Jupiter
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 28

Io Ganymède Europe Callisto PowerPoint PPT Presentation


  • 53 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Jupiter. Io Ganymède Europe Callisto. 2. Les satellites de Jupiter représentent une très bonne illustration d’un système képlérien simple si l’on ne prend pas en compte les faibles perturbations des orbites :. orbites circulaires (ellipse e=0)

Download Presentation

Io Ganymède Europe Callisto

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Io ganym de europe callisto

Jupiter

Io Ganymède

Europe Callisto

2


Io ganym de europe callisto

Les satellites de Jupiter représentent une très bonne illustration d’un système képlérien simple si l’on ne prend pas en compte les faibles perturbations des orbites :

  • orbites circulaires (ellipse e=0)

  • orbites planes (dans le plan équatorial de Jupiter)

  • périodes suivant la 3ème loi de Kepler

Dans le TD 1 avec le support de Géogébra il a été construit un modèle animé temporellement :

  • avec vue au-dessus de pôle de Jupiter

  • vue dans le plan équatorial dans une direction perpendiculaire à la direction du point vernal

  • animation temporelle dans cette dernière vue pour le repérage temporel

Dans ce deuxième TD, on va se placer sur la Terre pour voir plus réellement ce que l’on observe. Fichier de départ : plajosat_syssol0.ggb

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

S

J

g

T

e

r

r

e

T

g

e

t

H

i

b

r

o

Les satellites vus de la Terre

  • On part de l’animation précédente avec sa direction de visée.

  • Jupiter tourne sur son orbite entrainant ses satellites

  • Centre de l’orbite : le Soleil

  • On est sur le Terre qui est aussi en orbite

  • Jupiter est donc vu dans la direction TJ

  • La direction de projection sera perpendiculaire à TJ

1 - Jupiter tournant autour du Soleil et la Terre aussi la direction de projection tourne aussi.

2 – La distanceTJvarie avec les deux rotations.

Vu de la terre les distances angulaires Jupiter-satellites varieront avec la distance Terre-Jupiter.

 Premier travail : tracer à l’échelle un modèle simplifié Soleil Terre Jupiter.

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

Les satellites vus de la Terre

Simplifications :

  • Les orbites, Jupiter, Terre, satellites sont circulaires

  • Jupiter et son plan équatorial sont dans l’écliptique.

Données supplémentaires :

aT = 1 u.a.

aJ = 5.2 u.a.

PT = 365.25 j

PJ = 4332.59 j

Longitudes origines des planètes en fonction de la date origine : l0T et l0J

 Données à rentrer dans la partie tableur de la feuille.

Attention le "°" est important pour l’homogénéité des calculs ultérieurs

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

Les satellites vus de la Terre

 Créer sur la feuille Géogébra du système de Jupiter, un système Soleil-Terre-Jupiter qui soit fonction du temps.

  • Echelle du graphique : pour rester compatible avec les dimensions du graphique des satellites.

Unité en u.a. (unités astronomiques) échelle distance = x 400

gdist=400 cellule B16

  • Décalage

Centre xH = 5000 ; yH = 0 cellule B17 et B18

Le décalage peut être choisi tout autre, à la convenance de chacun.

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

Les satellites vus de la Terre

 Orbites des planètes.

Mettre dans le graphique :

  • le point Soleil

x_H = B17 y_H=B18

H=(x_H,y_H)

cercle de centre H et rayon 1 x 400

  • l’orbite de la Terre

  • l’orbite de Jupiter

cercle de centre H et rayon 5.2 x 400

ct=cercle[H,D7*gdist]

cj=cercle[(H,H),D6*gdist]

Cacher les étiquettes

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

Les satellites vus de la Terre

 Positions des planètes

Calculer les longitudes des deux planètes en fonction du temps

Long. planètes = vitesse angulaire x temps + longitude 0

Vitesse angulaire = 360 / période

lt=(360/B7)*tps+E7

lj=(360/B6)*tps+E6

Placer les planètes en coordonnées polaires et translations

Soit le point O=(0,0)

T=translation[(D7*gdist;lt),vecteur[O,(x_H,y_H)]]

J=translation[(D6*gdist;lj),vecteur[O,(x_H,y_H)]]

Tracer les segments Soleil-planètes et Terre-Jupiter :

sht=segment[H,T]

shj=segment[H,J]

stj=segment[T,J]

Enlever les étiquettes des segments.

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

Graphiques système de Jupiter et Système Soleil-Terre-Jupiter

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

Positions de Jupiter

Le graphique permet de savoir où se trouve Jupiter dans le ciel à une date donnée.

