Monozukuri fondamentaux conomiques
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 12

“Monozukuri” : Fondamentaux économiques PowerPoint PPT Presentation


  • 419 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

“Monozukuri” : Fondamentaux économiques. 1 : Homo Economicus 2 : La chaine de valeur 3 : La chaine de valeur unitaire : décompostion du Prix de vente d’un véhicule 4 : La loi de la valeur 5 : Convergences et différences d’intérêts entre acteurs

Download Presentation

“Monozukuri” : Fondamentaux économiques

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Monozukuri fondamentaux conomiques

“Monozukuri” : Fondamentaux économiques

1 : Homo Economicus2 : La chaine de valeur

3 : La chaine de valeur unitaire : décompostion du Prix de vente d’un véhicule

4 : La loi de la valeur

5 : Convergences et différences d’intérêts entre acteurs

5 : “Monozukuri” : optimisation globale de la chaine de valeur

A lire absolument en mode « Diaporama » (cliquer en bas à gauche)


Monozukuri fondamentaux conomiques

CONSOMMATEURS

PRODUIT

MARCHE DES BIENS DE CONSOMMATION

SALARIES (Employés)

ACTIONNAIRES

CAPITAL

TRAVAIL

MARCHES FINANCIERS

MARCHE DU TRAVAIL

PIECES ET MATIERES

MACHINES

MARCHE DES BIENS INTER-MEDIAIRES

MARCHE DES BIENS D’EQUI-PEMENTS

SALAIRE

PRIX =

MARGE +

+ ACHATS

PRODUCTIVITE

FOURNISSEURS DE PIECES ET MATIERES

FOURNISSEURS DE MOYENS DE PRODUCTION

HOMO ECONOMICUS

CINQ ACTEURS ECONOMIQUES

CINQ MARCHES

DIVIDENDES (€)

EMPLOYEUR (Direction de l’Entreprise)

SALAIRE (€)

Le tout relié par

LA LOI DE LA VALEUR

  • CINQ FLUX FINANCIERS

    Un flux de recettes Quatre flux de dépenses

Et régulé par

le Pouvoir Politique, ( exécutif, législatif et judiciaire), qui peut intervenir à tous les niveaux …

Pour ne pas compliquer le schéma, les flux avec deux autres acteurs importants ne sont pas mentionnés, l’Etat (Impôts….) et le système bancaire (Prêts…)


Monozukuri fondamentaux conomiques

CONSOMMATEURS

Profit

Salaires nets

2,5 M€

Salaire Mutualisé * 2,5 M€

Salaires nets

Salaire Mutualisé

* Salaire Mutualisé = Cotisations sociales (salariales et patronales)

LA CHAINE DE VALEUR

2,5 millions de Véhicules

CA = 40 M€

CHAINE DE VALEUR

RENAULT

Profit

2,5 M€

FOURNISSEURS DE RANG 1

Amortissement des Achats de Moyens de Production 2,5 M€

Achats aux Fournisseurs

de rang 1

30 M€

=

FOURNISSEURS DE RANG 2

Pour des raisons pédagogiques, les chiffres sont arrondis


Monozukuri fondamentaux conomiques

M. DUPONT

Unvéhicule

16.000 €

Profit

Salaires nets

1000 €

Salaire Mutualisé 1000 €

Salaires nets

Achats aux Fournisseurs

de rang 1

12000 €

Salaire Mutualisé

LA CHAINE DE VALEUR UNITAIRE

Décomposition du Prix de vente d’un véhicule

CHAINE DE VALEUR

RENAULT

Marge

1000 €

FOURNISSEURS DE RANG 1

Amortissement des Achats de Moyens de Production 1000 €

=

FOURNISSEURS DE RANG 2

A des fins pédagogiques, les chiffres sont arrondis


Monozukuri fondamentaux conomiques

Marge

Profit

Salaires

Salaires nets

Achats

=

Salaire Mutua- lisé

MARGE +

SALAIRE HORAIRE

PRIX =

+ ACHATS

PRODUCTIVITE

LA LOI DE LA VALEUR

Pour l’entreprise :

Prix = Marge+ Salaires + Achats

Sur l’ensemble de la chaine de valeur :

Prix = Marge+ Salaires

+ Achats

Prix = Somme des Marges + Somme desSalaires

CommeSalaires = (Prix du travail x Quantité de travail)

Prix = Σ des Marges + Σ(Prix du Travail utilisé x Quantité de Travail utilisée)

Le Prix du Travail par heure est le salaire horaire

Comme La productivité est le ratio : Production / Quantité de travail utilisée ,

la Quantité de Travail utilisée par Produit est le ratio inverse : 1 / productivité

On en deduit :

