Le R
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 203

Le R ôle des Foires et Salons dans le Marketing Mix PowerPoint PPT Presentation


  • 50 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Le R ôle des Foires et Salons dans le Marketing Mix. Ce cours est une initiative de:. The Global Association of the Exhibition Industry. University of Cooperative Education, Ravensburg. Auteurs: Prof. Dr. J. Beier & S. Damböck Traduction: Nicolas Collignon. Version française coordonnée par:.

Download Presentation

Le R ôle des Foires et Salons dans le Marketing Mix

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Le Rôle des Foires et Salons dans le Marketing Mix

Ce cours est une initiative de:

The Global Association of the Exhibition Industry

University of Cooperative Education, Ravensburg

Auteurs: Prof. Dr. J. Beier & S. Damböck

Traduction: Nicolas Collignon


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Version française coordonnée par:

Sponsors:


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

  • Les racines du phénomène "Foires, Expositions et Salons" peuvent être retracées en se référant à leur étymologie.

  • "Foire" provient du latin "feria", qui signifie "jour férié" ainsi que "foire commerciale". Ceci à son tour correspond au latin "feriae", qui fut amenéà désigner une fête religieuse.

  • Durant le 12e siècle, l’importance des réunions commerciales s’est accrue; les foires se tenaient à proximité des églises, de sorte que les concepts de foire commerciale et de fête religieuse furent associés dans le langage courant.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

  • Le mot "exposition" fut pour la première fois mentionné en 1649. Il s'agit d'un dérivé du mot latin "expositio" qui signifie exposer ou montrer un spectacle.

  • Les expositions ne sont pas simplement une collection d’objets intéressants, rassemblés à un endroit donné, à un moment donné. Il s'agit d'activités humaines, d'entreprises humaines, démarrées pour des raisons définies, et en vue de parvenir à des résultats précis. Elles constituent une forme d’échanges humains, par lesquels promoteurs et exposants communiquent avec les visiteurs. Leurs résultats ne peuvent être définis qu’en termes de pensées et d’activités humaines futures.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

  • Le mot "exposition" remonte aux mêmes origines que le mot anglais "exhibition". Les expositions, dérivées du vieux français, ressemblaient beaucoup à leurs cousins anglais, les "exhibitions". Les expositions avaient lieu dans des bâtiments construits spécifiquement pour elles. Elles étaient organisées par des départements gouvernementaux ou des groupes d’entrepreneurs avec l’assistance du gouvernement, avec pour but la promotion du commerce. Les manufacturiers étaient invités à y exposer leurs marchandises.

  • Dans le langage familier, les concepts sont utilisés de manière similaire. Cependant, il existe quelques développements conceptuels intéressants, qui montrent la variabilité du secteur des foires et salons de nos jours.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Foire

Le mot "feire", signifiant en ancien anglais un rassemblement de personnes tenu à des intervalles réguliers et visant à l'échange ou la vente de biens, est celui dont la définition actuelle - un rassemblement périodique pour la vente de biens, souvent avec spectacle et divertissements, à un lieu et un moment fixé - est tirée.

Georg Emanuel Opiz Russians at the fair in Leipzig, 1825Museum of town history, Leipzig


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Foires et Expositions

Quatre points principaux séparent les foires des expositions:

  • Primo, les expositions étaient habituellement des événements uniques.

  • Secundo, elles avaient lieu dans des infrastructures permanentes construites spécifiquement à cet effet.

  • Tertio, bien que les foires fussent tenues régulièrement, ces événements n’étaient pas extrêmement organisés, à l’opposé des expositions.

  • Les expositions diffèrent des foires dans la façon même de laquelle les affaires sont conduites.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

  • World's Fair - Exposition Mondiale

    est un nom générique pour diverses grandes expositions tenues depuis la moitié du 19e siècle. L’organisme officiel de référence est le Bureau International des Expositions or BIE. Les expositions acceptées par le BIE sont universelles, et internationales ou spécialisées, pour une durée de 3 à 6 mois. Les expositions universelles englobent des thèmes universels qui affectent l'ensemble des expériences humaines.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Crystal Palace à Londres, construit pour WORLD EXPO 1851


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

EXPO 2005

La sagesse de la Nature

Aichi, Japon


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

  • Les foires commerciales

    furent les principales places commerciales des pays exportateurs. Les objets exposés sont limités à un secteur d'industrie ou à un segment spécialisé d’un secteur particulier.

  • Initialement, les foires commerciales avaient une organisation horizontale, avec différents produits et/ou des services dans des groupements sectoriels particuliers. Une organisation verticale est plus banale aujourd’hui, avec des salons restreints à un secteur d'industrie ou à un segment spécialisé d’un secteur particulier. Les acheteurs font généralement partie d'un secteur d'industrie et doivent souvent être pré-qualifés pour assister à la foire.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

La “Chinese Export Commodities Fair”, également appelée “Canton Fair”


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

  • Les Salons Professionnels (Trade Shows)sont des événements business-to-business (b2b). Les entreprises d’une industrie spécifique peuvent étaler et présenter leurs nouveaux produits et services. Généralement les salons professionnels ne sont pas ouverts au public et ne peuvent s’y rendre que des représentants d’entreprises et des membres de la presse. Des exemples de tels salons sont le CeBIT et le Hong Kong Electronics Fair (secteur de l’informatique).