Orientons le graphique pour un observateur à midi.

Ouest

- horizon et Soleil au plus haut

Est

- Est et Ouest suivant rotation de la Terre

Déterminer la position relative de Jupiter par rapport au Soleil

  • -même direction : conjonction, non visible

  • à 180° : opposition, visible toute la nuit

  • à l’Ouest : visible plutôt le matin

  • à l’Est : visible plutôt le soir

On peut faire afficher l’élongation de Jupiter : angle HTJ. elong=Angle[H, T, J].

Elongation : distance angulaire Soleil-planète.

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

g

Les satellites vus de la Terre

La vision projetée de la Terre n’est pas celle du TD1, suivant un axe perpendiculaire à la direction du point vernal.

La direction de visée est TJ.

La vision terrestre est la projection sur une droite perpendiculaire à la direction Terre-Jupiter.

 Construire le vecteur Terre-Jupiter

vtj=vecteur[T, J]

Cette droite donnera la direction de la vision de Jupiter et des satellites vus de la Terre.

Regardons ce qui se passe à la hauteur de Jupiter.

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

Vision jovicentrique et vision terrestre

Vision suivant convention du TD1

Supposons la Terre dans une direction orthogonale à celle de visée.

Direction Terre

Droite de projection

Terre

Projection

Vision suivant position demandée

Comparaison des visions

Constatation ?

L’effet de perspective est différent.

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

r

b

i

t

e

o

J

u

p

i

t

e

r

S

l

J

Sat

g

T

l

e

Jup

r

r

e

T

g

e

l

H

t

i

Terre

b

r

o

Les satellites vus de la Terre

S’

Soit S un satellite

Connaissant à une date t

dproj

la longitude héliocentrique de la Terre lTerre

la longitude héliocentrique de Jupiter lJup

les rayons des orbites aTerre et aJup

aJ

la position du satellites par rapport à Jupiter lSat

On peut construire la droite de projection perpendiculaire à TJ en J

aT

dproj=Perpendiculaire[O, stj]

Et trouver les positions des projections (S’).

S’ = Intersection[dproj, Perpendiculaire[S, dproj]]

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

r

b

i

t

e

o

J

u

p

i

t

e

r

S

l

J

Sat

g

T

l

e

Jup

r

r

e

T

g

e

l

H

t

i

Terre

b

r

o

Les satellites vus de la Terre

S’

dproj

Remarque : par simplicité, on projette orthogonalement (SS’), mais réellement il faudrait trouver l’intersection de TS avec la droite de projection.

aJ

La différence est négligeable (voir diapositive du calcul de l’erreur).

aT

La distance Terre Jupiter est au minimum de 4.2 u.a. soit plus de 600 000 000 de km et la distance la plus grande d’un satellite est de 1 883 000 km.

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

S’

S

q

J

g

S’’

Terre

Soleil

yp

p

p’

S’’’

Les satellites vus de la Terre

Le satellite se projette en S’

Pour la lisibilité, les projections seront tournées et translatées sur pp’.

Quelles opérations faire ?

1 – Rotation pour amener JT verticalement

b0

Angle du vecteur JT :

Donc tourner de q angle du vecteur JT :

q = 270°-b0

S’ vient en S’’

2 – Translation de yp en ordonnées

S’’ vient en S’’’

Terre

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

S’

S

q

J

g

S’’

Terre

Soleil

yp

p

p’

S’’’

Terre

Les satellites vus de la Terre

Résumons

1 – Projection - intersection

dproj=Perpendiculaire[O, stj]

S’=Intersection[dproj, Perpendiculaire[S, dproj]]

b0 = Angle[Vecteur[O, (100, 0)], Vecteur[J, T]]

2 - Rotation

q = 270°-Angle[Vecteur[O, (100, 0)], vtj]

S’=Rotation[S’,q,O]

3 – Translation de ypen ordonnées

Le point de projection sera :

S’’’=Translation[

Rotation[

Intersection[dproj,

Perpendiculaire[S3J, dproj]],

θ, O],

Vecteur[O, (0, y0 + B20)]]

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

Effet de la distance

Dernier étape

Les angles sous lesquels on voit Jupiter et ses satellites est aussi fonction de la distance Terre Jupiter.

  • Plage de variation en u.a. et en % ?

Variation : de 4.2 à 6.2 u.a.

Soit +/-19.2 %

C’est l’ensemble Jupiter et satellites qui paraîtra plus ou moins grand.

 Représenter sur une troisième projection, d’ordonnée yp’, l’aspect relatif suivant la distance.

On prendra la projection déjà construite comme projection moyenne, celle où Jupiter est à 5.2 u.a. de la Terre.

