visser M, Deeg DJH, Lips P. J Clin Endocrinol Metab 2003; 88(12): 5766-5772.


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Vitamine D et muscle

    Fonction musculaire

    • n = 139 sujets

      •  65 ans

      • Chuteurs

      • 25 OHD3 12 µg/L

    • 1 injection 600 000 UI versus placebo

    • Amélioration de la fonction musculaire

    • Pas d’effet sur la force musculaire et le nombre de chutes

    Dhesi JK et al. Age and Ageing 2004; 33(6): 589-95


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Vitamine D et muscle

    • Données contradictoires

      • Pas de lien entre 25OHD3 et force musculaire

      • Essais d’intervention négatifs

    • Mais : patients sévères, dose, taux sanguins atteints

    • Effet préventif plus que curatif

    Verrault R, Semba RD, Volpato S, Ferrucci L, Fried LP, Guralnik JM. J Am Geriat Soc 2002; 50(5): 912-7


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Vitamine D et risque de chute

    Diminution du risque de chute

    • Essai contrôlé randomisé en double-aveugle

      • Vitamine D (800 UI/j) + calcium (1 200 mg/j)

      • Calcium seul (1 200 mg/j)

    • 122 femmes hospitalisées en long séjour (63 à 99 ans) suivies pendant 12 semaines

    • Concentration sérique moyenne à l’inclusion de 25(OH)D : 12 ng/mL

    Bischoff HA et al. J Bone Miner Res 2003;18:343-51.


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Vitamine D et risque de chute

    Effet de la dose

    • 5 études positives (1 237 patients, 81 % femmes)

      • 400 UI/j et calcium 800 - 1 000 mg/j

      • 800 UI/j et calcium 1 200 mg

      • 1α, ou calcitriol, sans calcium

    • Diminution du risque de chute : 22 %

    Bischoff-Ferrari HA. J Bone Miner Research 2005


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Vitamine D et risque de chute

    Bischoff-Ferrari HA. JAMA 2004; 291: 1999-2006.


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Vitamine D et risque de chute

    Bischoff-Ferrari HA. JAMA 2004; 291: 1999-2006.


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Vitamine D : valeurs seuil

    Définition du seuil d’hypovitaminose D

    • Valeur pour laquelle il existe une hyperparathyroïdie secondaire : 12 nmol/L (5 ng/mL)

    • mais définition de la valeur normale de PTH : 65 ou 46 ng/L ?

    • Valeur pour laquelle il existe une réaction parathyroïdienne

    • Valeur pour laquelle il existe un effet clinique

    • (osseux ou musculaire)

    Souberbielle JC et al. J Clin Endocrinol Metab 2001; 86(7): 3086-3090


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Vitamine D : valeurs seuils

    Taux inadéquats :

    supplémentation nécessaire

    Facteur de conversion : nmol/L = 2,5 x ng/mL

    1. McKenna. The American Journal of Medicine 1992 ; 93: 69-77.

    2. Cormier. AFLAR. PNNS, http://www.sante.gouv.fr/htm/pointsur/nutrition/actions42_pa.pdf

    3. Hollis BW. J Nutr 2005; 135: 317-22.


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Vitamine D : valeurs seuils

    Impact sur la sécrétion de PTH

    Femmes ménopausées ostéoporotiques (n = 1 285)

    PTH = parathormone

    Lim SK et al. Poster présenté à ISCD, Fev 16-19, 2005, Nouvelle Orléans, USA.

    Etude transversale observationnelle menée sur 1 285 femmes ostéoporotiques vivant à domicile dans 18 pays pour évaluer la distribution de la concentration sérique de 25(OH)D.


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Insuffisance en vitamine D :épidémiologie

    France : 43-51° Nord

    Van der Wielen et al. Lancet 1995;346(8969):207-10


    Insuffisance en vitamine d pid miologie

    Insuffisance en vitamine D :épidémiologie

    Une insuffisance largement répandue

    Patients hospitalisés pour fracture non traumatique

    Insuffisance

    en vitamine D

    (≤ 30 ng/mL) 97%

    Simonelli C et al. Curr Med Res Opin 2005; 21:1069-74.

    Etude monocentrique ayant inclus 78 patients âgés de 50 ans et plus qui avaient été hospitalisés pour fractures non traumatiques pour évaluer la prévalence de l’insuffisance de vitamine D (estimée par la concentration sérique de 25(OH)D).


