Cahier 4 la lutte contre la tuberculose
Download
1 / 22

Cahier 4 La lutte contre la tuberculose - PowerPoint PPT Presentation


  • 129 Views
  • Uploaded on

Cahier 4 La lutte contre la tuberculose. Nathalie Moreau, Patrick De Smet, Christine Bazelmans, Jean Macq. Plan. La tuberculose en Belgique Les modes de transmission La contagiosité de la maladie La prise en charge de la maladie Etat de santé de la population belge Le dépistage

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' Cahier 4 La lutte contre la tuberculose' - quasar


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
Cahier 4 la lutte contre la tuberculose

Cahier 4La lutte contre la tuberculose

Nathalie Moreau, Patrick De Smet, Christine Bazelmans, Jean Macq


Plan

  • La tuberculose en Belgique

  • Les modes de transmission

  • La contagiosité de la maladie

  • La prise en charge de la maladie

  • Etat de santé de la population belge

  • Le dépistage

  • Traitement et résultats

  • La mise en perspective avec le PCO


La tuberculose en belgique

Ralentissement de la régression

de la maladie

La tuberculose en Belgique

Evolution du taux d’incidence de la tuberculose en Belgique

www.fares.be


Les modes de transmission de la tuberculose

50% des cas, les bacilles tuberculeux inhalés sont détruits par les mécanismes de défenses de l’individu

50% des cas, les bacilles tuberculeux inhalés

restent dans organisme

90% des personnes contaminées ne développeront pas la maladie (infection tuberculeuse latente)

10% des personnes contaminées développeront la maladie

Les modes de transmission de la tuberculose

  • Essentiellement par voie aérienne

www.fares.be


La contagiosit de la tuberculose
La contagiosité de la tuberculose

  • Formes contagieuses = foyer infectieux au niveau des poumons, de l’arbre trachéo-bronchique ou des voies respiratoires supérieures + présence du bacille de Koch dans les sécrétions respiratoires (examen microscopiques)

  • Prévention : cas potentiellement contagieux = toutes les formes pulmonaires et des voies respiratoires inférieures et supérieures

www.fares.be


Prise en charge de la tuberculose
Prise en charge de la tuberculose

Modélisation de la stratégie d’élimination de la tuberculose

www.fares.be


Etat de sant de la population incidence de la tuberculose
Etat de santé de la population Incidence de la tuberculose


Etat de sant de la population evolution incidence belgique
Etat de santé de la populationEvolution incidence, Belgique

Evolution de l’incidence de la tuberculose 1980-2006 (FARES)


Etat de sant de la population patients tuberculeux
Etat de santé de la populationPatients tuberculeux



D pistage
Dépistage

  • Dépistage passif : visite spontanée d’un individu

  • Dépistage actif : procédure organisées dans groupes à risque


D pistage cas contagieux
Dépistage Cas contagieux


D pistage groupes risque
Dépistage Groupes à risque

  • Maladie à faible incidence dans la population générale = tendance à se concentrer dans certains groupes «à risque»  nécessité de mettre en place des procédures de dépistage «actif» dans ces groupes.

  • Groupes à risque

    • les demandeurs d’asile

    • les prisonniers

    • les primo-arrivants de pays à haute prévalence de tuberculose

    • les personnes socio-économiquement défavorisées (dont les sans-abri)

    • les personnes toxicomanes par voie intraveineuse

    • l’entourage de patients contagieux

    • les personnes soumises à un risque élevé de contamination (les professionnels en contact avec des malades, avec des groupes à haut risque, …).

www.fares.be


Traitement
Traitement

  • 6 à 8 mois

  • Sans interruption

  • Si traitement interrompu

    •  des chances de guérison

    •  des risques de résistance à un ou plusieurs médicaments du traitement  2ème traitement plus difficile à mettre point (durée + longue, effets secondaires + importants, …)

  • 2006 : 2,2 % des cas sont multirésistants (FARES, Registre 2006)

  • Résistance et multirésistance plus fréquentes parmi les non-Belges (FARES, Registre 2006)

www.fares.be


Traitement r sultats
Traitement Résultats

  • Après 12 mois de suivi : (FARES, Registre 2006)

  • 72% patients en Région bruxelloise et 77% en Wallonie ont été considérés comme guéris en 2006 (67% en Flandre).

