La th orie de gestion des sympt mes
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 33

La théorie de gestion des symptômes PowerPoint PPT Presentation


  • 285 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Schenevey Perroulaz Eliane. DASS des populations vieillissantes La Source, le 28 avril 2014. La théorie de gestion des symptômes. Module soins palliatifs. La discipline infirmière.

Download Presentation

La théorie de gestion des symptômes

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


La th orie de gestion des sympt mes

Schenevey Perroulaz Eliane

DASS des populations vieillissantes

La Source, le 28 avril 2014

La théorie de gestion des symptômes

Module soins palliatifs


La discipline infirmi re

La discipline infirmière

  • Chaque discipline a des connaissances propres qui guident sa pratique, son développement et qui la distingue des autres disciplines.

  • Une discipline est un ensemble de savoirs reconnus et organisés qui en font la substance et la syntaxe ou les fondements et l’architecture.

  • La démonstration de la contribution unique des services infirmiers au bien-être de la population passe par une articulation féconde des activités professionnelles de l’infirmière et de la consolidation des connaissances propres de la discipline infirmière (Dallaire, 2008; Pepin, Kérouac & Ducharme , 2010).

  • Il existe des zones de partages des connaissances entre l’interdisciplinarité et la transdisciplinarité


La discipline infirmi re1

La discipline infirmière

Le centre d’intérêt de la discipline tel que décrit par Pepin et al., (2010, p.15) s’intéresse :

  • « au soin, dans ces diverses expressions, auprès des personnes, des familles, des communautés et des populations qui, en interaction continue avec leur environnement, vivent des expériences de santé»

  • Au niveau historique, les savoirs ont suivi différents mouvements de pensée ou de paradigmes

  • (catégorisation, interaction, transformation, totalité, simultanéité,….)


Syntaxe et d veloppement

Syntaxe et développement

  • Chinn et Kramer (2008) ont déterminé cinq types de savoirs (patterns of knowing) pour notre discipline : les connaissances :

  • Empiriques :

  • Personnelles :

  • Éthiques :

  • Esthétiques :

  • Emancipatoires :

  • Unknowing : non-savoir


La discipline infirmi re2

La discipline infirmière


Theories

Theories


Les th ories spectre mod r

Les théories à spectre modéré

  • moins étendues, elles comprennent moins de concepts

  • touchent des phénomènes plus circoncis et ne reflètent qu’une partie de la réalité des soins

  • concrètes pour être utilisables et proposer des interventions

  • leur caractère moins précis et leur niveau scientifique allégé pourrait fragiliser et fragmenter la construction disciplinaire.

  • ont l’avantage de se développer au plus proches et à l’écoute des personnes, des familles et des soignants.

  • fécondes pour la pratique et permettent l’innovation.


Construction des th ories interm diaires smith t liehr 2008

Construction des théories intermédiairessmith T& liehr, 2008

  • 1) l’induction par un processus de recherche et la pratique,

  • 2) la déduction à partir d’une théorie à large spectre,

  • 3) la combinaison de théories infirmières et non infirmières

  • 4) la dérivation à partir de théories d’autres disciplines,

  • 5) la dérivation à partir de standards ancrés dans la recherche ou de lignes directrices cliniques


La th orie de gestion des sympt mes eicher et al 2013

La théorie de gestion des symptômesEicher et al, 2013


Le metaparadigme ou le centre d int r t

Le metaparadigme ou le centre d’intérêt


Hypoth ses eicher et al 2013

Hypothèseseicher et al, 2013

  • L’évaluation des symptômes doit se baser sur la perception de l’individu qui expérimente le symptôme et qui l’autoévalue ;

  • Ce modèle s’applique aux personnes qui vivent une expérience de mais il peut être aussi utilisé pour les personnes susceptibles de développer des symptômes à cause de l’influence de variables contextuelles, telles que les conditions de travail, par exemple. Dans ce cas, des stratégies d’intervention préventives peuvent être initiées ;