    Insuffisance en vitamine d pid miologie1

    Insuffisance en vitamine D :épidémiologie

    • Nouvelles données internationales

    • Etude épidémiologique transversale

    • Objectif : évaluer la distribution de la concentration sérique de 25(OH)D3

    • 55 centres répartis sur 18 pays de latitudes différentes

      • Europe du nord, du sud et centrale

      • Amérique latine et du sud, Moyen-Orient et Pacifique

    • 2 phases d'inclusions :

      • Mai à octobre 2004

      • Octobre 2004 à mars 2005

    • Phase 1 : 1 285 femmes ménopausées ostéoporotiques

    • autonomes de plus de 55 ans

    • • 50 % ont une prescription de vitamine D

    • • 63 % ont un traitement anti-ostéoporotique

    Lim SK et al. Poster présenté à ISCD, Fev 16-19, 2005, Nouvelle Orléans, USA.

    Etude observationnelle, transversale, menée sur 1 285 patientes ostéoporotiques vivant à domicile dans 18 pays, pour évaluer la distribution de la concentration sérique de 25(OH)D. Résultats intermédiaires.


    Insuffisance en vitamine d pid miologie2

    Insuffisance en vitamine D :épidémiologie

    Prévalence dans le monde

    Insuffisance en vitamine D : 25(OH)D3 < 30 ng/mL

    Lim SK et al. Poster présenté à ISCD, Fev 16-19, 2005, Nouvelle Orléans, USA.


    Insuffisance en vitamine d pid miologie3

    Insuffisance en vitamine D :épidémiologie

    Prévalence en Europe

    • •501 femmes étudiées dont 99 femmes en France

    • Large plage de latitudes

    • de l’Espagne (38° Nord)

    • à la Suède (64° Nord)

    • • Insuffisance en vitamine D :52 %

    Lim SK et al. Poster présenté à ISCD, Fev 16-19, 2005, Nouvelle Orléans, USA.


    Insuffisance en vitamine d pid miologie4

    Insuffisance en vitamine D : épidémiologie

    Prévalence en Europe

    France :

    59 %

    des femmes

    ostéoporotiques

    Lim SK et al. Poster présenté à ISCD, Fev 16-19, 2005, Nouvelle Orléans, USA.


    Insuffisance en vitamine d pid miologie5

    Insuffisance en vitamine D :épidémiologie

    Données Su.Vi.Max

    • Projet Su.Vi.Max

    • • Etude épidémiologique interventionnelle française

    • • 15 000 volontaires suivis pendant 8 ans

    • • Objectifs : évaluer les effets de la supplémentation en

    • vitamines, minéraux et antioxydants sur :

      • • les mortalités globale et cardiovasculaire

      • • les cancers

      • • la cataracte

      • • les infections

    Chapuy MC et al. Prevalence of vitamin D insufficiency in an adult normal population. Osteoporos Int 1997;7:439-43.


    Insuffisance en vitamine d pid miologie6

    Insuffisance en vitamine D :épidémiologie

    Données Su.Vi.Max

    Statut vitaminique Ddans Su.Vi.Max

    • 1 579 sujets extraits

    de la cohorte Su.Vi.Max

    • 51 % de femmes

    • 20 villes réparties sur 9 régions

    • Age moyen (femmes) :

    47 ans (35 à 60 ans)

    78 %des femmes en insuffisance de vitamine D(< 31 ng/L)

    Chapuy MC et al. Prevalence of vitamin D insufficiency in an adult normal population. Osteoporos Int 1997;7:439-43.

    Estimation du statut vitaminique D dans la population générale entre novembre 1994 et mai 1995 dans 20 villes françaises réparties sur

    9 régions (latitudes entre 43° N à 51° N). La cohorte comprenait 1579 sujets dont 51 % de femmes (35 à 60 ans) et 49 % d'hommes (45 à 60 ans).


    La vitamine d

    La vitamine D

    • Les effets de la vitamine D

    • L’insuffisance en vitamine D

      • Epidémiologie

      • Causes

  • La supplémentation en pratique


  • Insuffisance en vitamine d1

    Insuffisance en vitamine D

    • Une double insuffisance :

    • • Insuffisance de production endogène

      • • Diminution de la capacité de la peau à synthétiser de la vitamine D (1)

      • • Utilisation d’écrans solaires (2)

      • • Diminution de l’exposition au soleil avec l’âge (1)

    • •Insuffisance d’apports exogènes alimentaires (1,3)

    1. AFSSA. Les apports nutritionnels conseillés pour la population française. 3e édition. Paris : Editions TEC & DOC ; 2001.

    2. Dietary Reference Intakes for Calcium, Phosphorus, Magnesium, Vitamin D, and Fluoride. Washington, DC: Institute of Medicine, National Academy Press, 1997.

