D velopper une culture de l valuation des comp tences afin de
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 71

Développer une culture de l’évaluation des compétences afin de PowerPoint PPT Presentation


  • 51 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Développer une culture de l’évaluation des compétences afin de mettre les disciplines au service du parcours personnalisé de l’élève. Une nécessité. Pour attester, en collège en fin de classe de 3 e , la maîtrise du socle commun de connaissances et de compétences.

Download Presentation

Développer une culture de l’évaluation des compétences afin de

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


D velopper une culture de l valuation des comp tences afin de

Dvelopper une culture de lvaluation des comptences

afin de

mettre les disciplines au service du parcours personnalis de llve.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


Une n cessit

Une ncessit

  • Pour attester, en collge en fin de

  • classe de 3e, la matrise du socle

  • commun de connaissances et de

  • comptences.

  • Pour mettre en place en collge

  • comme en lyce un accompagnement

  • personnalis des lves.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


Le cadre institutionnel

Le cadre institutionnel

  • Loi dorientation et de programme pour lavenir de lcole du 23 avril 2005, article 9.

  • Dcret n2006-830 du 11 juillet 2006 relatif au socle commun de connaissances et de comptences.

  • Dcret n2007-860 du 14 mai 2007 relatif au livret individuel de comptences.

  • Attestation de matrise des connaissances et comptences au cours lmentaire premire anne et au cours moyen seconde anne (B.O n45 du 27 novembre 2008).

  • Arrt du 9 juillet 2009 et note du DGESCO du 13 juillet 2009 relatifs la dlivrance du DNB et lattestation de matrise des connaissances et comptences du socle commun au palier 3 (B.O n40 du 29 octobre 2009).

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


3 paliers d attestation

3 paliers dattestation

  • Fin de CE1

  • Fin de CM2

  • Fin de 3e

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


Analyse de la situation

ANALYSE de la SITUATION

Les pratiques dvaluation constituent un exemple majeur de rsistance au changement

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


D velopper une culture de l valuation des comp tences afin de

Diagramme de causes / effet

Mthode

Matriel

Milieu

Evaluation constat

Sous exploitation

dispositifs

transversaux

Empilement des dispositifs dvaluation

Manque de lisibilit des outils dvaluation

Manque de pilotage partag

Manque de cohrence dans le travail en quipe

Sous exploitation

des outils TIC

Isolement des enseignants

Les enseignants connaissent les finalits de lvaluation mais ne la mettent pas en oeuvre

Implication insuffisante des enseignants

Manque de documentation sur lvaluation

Manque dimpulsion des IA-IPR / valuation globale

Manque dimpulsion du chef dtablissement

Mconnaissance des textes officiels

Main doeuvre

Matire

Dysfonctionnement majeur identifi


Analyse de la situation1

ANALYSE de la SITUATION

  • Au niveau de la classe

    Lvaluation est une pratique que les professeurs ont du mal faire voluer : la plupart limitent leur valuation dresser des constats. On donne une note.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


Analyse de la situation2

ANALYSE de la SITUATION

  • Au niveau de ltablissement,

    changer les pratiques dvaluation interroge la place des acteurs, leur posture et par la mme toute lorganisation de ltablissement.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


Analyse de la situation3

ANALYSE de la SITUATION

  • Au niveau de llve et de sa famille

    Lquivalence note-salaire est bien ancre.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


D velopper une culture de l valuation des comp tences afin de

1) Comment dsacraliser la note?

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


D montrer sa non fiabilit

Dmontrer sa non fiabilit !

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


D montrer sa non lisibilit donc son exploitabilit tr s limit e

Dmontrer sa non lisibilit donc son exploitabilit trs limite

  • A quoi correspond une note de 11,5/20 dans une discipline donne

En terme dapprentissage ?

En terme de remdiation mettre en uvre ?

En terme de comparaison dune discipline lautre ?

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


Sortir d une logique de classement

Sortir dune logique de classement

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


Si l on doit toujours noter

Si lon doit toujours noter

Dele faire au demi ou

quart de point !