  • Les manifestations business-to-business (b2b) ont certaines caractéristiques qui les distinguent des salons grand public ou combinés. L’exposant est typiquement un manufacturier ou un distributeur de produits ou de services, spécifiques ou complémentaires à ces segments d'industries. L’acheteur typique est un utilisateur final du secteur, ou un autre distributeur appartenant au segment d’industrie qui accueille l’événement. Seuls ces acheteurs sont présents et viennent le plus souvent sur invitation. Une notoriété sectorielle ou une pré-inscription sont généralement requis pour que l’acheteur soit reconnu comme appartenant au marché ou à l’industrie. Un droit d'entrée ou d’enregistrement peut aussi être réclamé avant d’accorder l’accès à l’événement. Des événements de type "salon professionnel" peuvent durer d’une journée à une semaine ou 10 jours selon le marché considéré. Certaines ont lieu sur base annuelle, d’autres 2 fois par an ou encore tous les 2 ans. Certaines expositions d’industries de grande ampleur n'ont lieu que tous les 3 à 7 ans.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Un des salons professionnels les plus réputés actuellement – le CeBIT à Hanovre


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

  • Les salons grand publicsont ouverts à tous les publics. Les exposants sont typiquement des détaillants ou des manufacturiers tentant d’apporter leurs biens et services directement au consommateur final. Un salons grand public (consumer show) est un événement qui concerne un secteur d'industrie ou des intérêts particuliers, tenu sur une durée de 1 à 10 jours. Ils incluent de nombreuses thématiques: salon de la maison, salon de l'automobile, salon du sportif, salon de l'informatique, et beaucoup d’autres. Le but premier d’un salon grand public est la vente directe. Les acheteurs (consommateurs) sont mis en rapport avec les vendeurs de biens et services. Les consommateurs bénéficient d’un mix de produits divers, de conseils d'experts, de formation et de divertissement. Les vendeurs bénéficient des achats des consommateurs, de la notoriété de leur produit et de leur marque, de relations publiques, de recherche et développement, et de tests de leurs produits.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

  • The National Trade Center, Toronto, CanadaQuelque 175 000 personnes visitent le National Home Show annuel pour apprendre les dernières tendances, innovations et les idées déco en aménagement intérieur. En tant que plus grand salon de la maison d’Amérique du Nord, le National Home Show présente plus de 800 exposants offrant une sélection inégalée de produits et services pour la maison. C’est une chance de pouvoir accéder aux produits dernier cri pour la maison et de voir ce que l’avenir réserve aux propriétaires de maison au Canada.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

  • Les salons combinéssont une combinaison de salons professionnels et grand public. Les organisateurs d’expositions ont tendance à ouvrir leurs salons au gens du milieu ainsi qu’au grand public. Les visiteurs professionnels se voient autoriser l’accès au salon certains jours réservés; d’autres jours sont ouverts à tous. Les foires professionnelles et expositions internationales ont été le principal moyen de promotion des pays exportateurs. Les articles exposés sont restreints à un secteur d'industrie ou à un segment spécialisé d’une industrie particulière.

  • Profil de visiteurs International Jewellery Dubai 2003 a attiré 2 497 visiteurs professionnels enregistrés (71% du Moyen Orient and 29% du reste du monde) et des milliers de riches acheteurs privés, VIPs et grand public. Un total de 11 747 personnes ont fréquenté l’événement sur 5 ans.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

International Jewellery Dubai


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

  • Catégories spéciales de salons professionnels

    Finalement, les salons professionnels sont combinés avec d’autres événements comme des conférences, séminaires, défilés de mode, événements spéciaux et congrès. Ces combinaisons rehaussent l’intérêt des visiteurs, attirés par la forte demande d’échange d’informations et la disponibilité d’experts. Les exposants profitent de ce type de salon pour rencontrer de nombreux experts d’un segment du marché.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

  • Les salons virtuelssont apparus lorsque l’utilisation de l’internet se répandit et que la cession de foires traditionnelles fut considérée comme inévitable. Avantages possibles: élimination des contraintes de temps des salons habituels, des problèmes d’espace et des longs trajets.Toutefois on ne peut remplacer les salons traditionnels par le virtuel; le contact en face-à-face reste par exemple un privilège des salons traditionnels. La relation avec la clientèle et la création de liens durables avec des clients restent des avantages des salons. Néanmoins, le web a sérieusement affecté l’organisation de salons. Exposants et visiteurs recueillent leurs informations à partir du net et décident de leur participation ou non à l’événement. Les organisateurs tentent de communiquer avec leurs clients via l'internet afin d'économiser de l’argent et pour accélérer le processus de communication.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

  • Les foires furent des institutions importantes pour le commerce en Europe. Certaines sont datées du Moyen-Âge. Les premières places de marché, qui peuvent être assimilées à des salons, ont été fondées en Champagne, en France. Elles ont initié un développement ininterrompu qui se poursuit aujourd’hui dans le secteur des foires et salons.Le développement du secteur des foires et salons sur des centaines d’années peut être subdivisé en plusieurs étapes.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Avant le 12e siècle

  • Foires médiévales = marchés préférés avant le 12e siècleJusqu’au 12e siècle on ne trouve que quelques références à des foires et l’on trouve à l’époque des grands marchés au sein de l’empire Franc et des régions adjacentes.