C’est la LOI DE LA VALEUR

Origine : Adam Smith (« De la Richesses des Nations », 1776)

Prix = marge + salaire horaire / productivité

Pour chaque entreprise de la chaine de valeur :


Monozukuri fondamentaux conomiques

CONSOMMATEURS

PRODUCTIVITE

SALARIES (Employés)

ACTIONNAIRES

FOURNISSEURS DE PIECES ET MATIERES

FOURNISSEURS DE MOYENS DE PRODUCTION

Convergences et divergences d’intérêts entre les acteurs économiques

Les acteurs ont besoins les uns des autres

Mais les intérêts sont aussi divergents

PRIX

=

SALAIRE

+

EMPLOYEUR (Direction de l’Entreprise)

MARGE

+

ACHATS

L’augmentation de la Productivité génère du « grain à moudre » pour tous les acteurs….

Chacun a intérêt à tirer la couverture à lui

La position d’équilibre dépend de la force relative des acteurs

Mais sa répartition dépend de l’équilibre des forces…


Monozukuri fondamentaux conomiques

SALAIRE HORAIRE

SALAIREHORAIRE

SALAIRE HORAIRE

PRODUCTIVITE

PRODUCTIVITE

PRODUCTIVITE

Stratégie Renault avant le « Monozukuri »

RAPPEL :

Les acteurs économiques ont besoins les uns des autres

Mais ils ont aussi des intérêts contradictoires :

Le Consommateur a intérêt à ce que les salaires soient bas, la productivitéélevée, la marge faible

Prix = marge + salaire / productivité =>

Marge = Prix - salaire / productivité- achats =>

L’Actionnaire a intérêt à ce que les prix soient élevés, les salairesbas, la productivitéélevée, les prix des fournisseurs bas

Salaire=Productivité x ( Prix - Marge - achats) =>

Le Salarié a intérêt à ce que la productivité soit élevée, les prix élevés, la marge faible, les prix des fournisseurs bas

La direction a un mandat des seuls actionnaires

6 % de marge opérationnelle en 2009

Devenir le constructeur généraliste européen le plus rentable

- ACHATS

MARGE =

PRIX -

Le cœur de la stratégie de Renault est le développement de la production et du sourcing dans les LCC (Low Cost countries), pour bénéficier de taux horaires plus bas (et aussi parce qu’il s’agit de marché en croissance)

Dans les pays moins développés les salaires horaires sont plus bas mais la productivité est en rapport

=

Pour augmenter la marge il faut impérativement augmenter la productivité locale sans que les salaires ne suivent proportionnellement

SALAIRE HORAIRE

- ACHATS

MARGE =

PRIX -

PRODUCTIVITE

Ce n’est possible que temporairement car sur le long terme les salaires évoluent comme la productivité


Monozukuri fondamentaux conomiques

L’exemple de la Corée il y a dix ans et de la Roumanie aujourd’hui

Un rêve éphémère ?

SALAIRE PAYS PEU DEVELOPPE

PRIX = ----------------------------------------------------------- + MARGE

PRODUCTIVITE PAYS DEVELOPPE

1) Le rapport de force individuel Capital / Travail devient plus favorable au travail En effet les salariés nouvellement formés trouvent facilement du travail ailleurs et quittent l’entreprise s’ils ne sont pas augmentésLes salaires des salariés les plus qualifiés augmentent ….

2) Le rapport de force collectif devient plus favorable au travail En effet les inégalités s’accroissent, il y a du grain à moudre….Les autres salariés revendiquent donc leur part et se mettent en grève……

3) Les inégalités croissantes et la mobilisation sociale favorisent la démocratisation, ainsi que des gouvernements et des droits plus favorables au travail….

4) Le pouvoir d’achat augmente, la croissance économique est importante, Le capital n’investit plus pour les coûts salariaux.Il investit parce qu’il y a un MARCHE


Monozukuri fondamentaux conomiques

Le « Monozukuri » : Optimisation globale de la Chaîne de valeur

Avant :

Objectifs de baisse de prix imposés aux fournisseurs de rang 1

Objectifs de taux de pièces produites dans les LCC imposé (ex: 50 % pour la 95)

Objectifs de localisation imposés à nos fournisseurs dans les LCC

Un constat de la direction:

Prix = Σ des Marges + Σ(

Quantité de Travail utilisée

x Prix du Travail utilisé )

Frais commerciaux

  • Multiplication des investissements matériels lourds

  • Multiplication des investissements humains de mise à niveau

  • Augmentation des coûts logistiques

  • Hausse des couts salariaux en Europe orientale

  • Difficultéà trouver des fournisseurs locaux

  • Production par des implantations locales de grands fournisseurs occidentaux = > conflit de répartition de la sur-marge dégagée

