Le printemps des peuples

Le printemps des peuples PowerPoint PPT Presentation


  • 172 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Textes officiels. Programme de 4e applicable ? la rentr?e 2011Th?me transversal au programme d'histoire : les arts, t?moins de l'histoire des XVIIIe et XIXe si?cles. Exemples d'?uvres ou d'artistes : des extraits d'?uvres de compositeurs : Vivaldi, Mozart, Verdi?. Textes officiels. Capacit?s :Ide

Download Presentation

Le printemps des peuples

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


1. Le printemps des peuples Nabucco de Verdi

2. Textes officiels Programme de 4e applicable à la rentrée 2011 Thème transversal au programme d’histoire : les arts, témoins de l’histoire des XVIIIe et XIXe siècles. Exemples d’œuvres ou d’artistes : des extraits d’œuvres de compositeurs : Vivaldi, Mozart, Verdi…

3. Textes officiels Capacités : Identifier la nature de l’œuvre Situer l’œuvre dans le temps et dans son contexte et en expliquer l’intérêt historique Décrire l’œuvre et en expliquer le sens Distinguer les dimensions artistiques et historiques de l’œuvre d’art

4. Textes officiels Le XIXe siècle, thème 3 : l’affirmation des nationalismes Connaissances : au cours du XIXe siècle, les revendications nationales font surgir de nouvelles puissances, bouleversent la carte de l’Europe et font naître des tensions

5. Textes officiels Le XIXe siècle, thème 3 : l’affirmation des nationalismes Démarche : l’étude des prémices de l’unité italienne en s’appuyant sur Nabucco de Verdi

6. Textes officiels Le XIXe siècle, thème 3 : l’affirmation des nationalismes Capacités : Connaître et utiliser un repère chronologique : 1848 Situer sur une carte l’Italie Décrire et expliquer les conséquences des revendications nationales au cours du XIXe siècle

7. Introduction « Accroche » de la leçon : «  Nous sommes en 1842 à la Scala de Milan. Giuseppe Verdi qui a 29 ans présente une nouvelle œuvre : Nabucco. Il est très nerveux car sa précédente création a connu un échec retentissant. Il sort lui-même d’une période difficile marquée par une dépression et la mort de sa femme et de ses deux enfants. Voici ce qu’entend le public lors du troisième acte » : Deux possibilités pour le professeur qui ne diffuse qu’un extrait du Chœur des esclaves (les 2 premières minutes environ) : utiliser un cd audio ou cet extrait vidéo qui a le mérite d’associer musique, portraits de Verdi et livrets d’opéra : http://www.youtube.com/watch?v=aDe77bqgqjE

8. Introduction Questions orales « Comment appelle-t-on ce type d’œuvre ?  » « Quelles émotions ce passage provoque-t-il chez vous ? Quels mots, expressions ou adjectifs, avez-vous à l’esprit ? » Réponses des élèves « Opéra » Exemples de réponses données à ce stade : « s’ouvre, triste, puissant, émouvant… » : Ces réponses sont inscrites sur une partie du tableau

9. Introduction Suite de « l’accroche » : « C’est un triomphe. Dès la fin du premier acte, une tornade d’applaudissement s’abat sur la Scala. Il y aura 57 représentations (record pour le théâtre) » Questions orales « Que vous inspire cette histoire ? Quelles questions voulez-vous poser ? » Réponses des élèves « Comment expliquer le succès de Nabucco ? Pourquoi est-ce si triste ? » « Que signifient les paroles ? »

10. Introduction Trace écrite : Introduction : En 1842, Giuseppe Verdi présente à la Scala de Milan un nouvel opéra : Nabucco. C’est un triomphe. Comment expliquer le succès de Nabucco ?

11. Première partie Choisir dans le manuel une carte de l’Italie en 1842. Le professeur sera souvent obligé de choisir une carte de 1815 ou 1858. Cours dialogué « Quelle est la situation de l’Italie en 1842 ? » « Quels sont les différents Etats ? » « De quelle région Milan est-elle la capitale ? » « Qui domine cette région à cette époque ? » Réponses des élèves « Elle est divisée en plusieurs Etats » « Royaume de Piémont-Sardaigne, États de l’Église, Royaume de Naples…» « Lombardie (Royaume lombardo-vénitien) » « Les Autrichiens »

12. Première partie Trace écrite : A) La domination autrichienne En 1842, l’Italie est morcelée en plusieurs États. Milan est la capitale de la Lombardie qui est occupée par les Autrichiens.

