Le socle commun et ses relations avec les programmes de l’école primaire
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 38

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1 PowerPoint PPT Presentation


  • 133 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Le socle commun et ses relations avec les programmes de l’école primaire . Formation des chefs d’établissement Mercredi 11 mars 2009 Lycée Vincensini Bastia. Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1. 1 1. Les points abordés. Quelques éléments historiques et politiques

Download Presentation

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Michel pif rini ien circonscription ajaccio 1

Le socle commun et ses relations avec les programmes de l’école primaire

Formation des chefs d’établissement

Mercredi 11 mars 2009

Lycée Vincensini

Bastia

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

11


Les points abord s

Les points abordés

  • Quelques éléments historiques et politiques

  • Une réforme de l’école primaire construite pour répondre au socle

  • Les programmes de l’école primaire : Un exemple de déclinaison transdisplinaire répondant au socle

  • Les programmes de l’école primaire : Exemples de déclinaisons disciplinaires répondant au socle

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

22


Points de rep res historiques

Points de repères historiques

  • Des références anciennes qui font écho à la notion de socle

    • Lois Ferry de 1881 et 1882 :"Il ne s'agit pas d'embrasser tout ce qu'il est possible de savoir, mais de bien apprendre ce qu'il n'est pas permis d'ignorer". Jules Ferry.

    • Une démarche hésitante qui aboutit progressivement au socle commun de connaissances et de compétences

    • 1-L’ordonnance du 06/01/1959 (Jean Berthoin) prolonge la scolarisation de 2 ans

      ( effective à la rentrée 1967)‏

      2- En 1963, la réforme Fouchet sur le collège : création des C.E.S. qui réunit toutes les formes de scolarisation. Il s’agit d’un dispositif de formation pour capter les bons. Cette dernière propose à un collège à trois voies : ( filière longue/CEG/transition pratique), le collège est dominé par la problématique de l’orientation. La reforme est réussie : mise en place de l’égalité des chances pour les bons.

    • Valéry Giscard d’Estaing lors de sa première conférence de presse, le 25/07/74 : «  élévation du niveau de culture et de connaissance de chaque français ». On s’oriente vers un savoir minimal pour tous dans le cadre de la scolarité obligatoire. ( loi Haby)‏

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

33


Points de rep res historiques1

Points de repères historiques

  • 1975 : La réforme Haby, création du collège unique avec annonce de la nécessité de définir un savoir commun ou savoir minimal

  • De 1975 à 2005: 30 années de débat avec publication de nombreux rapports :

  • François Mitterrand, en 1983, accepte la suggestion de son conseiller Jacques Attali de confier une réflexion au Collège de France sur l’enseignement primaire et secondaire.

  • En 1985, le Collège de France souligne que « nul ne saurait, en effet, contester que tout enseignement doit former des esprits ouverts, dotés des dispositions et des savoirs nécessaires pour acquérir sans cesse de nouveaux savoirs et s'adapter à des situations toujours renouvelées

  • En 1987, le rapport Lesourne « Education et société de demain »,propose de s'interroger « sur les contenus et la qualité des enseignements : que doit-on apprendre et à qui ? Doit-on accorder la priorité aux savoirs ou aux méthodes utilisées pour transmettre ces savoirs ?

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

44


Points de rep res historiques2

Points de repères historiques

  • En 1989, rapport Bourdieu/Gros « Principes pour une réflexion sur les contenus d’enseignement » : « Des programmes nationaux devraient définir le minimum culturel commun c’est à dire le noyau de savoirs et de savoir faire obligatoires que tous les citoyens devraient posséder ».

  • PROGRESSIVEMENT EMERGE L’IDEE QU’IL FAUT IDENTIFIER LES COMPETENCES QUE LES DISCIPLINES ENSEIGNEES PERMETTENT D’ACQUERIR.

  • En 1993, Alain Bouchez, inspecteur général de l'éducation nationale, remet à François Bayrou un livre blanc sur le collège qui préconise la mise en place d'un socle de connaissances commun à tous les élèves.

  • En 1994, dans sa lettre de commande au CNP, François Bayrou indique que les programmes des collèges devraient être recentrés sur l’essentiel et qu’il conviendrait de rechercher les meilleures cohérences possibles en les disciplines. Il invite le CNP à préciser les savoir essentiels et à étudier l’organisation des champs disciplinaires.