  • Privilèges pour une ville, accordés par un souverain, un empereur, un roi- Droit de douane, et exemption de douanes et taxes- Durant les foires, les étrangers pouvaient aussi ouvrir leurs

    stands- Une justice de foire a été mise sur pied (médiation, contrats)- Protection militaire = escorte gratuite 

  • France 629: L’Abbaye de St. Denis se voit octroyer des privilèges du roi mérovingien Dagobert Ier: Privilège de droits de douane + protection spéciale du roi. Les deux furent renouvelés de manière continue.

  • Portugal 12e siècle: Exonération d’impôts = feiras francas


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

12e et 13e siècle

  • Durant cette période naissent les premiers sites de salons et centres de commerce. Les premières structures organisationnelles typiques de salons peuvent être observées.

  • Les foires en Champagne (6 rendez-vous différents à 4 endroits)

  • Des centres commerciaux pour les Pays-Bas, la France, l’Europe Centrale et du Nord, l’Italie

  • Produits:France: vin, bétail ; Italie: soie, pigments Europe centrale: tissus, toiles, biens métalliques Europe du Nord: fourrures

  • Les quatre sites de salons les plus importants sont: Provins, Troyes, Bar-sur-Abe and Lagny. Ils organisaient le commerce pour le Brabant et la Flandre.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Foires en Champagne


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

14e siècle

  • Un réseau Européen de salons commence à se développer au 14e siècleAu 14e siècle de nouveaux centres de commerce se développent. Le commerce Ouest-Est gagne en importance. A la fin du 18e siècle un réseau de sites de salons existe de la Pologne à l’Espagne et de l’Angleterre au Sud de l’Italie. La première devise européenne (ECU) gagne en importance.

    Lieux historiques pour les foires professionnelles au Moyen-Âge:

  • AllemagneFrancfort/Main 1240: Foire d’AutomneEn 1330 la Foire de Printemps est autorisée par l’Empereur Louis de BavièreLeipzig - Francfort: en raison des changements au calendrier grégorien il y avait un chevauchement des foires de Leipzig et de Francfort/Main. Le transfert de la Foire de Francfort à Leipzig s'imposa.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

14e siècle

  • Pays-Bas et BelgiqueBruges, Ypres, Gand, Anvers, Bergen-op-Zoom, Deventer, Utrecht

  • Sud de la France, Suisse, Italie, EspagneGenève, Lyon, Besançon, Piacenza, Medina Del CampoMedina del Campo: Mainmise de l’Empereur Charles V sur l’administration financière impériale.Après cessation du paiement: fermeture en 1575

  • Genève1320 - 1464 plus grande foire d’Europe, commerce au-delà des Alpes, ouvert 4 fois par an pendant 10 jours. Produits: Textiles, objets de luxe, soie, épices, métaux non ferreux et précieux, pigments, fourrures, peaux, vins, manuscrits.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

18e et 19e siècle en Europe

  • Evolution de foires de biens vers des foires d'échantillonsAux 18e et 19e siècles, de nouveaux types de foires ont pris forme. Des foires d'échantillons et des foires sectorielles furent développées. Ce développement est favorisé par l’industrialisation croissante, l’amélioration des transports et la formation d’Etats-Nations qui garantissaient un état de droit et la sécurité dans le transport.À ce moment, plus de 95% des salons industriels nationaux se tenaient en Europe.

  • Leipzig fut le premier endroit à organiser une foire d'échantillons en 1895:

    • Foire exclusivement basée sur des échantillons: verre, céramique, jouets, instruments de musique

    • Les distributeurs ne se déplacent qu'avec des échantillons commerciaux

    • Des foires à caractère technique ont également eu lieu en 1918


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

18e et 19e siècle en Europe

  • Premier salon international - EXPO à Londres en 1851Le premier vrai salon international eut lieu à Londres en 1851 – ce fut le début de la tradition EXPO. Pas moins de 14 000 exposants et plus de 6 millions de visiteurs y ont pris part.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

20e siècle

  • Les foires et salons professionnels deviennent alors la forme dominante d'expositionDepuis le début du siècle passé, les segments du marché se sont différenciés de plus en plus. La division du travail a augmenté. Les secteurs industriel et des services ont connu une forte croissance. Parallèlement le commerce international s’est accru, allant de pair avec une croissance rapide de nouvelles entreprises.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

20e siècle

  • Le secteur des foires et salons a relevé ces défis en développant des concepts de salons spécifiques aux secteurs d'activité. Ils se distinguent par les critères suivants:

    • La nomenclature du salon, c.-à-d. la gamme de produits et de services autorisés audit salon est déterminée par les produits et services offerts dans un segment de marché particulier.

    • Les exposants et les visiteurs d'un salons appartiennent à un certain groupe cible faisant partie du segment de marché.

    • Des associations représentant le segment de marché lancent le salon, ou sont invités à devenir partenaires de l'organisateur du salon pour l'événement spécial.

    • Des publications professionnelles offrent leurs services en tant que partenaires média.

    • Les concepts propres au secteur demandent l'aide de spécialistes aux côtés de l'organisateur. La gestion de projet de l'organisateur requiert des compétences et un savoir-faire propres au segment de marché.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

21e siècle

  • Mondialisation du secteur des foires et salonsL'environnement pour l'actuel développement du secteur des foires et salons a été forgé à la fin du siècle passé.

