De la n cessit d un syst me m dical d urgence pr hospitalier
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 39

De la nécessité d’un système médical d’urgence préhospitalier PowerPoint PPT Presentation


  • 58 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

De la nécessité d’un système médical d’urgence préhospitalier. Pierre CARLI -Claude LAPANDRY. En France. Mortalité par accident du trafic : 2% de la mortalité globale 1 st cause de mortalité des jeunes (15-24 ans) Mortalité par accident du trafic  depuis 1990

Download Presentation

De la nécessité d’un système médical d’urgence préhospitalier

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


De la n cessit d un syst me m dical d urgence pr hospitalier

De la nécessité d’un système médical d’urgence préhospitalier

Pierre CARLI -Claude LAPANDRY


En france

En France

  • Mortalité par accident du trafic : 2% de la mortalité globale

  • 1st cause de mortalité des jeunes (15-24 ans)

  • Mortalité par accident du trafic  depuis 1990

  • Diminution of 40% ces 5 dernières années

    • Multiples raisons

      • Legislations routières

      • Généralisation du système médical préhospitalier

      • Organisation des services d’urgence hospitaliers


Mortalit routi re en france entre 1960 et 2006

Mortalité routière en France entre 1960 et 2006

Speed limit

Security belts


Au viet nam

AU VIET NAM

En 2006: plus de 14000 accidents 12300 morts

69 % du parc roulant sont des 2 roues

63 % des décédés sont des motocyclistes

Nombre de morts passé de 3000 à 13000 en 10 ans

Augmentation de 15% par an du nombre de 2 roues


Au viet nam1

AU VIET NAM

  • Hanoï 2006

    • Plus de 1000 accidents de circulation

    • 500 morts 700 blessés


Ho chi minh

HO CHI MINH

  • Numéro d’urgence 115

    • 6000 appels reçus en 2010

    • 100 accidents graves/mois

    • 2 morts par jour

    • 788 morts en 2010

  • 17 % des arrêts cardiaques arrivent par ambulance

  • Le reste arrive par taxis

  • Réseau de taxis: plus de 4000


Au viet nam2

AU VIET NAM

  • 57 % des décès avant arrivée des secours

  • 1er intervenant au bord de la route

    • Petit commerce

    • Restaurant….


La m dicalisation pr hospitali re est souvent per ue comme un domaine r serv aux pays d velopp s

« La médicalisation préhospitalière est souvent perçue comme un domaine réservé aux pays développés  »

  • La littérature médicale nous montre que ce n’est pas le cas:

    • La majorité des décès survient dans la phase préhospitalière

    • Le développement des systèmes d’aide médicale urgente est vital

    • Les médecins présents sur site ont un rôle actif

    • L’abus ou le mauvais usage des ressources est délétère

    • Les protocoles d’orientation des priorités sont indispensables

  • De nombreux pays en voie de développement disposent d’un système d’urgence médicalisé préhospitalier : Algérie, Tunisie, Maroc, Turquie, Sénégal, cambodge, Bresil, Chili, Colombie, mexique …

  • Articles : protocols for best dispatching

  • overuse of resources


Multiples solutions

Multiples Solutions

  • Formation du public: rôle sur les lieux de l’accident

  • Législation et règlements : ceintures de sécurité, limitations de vitesse, port du casque, 0 alcool…

  • Développer un système d’urgence médicale (SAMU)

    • Alerte : numéro public d’appel gratuit

    • Centre de régulation

    • Coordination des moyens de renfort

    • Coordination avec les services hospitaliers (services d’urgences ou spécialisés)

    • Gamme de réponses adaptées: conseil médical , moyens secouristes (BLS), moyens médicalisés(ALS)


D velopper un samu pas de mod le universel

Développer un SAMU : pas de modèle universel

  • Prendre en compte :

    • Ressources et infrastructures

    • Diversité culturelle

    • Densité de population

    • Education

    • Geographie

    • Distances

    • Environnement social et médical


N cessit s

Nécessités

  • Ressources humaines

    • Recrutement et formation de personnels de santé, sapeurs pompiers, policiers, ambulanciers, secouristes

  • Ressources matérielles

    • Ambulances,équipements médicaux

  • Infrastructures

    • Communications, informatique, télémetrie, bâtiments…


Objectifs du service d aide m dicale urgente

Objectifs du service d’aide médicale urgente

La réponse la plus adaptée

Dans un délai rapide

Le but n’est pas seulement d’amener le patient vivant à l’hôpital

2 finalités

Optimisation des ressources en coordination avec tous les intervenants= finalité communautaire

Réponse pour chaque patient qui réclame une aide = finalité individuelle


2 types d organisation

2 types d’ organisation

  • Régulation médicale :

    • Possibilité de donner un conseil médical

    • Approche globale de nombreux cas médicaux pour choisir le niveau de réponse

    • Désignation de la destination la plus appropriée

  • Régulation paramédicale :

    • Protocoles pour chaque situation : trauma ..