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

55


Points de rep res historiques3

Points de repères historiques

  • En 1994, le Conseil national des programmes présidé par Luc Ferry, dans son rapport « Idées directrices pour les programmes de collège » établit un lien direct entre socle et programmes et soumet les questions suivantes : « La question permettant de définir un tel socle est donc simple à formuler : que devrait-on avoir réellement enseigné à la fin de la 3e ? Ou, formulée du point de vue de l'élève : quelles compétences devrait-il réellement maîtriser ? ».

  • En 1996, dans le rapport remis à François Bayrou par Roger Fauroux(« Pour l'Ecole ») on lit que : « Les simplifications des programmes et leur recomposition (…) devraient se fonder sur une définition opérationnelle des savoirs primordiaux ». 

  • En 1998, Claude Allègre créée la Charte pour bâtir l’école du XXI siècle ( s’articule autour de trois points). Elle préconise des programmes de l’école primaire en adéquation avec ceux du collège.

  • En 1999,dans le cadre les 42 mesures pour le collège ( un collège pour tous et pour chacun) Ségolène Royal préconise une réflexion sérieuse sur les compétences et les connaissances qui doivent constituer le socle commun d’une génération. Toutefois, cette notion est laissée dans l’ombre.

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

66


Points de rep res historiques4

Points de repères historiques

  • L’idée de socle reste une question vive durant les trente dernières années mais demeure lettre morte

  • La rupture dans la continuité de cette notion : l’Europe

  • En 2001, à la suite du sommet de Lisbonne, le conseil « Education » du Conseil européenadopte un rapport sur « les objectifs concrets futurs des systèmes d'éducation et de formation », dans lequel est affirmé le principe suivant : « La société attend de l'éducation et de la formation qu'elles permettent à chacun et à chacune d'acquérir les compétences de base nécessaires pour affronter la vie et le travail ». Des compétences-clés sont en cours de définition dans les domaines suivants : communication dans la langue maternelle, dans une langue étrangère, connaissances de mathématiques et compétences de base en matière de sciences et de technologie, aptitudes en informatique, aptitude d'apprendre à apprendre, compétences interpersonnelles et civiques, esprit d'entreprendre, sensibilisation et ouverture culturelle.

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

77


Points de rep res historiques5

Points de repères historiques

  • En octobre 2004, le rapport de la Commission du débat national sur l'avenir de l'Ecole(commission Thélot), chargée de tirer les conclusions de ce débat, préconise l'instauration d'un « socle commun des indispensables ».

  • Le 12 janvier 2005, le projet de loi d'orientation pour l'avenir de l'école, présenté par François Fillon en Conseil des ministres, met le socle au cœur de la réforme de l'école. L'article sur le socle est l'un des plus discutés au cours des débats parlementaires qui débouchent le 24 mars sur le vote de la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école, promulguée le 23 avril.

  • Le 13 avril 2005, le rapport de la mission d'information sur les savoirs enseignés à l'Ecole, présidée par Pierre-André Périssol, propose à l'Assemblée nationale une première ébauche de ce qui pourrait constituer le socle commun des connaissances et des compétencesprévu dans la loi.

  • Le socle commun inscrit dans la loi La loi du 23 avril 2005 indique dans son article 9 que « la scolarité obligatoire doit au moins garantir à chaque élève les moyens nécessaires à l'acquisition d'un socle commun constitué d'un ensemble de connaissances et de compétencesqu'il est indispensable de maîtriser pour accomplir avec succès sa scolarité, poursuivre sa formation, construire son avenir personnel et professionnel et réussir sa vie en société ».

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

88


Enjeux li s au socle commun

Enjeux liés au socle commun

  • Des objectifs de formation et d’éducation visant à former des citoyens plus éclairés qu’érudits (une tête bien faite, plutôt que bien pleine) dans une culture d’obligation de résultats.

  • Une réponse à l’inflation des savoirs et de l’information en définissant l’indispensable pour tous (scolarité obligatoire).

    «  La scolarité obligatoire doit au moins garantir à chaque élève les moyens nécessaires à l’acquisition d’un socle commun constitué d’un ensemble de connaissances et de compétences qu’il est indispensable de maîtriser pour accomplir avec succès sa scolarité, poursuivre sa formation, conduire son avenir personnel et professionnel et réussir sa vie en société. » Loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école.