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


Si l on doit toujours noter1

Si lon doit toujours noter

Adopter une notation binaire :

russi ou non russi

par rapport aux attendus.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


D velopper une culture de l valuation des comp tences afin de

Exemple de notation en liaison avec une valuation des comptences

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


Les l ves ont d couvert lors d une sortie g ologique un paysage de cuesta

Les lves ont dcouvert, lors dune sortie gologique, un paysage de cuesta

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


Ce paysage de cuesta est compos de deux roches diff rentes

Ce paysage de cuesta est compos de deux roches diffrentes.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


D velopper une culture de l valuation des comp tences afin de

En classe, les lves tablissent un lien entre proprits des roches permabilit et cohsion et ce paysage.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


D velopper une culture de l valuation des comp tences afin de

Exemple dune activit en SVT

lve 1

Ra.A

Ra.A

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


D velopper une culture de l valuation des comp tences afin de

lve 2

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


D velopper une culture de l valuation des comp tences afin de

lve 3

Ra.A

Ra.A

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


Le professeur doit se r jouir de la r ussite de tous ses l ves

Le professeur doit se rjouir de la russite de tous ses lves!

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


La moyenne en question

La moyenne en question.

radiquer le rapport la moyenne

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


D velopper une culture de l valuation des comp tences afin de

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


D velopper une culture de l valuation des comp tences afin de

2) Apprendre identifier les comptences mobilises travers une activit dlve (une tche complexe) quel que soit le contexte.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


Qu est ce qu une comp tence

Quest-ce quune comptence ?

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


D velopper une culture de l valuation des comp tences afin de

COMPTENCE

CAPACIT

NOTION

ATTITUDE

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


D velopper une culture de l valuation des comp tences afin de

COMPTENCE

SAVOIR -FAIRE

SAVOIR

SAVOIR -TRE

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


D velopper une culture de l valuation des comp tences afin de

S'informer

Les grands champs capacitaires

Raisonner

Communiquer

Raliser manuellement

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


S informer

S'informer

I.R par lobservation du rel

I.O oralement

I.Avpar lobservation dun document

photo ou cinmatographique.

I.Txdans un texte

I.Dodans un croquis, une figure gomtrique

I.Tddans un tableau de donnes

I.Grdans un graphique

I.Scdans un schma fonctionnel

I.Ctdans une carte

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


Communiquer

Communiquer

C.O oralement

C.I par un support informatique

C.Do par un croquis,une figure gomtrique.

C.Tx par un texte

C.Td par un tableau de donnes

C.Gr par un graphique

C.Sc par un schma fonctionnel

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


Raisonner

Raisonner

Ra.R Restituer

Ra.A Appliquer

Ra.E Expliquer

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


R aliser

Raliser

Re.MRaliser un geste technique

Re.PSuivre un protocole

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


Les attitudes

Les attitudes

  • se concentrer

  • travailler avec soin et prcision

  • - participer un travail de groupe

  • - prendre des initiatives positives

  • - couter les autres

  • - prendre la parole bon escient

  • - sorganiser, prvoir

  • - rechercher des solutions aux problmes

  • - respecter lautre et lenvironnement

  • - respecter les consignes

Alain FARALLI IA-IPR SVT .


Le suivi des acquisitions

Le suivi des acquisitions

Lvaluation des comptences sancre dans les pratiques disciplinaires habituelles tout autant travers les situations en cours dapprentissage que lors des situations de fin dapprentissage.

Toutes les activits pratiques, crites et orales sont autant doccasion dvaluer positivement les acquis.

Le suivi des acquisitions permet didentifier les russites et les difficults puis denvisager une remdiation cible.

.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


La validation des comp tences

La validation des comptences

  • Les arguments prsents par lquipe pdagogique pour la validation ou non de lacquisition des comptences doivent reposer sur des valuations au cours du temps dans des contextes varis et dans plusieurs disciplines :

  • notion de transfrabilit dune comptence,

  • notion dacquisition durable dune comptence.

Alain FARALLI IA-IPR SVT .


Faire acqu rir des comp tences travers

Faire acqurir des comptences travers

Une transversalit : les comptences recouvrent plusieurs disciplines.

Une contextualisation : la comptence doit tre value travers des situations diffrentes de celle ayant prsid son apprentissage.

Une complexit : les situations de mise en uvre dune comptence sont par essence complexes requrant la mobilisation de connaissances, capacits et attitudes varies.

.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


La notion de t che complexe

La notion de tche complexe

Dans la vie courante, les situations sont toujours complexes.

Motiver les lves et les former grer des situations concrtes de la vie relle en mobilisant des connaissances, des capacits et des attitudes acquises.

Les tches simples incitent davantage des reproductions de procdures laissant peu dinitiative llve alors que les tches complexes permettent la mise en place de stratgies rsolutives propres chaque lve.