    • L'écroulement du système communiste et l'évolution subséquente des systèmes économiques planifiés vers des économies de marché ont préparé le terrain pour des échanges commerciaux accrus et un échange d'information croissant.

    • La libéralisation du marché chinois encourage cette évolution, même si le Parti Communiste est toujours en place.

    • La formation de régions de coopération économique: p. ex. l'Union Européenne, ASEAN, MERCOSUR, NAFTA et CUFTA influence positivement l'échange de biens, services et idées..


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

21e siècle

  • Mondialisation du secteur des foires et salons En conséquence de ces changements, le secteur des foires et salons a commencé à bouger:

    • De nouveaux parcs d'expositions ont vu le jour, ou sont en construction en Chine, en Corée, à Singapour et au Proche-Orient. Les nations à forte croissance de ces régions placent leurs espoirs dans le secteur des foires et salons.

    • En Europe de l'Est, de nombreux organisateurs de salons ont étendu leur programme de manifestations professionnelles.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

21e siècle

  • Mondialisation du secteur des foires et salons En conséquence de ces changements, le secteur des foires et salons a commencé à bouger :Les organisateurs européens font face à ces défis de différentes manières:

    • Des concepts de salons nationaux sont exportés vers les marchés en croissance. Ils suivent en cela un concept de marques afin de protéger leurs positions sur le marché.

    • Par exemple: trois organisateurs allemands coopèrent avec une organisation chinoise au sein d'un joint venture. Ils ont investi dans des locaux à Shanghai.

    • D'autres organisateurs coopèrent avec des partenaires locaux pour exporter leur manifestation, et afin de tirer profit d'exposants et de visiteurs amenés sur leurs sites en retour.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Etats-Unis: les origines remontentà l'Exposition de Crystal Palace en 1851 à Londres

  • La première Exposition Mondiale à Londres en 1851 stimule le développement d'événements comparables aux Etats-Unis. Ces expositions prennent appui sur une ancienne tradition de foires agricoles et d'engins mécaniques.

    • Horace Greeley et Phineas T. Barnum organisent la première foire internationale des Etats-Unis à New-York en 1853.

    • Cependant, il faudra attendre 1876 pour qu'un groupe d'édiles de Philadelphie, de concert avec le gouvernement fédéral, organisent une exposition internationale pour célébrer le centenaire de la nation et sa réunification après la Guerre Civile. La capacité de l'Exposition du Centenaire de Philadelphie à attirer des millions de visiteurs stimula la première génération de foires internationales américaines: New Orleans (1884-1885), Chicago (1893), Atlanta (1895), Nashville (1897), Omaha (1898), Buffalo (1901), Charleston (1901), St. Louis (1904), Portland (1905), Jamestown (1907), Seattle (1909), San Francisco (1915), et San Diego (1915-1916).


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Etats-Unis: les origines remontentà l'Exposition de Crystal Palace en 1851 à Londres

  • Avec l'écroulement des marchés boursiers et la dépression qui s'ensuit, l'exposition "Siècle de Progrès" (1933-1934) revêt une importance inattendue, et jette les bases d'exposition à San Diego (1935-1936), Dallas (1936), Cleveland (1936), San Francisco (1936-1940), et New-York (1939-1940). Les foires ayant lieu pendant l'ère de la dépression ont attiré un visitorat de même importance que les foires antérieures, et sont devenues partie intégrante de la politique de New Deal visant à démontrer le souci du gouvernement pour le bien-être économique et social de la population américaine.

  • Dans le sillage de l'exposition de Seattle et des extravagances à New-York en 1964-1965, de nouvelles expositions internationales prennent naissance. Ainsi San Antonio accueille HemisFair '68, une foire se tient à Spokane en 1974, Knoxville et la Nouvelle Orléans organisent des expositions respectivement en 1982 et en 1984.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Les racines du système monétaire européenremontent au Moyen-Âge

Transactions financières et Unité Monétaire Européenne (European Currency Unit, ECU)

  • En raison de la dimension européenne des échanges ayant lieu aux foires médiévales, les monnaies, ainsi que les mécanismes d'exécution des transactions entre différentes monnaies, devinrent de plus en plus importants Lors de certaines foires, il devint courant qu'une foire de deux semaines soit suivie d'une bourse des monnaies étrangères d'une semaine: "Foires des changes".

  • Des sociétés de facturation, de suivi de taux de conversion et de transactions en monnaies étrangères furent constituées.

  • Finalement, une monnaie artificielle fit créée, liée à une monnaie forte (p. ex. le ducat vénitien) ou à une corbeille de monnaies tels que l'ECU

  • Aux foires financières de Besançon et Piacenza l'écu de Marc (schudo di marche) était reconnu. Il était basé sur un mix de sept pièces d'or: Anvers, l'Espagne, Florence, Gènes, Naples, Venise et l'écu de soleil français.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Fonctions économiques

  • L’industrie des foires et salons a une fonction économique importante. L’offre et la demande se voient rassemblés. Les foires et salons offrent une plateforme interactive aux acteurs du marché. Ils contribuent à développer et raviver les marchés et leurs segments. Les autres fonctions économiques sont:

    • Fonction commerciale: transactions de biens, services et informations

    • Fonction de transparence: vue globale du marché

    • Fonction de développement: support pour le développement commercial de nations, de régions et de villes


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

  • La situation dans le monde en 2002(d’après l’UFI, the global association of the exhibition industry)

    • Environ 30 000 foires et salons ont eu lieu dans le monde

    • Environ 3,2 millions d’exposants ont participé aux foires et salons

    • Environ 350 millions de visiteurs se sont rendus aux événements


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

  • Amérique du Nord en 2001

    (d’après le CEIR (the Center for Exhibition Industry Research))

    • En tout 13 000 foires et salons furent organisés.

