Universite senghor d partement sant sant internationale
Download
1 / 22

UNIVERSITE SENGHOR Département Santé Santé Internationale - PowerPoint PPT Presentation


  • 98 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

UNIVERSITE SENGHOR Département Santé Santé Internationale. Analyse critique de l’article de presse scientifique : SURPOIDS, OBESITE : SIGNES DE LA TRANSITION NUTRITIONNELLE CHEZ DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS SCOLARISES AU KHROUB, ALGERIE

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha

Download Presentation

UNIVERSITE SENGHOR Département Santé Santé Internationale

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


UNIVERSITE SENGHOR Département Santé Santé Internationale

Analyse critique de l’article de presse scientifique :

SURPOIDS, OBESITE : SIGNES DE LA TRANSITION NUTRITIONNELLE CHEZ DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS SCOLARISES AU KHROUB, ALGERIE

Présenté par

SAOUADOGO Hamado

Pr J.C.C. RAYNAL (Université Bordeaux II)


PLAN

Introduction

I- Synthèse

II- Analyse critique

● Points forts

● Points faibles

● Propositions

III- Intérêt au Burkina Faso

● Transférabilité

● Propositions d’intervention

Conclusion


INTRODUCTION

Khroub : chef lieu de la commune du Khroub

  • Situé au sud est de la Wilaya de Constantine

  • Nord-est d’Alger

  • Second pôle d’urbanisation après Constantine

  • 90 222 habitants(1998) avec 59 % de moins de 20 ans


Région de la Wilaya


INTRODUCTION II

  • Article publié dans la revue épidémiologique de santé publique N° 53, P : 569-76 en 2005

  • Rédacteurs : M. Cot, M.Cournut, C. Le Goaster

  • Auteurs article original :

    C.C. Mekhancha-Dahel,

    D.E. Mekahancha,

    N. Bahchachi,

    L. BENATALLAH?

    L. Nezzal

    Laboratoire Alimentation, Nutrition et Santé de l’université de Constantine


SYNTHESE

Objectif de l’Etude

Mettre en évidence la malnutrition par excès (surpoids, obésité) parmi les enfants scolarisés de 6 à 16 ans de la commune de Khroub (Wilaya)

Populations

  • Enfants : 6 à 9 ans

  • Adolescents : 10 à 16 ans

  • Elèves (filles, garçons)


SYNTHESE II

Méthodes

  • Surpoids et obésité sont estimés à l’aide de l’IMC (P/T² en KG/m²)

  • Valeurs de l’IMC correspondant au 85ème

    et 95ème centiles dans la courbe de corpulence


Méthodes II

Etude réalisée en deux étapes avec des méthodes différentes :


Méthodes III


SYNTHESE III

Analyse

  • Les données ont été analysé à l’aide du logiciel épi info version 6

  • Les proportions de surpoids, d’obésité, de maigreur et de retard de croissance sont déterminées selon l’âge et le sexe


RESULTATSConstat


RESULTATS II


RESULTATS III


ANALYSE CRITIQUE

  • Points forts

  • Indication du risque nutritionnel dans les pays en transition avancé et les PED

  • Crise économique et statut nutritionnel

  • Situation peu connue (élève)

  • Échantillon fait dans quatre établissements (2primaires, 1 collège et 1 lycée)

  • Plus de précision en 2001/02 (OMS)

  • Tableau I indique les IMCm de 96/97 et 99/00 pour vérification de l’existence de surpoids et d’obésité


ANALYSE CRITIQUE II

Points faibles

1ère étape de l’étude

  • 1 seule visite de dépistage annuel

  • Personnel non qualifié

  • Discordance des mesures au sein de l’échantillon (73,7 % pesés contre 51,7 % mesurer)

  • Discussion dans les résultats


ANALYSE CRITIQUE III

Points faibles

2ème étape de l’étude

  • Échantillonnage n’a pas été clairement établie (12 %)

  • Pas de résultats sur le retard de croissance et la maigreur dans les deux étapes


ANALYSE CRITIQUE IV

Propositions

  • Demande à préciser les résultats

  • Analyser les données des UDS de 1996 à nos jours

  • Connaître l’évolution de la situation nutritionnelle

    Surtout celui des enfants

  • Instaurer un système d’enregistrement, de surveillance de l’évolution de la situation nutritionnelle


INTERET AU BURKINA FASO

Transférabilité

  • Taux de scolarisation faible (33 %)

  • 39 % des moins de 5 ans présentent un retard de croissance (UNICEF, 2006)

  • Bon taux de supplémentation en vitamine A (95 %)

  • Projet de recherche sur la Vulnérabilité alimentaire et sécurité nutritionnelle a été mise en place pour prévenir le risque nutritionnel (IRD)


INTERET AU BURKINA FASO II

Proposition d’interventions

  • Poursuivre le projet sur l’autosuffisance alimentaire

  • Poursuivre le projet sur la sécurité nutritionnelle

  • Établir un bon réseau de transfert des vivres entre les régions (Nord-sud, est-ouest, ouest-sud, est-nord…)

  • Prévenir le risque de la programmation fœtal avec les journées nationales de sport de masses

  • Encourager l’utilisation du vélo

  • Construire des espaces de jeux dans les écoles

  • Renforcer la surveillance nutritionnelle

    Adapter la lutte à chaque enfant et à la culture locale


Valorisation des produits végétaux

  • Parkia biglobosa (Roaga) : Fruits, graines (Remplacer par Jumbo)

  • Adansonia digitata (Toeega) : Feuilles, fruits

  • Balanites aegyptiaca (Keglga) : Jeunes feuilles, fleurs

  • Bombax costatum (Voaaka) : Calice, fleurs

  • Butyrospermum paradoxum (Taanga) : Fruits, graines

  • Diospyros mespiliformis (Gaanka) : Fruits

  • Corchorus fascicularis (Bulvaka) : Feuilles et fleurs

  • Lannea microcarpa (Sabga) : Fruits

  • Leptadenia hastata (Lelongo) : Feuilles, fruits

  • Acacia macrostachya (Zamnega) : Graines

  • Piliostigma reticulatum (Baguena) : Jeunes feuilles

  • Saba senagalensis (Wedga) : Fruits

  • Sclerocarya birrea (Noabga) : Fruits

  • Tamarindus indica (Pusga) : Feuilles, fruits

  • Ziziphus mauritiana (Mugnuga) : Fruits

    (Guinko, 1990)


CONCLUSION

  • Problème mondial de santé publique

  • Au moins 20 millions d’enfants de moins de cinq ans(Obésité)(oms, 2005)

  • 250 millions d’enfants d’âge préscolaire sont à risque (carence en vitamine A)(oms, 2001)

  • En Algérie comme au Burkina on peut suivre la situation nutritionnelle des enfants

  • Le problème de la programmation fœtale expose la population active aux risques nutritionnels graves (changement de comportements alimentaires de l’enfance à l’âge adulte)

    Il faut sonner la cloche et très fort !


JE VOUS REMERCIE !


ad
  • Login