13. Deuxième partie Mise en activité sur un extrait de l’acte III : « Va pensiero » Le professeur rappelle sommairement le sujet de Nabucco : « Les Hébreux, défaits par Nabuchodonosor (d’où le titre de l’opéra) et son armée ont été emmenés en captivité à Babylone. Les esclaves chantent sur les bords de l’Euphrate » Soline, Sion : noms mystiques de Jérusalem (Verdi a mis en musique le texte d’un poète italien qui s’est lui-même inspiré des Psaumes de l’Ancien Testament)

14. Deuxième partie Texte italien Va, pensiero, sull'ali dorate; Va, ti posa sui clivi, sui colli, Ove olezzano tepide e molli L'aure dolci del suolo natal! Del Giordano le rive saluta, Di Sionne le torri atterrate... Oh mia patria si bella e perduta! O membranza sì cara e fatal! Arpa d'or dei fatidici vati, Perché muta dal salice pendi? Le memorie nel petto raccendi, Ci favella del tempo che fu! O simile dei Solima ai fati Traggi un suono di crudo lamento, O t'ispiri il Signore un concento Che ne infonda al patire virtù! Source : Wikipédia Traduction littérale Va, pensée, sur tes ailes dorées ; Va, pose-toi sur les pentes, sur les collines, Où embaument, tièdes et tendres, Les douces brises du sol natal ! Salue les rives du Jourdain, Les tours abattues de Sion ... Oh ma patrie si belle et perdue ! Ô souvenir si cher et fatal ! Harpe d'or des prophètes fatidiques, Pourquoi, muette, pends-tu au saule ? Rallume les souvenirs dans le cœur, Parle-nous du temps passé ! Ou semblable au destin de Solime Tire le son d'une cruelle lamentation Ou que le Seigneur t'inspire une harmonie Qui nous donne le courage de supporter nos souffrances !

15. Deuxième partie Questions à l’écrit Que signifie le mot pensée (« pensiero») pour les Hébreux ou les Milanais ? »  Soulignez les expressions qui montrent la tristesse des Hébreux. Réponses des élèves à l’écrit La liberté, la volonté d’unité, le retour vers la terre natale « Oh ma patrie si belle et perdue » ; « Tire le son d’une cruelle lamentation » ; « Qui nous donne le courage de supporter nos souffrances »

16. Deuxième partie Donner du « corps » à la dernière citation en évoquant la répression subie par les Carbonari ou le mouvement « Jeune Italie » (Mazzini). Les élèves ont alors tous les éléments pour répondre à la dernière question et définir par eux-mêmes le nationalisme. Ils peuvent répondre sur leur feuille ou se lever pour compléter au tableau les propositions formulées lors de l’introduction. Imaginez-vous à la Scala de Milan en 1842 : Que ressentez-vous à l’écoute du Chœur des esclaves ? Fin de l’écoute de l’extrait audio Réponses des élèves Classe de niveau moyen : « colère, solidarité, liberté, triomphant, force, révolte…  » Classe de bon niveau : « Magnifique, unification, nuancé, ensemble, hymne, exaltation, émouvant, aspirations, révolution… » B) Un idéal de liberté

17. Conclusion Question orale « Comment répondre à la problématique? » Éventuellement, selon le niveau de la classe, évoquer un renversement de l’esprit originel du “Va pensiero”, choisi comme hymne officiel par la Ligue Lombarde ou Ligue du Nord, parti nationaliste italien appelant à la séparation avec le Sud de l’Italie (nationalisme fermé) Trace écrite : Conclusion : En écoutant Nabucco, les Milanais et plus largement les Italiens ressentent un amour très fort pour leur pays et une volonté de le libérer ensemble : c’est un nationalisme ouvert.

18. Conclusion Choisir dans le manuel une carte de 1848 pour montrer que les aspirations italiennes débouchent sur une révolution réprimée (cours dialogué si le temps le permet) Trace écrite En 1848, de nombreux peuples européens comme les Milanais se révoltent mais le mouvement est réprimé par les monarques européens.

19. Prolongements Dans le cadre de la 2e séance (L’unité italienne) : Verdi devient après 1849 et l’accession au pouvoir de Victor-Emmanuel II un plus grand symbole encore pour les nationalistes italiens qui inscrivent son nom sur les murs (V.E.R.D.I, Vittorio Emmanuele Re D’Italia)

20. Bibliographie indicative Berstein (S.) et Milza (P.), L’Italie contemporaine , du Risorgimento à la chute du fascisme, Paris, 1995 Hobsbawm (E.), Nation et nationalismes depuis 1780, Paris, 1992 Milza (P.), Verdi et son temps, Paris, 2001 Winock (M.), Nationalisme, antisémitisme et fascisme en France, Paris, 2004 (rééd.)

  • Login