    • Fréquentés par 125 millions de visiteurs.

    • Dont 1,2 millions d’exposants.

    • La contribution finale à l’économie américaine et canadienne est estimée à environ 100 milliards USD.


Les 200 plus importants salons non compris les salons grand public aux usa en 2003

Les 200 plus importants salons (non compris les salons grand public) aux USA en 2003


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Asie

  • Le marché asiatique des foires et salons est varié. Il existe plusieurs marchés régionaux des foires et salons à cause de l’étendue géographique de la région. Les plus importants sont:

    • La Chine et Hong Kong

    • Singapour

    • Le Japon

    • La Corée

    • L’Inde

  • Le développement des marchés diffère suivant la région. La Chine, Singapour et la Corée montrent d’importants progrès tandis que l’Inde se développe lentement. Il est difficile d’obtenir des informations statistiques car il n’existe ni définitions ou standards uniformisés, ni d’obligation générale d’auditer les salons existants. Cependant les membres de l’UFI sont obligés d’auditer les "événements approuvés", et rassurent donc exposants et visiteurs sur la qualité prétendue des événements.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Surface annuelle d'exposition dans différents pays d’Asie


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

La Chine: Marché du futur pour les foires et salons

  • Suivant les prévisions pour la Chine dans les 10 ans à venir, le marché des foires et salons se situera dans les 10 segments de marché les plus puissants du pays.

  • En 2004, 118 parcs d'expositions furent enregistrés, où

  • environ 2 500 foires et salons ont lieu.

  • On dépasse actuellement des taux de croissance de 15%.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Réseau – entreprise organisatrice de foires commerciales


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Région de

Bologne  100 km

L’effet Spin-Off


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Réseau – exposants


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Réseau – visiteurs


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Réseau – région


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

  • Démonstration de l’effet de l’imagePar exemple, l’excellence des salons tenus à Singapour a été reconnue par l’UFI, qui distingue les foires et salons de qualité exceptionnelle. En plus des infrastructures de salons déjà existantes, Singapore Expo, qui a ouvert ses portes en Mars 1999, est un des plus grand parc d'expositions de la région. Singapore Expo a placé Singapour au même rang que les meilleures villes du monde en matière de foires et salons.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Réseau - région: liens et effets multiplicateurs de ventes

  • Les liens et les effets multiplicateurs sont utilisés pour expliquer les relations entre une industrie et la création de richesse dans une région. Les liens décrivent les relations entre les secteurs d'industrie, et l’effet multiplicateur des ventes mesure les effets directs, indirects et induits d’une unité supplémentaire de visiteur ayant une activité économique avec une communauté d'accueil.

  • Ceci met en rapport les dépenses des visiteurs et l’accroissement que cela produit dans le chiffre d’affaires. Au final, plus d’emplois sont créés, et la richesse et l’image d’une région améliorées. Les chiffres approximatifs suivants sont calculés pour estimer les effets financiers des foires et salons.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Réseau - région: liens et effets multiplicateurs de ventes


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Comparaison sous l'angle médiatique de l’outil marketing "participation aux salons”


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Comparaison sous l'angle médiatique de l’outil marketing "participation aux salons”


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Avantages de la participation à un salon professionnel

pour les exposants

  • Quelles sont les raisons d’un si haut classement des salons?Si l’on examine les pics dans les évaluations, il y a trois avantages majeurs.

    Ceux-ci sont:

    • Introduire de nouveaux produits et services

    • Lancer les ventes

    • Gestion des relations avec la clientèle actuelle et future


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Analyse des segments d'exposants

L'analyse des segments d'exposants suivante montre qu’il y a plusieurs approches, objectifs et priorités qui déterminent plusieurs types d’exposants:

  • Segment I: “les exposants orientés vente”

  • Segment II: “les exposants orientés relations et communication”

  • Segment III: “les représentants orientés concurrence”

  • Segment IV: “les exposants hybrides”

  • Segment V: “les exposants régionaux ambitieux”


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Segment I: “les exposants orientés vente”

Ce type d’exposant

  • est focalisé sur les buts qu’il s’est fixés

  • préfère les salons professionnels spécialisés avec un groupe d’exposants homogène, où la vente directe est chose commune

  • s'impose des objectifs de chiffre d'affaires, ainsi que de maintenir un budget en équilibre, particulièrement en comparaison avec d’autres événements

  • plus grande est la société, plus grande est la tendance à surveiller les concurrents


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Segment II: “les exposants orientés relations et communication”

  • concentrent surtout leurs efforts sur la mise en oeuvre d’objectifs au niveau de la communication

  • préfèrent les salons professionnels accompagnés par d’autres événements, tous de nature informative

  • tentent de démontrer leur capacité à résoudre des problèmes

  • la priorité est accordée à l'analyse des rapports d'entretien et de la composition structurelle

  • sont de fervents partisans des techniques de gestion de relations clients (Customer Relationship Management techniques, CRM)