    3. AFSSAPS. Traitements médicamenteux de l’ostéoporose post-ménopausique. Argumentaire court. Actualisation octobre 2004.


    Vitamine d diminution de la production endog ne avec l ge

    • Diminution du précurseur dans l’épiderme (r = - 0,89) (1)

    • Production cutanée :

    • 2,3 fois moins

    • que chez l’adulte jeune (2)

    Vitamine D : diminution de la production endogène avec l’âge

    n = 28

    1. MacLaughlin J et al. Aging decreases the capacity of human skin to produce vitamin D3. J Clin Invest 1985; 76(4): 1536-38.

    2. Holick MF et al. Age, vitamin D, and solar ultraviolet. Lancet 1989; 2(8671): 1104-5.


    Vitamine d principales sources alimentaires

    Vitamine D :principales sources alimentaires

    Très peu d’aliments contiennent de la vitamine D en quantité significative

    Ration quotidienneRation hebdomadaire

    nécessaire pour couvrir nécessaire pour couvrir

    les besoins (1,2)les besoins (1,2)

    Huile de foie de morue1,5 cuillère à café10,5 cuillères à café

    Girolles12 portions de 60 g84 portions de 60 g

    Harengs au vinaigre2 portions de 60 g14 portions de 60 g

    Sardines à l’huile20 sardines140 sardines

    Œuf dur22 œufs moyens154 œufs moyens

    Foie de veau50 tranches de 100 g350 tranches de 100 g

    Beurre5 plaquettes de 250 g35 plaquettes de 250 g

    1. AFSSA. Les apports nutritionnels conseillés pour la population française. 3e édition. Paris : Editions TEC & DOC ; 2001.

    2. INRA. Répertoire général des aliments. Table de composition. 2e édition. Paris : Editions TEC & DOC ; 1995.


    Vitamine d apports nutritionnels conseill s

    Vitamine D :apports nutritionnels conseillés

    Apports recommandés :

    • Etats-Unis (1)

    L’Institute of Medicine a défini les apports optimaux en fonction de l’âge :

    • Adultes de moins de 50 ans200 UI

    • Adultes entre 51 et 70 ans 400 UI

    • Adultes de plus de 70 ans600 UI

    • Europe (2)

    Le comité scientifique sur l’alimentation (SCF) de la Commission Européennerecommande les apports suivants :

    • Personnes âgées de plus de 65 ans400 UI/j

    • France (3)

    L’agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) recommande :

    • Femmes de 20 à 65 ans200 UI/j

    • Femmes de plus de 65 ans400 à 600 UI/j

    1. Dietary Reference Intakes for Calcium, Phosphorus, Magnesium, Vitamin D, and Fluoride. Washington, DC: Institute of Medicine, National Academy Press ; 1997.

    2. Scientific Committee on Food. Opinion of the Scientific Committee on Food on the Tolerable Upper Intake Level of Vitamin D. Bruxelles: European Commission ; 2002.

    3. AFSSA. Les apports nutritionnels conseillés pour la population française. 3e édition. Paris : Editions TEC & DOC ; 2001.


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    La supplémentation en pratique :surdosage

    • Pas de toxicité pour un traitement au long cours de vitamine D < 10 000 UI/j

    • Pas d’hypercalcémie ni d’hypercalciurie pour des doses de vitamine D de 4 000 UI/j

    Dossier d’AMM FOSAVANCE


    La suppl mentation en pratique

    La supplémentation en pratique

    Calcium et vitamine D

    1. IMS Disease Analyser octobre 2005.

    2. IMS Disease Analyser CMA avril 2005.


    La suppl mentation en pratique1

    La supplémentation en pratique

    Calcium et vitamine D

    • Une observance médiocre en raison d’effets indésirables digestifs (1,2) :

      •constipation • flatulences

      • nausées

    1. Grant AM et al. Lancet 2005;365(9471) : 1621-28.

    Essai randomisé en plan factoriel ayant inclus 5 292 personnes âgées de plus de 70 ans (85 % de femmes), valides avant leur fracture non traumatique. Les patiente ont reçu soit du calcium (1 000 mg/j), soit de la vitamine D (800 UI/j), soit l’association des 2, soit du placebo.

    Analyse en ITT. Critère principal : récidive de fracture atraumatique.