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

99


Les intentions li es la mise en place de r f rentiels de comp tences

Les intentions liées à la mise en place de référentiels de compétences

  • Volonté de faire un lien entre ce qui s’apprend à l’école et l’extérieur, dans un objectif affiché de motivation des élèves ce qui implique une identification des compétences « utiles »

  • Volonté de résister à l’inflation des savoirs avec une centration sur les instruments intellectuels à donner aux élèves pour l’utilisation des savoirs appris à l’école : identification de« ce qui doit rester à l’élève ».

  • Volonté de donner un fonds commun à tous dans une logique de processus démocratique ce qui implique une obligation de moyens et de résultats.

  • Volonté d’afficher la valeur proclamative et unificatrice des grandes orientations de la nation pour l’éducation des jeunes (dimension philosophique voire idéologique) avec une fonction régulatrice donnée à l’école

  • Volonté d’ordre pédagogique et didactique où la compétence est liée à la notion d’activité ou de tâche ce qui introduit l’importance de l’activité de l’élève et de sa mise en situation dans le cadre d’une pédagogie active liée à une didactique constructiviste.

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

1010


Les grandes comp tences retenues en sept piliers

Les grandes compétences retenues en sept piliers

les

compétences

sociales

et civiques

la pratique

d'une langue

vivante

étrangère

la maîtrise

de la langue

française

les principaux

éléments de

mathématiques

et la culture

scientifique et

technologique

la culture

humaniste

l'autonomie

et l'esprit

d'initiative

la maîtrise

des techniques

usuelles

de l'information

et de la

communication

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

1111


Les textes de r f rence

Les textes de référence

  • Code de l’éducation (réactualisé régulièrement) et bulletin officiel (en ligne sur le site du Ministère)‏

  • Loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école

  • n°2005-380 du 23/4/2005

  • Circulaires de rentrée 2005 à 2008

  • Socle commun des connaissances et des compétences paru en

    juillet 2006 et programmes de l’école primaire publiés en

    juin 2008

  • Loi sur le handicap du 11/2/2005

  • Avis émis par le haut conseil de l’éducation

  • Documents mis en ligne sur le site du ministère et EDUSCOL

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

1212


La r forme de l cole de primaire ancr e dans le socle commun de comp tences et connaissances

La réforme de l’école de primaire ancrée dans le socle commun de compétences et connaissances

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

1313


Les objectifs de l ecole primaire pour 2012

LES OBJECTIFS DE L’ECOLE PRIMAIRE POUR 2012

  • Diviser par trois le nombre d’élèves en échec lourd qui est actuellement de15 % environ

  • Diviser par deux le taux de redoublement à l’école primaire

  • Distinguer clairement les temps scolaires consacrés aux apprentissages et à la transmission des savoirs et ceux destinés à l’accompagnement éducatif et aux activités péri et extra scolaires

  • Réécrire les programmes en référence au socle afin qu’ils soient lus et compris de tous.

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

1414


Des objectifs chiffr s qui seront values

DES OBJECTIFS CHIFFRÉS QUI SERONT ÉVALUES

Garantir que 100 % des élèves aient acquis au terme de leur formation scolaire un diplôme ou une qualification reconnue

Accès de 80 % d’une tranche d’âge au niveau du baccalauréat

Accès de 50 % d’une classe d’âge à un diplôme de l’enseignement supérieur.

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

1515


Des moyens pour y parvenir le socle commun

DES MOYENS POUR Y PARVENIR : LE SOCLE COMMUN

  • Chacune de ces grandes compétences est conçue comme une combinaison de connaissances fondamentales, de capacités à les mettre en œuvre dans des situations variées et aussi d’attitudes indispensables tout au long de la vie.

  • Chaque compétence est explicitée dans les programmes et sera évaluée dès la rentrée scolaire 2008/2009 à la fin des deux premiers paliers retenus pour la maîtrise du socle commun.

  • En français et en mathématiques des évaluations nationales seront organisées en CE1(mai 2009) et en CM2 (janvier 2009) afin de mesurer les acquis des élèves.

  • Des liaisons entre l’école maternelle et l’école élémentaire et entre le primaire et le collège assureront la mise en œuvre continue du socle commun de connaissances et de compétences.