  • Lorsque les personnes ne peuvent pas s’exprimer verbalement, les soignants doivent tenir compte de l’interprétation de l’expérience des symptômes proposée par les proches ;


Hypoth ses eicher et al 20131

Hypothèseseicher et al, 2013

  • Tout symptôme gênant doit être géré ;

  • Les stratégies de gestion des symptômes peuvent s’adresser à la personne, à une famille, à un groupe ou à un environnement de travail. ;

  • La gestion des symptômes est un processus dynamique qui peut être modifié par les résultats obtenus par la personne et par les interrelations entre la personne, sa vision de la santé et de la maladie et l’environnement, trois notions capitales dans le domaine des sciences infirmières.


L exp rience des sympt mes

L’expérience des symptômes

•La perception et l’évaluation des symptômes ainsi que la réponse à ces derniers sont simultanées.

•Peut comprendre >1 symptôme — groupes de symptômes (ex. troubles du sommeil, douleur chronique, dépression)


Sympt mes d finition

Symptômes définition

  • « Un symptôme se définit par une expérience individuelle reflétant des changements dans le fonctionnement biopsychosocial, les perceptions ou les cognitions d’une personne. Il s’oppose au signe qui se définit comme une manifestation objective de la maladie » (Eicher et al, 2013)

  • Les signes et les symptômes sont des éléments importants pour décrire l’état de santé ou de maladie d’une personne car ils reflètent les perturbations de son fonctionnement physique, mental ou social.


Sympt mes d finition1

Symptômes-définition

  • Un symptôme aigu ou sévère est souvent ce qui amène le patient à consulter un professionnel de la santé, et ce d’autant plus que les stratégies mises en place par la personne pour gérer ses symptômes ont échoué.

  • La présence d’un symptôme ou d’un ensemble de symptômes peut être le premier indice pour le patient ou le professionnel de la santé de l’évolution d’une maladie.

  • Les symptômes peuvent être provoqués par des médicaments, des traitements ou la maladie elle-même


Sympt mes crit res

Symptômes-critères

  • Humphreys, Lee et ses collègues (2008) proposent de tenir compte des critères suivants :

  • l’occurrence,

  • la fréquence,

  • la durée, la sévérité,

  • la détresse et

  • l’impact.

  • Des études à devis mixte qualitatif et quantitatif sont très intéressantes pour recueillir l’expérience des symptômes


Strat gies de gestion des sympt mes

Stratégies de gestion des symptômes


Effets obtenus sur l tat des sympt mes

Effets obtenus sur l’état des symptômes


Exemples d outils d valuation

Exemples d’outils d’évaluation

  • BriefSymptomInventory® (BSI®)

  • Edmonton SymptomAssessmentScale (ESAS-r)

  • Neuropathic Pain SymptomInventory

  • Lung Cancer SymptomScale (LCCS)(fatigue, perte d’appétit, toux, difficulté respiratoire, perte de poids, trouble du sommeil, anxiété et dépression, douleur, nausées, difficulté de concentration)


Adherence

adherence


La gestion des sympt mes outcomes

La gestion des symptômes-outcomes

  • Chez Doran, 2010, le symptom management est un résultat de soins sensible aux interventions des infirmières

  • Fatigue

  • Dyspnée

  • Nausées-vomissements

    mais également

  • Douleur

  • Effets adverses (chutes, escarres,…)

  • Détresse psychologique


Imbrication des th mes et th ories richard et shea 2011

Imbrication des thèmes et théoriesrichard et Shea, 2011


Souffrance endurance

Souffrance - Endurance


L incertitude

L’incertitude


Theory of chronic sorrow

Theory of Chronicsorrow

  • Burke, Eakes, Hainsworth,2010


Peaceful end of life theory th orie de la fin de vie paisible

Peaceful End of Life Theorythéorie de la Fin de vie paisible

  • Etre libéré de la douleur et des symptômes de détresse

  • Vivre l’expérience du confort

  • Vivre l’expérience de la dignité et du respect

  • Être en paix

  • Se sentir connecté avec les autres personnes significatives

    (Ruland, C.M., & Moore, S. M.,2010).


