Rub ole
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 48

Rubéole PowerPoint PPT Presentation


  • 209 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Rubéole. Rubéole. Épidémiologie Infection virale épidémique Virus ARN, genre Rubivirus, famille des Togaviridae Dite la « 3 ième maladie » des exanthèmes infantiles Transmission: Via sécrétions nasopharyngées et suspension dans l’air Via placenta vers le foetus

Download Presentation

Rubéole

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Rub ole

Rubéole


Rub ole1

Rubéole

  • Épidémiologie

    • Infection virale épidémique

    • Virus ARN, genre Rubivirus, famille des Togaviridae

    • Dite la « 3ième maladie » des exanthèmes infantiles

    • Transmission:

      • Via sécrétions nasopharyngées et suspension dans l’air

      • Via placenta vers le foetus

    • Maladie essentiellement bénigne et relativement rare

    • L’humain en est l’unique réservoir


Sir norman gregg 1892 1966 un ophtalmo avec de l acuit

Sir Norman Gregg (1892-1966)Un ophtalmo avec de l’acuité!

Éminent ophtalmologiste australien

Démonstration que la rubéole est une des causes de cataracte

Description du SRC

Apport considérable dans le domaine de la tératologie


Rub ole2

Rubéole

  • Épidémiologie

    • RRO universel instauré dès 1983

    • Un nombre moyen 5 300 (1971-1982) à moins de 30 cas déclarés par année (1998-2004).

    • Durée d’incubation: 14-21 jours

    • Contagiosité: 1-2 jours avant le début des symptômes jusqu’à 4 jours post-éruption

    • Maladie à déclaration obligatoire


Rub ole3

Rubéole

  • Manifestations cliniques

  • Incubation

  • Fièvre avec syndrome catarrhal mineur bref

    • Céphalées

    • Pharyngite

    • Hyperhémie conjonctivale légère

  • Adénopathies occipitales et cervicales postérieures

  • Après 48h, apparaît un exanthème!

    • Maculopapulaire non prurigineux

    • Progression céphalocaudale

    • D’abord morbilliforme, puis scarlatiniforme

    • Dure 3-5 jours

  • 25 à 50 % des cas de rubéole post-natale sont asymptomatiques ou atténués


Rub ole4

Rubéole

  • Manifestations cliniques

    • Subfébrile ou légère fièvre

    • EG préservé avec malaises minimes

    • L’exanthème prédomine au visage, aux régions fessières et lombaires

    • L’exanthème disparaît en 3-4 jours

    • Énanthème discret possible

    • Légère splénomégalie


Rub ole5

Rubéole

  • Complications

    • Arthralgies/arthrite

      • Surtout chez les ados et adultes

    • Thrombopénie transitoire

      • Risque hémorragique (1 sur 3000)

    • Plus rarement

      • Vasculite

      • Encéphalite

      • Anémie hémolytique

      • Syndrome de Guillain-Barré


Rub ole6

Rubéole

  • Investigation

    • Tableau clinique

    • FSC

      • Leucopénie maximale au jour 4

      • Plasmocytose (5-10%)

    • Ascension des IgG spécifiques sur 2 semaines

      • 4 fois du titre N

    • Présence des IgM spécifiques

    • Culture virale/détection par PCR

      • Limité, infection congénitale présumée


Rub ole7

Rubéole

  • Traitement

    • Pas de traitement spécifique

    • Antipyrétique rarement nécessaire

    • La pierre angulaire du traitement est la prévention!