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Segment III: “les représentants orientés concurrence”

  • sont rarement concernés par des buts spécifiques

  • préfèrent une position dans un groupe hétérogène d’exposants et participent le plus souvent à des salons professionnels nationaux et régionaux

  • veulent rivaliser avec les concurrents et surveiller de près leurs activités, adoptant souvent leurs tactiques, particulièrement dans la conception des stands

  • le succès est mesuré en terme de fréquentation


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Segment IV: “les exposants hybrides”

  • ne se fixent pas d'objectifs hors du commun, bien que la motivation des employés soit un but fréquent

  • tendent vers des salons professionnels internationaux en raison de leur nature liée à l'information


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Segment V: “les exposants régionaux ambitieux”

  • visent à vendre leurs marchandises (soulignent la politique du produit)

  • sont très intéressés à l’élaboration d’une image positive

  • sont aussi très ambitieux dans l’évaluation du succès et dans la comparaison de l'efficacité des outils marketing


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Importance des différents segments (en %)


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Analyse des segments de visiteurs

Une analyse comparable des segments de visiteurs a montré que les visiteurs – aux salons de nature technique - peuvent être subdivisés en 4 types:

  • Type A: “le visiteur intensif de salons professionnels”

  • Type B: “le visiteurs de salons professionnels spécialisés”

  • Type C: “l'observateur de salons”

  • Type D: “le pragmatique”


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Type A: “le visiteur intensif de salons professionnels”

  • utilise les salons professionnels comme une importante source d’informations, particulièrement les développements des marchés actuels

  • est hautement communicatif, utilise les salons professionnels pour le réseautage

  • participe en moyenne à 21 salons par an et planifie chaque visite en détail

  • contrairement aux autres types, ils tente de conclure des affaires pendant les salons


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Type B: “le visiteur de salons professionnels spécialisés”

  • prépare à l’avance et rentabilise ses visites, considérant soigneusement chaque produit et service

  • ne conclut pas d’affaires lors des salons


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Type C: “l'observateur de salons”

  • utilise les salons professionnels essentiellement pour observer les marchés

  • a peu de contact avec le personnel exposant et n’a pas l’intention d’acheter


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Type D: “le pragmatique”

  • n’a pas de but spécifique d’achat ou de conclusion d’affaires

  • est très passif, reste rarement plus d’un jour et est orienté par d’autres sources d’informations


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Répartition des types A à D(en %)


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Autres sources d’informations pour les visiteurs


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Facteurs économiques spécifiquesliés aux salons professionnels:

  • Abaissement des coûts de transactionLa raison principale de l’existence des salons professionnels se trouve dans l’abaissement des coûts par transaction. Ces coûts peuvent être dus à des facteurs comme la recherche d’information, les contrats, le conseil légal, l’assurance, et la surveillance de la concurrence. Une réduction de coûts est atteinte par la concentration des fournisseurs et acheteurs à un même endroit au même moment .


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Facteurs économiques spécifiquesliés aux salons professionnels:

  • Zone commerciale neutreLes salons professionnels se tiennent à un endroit qui n’est ni le domaine de l’exposant ni celui du visiteur. Le lieu de rendez-vous est un secteur neutre qui facilite pour le visiteur la libre sélection parmi les nombreuses offres, sans engagement. Le visiteur et l'exposant sont libérés des obligations quotidiennes de l’entreprise.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Facteurs économiques spécifiquesliés aux salons professionnels:

  • "Location pull" conditionnel

    Souvent, une condition pour l'utilisation des services demandés est qu’ils ne peuvent être consommés que sur leur lieu de production. Pour cette raison, le consommateur est forcé par un "location pull" conditionnel, ce qui signifie qu’il est contraint par l’endroit où le producteur réalise sa production. Ceci ne s’applique pas aux salons professionnels.  


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Facteurs économiques spécifiquesliés aux salons professionnels:

  • Disponibilité limitée

  • Une caractéristique qui distingue les salons professionnels est leur disponibilité limitée. Quatre dimensions peuvent être identifiées :

    • La date et le lieu sont fixés par l’organisateur.

    • Quelques salons ont des dates fixées par tradition.

    • Il arrive que certains groupes d’exposants aient un pouvoir de pression important sur les organisateurs.

    • En raison de cela, l'exposant doit adapter d’autres outils marketing à une participation fixe à un salon, dont il faut tenir compte des dates, en particulier pour les campagnes publicitaires


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Facteurs économiques spécifiquesliés aux salons professionnels:

  • Disponibilité limitée

    La disponibilité limitée s’applique aussi aux autres outils de marketing: par exemple la publicité, les campagnes TV et radio ont lieu à des dates fixes et connaissent une circulation limitée. Les salons professionnels sont en mesure de compenser cette faille en offrant des opportunités de contacts personnels et intenses.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Sources d’informations

Les sources d’informations suivantes peuvent être utilisées:

  • Les entreprises de salons professionnels et les organisateurs d'événements

  • Les Chambres d’Industrie et de Commerce

  • Chambre des Métiers

  • Les associations de commerce et d’économie

  • Les banques de données internationales

  • Les sociétés nationales d’audit (c.-à-d. les sociétés qui auditent les données statistiques des salons professionnels)

  • Les fédérations nationales du secteur des foires et salons


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

UFI, l’association mondiale du secteur des foires et salons

  • Ayant son siège à Paris, l'UFI est l’organisation maîtresse pour les société organisatrices de foires, les managers de centres d’exposition et des secteurs liés aux foires et salons partout dans le monde.