    • Outils : système de priorisation


Principes du centre de r gulation m dicalis

Principes du centre de régulation médicalisé

Evaluation du risque pour une réponse adaptée

Délai rapide

Pertinence de la première réponse

Prescription du juste soin

Exécution de la prescription

Assistance aux intervenants

Suivi de toutes les affaires

Orientation directe vers une unité de soins adaptée

Anticipation des situations : procédures, plans…


Les 4 fonctions d un samu

Les 4 fonctions d’un SAMU

  • Un CENTRE de REPONSE pour traiter toutes les demandes d’aide médicale urgentes

  • Un CENTRE de REGULATION pour choisir la meilleure ressource de soins disponible

  • Un CENTRE de TRAITEMENT de DONNEES en temps réel sur les ressources régionales de l’urgence

  • Un CENTRE de CONTROLE MEDICAL


1 un centre de r ponse m dicale pour traiter les appels d urgence provenant de

1 - Un centre de réponse médicale pour traiter les appels d’urgence provenant de:

H

  • Patient, témoinouproche ++++

    • Police

    • pompiers

    • Médecinsgénéralistes

    • Ambulanciersprivés, paramédicaux

    • Hôpitaux publics ouprivés

    • Secouristes


2 un centre de r gulation pour d cider de la r ponse

2 – Un centre de régulation pour décider de la réponse:

Conseil médical

  • Donner un conseil médical

  • Adresser le patient à un médecin généraliste ou à un spécialiste

  • Envoyer une ambulance privée ou des premiers secours (sapeurs pompiers…)

  • Envoyer une unité mobile hospitalière(UMH) lorsqu’une detresse vitale est suspectée

MICU


3 un centre de traitement des donn es des ressources r gionales d urgence

3 – Un centre de traitement des données des ressources régionales d’urgence

  • Reçoit, enregistre et diffuse toutes les informations régionales sur la disponibilité des moyens d’urgence régionaux en temps réel.

  • Informe les autorités sanitaires sur l’épidémiologie des urgences et les problématiques

    • Activité anormale

    • Problèmes infectieux (grippe aviaire, meningites etc.)


4 un centre de r gulation m dicale

4 – Un centre de régulation médicale

La régulation médicale consiste à évaluer les priorités et à décider de la réponse la plus appropriée aux urgences médicales

Le régulateur est un médecin urgentiste, responsable d’une équipe d’opérateurs assistants de régulation médicale


De la n cessit d un syst me m dical d urgence pr hospitalier

Quel type de réponse donne le SAMU après évaluation de la demande d’aide médicale urgente?

Rediriger les demandes non médicales ou non urgentesen prodiguant des conseils médicaux

Dépêcher des véhicules secouristes, des ambulances ou des unités médicalisées en fonction des besoins

Orienter le patient vers l’unité de soins d’urgence la plus adaptée et préparer l’admission


Principes d organisation 1

Principes d’ organisation 1

  • Concept : l’ hôpital doit aller vers le patient qui présente une urgence vitale

  • Le médecin hospitalier dès la phase préhospitalière

    • Prend en charge les cas les plus graves

    • Controle , développe les techniques, formations, équipements

  • Intégration de tous les moyens disponibles

    • Procure au patient un service global

    • Développe des réseaux et des partenariats


Principes de l organisation 2

Principes de l’organisation 2

  • Coordination médicale par le centre de régulation

    • Trouver une solution appropriée à chaque cas

    • Optimiser l’utilisation des ressources (smur et départements d’accueil et d’urgences)

  • Responsabilité de l’hôpital sur la phase préhospitalière

    • Amélioration de la coordination entre le préhospitalier et l’hôpital

    • Optimisation de l’utilisation des ressources hospitalières


Organisation de la prise en charge des urgences pr hospitali res

Organisation de la prise en charge des urgences préhospitalières

  • SAMU : sur tout le territoire

  • Creation d’un numéro national unique et gratuit pour les urgences médicales


Missions du samu

Missions du SAMU

Coordination de tous les systèmes privés et publics en lien avec les services médicaux d’urgence préhospitaliers: médecins généralistes, pompiers, paramédicaux, compagnies d’ambulances….)