Lobjectif est dviter que llve se trouve en situation dchec quand il nidentifie pas la discipline support de lapprentissage masque dans un cas concret de la vie courante. (Cf. valuation PISA de lOCDE)

.

Alain FARALLI I-IPR SVT.


Travailler par t che complexe

Travailler par tche complexe

Dans ce contexte complexe ne veut pas dire compliqu.

Une tche complexe ne se rduit pas lapplication dune procdure automatique.

Chaque lve peut adopter une dmarche personnelle de rsolution pour raliser la tche.

Chaque lve, dans le cadre de sa dmarche personnelle de rsolution et selon lordre qui lui convient, met en uvre un certain nombre de comptences.

Alain FARALLI IA-IPR SVT .


D velopper une culture de l valuation des comp tences afin de

Identification et valuation des comptences mobilises travers la mise en uvre dune tche complexe concernant un exemple gologique.


D velopper une culture de l valuation des comp tences afin de

Objectif du travail. On sintresse au lien existant entre sisme, dformation et nergie libre (magnitude).

On cherche apprcier la quantit dnergie libre par le sisme dEl Asnam en Algrie, responsable de la mort de 5000 victimes qui a eu lieu le 10 octobre 1980. On compare pour cela, avec lnergie libre (1012 Joules) par la bombe atomique largue sur Hiroshima au Japon le 6 aot 1945, au cours de la dernire guerre mondiale, qui a fait 80000 victimes ou la quantit totale dnergie consomme annuellement en France (1018 1019 joules, soit de 14 28.1011 kWh).


L l ve dispose pour cela

Llve dispose pour cela

Document 1 Vue de la rupture en surface de la faille responsable du sisme de El-Asnam (Algrie, 5 000 victimes), Octobre 1980.


L l ve dispose pour cela1

Llve dispose pour cela

10 km

Document 2. Image satellitale de la faille active par le sisme dEl-Asnam. Les flches indiquent les extrmits de la faille active.


L l ve dispose pour cela2

Llve dispose pour cela

Document 3: Mise en vidence du soulvement du sol autour de la faille dEl-Asnam par des mthodes godsiques. Un trajet de nivellement (AB) mesur en 1954, avant le sisme, a t repris par J.C.Ruegg et ses collgues de lIPG de Paris en 1981, aprs le sisme.(in Les tremblements de terre R. Madariaga et G. Perrier Presses du CNRS 1991)


L l ve dispose pour cela3

Llve dispose pour cela

Document 4. Dimension de la faille et nergie du tremblement de Terre


L l ve dispose pour cela4

Llve dispose pour cela

Document 5. Magnitude et nergie libre


L l ve dispose pour cela5

Llve dispose pour cela

La magnitude dun sisme se mesure sur les sismogrammes enregistrs par des sismographes. Plus la magnitude dun sisme est grande et plus le sismographe est proche du foyer du sisme plus lamplitude, plus lamplitude du sismogramme est importante.

Il suffit de tracer une droite entre les points correspondants sur les chelles de distance ( gauche) et damplitude ( droite) pour obtenir la magnitude sur lchelle du milieu.

Document 6: Mthode de calcul de la magnitude dun sisme sur lchelle de Richter partir du sismogramme du sisme dEl Asnam enregistr la station sismologique de Rognes (13).


Des aides au service de la r alisation d une t che complexe

Des aides au service de la ralisation dune tche complexe

  • Des aides doivent tre mises la disposition de llve en fonction des difficults quil rencontre, seulement quand il en a besoin.

  • Les aides proposes sont de diffrents types :

  • aide la dmarche de rsolution

  • apport de savoir-faire (procdure de ralisation)

  • apport de connaissances ncessaires la rsolution

Alain FARALLI IA-IPR SVT .


La mise en uvre de l valuation dans une t che complexe

La mise en uvre de lvaluation dans une tche complexe

Travailler en tche complexe ne suppose pas que les lves la russissent demble, la majorit dentre eux rencontrera des difficults.

Les tches complexes ne sont donc pas exclusivement proposes en fin dapprentissage.

Pour les lves ayant russi raliser une tche complexe sans aide, on value lensemble des connaissances, capacits et attitudes requises.

Russie ou non, en autonomie ou pas, la tche complexe donne loccasion dvaluer positivement certaines connaissances, capacits et attitudes.

.