  • Fragilité accrue du système aux aléas (incidents qualité, techniques, sociaux)

Logistique aval

Valeur de transformation interne

Logistique amont

Fournisseur de rang 1

Logistique

Fournisseurs de rang 2

Logistique

Fournisseurs de rang n

=> Mode de fonctionnement incompatible avec la tenue des objectifs fixés

=> Conséquence sur le personnel : niveau de stress aigu des chargés d’achat et des pilotes projets (enquête Technologia)


Monozukuri fondamentaux conomiques

le « Monozukuri »

Maintenant :

Optimisation globale de la chaine de valeur

  • Centralisation des investissements lourds ; Réintégration dans le périmètre Renault : Fonderies, Plastic, Emboutissage, Outillage

  • Achats de composants, assemblage bord de chaîne

    • Abandon des modules assemblés achetés aux gros équipementiers

    • Abandon de la spécification fonctionnelle, retour aux études détaillées pour pouvoir sourcer auprès des fournisseurs locaux éloignés

  • Organisation « Toyota » : - Structure de pilotage projet légère, hiérarchique, indépendante des métiers- Plus d’activité de management d’équipe, ni d’activité technique pour les pilotes projets

  • Organisation « Lego » - D’un coté des gens qui s’occupent des « briques » ( = composants standards), de l’amont à la série

    - De l’autre des gens qui s’occupent de l’assemblage de ces briques standards pour concevoir de nouveaux véhicules à partir de ces briques


Monozukuri fondamentaux conomiques

le « Monozukuri »

Une capacité d’adaptation remarquable de la part de la direction

+

REALITE

Elaboration Stratégie

Objectif de profit

Déploiement

Une Stratégie toujours axée sur la maximisation du profit par la recherche du Prix du travail le plus bas et non axée sur l’Efficacité du Travail ( productivité), seule stratégie pérenne à moyen terme

Mais aussi une prise de conscience de l’importance de la minimisation de la Quantité de travail sur l’ensemble de la chaîne de valeur, et donc un progrès à ce titre

Un point d’appui potentiel pour : - faire reculer les « objectifs de dépenser moins qui font dépenser plus »- donner plus de poids à la réalité technique et économique- limiter l’externalisation des compétences et du travail, - réintégrer et développer des compétences internes quand cela permet d’être plus efficace

- pour un développement, à moyen terme, d’une « chaîne de valeur » complète et optimisée globalement , par pôle autour d’une zone géographique de marchés, avec des échanges croisés entre pôles : - une zone en Europe Occidentale, avec des Véhicules optimisés pour ce marché, conçus dans la zone, un assemblage dans la zone, des équipementiers de rang 1, 2, etc implantés dans la zone, des fournisseurs de biens d’équipements locaux- une zone en Europe Orientale (idem)- …….


Monozukuri fondamentaux conomiques

le « Monozukuri »

L’ancienne stratégie a évolué car son déploiement a montré ses limites…

La mise en évidence de ces limites émane d’abord du terrain, c’est-à-dire que c’est d’abord l’œuvre des salariés, des opérationnels aux directeurs…

La nouvelle a aussi ses contradictions que nous pouvons anticiper, pour peser dans le sens des intérêts des salariés et de l’entreprise…

- La nouvelle stratégie est toujours axée sur le Prix du Travail : c’est éphémère. C’est un toujours un point faible de cette stratégie

- Elle suppose d’être « intrusif » sur l’ensemble de la chaîne de valeur, et de définir « par qui, où, comment » est réalise chaque sous composant : c’est complexe et lourd. Cela demande une grosse administration centrale ( à l’image de la planification industrielle centralisée soviétique ?)

- Elle suppose le retour à la spécification détaillée : c’est incompatible avec sa stratégie Management et Ressources Humaines actuelle

- Elle suppose de soulager les pilotes projet et composants de management d’équipes et de technique. Cela implique de transférer cette charge : c’est incompatible avec les objectifs de baisse de budgets fixés par C.Ghosn.

Cette analyse reste à finaliser. Nous avons besoins de l’éclairage des gens, de ce qu’ils tirent de leur expérience de professionnel dans leur domaine, de leurs avis, de leurs idées, du débat.

Le « Monozukuri » peut certes être une opportunité pour développer et pérenniser une « chaîne de la valeur » en Europe Occidentale. Mais pour l’instant, Carlos Ghosn retarde, bloque ou annule quasi systématiquement les projets de véhicules destinés à l’Europe Occidentale, «pas assez profitables » par rapport à ses objectifs, malgré l’absence sur plusieurs segments de gamme (petits véhicules type C1, « espace bon marché» type C4, berlines statutaires…) . La situation devient préoccupante : sans nouveaux véhicules, pas de chaîne de valeur du tout.


  • Login