References

references

  • Alligood, M. R., & Tomey, A. M. (2010). Nursing Theorists and their Work (7 ed.). Missouri: Elsevier.

  • Baeriswyl, C., Delmas, P., Cohen, C., Python, N. V., & Eicher, M. (2013). Gros plan sur l’expérience du patient. Soins infirmiers, 3, 56-60

  • Chinn, P.G. & Kramer, M. K. (2008). Integrated theory and knowledge development in nursing. 7th. Saint-Louis : Elsevier

  • Dallaire, C. (2008). Le savoir infirmier: Au coeur de la discipline et de la profession (Chenelière Education.). Montréal: Gaëtan Morin.

  • Dodd, M., Janson, S., Facione, N., Faucett, J., Froelicher, E. S., Humphreys, J., Lee, K., Miaskowski, C., Puntillo, K., & Rankin, S. (2001). Advancing the science of symptom management. Journal of Advanced Nursing, 33(5), 668-676.

  • Doran, D. M. (2010). Nursing Outcomes. The State of the Science (2th ed.). Toronto: Jones & Bartlett Learning.

  • Eicher, M., Delmas, P., Cohen, C., Baeriswyl, C., & Viens Python, N. (2013). Version Française de la Théorie de Gestion des Symptômes (TGS) et son application. Recherche en soins infirmiers(1), 14-25.


References1

references

  • Humphreys, J., Lee, C. C., Carrieri-Kohlman, V., Puntillo, K., Faucett, J., Janson, S., Aouizerat, B., & Donesky-Cuenco, D. (2008). Theory of Symptom Management. In M. Smith, Jane & P. Liehr, R (Eds.), Middle Range Theory for Nursing (2 ed., pp. 145-158). New York: Springer PublishingCompany

  • Fawcett, J. (2005). Contemporary nursing knowledge. Aanalysis and evaluation of nursing models and theories. 2th. Philadelphia : Davis Compagny.

  • Fawcett, J. (2012). Thoughts About Nursing Science and Nursing Sciencing on the Event of the 25th Anniversary of Nursing Science Quarterly. Nursing Science Quarterly, 25(1), 111-113. doi: 10.1177/0894318411429072

  • Pepin, J. Kérouac, S. Ducharme, F. (2010). La pensée infirmière. 3ed. Montréal : ChenelièreEducation

  • Peterson, S. J. Bredow., T.S. & Sandau, K.E. (2009). Health-Related Quality of life Middle range theories. Application to nursing research. (2th ed), 271-289. Philadelphia : Lippincott Williams & Wilkins


References2

references

  • Nicca, D., Fierz, K., Happ, M. B., Moody, K., & Spirig, R. (2012). Symptom Management in HIV/AIDS A Mixed Methods Approach to Describe Collaboration and Concordance Between Persons Living With HIV and Their Close Support Persons. Journal of Mixed Methods Research, 6(3), 217-235.

  • Richard, A. A., & Shea, K. (2011). Delineation of Self-Care and Associated Concepts. Journal of Nursing Scholarship, 43(3), 255-264. doi: 10.1111/j.1547-5069.2011.01404.x

  • Senn, B., Eicher, M., Mueller, M. D., Hornung, R., Fink, D., Baessler, K., Hampl, M., Denhaerynck, K., Spirig, R., & Engberg, S. (2013). A patient-reportedoutcomemeasure to identify occurrence and distress of post-surgerysymptoms of WOMenwithvulvArNeoplasia (WOMAN-PRO) - a cross sectionalstudy. GynecologicOncology, 129(1), 234-240. doi: http://dx.doi.org/10.1016/j.ygyno.2012.12.038

  • Smith, M.C. & Liehr, P.R. (2008). (Eds). Middle range theory for nursing. New York : Springer


La th orie de gestion des sympt mes

Cette dia vous donne

Une petite idée

De la manière dont vous pouvez

Utiliser la puce de gauche

Pour une page de présentation


  • Login