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

1616


Des moyens pour y parvenir les programmes 2008

DES MOYENS POUR Y PARVENIR :LES PROGRAMMES 2008 :

  • Des programmes nationaux ambitieux, plus courts, plus lisibles, et centrés sur les apprentissages fondamentaux sont mis en place en maternelle et du CP au CM2. Présentés dans un guide pratique remis en début d’année scolaire à chaque famille, ils comportent des horaires plus simples et plus précis, qui définissent un horaire clairement identifié pour chaque discipline.

  • Ces nouveaux programmes précisent ce qui est attendu à chaque niveau d’enseignement, en référence au socle commun de connaissances et de compétences.

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

1717


Des moyens pour y parvenir les programmes 20081

DES MOYENS POUR Y PARVENIR :LES PROGRAMMES 2008

  • Une priorité est apportée à l’enseignement du français et des mathématiques, car ces domaines fondamentaux sont à la source de tous les autres apprentissages. Des repères précis en français et mathématiques sont donnés pour organiser la progressivité des apprentissages à l’école maternelle et à l’école élémentaire.

  • Ils introduisent quelques nouveautés, en particulier un enseignement de l’histoire des arts, et préconisent des apprentissages plus précoces dans certains autres domaines.

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

1818


Des moyens pour y parvenir les programmes 20082

DES MOYENS POUR Y PARVENIR :LES PROGRAMMES 2008

« Offrir à tous les enfants des chances égales de réussite » (préambule)‏

  • L’organisation de la scolarité primaire en trois cycles et l’importance de l’école maternelle sont réaffirmées

  • Les horaires des élèves sont revus : 24 heures d’enseignement pour tous les élèves + 2 heures d’aide individualisée ou en petits groupes pour les élèves rencontrant des difficultés d’apprentissage.

  • Des programmes nationaux : « les programmes nationaux de l’école primaire définissent pour chaque domaine d’enseignement les connaissances et compétences à atteindre dans le cadre des cycles »(préambule)‏

  • Une école exigeante : « les programmes de l’école primaire précisent le contenu des savoirs fondamentaux dont l’acquisition est un objectif pour tous les élèves » (préambule)‏

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

1919


Des moyens pour y parvenir les programmes 20083

DES MOYENS POUR Y PARVENIR :LES PROGRAMMES 2008

  • « La maîtrise de la langue française ainsi que celle des principaux éléments de mathématiques sont les objectifs prioritaires » Des repères annuels sont indiqués dans le prolongement des programmes.

  • Des disciplines qui ont toutes leur importance : « Tous les enseignements contribuent à l’acquisition du socle commun de connaissances et de compétences »

  • L’évaluation des résultats est mise en avant :« Les évaluations nationales de CE1 et CM2 permettront une évaluation régulière des acquis et du niveau des élèves; elles contribueront à la validation des paliers intermédiaires de maîtrise du socle commun de connaissances et de compétences » (préambule).

  • « Les résultats scolaires des élèves seront un élément essentiel du pilotage » (circulaire de rentrée 2008)‏

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

2020


Des moyens pour y parvenir le nouveau service des enseignants

DES MOYENS POUR Y PARVENIR : LE NOUVEAU SERVICE DES ENSEIGNANTS

  • 24 heures d’enseignement sont dispensées à tous les élèves

  • En moyenne, 3 heures hebdomadaires sont réservées aux autres activités (108 h/an) à raison de:

  • 24 heures(+6) pour les travaux en équipes pédagogiques, les relations avec les parents et le suivi des projets personnalisés de scolarisation des élèves handicapés

  • 18(+6) heures pour l’animation et la formation pédagogiques

  • 6h pour la participation aux conseils d’école

  • 60 heures pour l’aide personnalisée aux élèves.

  • NB : les temps de préparation, correction, documentation,… sont toujours inclus dans le cadre des 1607h de travail sur l’année (fonction publique

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

2121


Des moyens pour y parvenir l aide personnalis e aux l ves

DES MOYENS POUR Y PARVENIR : L’aide personnalisée aux élèves

  • Les difficultés, repérées par le professeur, traitées dans le cadre de la classe, chaque jour. (différenciation pédagogique).

  • Deux heures d’aide personnalisée et des interventions en petits groupes pour les élèves rencontrant des difficultés (60h).

