Mba sp cialis marketing commerce sur internet mci part time 2010 2011
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 16

MBA Spécialisé Marketing Commerce sur Internet MCI PART TIME 2010/2011 PowerPoint PPT Presentation


  • 47 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

MBA Spécialisé Marketing Commerce sur Internet MCI PART TIME 2010/2011. Pauline LATIL. THESE PROFESSIONNELLE. LE VISITEUR, ACTEUR DES EVOLUTIONS NUMERIQUES DES INSTITUTIONS CULTURELLES. Usages Numériques. 74% d’internautes en France. 31% ont plus de 50 ans. 13 h de connexion hebdomadaire.

Download Presentation

MBA Spécialisé Marketing Commerce sur Internet MCI PART TIME 2010/2011

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Mba sp cialis marketing commerce sur internet mci part time 2010 2011

MBA Spécialisé Marketing Commerce sur InternetMCI PART TIME 2010/2011

Pauline LATIL

THESE PROFESSIONNELLE

LE VISITEUR, ACTEUR DES EVOLUTIONS NUMERIQUES DES INSTITUTIONS CULTURELLES


Usages num riques

Usages Numériques

74% d’internautes en France

31% ont plus de 50 ans

13 h de connexion hebdomadaire

1 internaute sur 2 est connecté aux réseaux sociaux

Usages multi-écrans:

Ordi 93%

Smartphone 38%

Tablette 9%

TV connectée 8%

Les cadres et les ados passent + de temps sur internet que devant la TV*

« Internet s’impose comme média dominant dans l’univers des loisirs et de la culture »*

Sources: Etude Ipsos Profiling 2011 2012

*: CREDOC Diffusion des TIC 2010


Fr quentation des lieux culturels

Cadres sup.: 59%

Prof. Inter.: 38%

Employé: 22%

30% des français

Fréquentation des lieux culturels

65% des parisiens

40% en banlieue

Augmentation de la fréquentation avec les niveau d’études et les revenus

Toutes les tranches d’âges (léger retrait des + de 65 ans)

« Les pratiques culturelles traditionnelles ont tendance à augmenter avec les usages numériques »

Source: Pratiques Culturelles des français – O. Donnat ,2008


Ecosyst me du mus e

Ecosystème du musée


Le parcours du visiteur

Le parcours du visiteur


Les communaut s part des institutions culturelles pr sentes

2012: 67%

2011: 57%

2010: 38%

2012: 39%

2011: 28%

2010: 18%

2012: 33%

2011: 29%

2010: 29%

2012: 29%

2011: 19%

2010: 19%

2012: 23%

2011: 19%

2010: 15%

Les communautésPart des institutions culturelles présentes

Et maintenant aussi sur Instagram

Source: Etude CLIC France – déc.2011 – sur la base de 150 institutions


Les applications mobiles

  • 21% des institutions culturelles ont une application mobile

  • Les ¾ sont gratuites

  • Prix moyen: 2,75 euros (moins cher qu’un audioguide)

  • Application de l’institution

  • Applications événementielles

  • Applications « portail »

  • La majorité sont sur Iphone

Les applications mobiles

Source: CLIC France


Les applications mobiles1

Les 3 temps de la visite

Wifi dans les expositions

Les applications mobiles

50% des visiteurs mobinautes ont un Iphone

Jeu pour la cible des jeunes

Livre d’or

Recommandations

Contenus différenciés

Technologies présentes


Les sites internet

  • 81% des institutions culturelles françaises ont un site internet

  • 60% proposent des contenus en ligne

  • 35% des visites virtuelles (+ 8,5 pts /fin 2010)

  • 33% permettent de réserver en ligne*

Les sites internet

« Chaque musée peut et doit faire son propre musée virtuel, Google Art Project étant une porte d’entrée supplémentaire »

Carlos Dassaro Bando, Vice président de Google

« Le fondement même de l’expérience de musée, c’est la relation directe entre le visiteur et des œuvres originales »

Alain Seban, Président du Centre Pompidou

« Le site internet doit être à la hauteur du geste architectural »

Jean-Pierre Dalbéra, Conseiller recherche & technologie pour le futur MUCEM

* Source: Etude CLIC France – déc. 2011 - sur la base de 150 institutions


Mba sp cialis marketing commerce sur internet mci part time 2010 2011

Stratégie globale

Portail internet

WebTV

Plateforme éducative

Web

Mobile

Réseaux sociaux

Budget internet – Mécénat financier/compétence

Proposer une offre tous publics

Favoriser les innovations technologiques

Devenir LE portail de référence

Développer un modèle économique (appli Ipad + certains contenus payants)

Ouverture en 2015 du musée


Mba sp cialis marketing commerce sur internet mci part time 2010 2011

Email reçu le 11 mai

  • 250 000 visiteurs uniques

  • 120 000 membres

  • Appli Iphone téléchargée 30 000 fois (sur 1er trimestre 2012)

  • Achat de billet via Digitik et la Fnac

  • Taux de clic achat de billet entre 5% et 10%

  • 3% vont jusqu’à l’acte d’achat

Source: N. de Leudeville, co-fondateur - 3èmes RNCI 4 avril 2012


Mba sp cialis marketing commerce sur internet mci part time 2010 2011

Email reçu le 13 mai

  • Une vingtaine de e-albums (sur la base de produits déjà existants)

  • La vente des e-albums représente entre 2% et 3% des ventes d’albums

  • Monet: 12% d’albums numériques vendus


Crowdfunding

Crowdfunding

Les Trois Grâces de Cranach

Les Trésors du Caire

  • Campagne fin 2011/début 2012

  • Restauration de 2 éléments architecturaux égyptiens

  • Objectifs: 500 000€

  • Acquisition fin 2010

  • Site dédié

  • 1,26 millions d’€

  • 7 200 donateurs individuels

  • Dons de 1€ à 40 000€

  • 25% des dons autour de 50€

  • Don moyen: 150€

  • Choix de projets pour l’attribution du don

  • Possibilité de dons en ligne depuis 2010

  • 2010 mécénat populaire: 32 000 donateurs, 8,3 millions € récoltés (+26%/2009)

  • Louvre: dons en ligne pour des campagnes particulières

  • Fondation du patrimoine


Partage ouverture

Partage & Ouverture

OUI

MAIS

  • Résistance à l’ouverture des données culturelles

  • Peur de perdre le contrôle

  • Difficulté technique (problème d’interopérabilité)

OPEN DATA

Visibilité des contenus

Enrichissements des données

Innovation

Nouveaux publics


En synth se

En synthèse


Merci de votre attention

Merci de votre attention


  • Login