  • L’UFI rassemble d’importantes associations nationales du monde des foires et salons. En tant que plate-forme de réseautage, elle stimule la communication entre les membres par différents groupes de travail et congrès. Avec plus de 80 années d’expérience, l’UFI publie des études sur le secteur des foires et salons, et les résultats des recherches peuvent être utilisés à des fins éducatives ou de marketing.

  • En tant que représentant du secteur des salons professionnels, sa responsabilité est de produire de la valeur ajoutée.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Bases de données en ligne: Allemagne, USA et Asie

Asian SourcesBase de données pour les expositions asiatiques. Informations additionnelles sur les nouveaux produits, recherche de produits en ligne, contacts directs avec les producteurs, compagnies exportatrices et importatrices.Coopération avec “Trade Show Central”.

AUMABase de données essentiellement consacrée aux expositions allemandes. La base de données AUMA fournit une information statistique détaillée à propos des salons professionnels en Allemagne et à propos des salons professionnels étrangers organisés par des sociétés allemandes.

Exhibitions round the worldBase de données Asie. 86 catégories de recherche. Les informations suivantes sont disponibles en ligne: exportation, guide des expositions, répertoire de sociétés d'exposition, sociétés de construction de stands et hôtels.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Bases de données en ligne: Allemagne, USA et Asie

ExpobaseGrande base de données à propos d'expositions allemandes et étrangères.Fournit des informations sur: les société de construction de stands; hôtels, prestations de services, forwarding, échanges commerciaux.

ExpoguideBase de données sur toutes les expositions américaines. Enregistrement de tous les noms et centres d'exposition.

ExpowebBase de données des expositions américaines avec une industrie segmentée en 78 parties et une liste alphabétique.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Bases de données en ligne: Allemagne, USA et Asie

Trade Show CentralBase de données sur plus de 30 000 expositions répertoriées mondialement. Les informations peuvent être commandées par courriel. Coopération avec “Asian Sources”.

The Trade Show News NetworkBase de données sur les expositions américaines avec recherche sur 108 secteurs d’industrie. Newsletter gratuite avec conseils sur les expositions et le marketing. Réservation en ligne d’hôtels, tickets et location de voitures. Des experts répondent aux questions sur les expositions et le marketing. Réponses en ligne tous les mois.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Les salons professionnels sont multifonctionnels

  • Ils peuvent être mis en œuvre conjointement à d’autres outils et

  • peuvent difficilement être considérés comme indépendants, sans rapport avec d’autres outils comme la publicité ou la promotion.

  • doivent être intégrés dans le concept de stratégie marketing de l’entreprise, et

  • ajustés à d’autres outils marketing; tous les autres instruments de marketing doivent être adaptés à la participation au salon et doivent être répétés, car “la participation à un salon est trop coûteuse pour n’être limitée qu’au salon lui-même”.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Les foires et salons professionnels sont en relation avec les points suivants du monde de l’entreprise

  • La politique du produit

  • La politique de la distribution

  • La politique de contrat

  • La politique de promotion


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Foires professionnelles, salons et outils marketing


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

La politique du produit

  • La politique du produit n’appartient pas aux outils initiaux de communication des salons professionnels. Cependant, les exposants qui utilisent les salons professionnels comme un canal de distribution indépendant combinent les produits et les services pour offrir un package spécial pour le salon. Ce package est une offre unique, uniquement disponible au salon.

  • Pour correspondre à la nomenclature qui est autorisée par l’organisateur, les exposants doivent sélectionner les produits correspondants


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

La politique de distribution

La distribution peut avoir deux buts pour les exposants:

Dans certains segments de marché, les salons professionnels sont utilisés comme seul canal de distribution et jouent un rôle important pour vendre le produit de l’entreprise (p.ex. l’industrie de la bijouterie et des montres, Baselworld).

La localisation du stand de l’exposant dans la zone d’exposition peut aussi être vue comme une décision de distribution. Le bon emplacement – fréquentation élevée de visiteurs – va influencer le succès individuel de l’exposant.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

La politique contractuelle

Pour motiver les consommateurs à visiter le salon et à acheter les produits et services, on peut recourir à des offres à prix spécifique pour le salon.

Ils reçoivent des réductions en fonction de leur présence au salon ou de la quantité de produit achetée. Parfois des modalités de paiement spéciales sont offertes. Les visiteurs peuvent postposer leurs achats habituels pour profiter des prix réduits.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

La politique de communication

La participation à des salons professionnels est avant tout un outil de communication et de promotion, pour promouvoir les produits, services et marques. Dans les pages qui suivent sont décrits les outils de communication spécifiques à la participation aux foires et salons:


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

La conception du stand

Plusieurs experts sont nécessaires pour réaliser une stand attrayant et informatif: p.ex. des architectes expérimentés, des designers de scène, graphistes, artisans, et des monteurs.

Un concept de stand est un moyen en trois dimensions de promouvoir la société. Les couleurs, les lumières, le design et les techniques audio-visuelles sont utilisées pour présenter les produits et services.