    2. Vidal 2005.


    La suppl mentation en pratique2

    La supplémentation en pratique

    Le calcium

    •Apports Nutritionnels Conseillés (AFSSA) (1) :

    1 200 mg/j à partir de 55 ans

    •Recommandation de l’Afssaps (2) :

    « Les apports recommandés doivent toujours être assurés lors de l’administration des traitements de l’ostéoporose

    • au mieux par l’alimentation

    • à défaut par un apport médicamenteux »

    1. AFSSA. Les apports nutritionnels conseillés pour la population française. 3e édition. Paris : Editions TEC & DOC ; 2001.

    2. AFSSAPS. Traitements médicamenteux de l’ostéoporose post-ménopausique. Argumentaire court. Actualisation octobre 2004.


    La suppl mentation en pratique3

    La supplémentation en pratique

    Le calcium

    Des apports facilement assurés par l’alimentation

    Surtout :

    • Produits laitiers = principales sources de calcium

    • Eaux minérales riches en calcium

    • Peuvent couvrir jusqu’à 80 % des besoins quotidiens (Hépar®, Contrex®, Quézac®)

    Fardellone P et al. Evaluation de la teneur en calcium du régime alimentaire par autoquestionnaire fréquentiel. Rev Rhum Mal osteoartic 1991; 58(2):99-103.


    La suppl mentation en pratique4

    La supplémentation en pratique :

    Le calcium

    Comment estimer les apports ?

    Autoquestionnaire de P. Fardellone

    Fardellone P et al. Evaluation de la teneur en calcium du régime alimentaire par autoquestionnaire fréquentiel. Rev Rhum Mal Osteoartic 1991;58(2):99-103.


    La suppl mentation en pratique5

    Apports en calcium de quelques eaux minérales (mg/L)

    Eaux plates

    Eaux gazeuses

    La supplémentation en pratique

    Eaux minérales et calcium

    Nestlé Waters. Les eaux en bouteille; 2004.


    Insuffisance en vitamine d cons quences 1 6

    Insuffisance en vitamine D :conséquences (1-6)

    PTH = parathormone

    DMO = densité minérale osseuse

    1. Parfitt AM et al. Am J Clin Nutr 1982;36:1014-31.

    2. Allain TJ, Dhesi J. Gerontology 2003;49:273-78.

    3. Holick MF. Osteoporos Int 1998;8(suppl 2):S24-29.

    4. DeLuca HF. Metabolism 1990;39(suppl 1):3-9.

    5. Pfeifer M et al Trends Endocrinol Metab 1999;10:417-20.

    6. Lips P. In: Draper HH, ed. Advances in Nutritional Research. New York, Plenum Press, 1994:151-165.


    Back up

    Back Up


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Vitamine D : effets osseux

    Dose et risque de fracture

    Bishoff-Ferrari HA et al. JAMA 2005; 293: 2257-2264.


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Vitamine D : effets osseux

    Effet dans la réponse aux bisphosphonates

    Heckman GA, Papaioannou A, Sebaldt RJ, Petrie GA, Goldsmith C, Adachi JD. BMC Musculoskelet Disord 2002; 3:6.


    La vitamine d1

    La vitamine D

    • Les effets de la vitamine D

      • Effets osseux

      • Effets extra-osseux

      • Valeurs seuils

  • L’insuffisance en vitamine D

  • La supplémentation en pratique


  • Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    Insuffisance en vitamine D : épidémiologie

    • n = 2102 femmes (67 ans, 41-92) ostéoporotiques

    • 39 % ont une prescription de vitamine D  400 UI/j

    • 79 % ont un traitement anti-ostéoporotique

    • 25OHD3 < 30 ng/mL

    Au total

    54

    81

    53

    70

    62

    Eté

    52

    81

    57

    63

    /

    Hiver

    58

    83

    51

    81

    59

    Europe

    Moyen-Orient

    Amérique latine

    Asie

    Pacifique

    Lips et al. Osteoporos Int 2005;16(5):447-55


    La vitamine d2

    La vitamine D

    • Les effets de la vitamine D

    • L’insuffisance en vitamine D

    • La supplémentation en pratique


    Regulation du remodelage et du metabolisme osseux

    La supplémentation en vitamine D et taux circulant (1,2)

    • Déterminants : •IMC

    • •valeur initiale de 25OHD3

    Valeur sérique initiale

    (nmol/L)

    < 70

    > 70

    Augmentation du taux de 25OHD3

    pour 1 µg (40 UI)

    + 1,2 nmol/L

    + 0,7 nmol/L

    IMC : indice de masse corporelle

    1. Vieth et al. J Clin Endocrinol Metab 2003; 88(1):185-91.

    2. Heaney et al. Am J Clin Nutr 2003;77(1):204-10.


  • Login