  • Taux de décès dus à la tuberculose avant la fin du traitement est de 2,9% à Bruxelles, 2,2% en Wallonie et 3,6% en Flandre.

  • Le taux d’abandon du traitement est de 21% à Bruxelles et 7% en Wallonie.


Traitement abandons
Traitement Abandons


Mise en perspective avec le pco
Mise en perspective avec le PCO

  • Programme d’élimination de la tuberculose : Objectifs du PCO

    • Les malades

    • Les groupes cibles

    • Les interventions transversales


Mise en perspective avec le pco les malades
Mise en perspective avec le PCOLes malades

  • Hétérogénéité de la maladie (aux niveaux géographique, de l’âge, du sexe ou de la nationalité)  nécessité de développer et poursuivre les stratégies ciblées (dépistage et prise en charge des malades)

  • Issue du traitement : (FARES, Registre 2006)

    • Améliorer le taux de guérison

    • Diminuer les abandons en cours de traitement (patients perdus de vue ou ayant dû quitter la Belgique avant la fin du traitement)


Mise en perspective avec le pco les groupes risque
Mise en perspective avec le PCOLes groupes à risque

  • Les demandeurs d’asile:(FARES, Résultats du dépistage chez les demandeurs d’asile, 2005)

    • Dépistage réalisé par le FARES, taux de couverture optimal en 2006 (98%)

    • !!! Au nombre de perdus de vue et aux expulsions précoces (14%) (impact pour l’individu et la collectivité).

  • Les détenus:(FARES, Evaluation dépistage actif parmi les détenus, 2005)

    • Dépistage réalisé par le FARES, taux de couverture en 2005 en Région bruxelloise et wallonne insuffisant (57%)

    • !!! Au nombre de perdus de vue (24%).


Mise en perspective avec le pco les groupes risque1
Mise en perspective avec le PCO Les groupes à risque

  • Le milieu scolaire :(FARES, Programme de dépistage 2007-2012)

    • Objectifs :

      • Limiter la transmission de la tuberculose en  le délai de diagnostic.

      • Renforcer la collaboration entre les services de santé scolaires et les instances locales dans le dépistage et la prise en charge.

    • Activités :

      • Bilan de santé pour tout élève primo-arrivant d’un pays à haute prévalence au cours de l’année de son arrivée

      • Recherche de signe d’appel de tuberculose chez les élèves identifiés à risque lors des bilan de santé

      • Organisation du dépistage des contacts de patients tuberculeux contagieux

      • Stratégie d’information pour les élèves « à risque » par les service PSE et CPMS.


Mise en perspective avec le pco les groupes risque2
Mise en perspective avec le PCO Les groupes à risque

  • Le milieu professionnel :(FARES, Dépistage et prévention de la TB dans le milieu du travail, 2005)

    • Recommandations élaborées par le FARES en 2005

    • Objectifs :

      • Détecter les infections tuberculeuses latentes et les virage

      • Rôle important des médecins du travail dans le dépistage passif.

  • Les sujets-contacts :(FARES, rapport activités 2006)

    • Dépistage réalisé par le FARES

    • Taux de détection en 2006 = 110/100 000  nécessité d’organiser ce dépistage systématique.


Mise en perspective avec le pco les interventions transversales
Mise en perspective avec le PCO Les interventions transversales

  • L’information

    • A améliorer de manière générale et + particulièrement dans les groupes à haut risque.

  • Les professionnels en contact avec les groupes cibles

    • + sensibilisés sur leur rôle dans l’identification des personnes présentant des symptômes et leur orientation rapide vers le système curatif

    • Explorer les freins qu’ils identifient peut-être dans la réalisation de cette mission (structurels – moyens financiers, personnel,… ou écarts avec leur représentation de leur mission, désaccord avec le système de prise en charge, …).

  • La collecte des données

    • Améliorer la fiabilité des informations collectées (en particulier dans le milieu carcéral).


ad