  • Stages de remise à niveau pendant les périodes de vacances scolaires organisés sur la base du volontariat des enseignants pendant les vacances scolaires (15 heures réparties sur 5 jours, en trois sessions annuelles : vacances de printemps, début juillet, fin août)‏

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

2222


Des moyens pour y parvenir les valuations

DES MOYENS POUR Y PARVENIR : Les évaluations

  • Évaluations bilans

  • Français et maths

  • En CE1 (au printemps) et en CM2 (en janvier)‏

  • Mesurer les connaissances des élèves, leurs acquis

  • Éléments du pilotage local et national

  • Information des parents

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

2323


Des moyens pour y parvenir le livret scolaire

DES MOYENS POUR Y PARVENIR : Le livret scolaire

  • Dans le BO du 27 novembre, le MEN propose un modèle d’attestation de maîtrise des connaissances et de compétences en fin de cycle des apprentissages fondamentaux et en fin de cycle des approfondissements.

  • Ces attestations sont le couronnement d’un processus régulier d’évaluations et de validation progressive des acquis des élèves.

  • Ce livret scolaire traduit les exigences des programmes de 2008 et permet la validation progressive des attendus du socle. Il simplifie la communication des résultats des élèves aux parents qui comprendront où se situent les acquis et les manques de leurs enfants.

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

2424


Exemples de mises en oeuvre des programmes pour repondre aux exigences du socle

EXEMPLES DE MISES EN OEUVRE DES PROGRAMMES POUR REPONDRE AUX EXIGENCES DU SOCLE

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

2525


L aspect transdisciplinaire

L’ASPECT TRANSDISCIPLINAIRE

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

2626


Michel pif rini ien circonscription ajaccio 1

La maîtrise de la langue française

Illustration d’une capacité : “Dégager les idées essentielles d’un texte lu ou entendu”

Pratiques artistiques

Histoire des arts

TUIC

EPS

Culture scientifique

et technologique

Culture humaniste

Etude de la langue

Instruction civique

et morale

Mathématiques

Pratique d’une

Langue vivante

2727


Michel pif rini ien circonscription ajaccio 1

Culture scientifique et tehnologique

La maîtrise de la langue française

Illustration d’une capacité : “Dégager les idées essentielles d’un texte lu ou entendu”

,

Du point de vue des programmes

CP- CE1: Découverte du monde :l’élève doit être capable de:

  • Observer et mener des investigations...

    CE2-CM1-CM2 : l’élève doit être capable de:

  • Exprimer et exploiter les résultats d’une mesure ou d’une recherche

  • Mobiliser ses connaissances dans des contextes scientifiques différents et dans les activités de la vie courante

  • Savoir observer et questionner

2828


Michel pif rini ien circonscription ajaccio 1

Mathématiques

La maîtrise de la langue française

Illustration d’une capacité : “Dégager les idées essentielles d’un texte lu ou entendu”

Du point de vue des programmes

CP-CE1: l'élève doit être capable de :

  • Résoudre des problèmes simples

    CE2-CM1-CM2 : l’élève doit être capable de:

  • Savoir organiser des informations numériques ou géométriques, justifier et apprécier la vraisemblance d’un résultat

  • Lire, interpréter et construire quelques représentations : diagrammes, tableaux, graphiques

2929


Michel pif rini ien circonscription ajaccio 1

Pratique d’une langue vivante

La maîtrise de la langue française

Illustration d’une capacité : “Dégager les idées essentielles d’un texte lu ou entendu”

Du point de vue des programmes

Du CE1 au CM2 : l’élève doit être capable de:

  • Comprendre des consignes, des mots familliers et des expressions très courantes

  • Découvrir et connaître quelques éléments culturels d’un autre pays

3030


Michel pif rini ien circonscription ajaccio 1

Français

La maîtrise de la langue française

Illustration d’une capacité : “Dégager les idées essentielles d’un texte lu ou entendu”

Du point de vue des programmes

CP-CE1: l’élève doit être capable de

  • Utiliser ses connaissances pour réfléchir sur un texte (mieux le comprendre, mieux l’écrire)‏

  • Dégager l’idée principale d’un paragraphe ou le thème d’un texte

    En langage oral, les élèves s’entraînent à écouter et comprendre les textes que lit le maître, à restituer l’essentiel et à poser des questions.

    En grammaire, les élèves apprennent à repérer et étudier les marques de ponctuation et leur usage.