Rub ole8

Rubéole

  • Prévention

    • Exclusion stricte

      • Garderie, milieu scolaire ou professionnel

    • Isolement à l’hôpital

      • Précaution de base

      • Isolement de contact et respiratoire

      • Pour 7 jours post-éruption

    • Immunisation active

      • TOUT enfant devrait recevoir le RRO

      • Il est essentiel que toutes les filles soient vaccinées avant la puberté


Le syndrome de rub ole cong nital src

Le Syndrome de Rubéole Congénital (src)


Syndrome de rub ole cong nital

Syndrome de rubéole congénital

  • Définition

    • Enfants nés avec atteinte malformative et issus d’une mère ayant contracté la rubéole pendant la grossesse dans un contexte de séroconversion rubéolique

    • Critère diagnostique, 2 ou 3 des critères suivants:

      • Éruption cutané et/ou contage rubéoleux daté

      • Séroconversion des IgG

      • Taux significatif des IgM


Syndrome de rub ole cong nital1

Syndrome de rubéole congénital

  • Généralités

    • 94 % des femmes enceintes sont protégées par des anticorps créé lors infection/vaccin

    • Embryopathie existe pendant les 10 premières semaines de grossesse

    • Une atteinte le 1er mois provoque 40 à 50 % de malformations, le 4ième mois seulement 4 %

    • Dr Norman Gregg répertorie quelques 78 cas de cataractes lors d’une épidémie de rubéole, en 1940


Src manifestations cliniques malformations

SRC - Manifestations cliniquesMalformations

Atteintes oculaires:Cataractes, glaucome, microphtalmie

Cardiopathies:Canal artériel persistant, sténose branchiale de l’artère pulmonaire, CIA, CIV

Surdité neurosensorielle

Neuropathie:Microcéphalie avec arriération mentale, diplégie spastique

Diabète insulino-dépendant

Dysfonction thyroïdienne

Affection neuro-dégénérative (panencéphalite)


Src manifestations cliniques sympt mes g n raux

SRC - Manifestations CliniquesSymptômes généraux

  • Hypotrophie

  • Purpura thrombocytopénique

  • Anémie hémolytique

  • Ictère

  • Hépatosplénomégalie

  • Signes neurologiques: Méningo-encéphalite, trouble du comportement, convulsions

  • Adénopathie

  • Pneumonie

  • Le pronostic est sévère (1 décès sur 5 cas) et l’avenir psychomoteur est réservé


Syndrome de rub ole cong nital2

Syndrome de rubéole congénital

  • Prévention

    • Précaution

    • Dosage IgG devrait être fait chez toute femme qui envisage un enfant

      • Si IgG insuffisant -> vaccin, attendre 3 mois

    • Si une femme enceinte est exposé, on doit confirmer ou infirmer le Dx.

      • Inter v.s. poursuite de grossesse

      • Immunoglobuline?

      • Dosage IgM et IgG?


5 e maladie

5e maladie

  • Épidémiologie

    • Agent causal = Parvovirus B19

    • Plusieurs manifestations cliniques, dont la 5e maladie ou érythème infectieux

    • Principale cible = Récepteur des progéniteurs de la lignée érythrocytaire donc ↓ réticulocytose et Hb modérée

    • Âge Scolaire : Pic 5 à 14 ans

    • Transmission: Voies respiratoires, trans-placentaire ou sang

    • Contagiosité = Faible durant prodrome (Ø après apparition éruption cutanée)

    • Ø isolement nécessaire


5 e maladie1

5e maladie

  • Manifestations cliniques

    • Incubation : 4 à 20 jours

    • Prodrome (10%) : 2 à 5 jrs

      • Fièvre faible

      • Prurit

      • Céphalée

      • Myalgies

    • Éruption cutanée

      • 1ère→ «Slapped cheek» : Durée4 jrs Plaques érythémateuses a/n joues, symétriques, bien délimitées, Ø région péri-orale, «aspect souffleté» en gifle


5 e maladie2

5e maladie

  • Manifestations cliniques

    • Éruption cutanée

      • 2e→ Érythème réticulé ou « en dentelle » : Durée 6 à 14 jrs

        • Début 2 jrs après 1ère éruption

        • Pathognomonique

        • Atteinte MSs et MIs :

          Surtout face ant. avant-bras

          et cuisses

        • Atteinte tronc inconstante

      • Bon E/G et Ø fièvre

      • Récurrences possibles ~ 3-4 sem., spontanée ou 2o stimuli physiques (chaleur, exercice, etc.)