Alain FARALLI IA-IPR SVT


D velopper une culture de l valuation des comp tences afin de

De toujours valuer tous les lves au mme moment et sur les mmes supports.

valueren bosse ou en positif toute comptence mobilise avec succs travers une tche donne par un lve donn.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


3 comment tablir tout au long du cursus scolaire une progressivit dans les apprentissages

3) Comment tablir tout au long du cursus scolaire une progressivit dans les apprentissages?

Les comptences communes identifies.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


Comment tablir tout au long du cursus scolaire une progressivit dans les apprentissages

Comment tablir tout au long du cursus scolaire une progressivit dans les apprentissages?

  • Moduler les critres de russites et/ou les critres procduraux.

  • Complexifier lobjet dtude support dacquisition de la comptence.

  • Distribuer les comptences acqurir par niveau, en sinspirant du cadre europen de matrise des langues vivantes.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


D velopper une culture de l valuation des comp tences afin de

4) Comment mettre en uvre une politique transdisciplinaire au service de lacquisition dunsocle commun de comptences?

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


D velopper une culture de l valuation des comp tences afin de

Comment mettre en uvre une politique transdisciplinaire au service de lacquisition dun socle commun de comptences?

  • Dterminer la discipline qui prend en charge le diagnostic.

  • Dterminer la discipline qui prend en charge lapprentissage de la comptence.

  • Dterminer les disciplines qui prennent en charge lvaluation de la comptence.

  • Dterminer la ou les disciplines qui prennent en charge les remdiations ncessaires.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


D velopper une culture de l valuation des comp tences afin de

TOUSSAINT

NOEL

HIVER

PRINTEMPS

I.Gr

I.Gr

I.Gr

I.Gr

MATHS

H&G

SPC

SVT

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


5 comment g rer les vitesses in gales d acquisition des comp tences tout au long du cursus

5) Comment grer les vitesses ingales dacquisition des comptences tout au long du cursus?

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


Comment g rer les vitesses in gales d acquisition des comp tences tout au long du cursus

Comment grer les vitesses ingales dacquisition des comptences tout au long du cursus?

  • En interne la discipline: pdagogie diffrencie.

  • En transdisciplinarit :

  • PPRE;

  • Laccompagnement ducatif;

  • Laccompagnement personnalis.

  • Les units capitalisables.

  • Le problme du redoublement.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


D velopper une culture de l valuation des comp tences afin de

6) Comment communiquer le suivi des apprentissages aux diffrents membres de lquipe ducative, llve, sa famille et linstitution?

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


D velopper une culture de l valuation des comp tences afin de

Comment communiquer le suivi des apprentissages aux autres membres de lquipe ducative, llve, sa famille et linstitution ?

  • Mettre en place un outil informatique, extension de Gibii pour suivre en temps rel les acquis individuels : GiSocle

  • Faire voluer le bulletin de classe ou mettre en place un livret de comptences.

  • Faire voluer lorganisation du conseil de classe.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


Les points d ancrage possibles

Les points dancrage possibles

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


Les points d ancrage possibles1

Les points dancrage possibles

  • La mise en place du socle commun.

  • La rcriture des programmes.

  • Les dispositifs favorables une interdisciplinarit fonde sur lacquisition de comptences : enseignements dexploration, B2i lyce, projets de classe, TPE, sorties et voyages pdagogiques, histoire des arts, laccompagnement ducatif.

  • Laccompagnement personnalis.

  • Lenseignement par groupes de comptences en LV.

  • Lcole ouverte.

  • Les exprimentations article 34.

  • Le conseil pdagogique.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


Les points de r sistance

Les points de rsistance

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


Les points de r sistance1

Les points de rsistance

  • Ple enseignant : la concertation ncessaire au travail en quipe, plasticit de lemploi du temps, langoisse de la nouveaut.

  • Ple parents et enfants : quivalence note-salaire!

  • Ple personnel de direction et corps dinspection : vers un vritable pilotage pdagogique partag ?

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


L id e cl

Lide-cl

Accepter lide dimperfection

pour avancer!

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


A terme on peut r ver

A terme, on peut rver

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


A terme on peut r ver de la disparition de la note

A terme, on peut rverde la disparition de la note.

Cet lve sait-il saisir une information dans un repre orthonorm ?

NON

OUI

OUI

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


A terme on peut r ver1

A terme, on peut rver

  • la suppression des redoublements.

  • une plus grande plasticit des emplois du temps.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


D velopper une culture de l valuation des comp tences afin de

FIN

MERCI DE VOTRE ATTENTION

Alain FARALLI IA-IPR SVT.

Alain FARALLI IA-IPR SVT.


  • Login