    En écriture, ils apprennent à rechercher et organiser les idées..., construire et enchaîner les phrases...

    CE2-CM1-CM2 : l’élève doit être capable de

  • Lire avec aisance et comprendre un texte

    En étude de texte, les élève apprend à comprendre le sens d’un texte (informatif, documentaire, littéraire) en en reformulant l’essentiel et en répondant à des questions le concernant.

    Cette compréhension s’appuie sur le repérage intuitif des principaux élément du texte (ex: le sujet d’un texte documentaire, les personnages et les évènements d’un récit) mais aussi son analyse précise.Celle-ci consiste en l’observation des traits distinctifs qui donnent au texte sa cohérence:titre, organisation en phrases et en paragraphes, rôle de la ponctuation et des mots de liaison, l’usage des pronoms, temps verbaux et champs lexicaux.

    En littérature, les élèves rendent compte de leur lecture, expriment leurs réactions ou leurs points de vue.

3131


Michel pif rini ien circonscription ajaccio 1

La maîtrise de la langue française

Instruction civique et morale

Illustration d’une capacité : “Dégager les idées essentielles d’un texte lu ou entendu”

Du point de vue des programmes

  • CP-CE1 : l’élève doit être capable de:

  • Reconnaître les emblèmes de la République Française

  • Appliquer les codes de la politesse

    CE2-M1-CM2 : l’élève doit être capable de:

  • Comprendre les notions de droits et de devoirs ...

    Les élèves étudient l’importane de la règle de droit à partir d’adages juridiques (ex: “nul n’est censé ignorer la loi”) [...], les règles élémentaires d’organisation de la vie publique et de la démocratie[...], les traits constitutifs de la nation française [...], la diversité des cultures et le sens politique de la construction européenne[...]

3232


Michel pif rini ien circonscription ajaccio 1

Culture humaniste

La maîtrise de la langue française

Illustration d’une capacité : “Dégager les idées essentielles d’un texte lu ou entendu”

Du point de vue des programmes

CP-CE1: (Découverte du monde) L’élève doit être capable de:

  • Distinguer le passé récent du passé plus éloigné

    CE2-CM1-CM2 :l’élève doit être capable de :

  • Lire différents langages : cartes, croquis, graphiques, chronologie, documents iconographiques

  • Identifier les principales périodes de l’histoire

  • Identifier quelques caractères principaux des grands ensembles physiques et humains

3333


Michel pif rini ien circonscription ajaccio 1

EPS

La maîtrise de la langue française

Illustration d’une capacité : “Dégager les idées essentielles d’un texte lu ou entendu”

Du point de vue des programmes

  • CP-CE1: l’élève doit être capable de :

  • S’engager dans un jeu collectif en respectant la règle

    CE2-CM1-CM2 : l’élève doit être capable de :

  • Respecter les règles

  • Assurer des rôles différents (attaquant, défenseur, arbitre)‏

3434


Michel pif rini ien circonscription ajaccio 1

Pratiques artistiques Histoire des Arts

La maîtrise de la langue française

Illustration d’une capacité : “Dégager les idées essentielles d’un texte lu ou entendu”

Du point de vue des programmes

  •  CP-CE1: l’élève doit être capable de:

  • S’exprimer par le chant

  • Décrire des oeuvres visuelles ou musicales préalablement étudiées

    CE2-CM1-CM2 : l’élève doit être capable de:

  • Interpréter de mémoire une chanson

  • Rendre compte des sensations, émotions, et jugements de goût suscités par une oeuvre d’art visuelle ou musicale

    Confrontés à des œuvres diverses, les élèves découvrent les richesses, la

    permanence et l’universalité de la création artistique

3535


Michel pif rini ien circonscription ajaccio 1

Tecnhiques usuelles de l’information et de la communication

La maîtrise de la langue française

Illustration d’une capacité : “Dégager les idées essentielles d’un texte lu ou entendu”

Du point de vue des programmes

CE2-CM1-CM2: l’élève doit être capable de:

  • Faire preuve d’esprit critique face à l’information et à son traitement

3636


L aspect disciplinaire

L’ASPECT DISCIPLINAIRE

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

3737


Michel pif rini ien circonscription ajaccio 1

Michel Piférini IEN CIRCONSCRIPTION AJACCIO 1

3838


  • Login