Slide1 l.jpg
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 34

L’Andalousie PowerPoint PPT Presentation


  • 176 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

L’Andalousie. Cliquez pour passer à l’image suivante. Granada.

Download Presentation

L’Andalousie

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Slide1 l.jpg

L’Andalousie

Cliquez pour passer à l’image suivante


Slide2 l.jpg

Granada

La splendeur de Grenade est née du déclin de Cordoue. Après la Reconquête de 1236, une grande partie de la population cordouane vint se réfugier à Grenade où Mohamed ibn Ahmar fonde la dynastie Nasride, vassale du Roi Ferdinand III. De 1238 à 1492, la ville connaîtra une prospérité inouïe aussi bien au plan économique qu'artistique. Les dissensions internes faciliteront ensuite la tâche des Rois Catholiques qui se feront remettre les clés de la ville par Boabdil le 2 janvier 1492. Mais le véritable déclin ne devait commencer qu'après l'expulsion des Morisques en 1609.


Slide3 l.jpg

Le patio des Abencérages (où ceux-ci auraient été massacrés) est merveilleusement décoré de motifs floraux et de calligraphies qui en font un véritable livre de pierres.


Slide4 l.jpg

Le système hydrographique conduit les eaux depuis la Sierra Nevada jusqu'aux jets d'eau dont la puissance a été conçue de telle sorte que leur bruissement ne couvre pas le chant des oiseaux.


Slide5 l.jpg

L'Albayzín qui s'étend sur une colline au-delà du Darro fut le quartier maure de la ville, mais devint celui de la noblesse après 1492. Les ruelles sont bordées de maisons blanches ou carmin, entourées de murs et de jardins.


Slide6 l.jpg

L'Alhambra se présente comme un château massif, édifié par le fondateur de la dynastie des Nasrides, au XIIIème siècle. Les rois qui se sont succédés ensuite y ont bâti un somptueux palais et ont aménagé les jardins du Generalife.


Slide7 l.jpg

Le Palacio del Generalife était la résidence d'été des rois de Grenade, construite au XIVème siècle. Les deux gracieux pavillons qui terminent la longue cour du Canal offrent une belle vue sur Grenade. Cyprès, lauriers-roses et rosiers sont un ravissement pour les yeux.


Slide8 l.jpg

L'Alhambra ou Calat Al-Hamra, le Château Rouge, est un des sites essentiels de l'Espagne, et le point de raffinement extrême de l'architecture mauresque. Il vaut tant par son site, la vue qu'il offre sur la ville, son architecture, sa décoration, les jeux de lumières et de volumes que par l'aménagement de ses jardins où le visiteur est sans cesse accompagné par le bruissement des eaux.


Slide9 l.jpg

Vue partielle de la cathédrale de Grenade. Diego de Siloé fut chargé de sa construction en 1528, mais la façade est d'Alonso Cano (XVIIème siècle).


Slide10 l.jpg

Le Parador vu des jardins de l'Alhambra. Ce fut un diplomate américain, Washington Irving, qui évoqua pour la première fois l'image romantique de Grenade dans un livre à succès, "Les Contes de l'Alhambra", publié en 1832.


Slide11 l.jpg

Le Patio de los Leones, la cour des Lions, date du XIVème siècle, un des joyaux du palais. Les pièces ouvrant sur la cour des Lions sont les principales salles d'apparat de l'Alhambra.


Slide12 l.jpg

Le Patio de los Arrayanes, ou Cour des Myrtes, du nom des massifs qui bordent le bassin central de cette longue cour.


Slide13 l.jpg

L'Alcazaba, la plus vieille partie de l'Alhambra, occupe l'extrémité du piton surplombant le Darro. On y pénétrait par deux énormes portes, qui existent encore.


Slide15 l.jpg

Cordoba

Cité romaine, capitale des Emirs et des Califes, Cordoue, située sur la rive du Guadalquivir au centre d'une fertile région consacrée à l'élevage, aux oliveraies et aux céréales, est restée le symbole de la tolérance et de l'harmonie entre les trois cultures monothéistes : juive, chrétienne et musulmane.