Les armes du samu smur hospitaliers d centralis s

LES «ARMES» DU SAMU : SMUR hospitaliers décentralisés

SMUR = service hospitalier, comprenant 1 ou plusieurs unités mobiles hospitalieres ( UMH) activées par un médecin urgentiste qui intervient sur les lieux mêmes de la détresse

>>> Un SAMU coordonne plusieurs SMUR, chacun composé de 1 ou plusieurs unités mobiles


De la n cessit d un syst me m dical d urgence pr hospitalier

UMH

  • UMH=médecin + infirmier + ambulancier, ambulance, véhicule léger, helicopter

  • Equipement :dispositifs médicaux de haut niveau pour diagnostic et traitement des urgences


Smur umh

SMUR = UMH

  • Diagnostic :

  • ECG, Mini laboratoire

  • echographie

  • Therapies :

  • Ventilation

  • Fibrinolytiques

  • Heparine

  • Aspirine

  • Trinitrine

  • Opioides

  • Defibrillateur

  • Seringues electr

  • Oxygene

  • …….

  • Moniteurs :

  • Scope Sao2


De la n cessit d un syst me m dical d urgence pr hospitalier

UMH

Evaluation clinique sur les lieux de la détresse

Etablissement d’un diagnostic préhosptalier

Stabilisation avant transport vers l’ hôpital

Information de la régulation medicale sur l’état du patient, le traitement administré et le diagnosic


Principes d action

Principes d’ action

  • Le médecin urgentiste

    • Intervient pour les cas graves, et pour les cas douteux

    • Prend le patient en charge dès le début des troubles

  • Agit sur les lieux

    • Inverse les cercles vicieux et stabilise l’état du patient

    • Si c’est possible, traite la cause

    • Si c’est approprié, évite l’ hospitalisation


Principes d action1

Principes d’ action

  • “ Plus de hâte, moins de précipitation ”

    • Evaluer la situation

    • Anticiper, preparer l’étape suivante : orientation, admission

    • Recourir le plus tôt possible aux moyens les plus appropriés

  • Transporter le patient directement vers l’hôpital adapté

    • Qualité Vs proximité

    • Aller vers l’ hôpital inadapté fait perdre un temps précieux (30 minutes à 2 heures)


La strat gie de stabilisation

La stratégie de “stabilisation”

  • L’objectif est d’éviter la détérioration de l’état du patient pendant le

  • transport

  • Réanimation : toutes les urgences vitales

  • rester sur les lieux : seulement si nécessaire

Le temps passé sur les lieux n’est pas gaspillé mais

Investi dans les soins indispensables à l’état du patient


Autres missions du samu

Autres missions du SAMU

Formation aux techniques d’urgence des paramédicaux, infirmiers, étudiants en médecine, médecins généralistes

Education du public sur les procédures d’urgence

Implication dans les plans de secours avec la police, les pompiers, l’armée

Recherche : épidémiologie, technologie


Les points forts

Les points forts

  • Medicalisation des cas graves

  • Integration de tous les moyens

  • Co-ordination

  • Rapprochement pre-hospitalier / hospitalier

  • Optimisation des ressources

    • Réponse la plus adaptée à la demande

    • Orientation directe vers l’unité de soins adaptée


Principaux avantages du syst me

Principaux avantages du système

Médicalisation complète de l’appel et de l’ intervention

Meilleure sécurité pour l’appelant

Réponse la plus appropriée

Qualité de la prise en charge médicale


Principaux avantages du syst me1

Principaux avantages du système

Préparation de l’admission hospitalière

Respect de la confidentialité

Bon rapport coût-efficacité dans l’utilisation des moyens


Principales limitations du syst me

Principales limitations du système

Nombre limité d’unités mobiles hospitalières

Le temps d’ intervention est plus long en milieu rural que dans les villes

Apparente gratuité des soins des services publics mais coût important


Pr conisations pour le viet nam

Préconisations pour le VIET NAM

  • Solutions règlementaires

    • Limitation de vitesse et contrôles

    • Interdiction alcool lors de la conduite et contrôles

    • Port du casque

    • Port de la ceinture


Pr conisations pour le viet nam1

Préconisations pour le VIET NAM

  • Le numéro 115 est opérationnel mais peu utilisé

  • Mortalité accidentelle importante:

    • Assurer alerte au 115: campagne publique

    • Former les premiers intervenants: secourisme

    • Organiser réseau d’ambulances prépositionnées, objectif délai < 20mn, formation des personnels et équipements

    • Réseau de communications avec police, pompiers et taxis


La mortalit par accident ne doit pas tre une fatalit chacun a sa place dans la cha ne des secours

La mortalité par accident ne doit pas être une fatalité!!Chacun a sa place dans la chaîne des secours


  • Login