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

Effet de la distance

L’abscisse du point de projection du satellite variera comme l’inverse de la distance TJ.

L’abscisse du point de projection sera multiplié par le facteur 5.2/TJ

P3SD=(x(P3S) 5.2 / (Longueur[vtj]/ gdist),y0 + B20 + B21)

Remarque : si l’on trace un cercle représentant Jupiter, il faudra aussi tenir compte des variations de son rayon avec la distance.

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

b0

Eclipses

Il est possible de simuler les éclipses des satellites par Jupiter.

S’

Conditions ?

- dans la projection le satellite doit passer derrière

S

J

- être à moins d’un rayon de Jupiter

g

S’’

On connaît la longitude jovicentrique du satellite b = gJS = lS

Soit a l’angle SJT

a = β0-b

Terre

Si 90° < a < 270° le satellite est en arrière de Jupiter.

Critère de distance Satellite-Jupiter :

valeur de x(S’’’).

Soleil

yp

p

p’

S’’’

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

b0

Eclipses

  • Test sous Géogébra pour savoir si le satellite est derrière et près de Jupiter :

S’

a>90 ∧ a>270

S

Si le test vrai, il est derrière, s’il est faux devant.

J

g

S’’

  • Test distance à Jupiter

Le satellite sera à l’intérieur du cercle de Jupiter si :

Terre

abs(x(S’’’)) < C6 / 1000

  • Test complet (valeur logique) pour le non l’affichage du satellite :

Soleil

fecl = α > 90 ° ∧ α < 270 ° ∧ abs(x(PS)) < C6 / 1000

yp

p

p’

S’’’

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

IV - Tracé des configurations temporelles

Comme dans le TD1, on peut tracer les configurations temporelles en faisant croître les ordonnée des satellites en fonction de la variable tps.

Il faudra alors activer la trace des points PxSD

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

V - Erreur due à l’effet de projection

En projetant suivant une direction parallèle à l’axe Terre-Jupiter et non la direction terre Satellite on fait une approximation donc une erreur.

Cette erreur peut être calculée à partir du schéma suivant :

Projection réelle P’ intersection de ST avec la droite de projection

Projection utilisée P intersection de la ligne passant pas S et parallèle à la droite de projection

Erreur : e =PP’

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

Erreur due à l’effet de projection suivant une direction parallèle à l’axe Terre-Jupiter et non la direction terre Satellite.

Calcul

Le satellite est repéré par le rayon R de son orbite et l’angle b de JS avec la droite de projection.

Similitude des triangles SPP’ et SYT

 Construction et calculs dans Géogébra en faisant varier l’angle b, c’est-à-dire le temps.

 Faire tracer la variation de e en fonction de tps avec une échelle appropriée.

L’erreur pour Callipso ne dépasse pas 3 km et l’erreur sur l’angle, Jupiter au plus près, vaut atan(3/((5.2-1)*150000000) 5/1000ème de sec d’arc.

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

. . . . . FIN

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

Les satellites vus de la Terre

Méthode analytique

Connaissant à une date t

la longitude héliocentrique de la Terre lJup

la longitude héliocentrique de Jupiter lTerre

les rayons des orbites aTerre et aJup

la position du satellites par rapport à Jupiter lSat

Il faut calculer a l’orientation de GJ pour projeter S sur la perpendiculaire à GJ

Triangle OGJ :

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

Vision géocentrique

Quand la vision de la Terre est-elle semblable (à une homothétie près)

À la convention d’observation TD partie I ?

La Terre doit voir Jupiter dans la direction de longitude géocentrique = +90°

g

Quand cela se produit-il ?

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

Quand cela se produit-il ?

J2

J1

g

Jupiter doit être entre les deux traits verticaux bleus.

Longitudes héliocentriques des points J1J2

 Construire les demi-droites limites et trouver les points d’intersection avec l’orbite de Jupiter : J1et J2.

 Mesurer par Géogébra les longitudes de J1 et J2 et l’angle J1HJ2.

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

Longitudes de Jupiter

J2

J1

g

yv1=demidroite[(-gdist+B16,0),(-gdist+B16,100)]

yv2=demidroite[(gdist+B16,0),(gdist+B16,100)]

P1J=intersection[yv1,cj]

P2J=intersection[yv2,cj]

gHJ2 = 101.1°

gHJ1 = 78.9°

Durée du passage ?

Période sidérale de Jupiter : 360° en 4333j 

267 jours

La course des satellites galiléens de Jupiter II


Io ganym de europe callisto

► 

La course des satellites galiléens de Jupiter II


  • Login