5 e maladie3

5e maladie

  • Manifestations cliniques


5 e maladie4

5e maladie

  • Manifestations cliniques


5 e maladie5

5e maladie

  • Manifestations cliniques

    • Prurit, Arthralgie et/ou Arthrite

      • Chez enfants ♀ et ♂ et adolescentes

      • Associés ou non à une éruption cutanée

      • Polyarthralgies et Polyarthrites distales et symétriques

      • Mains, poignets, pieds et genoux (80%)

      • Évolution ~ semaines à mois et disparaît sans séquelle

  • Investigations

    • Diagnostic clinique

    • Dosage IgM spécifiques

      • Infection aigue ou récente

      • Présents à 14 jrs d’infection et ø après 3 mois


5 e maladie6

5e maladie

  • Investigations

    • Dosage IgG spécifiques

      • Infection ancienne

      • Présents 2 sem. après infection et persistent toute la vie

  • Traitement

    • Traitement symptomatique

    • Chez immunosupprimés → Plasma riche en Ac anti-Parvovirus ou

      Immunoglobulines spécifiques

    • Si crise aplasique → Concentrés érythrocytaires


5 e maladie7

5e maladie

  • Complications

    • Rares chez enfants en bonne santé

      Exemples: Hépatite, myocardite, méningite, encéphalite, neutropénie ou thrombopénie transitoires

    • Anémie persistante et crises aplasiques récidivantes chez enfants immunosupprimés ou avec des désordres hémolytiques sous-jacents

    • Femme enceinte

      • Peu de risque de contracter virus et de le transmettre au fœtus

      • Ø effet tératogène connu

      • Risques d’anasarque foeto-placentaire (<10%), mort fœtale ou d’avortement spontané

      • Suivre croissance fœtale avec échographies sériées


Ros ole

Roséole

  • Épidémiologie

    • Plusieurs noms : Exanthème subit, «sudden rash» ou 6e maladie…

    • Agent causal = Virus Herpès 6B (HHV-6B) ou parfois Herpès 7 (HHV-7)

    • Très fréquente (80% de séroconversion avant 1 an)

    • Maladie bénigne → Souvent asx

    • Âge : 3 à 24 mois (type 6B) et plus de 3 ans (type 7)

    • Transmission : Salive (souvent par la famille)

    • Contagiosité faible

    • Ø isolement nécessaire


Ros ole1

Roséole

  • Manifestations cliniques

    • Tableau typique dans 25% des cas

    • Incubation : 5 à 15 jrs (moy.12 jrs)

    • Prodrome → Durée 3 jrs

      • Hyperthermie subite (> 39oC)

      • Bon état général

      • Légers symptômes

        • Anorexie et Vo (1-2x)

        • Irritabilité

        • Rhinorrhée et toux

        • Adénopathies occipitales


Ros ole2

Roséole

  • Manifestations cliniques

    • Éruption cutanée → Durée 48hrs

      • Apparition dans les 24h après défervescence rapide

      • Macules roses pâles,

        forme d’amande,

        séparées par intervalles

        de peau saine

      • Distribution :

        Front, Cou et Tronc

        (ø aux membres)


Ros ole3

Roséole

  • Manifestations cliniques


Ros ole4

Roséole

  • Manifestions cliniques


Ros ole5

Roséole

  • Investigations

    • Diagnostic clinique (cas typiques)

    • FSC → Légère leucopénie avec neutropénie et lymphopénie vers la fin du prodrome fébrile (N < 3 sem)

    • Sérodiagnostic → Titrage sérique anticorps spécifiques par immunofluorescence

  • Traitement

    • Symptomatique : Antipyrétiques, hydratation et repos

  • Complications

    • Guérison spontanée et complète ~ 1 sem en moyenne

    • Convulsions fébriles (1/3 de cas 2o HHV-6B)