Slide16 l.jpg

Cordoba

La mosquée fut construite à partir de 780 et successivement agrandie par adjonction de nouvelles nefs jusqu'en 987 où elle prit ses dimensions actuelles. On y rentre par l'ancienne cour des ablutions, plantée d'orangers avant de découvrir à l'intérieur l'étonnante forêt de colonnes (plus de 850) aux doubles arcs rouge et blanc décorés de chapiteaux parfois repris de l'ancienne cathédrale des Wisigoths qui s'élevait à cette place.


Slide17 l.jpg

Cordoba

La Juderia est l'ancien quartier juif. C'est le quartier le plus connu de Cordoue, avec ses ruelles blanches et fleuries et ses merveilleux patios. Au fond la cathédrale Mezquita.


Slide18 l.jpg

Cordoba

La cathédrale de style plateresque a été édifiée au centre de la mosquée venant altérer le sens et la perspective de cette colonnade et la sérénité des lieux. Mais l'édifice serait sans doute jugé remarquable s'il avait été construit ailleurs et l'on peut penser que la juxtaposition de ces deux architectures totalement différentes n'est pas étrangère au charme de la mosquée d'aujourd'hui.


Slide19 l.jpg

Cordoba

Oranger près de la Mezquita.

Constituée par les alluvions du Guadalquivir, l'Andalousie est une des régions agricoles les plus fertiles d'Espagne ce qui a contribué au développement des villes de Cordoue, Séville et Jerez.


Slide20 l.jpg

Cordoba

Pont au-dessus du Guadalquivir. Capitale des émirs d'Al Andalus dès 719, siège de la dynastie des Omeyyades à partir de 756, la ville fut le phare culturel et spirituel de l'Occident jusqu'à sa Reconquête en 1236, même lorsqu'à la chute du Califat elle perdit son importance en étant rattachée en 1070 au royaume de Séville.


Slide21 l.jpg

Cordoba

L'Alcázar, construit au XIVème siècle, fut pendant trois siècles le siège de l'Inquisition. Dans quelques salles sont exposés des vestiges archéologiques de la Cordoue romaine, mais l'ensemble vaut surtout par ses jardins de style arabe.


Slide23 l.jpg

Sevilla

Capitale de l'Andalousie, Séville est redevenue chrétienne en 1248 et à la splendeur de son époque arabe est venu s'ajouter l'or des Amériques qui a fait sa fortune pendant deux siècles : si bien qu'elle présente des architectures très diversifiées témoignant de ces fastueuses périodes.


Slide24 l.jpg

Sevilla

Même située à 115 km de la mer, Séville a longtemps été une ville portuaire importante. Bien placée sur le Guadalquivir, la vieille ville dégage une atmosphère étonnante, que ce soit lors des grandes processions de la semaine sainte ou lors de la feria.


Slide25 l.jpg

Sevilla

La Torre del Oro est une tour octogonale édifiée le long du fleuve par les Almohades et se mirant, en reflets dorés, dans l'eau du Guadalquivir, ce qui lui vaut son nom.


Slide26 l.jpg

Sevilla

La cathédrale est le plus vaste édifice gothique du monde. Son allure est assez massive, mais l'intérieur révèle quelques trésors tels que l'immense retable hispano-flamand. La paisible Cour des Orangers est un des vestiges de l'ancienne mosquée dont la Giralda était le minaret.


Slide27 l.jpg

Sevilla

En 1929, l'exposition ibéro-américaine servit de prétexte à la construction de plusieurs bâtiments et monuments, comme la Plaza de España.


Slide28 l.jpg

Sevilla

Un hémicycle pour deux mondes : la Plaza de España


Slide29 l.jpg

CARMONA, à 30 km au nord-est de Séville, se dresse au sommet d'un promontoire. Elle fut d'abord une cité romaine, puis wisigothe et maure, avant d'être prise par Ferdinand. Carmona possède un palais mudéjar et un parador moderne de style mudéjar, à l'intérieur de son enceinte de murailles.


Slide30 l.jpg

CARMONA présente quelques belles portes fortifiées et possède plusieurs églises et couvents (certains sont fameux pour leurs pâtisseries) dignes d'intérêt. Une vaste nécropole romaine a été découverte au pied du village.


Slide32 l.jpg

Documentation : Internet

Musique :

Andaluza (Playera)

de Enrique Granados

Diaporama réalisé par André Hernandez – Mai 2008


Slide34 l.jpg

[email protected]


  • Login