mba sp cialis marketing commerce sur internet mci part time 2010 2011
Download
Skip this Video
Download Presentation
MBA Spécialisé Marketing Commerce sur Internet MCI PART TIME 2010/2011

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 16

MBA Spécialisé Marketing Commerce sur Internet MCI PART TIME 2010/2011 - PowerPoint PPT Presentation


  • 84 Views
  • Uploaded on

MBA Spécialisé Marketing Commerce sur Internet MCI PART TIME 2010/2011. Pauline LATIL. THESE PROFESSIONNELLE. LE VISITEUR, ACTEUR DES EVOLUTIONS NUMERIQUES DES INSTITUTIONS CULTURELLES. Usages Numériques. 74% d’internautes en France. 31% ont plus de 50 ans. 13 h de connexion hebdomadaire.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' MBA Spécialisé Marketing Commerce sur Internet MCI PART TIME 2010/2011' - samira


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
mba sp cialis marketing commerce sur internet mci part time 2010 2011

MBA Spécialisé Marketing Commerce sur InternetMCI PART TIME 2010/2011

Pauline LATIL

THESE PROFESSIONNELLE

LE VISITEUR, ACTEUR DES EVOLUTIONS NUMERIQUES DES INSTITUTIONS CULTURELLES

usages num riques
Usages Numériques

74% d’internautes en France

31% ont plus de 50 ans

13 h de connexion hebdomadaire

1 internaute sur 2 est connecté aux réseaux sociaux

Usages multi-écrans:

Ordi 93%

Smartphone 38%

Tablette 9%

TV connectée 8%

Les cadres et les ados passent + de temps sur internet que devant la TV*

« Internet s’impose comme média dominant dans l’univers des loisirs et de la culture »*

Sources: Etude Ipsos Profiling 2011 2012

*: CREDOC Diffusion des TIC 2010

fr quentation des lieux culturels

Cadres sup.: 59%

Prof. Inter.: 38%

Employé: 22%

30% des français

Fréquentation des lieux culturels

65% des parisiens

40% en banlieue

Augmentation de la fréquentation avec les niveau d’études et les revenus

Toutes les tranches d’âges (léger retrait des + de 65 ans)

« Les pratiques culturelles traditionnelles ont tendance à augmenter avec les usages numériques »

Source: Pratiques Culturelles des français – O. Donnat ,2008

les communaut s part des institutions culturelles pr sentes

2012: 67%

2011: 57%

2010: 38%

2012: 39%

2011: 28%

2010: 18%

2012: 33%

2011: 29%

2010: 29%

2012: 29%

2011: 19%

2010: 19%

2012: 23%

2011: 19%

2010: 15%

Les communautésPart des institutions culturelles présentes

Et maintenant aussi sur Instagram

Source: Etude CLIC France – déc.2011 – sur la base de 150 institutions

les applications mobiles

21% des institutions culturelles ont une application mobile

  • Les ¾ sont gratuites
  • Prix moyen: 2,75 euros (moins cher qu’un audioguide)
  • Application de l’institution
  • Applications événementielles
  • Applications « portail »
  • La majorité sont sur Iphone
Les applications mobiles

Source: CLIC France

les applications mobiles1

Les 3 temps de la visite

Wifi dans les expositions

Les applications mobiles

50% des visiteurs mobinautes ont un Iphone

Jeu pour la cible des jeunes

Livre d’or

Recommandations

Contenus différenciés

Technologies présentes

les sites internet

81% des institutions culturelles françaises ont un site internet

  • 60% proposent des contenus en ligne
  • 35% des visites virtuelles (+ 8,5 pts /fin 2010)
  • 33% permettent de réserver en ligne*
Les sites internet

« Chaque musée peut et doit faire son propre musée virtuel, Google Art Project étant une porte d’entrée supplémentaire »

Carlos Dassaro Bando, Vice président de Google

« Le fondement même de l’expérience de musée, c’est la relation directe entre le visiteur et des œuvres originales »

Alain Seban, Président du Centre Pompidou

« Le site internet doit être à la hauteur du geste architectural »

Jean-Pierre Dalbéra, Conseiller recherche & technologie pour le futur MUCEM

* Source: Etude CLIC France – déc. 2011 - sur la base de 150 institutions

slide10

Stratégie globale

Portail internet

WebTV

Plateforme éducative

Web

Mobile

Réseaux sociaux

Budget internet – Mécénat financier/compétence

Proposer une offre tous publics

Favoriser les innovations technologiques

Devenir LE portail de référence

Développer un modèle économique (appli Ipad + certains contenus payants)

Ouverture en 2015 du musée

slide11

Email reçu le 11 mai

  • 250 000 visiteurs uniques
  • 120 000 membres
  • Appli Iphone téléchargée 30 000 fois (sur 1er trimestre 2012)
  • Achat de billet via Digitik et la Fnac
  • Taux de clic achat de billet entre 5% et 10%
  • 3% vont jusqu’à l’acte d’achat

Source: N. de Leudeville, co-fondateur - 3èmes RNCI 4 avril 2012

slide12

Email reçu le 13 mai

  • Une vingtaine de e-albums (sur la base de produits déjà existants)
  • La vente des e-albums représente entre 2% et 3% des ventes d’albums
  • Monet: 12% d’albums numériques vendus
crowdfunding
Crowdfunding

Les Trois Grâces de Cranach

Les Trésors du Caire

  • Campagne fin 2011/début 2012
  • Restauration de 2 éléments architecturaux égyptiens
  • Objectifs: 500 000€
  • Acquisition fin 2010
  • Site dédié
  • 1,26 millions d’€
  • 7 200 donateurs individuels
  • Dons de 1€ à 40 000€
  • 25% des dons autour de 50€
  • Don moyen: 150€
  • Choix de projets pour l’attribution du don
  • Possibilité de dons en ligne depuis 2010
  • 2010 mécénat populaire: 32 000 donateurs, 8,3 millions € récoltés (+26%/2009)
  • Louvre: dons en ligne pour des campagnes particulières
  • Fondation du patrimoine
partage ouverture
Partage & Ouverture

OUI

MAIS

  • Résistance à l’ouverture des données culturelles
  • Peur de perdre le contrôle
  • Difficulté technique (problème d’interopérabilité)

OPEN DATA

Visibilité des contenus

Enrichissements des données

Innovation

Nouveaux publics

ad