    • Pas de risque pour femme enceinte


Varicelle

Varicelle

  • Épidémiologie

    • Prévalence

      • Maladie infantile éruptive fréquente

      • 90% des cas surviennent chez les 1 à 15 ans

      • Incidence plus élevée en hiver et au printemps

    • Agent causal : Virus de la famille herpesviridae→ Varicella Zoster Virus


Varicelle1

Varicelle

  • Épidémiologie

    • Mode de transmission

      • Par contact direct avec les vésicules

      • Par voie respiratoire

    • Contagiosité

      • Maladie très contagieuse

      • Commence 1 à 2 jours avant l’éruption

      • Se termine 6 à 8 jours après le début de l’éruption soit lorsque toutes les lésions sont à l’état de croûtes

    • Incubation:De 10 à 21 jours


Varicelle2

Varicelle

  • Manifestations cliniques

    • Période prodromique d’une durée de un à deux jours

    • Éruption prurigineuse

      1) Petites macules érythématheuses initiales

      2) Transformation rapide en vésicules en gouttes de rosée

      3) Formation de croûtes

      4) Lésions hypopigmentées et cicatrices

      5) Coexistence de lésions d’âge différents


Varicelle3

Varicelle

  • Manifestations cliniques

    • Éruption prurigineuse

      • Distribution

        1) Premières lésions souvent situées au cuir chevelu, au visage et au tronc

        2) Généralisation

        3) Muqueuses conjonctivale et buccale sont également atteintes

        4) Respect des régions palmo-plantaires


Varicelle4

Varicelle


Varicelle5

Varicelle


Varicelle6

Varicelle

  • Manifestations cliniques

    • Autres

      • Nombre de vésicules varie d’un enfant à l’autre, elles sont plus nombreuses chez l’adolescent

      • Difficulté à s’alimenter possible

      • Toux importante dans certains cas


Varicelle7

Varicelle

  • Évolution naturelle

    • Guérison en 10 à 12 jours

    • Généralement l'immunité est définitive

    • Le virus reste en sommeil et peut plus tard se trouver à l’origine d’un zona


Varicelle8

Varicelle

  • Investigations

    • Aucun examen complémentaire la plupart du temps

    • Dans certaines circonstances particulières

      • Culture du virus ou méthode PCR dans le liquide obtenu par ponction d’une vésicule

      • Immunofluorescence directe

      • ANP

      • Sérologie peut être utile afin de cibler les personnes à vacciner


Varicelle9

Varicelle

  • Traitement

    • Tx symptomatique: Fièvre et prurit

    • Acyclovir chez l’enfant immunocompromis

      • Par voie intraveineuse

      • Pendant 7 à 10 jours

    • En cas de surinfection bactérienne → ATBT

  • Pronostic

    • Maladie bénigne pour la grande majorité des cas


Varicelle10

Varicelle

  • Complications

    • Surinfection bactérienne

    • Pneumonie varicelleuse

    • Ataxie cérébelleuse aiguë post-infectieuse

    • Syndrome de Reye

    • Varicelle hémorragique et bulleuse

    • Zona

    • Varicelle néonatale et atteinte pulmonaire sévère

  • Vaccin → Varivax

    En prévention des complications et des atteintes graves


Complications surinfection bact rienne

ComplicationsSurinfection bactérienne


Complications fasciite n crosante

ComplicationsFasciite nécrosante


Complications varicelle bulleuse

ComplicationsVaricelle bulleuse


Complications varicelle h morragique

ComplicationsVaricelle hémorragique


Complications n onatales

Complications néonatales


R f rences

Références

  • Habif: Clinical Dermatology, 4e édition,HABIFThomas P, Dartmouth Medical School, Hanover, NH, USA

  • Dictionnaire de thérapeutique pédiatrique Weber, 2e édition, TURGEON Jean, BERNARD-BONNIN Anne-Claude, GERVAIS Pascale, OVETCHKINE Philippe, Gauthier Marie, Gaëtan morin éditeur, Chenelière éducation, Montréal, 2008

  • Toronto Notes, students of faculty of medecine, Université de Toronto, Heng and Greenwald, Toronto, 2007

  • Up to date, www.uptodate.com, mars 2008


  • Login