Les images montrent différentes façons d’utiliser les éléments de design à disposition.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Activités de communication lors de salons professionnels

  • Campagne de publicité

  • Relations publiques

  • Evénements marketing

  • Vente directe

  • Coopération pour la communication


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Marketing informatique

Durant les dernières années le marketing informatique est devenu un outil performant pour contacter des consommateurs potentiels et ouvrir de nouveaux marchés.Les organisateurs offrent des sites web spéciaux où les exposants peuvent présenter leurs produits et services.

Un bulletin pour annoncer la participation. Durant la participation, l’exposant informe ses consommateurs et les autres groupes cibles à propos des événements spéciaux organisés durant le salon.

Une mention spéciale devrait apparaître dans chaque courrier électronique envoyé pour signaler la participation.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Le responsable foires et salons doit définir des critères et des objectifs pour la participation de sa société à un salon.

Les critères suivants sont d'application:

  • Types de salons professionnels disponibles pour le segment du produit

  • Pertinence d’un salon professionnel pour le marché

  • Groupe de clients cibles

  • Concurrence

  • Coûts

  • Qualité de l'organisateur du salon

  • Conditions de base


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

1. Types de salons professionnels

  • Salons nationaux et internationaux

  • Salon grand public ou salon professionnel


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

2. Pertinence du salon professionnel pour le marché

  • Existence du marché

  • Récurrence du salon professionnel

  • Thèmes

  • Qualité de l’approvisionnement et de la demande au salon

  • Complémentarité des segments de marché acceptés

  • Bassin de couverture géographique


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

3. Groupe de clients cibles

  • Origine régionale

  • Domaine

  • Taille de la société

  • Secteur opérationnel


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

4. Concurrence

  • Voulue ou non


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

5. Coûts

  • Budget défini

  • Coûts attendus


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

6. Qualités de l'organisateur du salon

  • Expérience et savoir-faire

  • Stratégie marketing

  • Qualité et accessibilitédu centre d'expositions


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

7. Conditions supplémentaires

  • Dates

  • Disponibilité de personnel


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Tableau d'évaluation


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Stratégies (marketing) de salons

  • Au sein de la stratégie d'approche du marché on décide quels produits seront offerts à quels marchés. La société peut soit présenter des nouveaux produits soit des produits déjà connus. Elle peut soit choisir le marché actuel comme correspondant au produit ou de nouveaux marchés qui ne sont pas encore ouverts à la société.

  • Si on combine les marchés potentiels (nouveaux ou connus) avec le type de produits (nouveaux ou connus) quatre stratégies d'approche du marché peuvent être distinguées. Explications au slide suivant.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Modèle de salon

  • Le concept de modèle de salon, ou style de salon, fournit des directives desquelles les éléments de design d’un stand peuvent être déduits et les instruments marketing peuvent être sélectionnés et finalement appliqués.

  • Un modèle de salon supporte le processus décisionnel pendant le compte à rebours du salon. Le management doit choisir quels instruments de communication (p.ex. conférence de presse, brochure, mailing direct, événements spéciaux, bandeaux, publicité) utiliser. Le modèle d’exposition fournit le critère de la décision finale.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

1. Types de salons professionnels


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Pénétration du marchéModèle orienté consommateur

  • La pénétration du marché signifie que l’exposant cherche à doper ses ventes à partir de produits établis. Pour cela, il y a lieu de motiver les anciens consommateurs à générer de plus fortes ventes, tandis qu’il faut convaincre les nouveaux consommateurs d'effectuer leur premier achat . Puisque l’application du produit est largement connue, les efforts devraient être rassemblés autour du client et des relations.

  • Dans ce cas, un modèle fortement orienté vers le consommateur est bénéfique. Des aires de discussion où le personnel peut discuter avec les consommateurs sont indispensables. La publicité dans le catalogue, un plan des lieux, dans les journaux professionnels ainsi que sur le stand (p.ex. des soirées pour les clients), sont des techniques de marketing importantes.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Développement du produitModèle orienté produit

  • La stratégie de développement du produit met l’accent sur la vente de nouveaux produits à des consommateurs acquis. Le produit doit être présent avec ses possibilités d’applications.

  • Ceci mène a un modèle orienté produit. Outre la promotion des ventes (échantillons, bons de réduction), des spectacles spéciaux de l’organisateur, des soirées spéciales sur le lieu du salon, et le mailing direct sont des techniques de marketing fortes, qui aident à mettre en avant le produit. Durant la planification du concept du stand, il est important d’être certain que le personnel aura suffisamment d'espace pour montrer et utiliser le produit.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Développement du marchéModèle orienté contact

  • Si la stratégie est d’ouvrir de nouveaux marchés, l’exposant doit gagner de nouveaux consommateurs pour ses produits. Le produit, la société, et la marque doivent être présentés en même temps. Ce qui signifie que l’exposant doit s’assurer que sa présentation au salon professionnel est compréhensive et captivante.Une importance particulière doit être donnée aux nouveaux contacts et à une communication ouverte.

  • Pour cela un modèle orienté contact devrait emporter la préférence. Le stand devrait être conçu de manière ouverte, afin d’inciter les consommateurs à visiter le stand. Les promotions simultanées - publicité de l’exposant (p. ex. brochures), des annonces (dans les journaux de salons professionnels ou la presse quotidienne), et de la publicité extérieure (comme les transports ou les bandeaux), avec des promotions de ventes (concurrence sur les prix, loterie, objets à emporter) - sont des étapes importantes pour toucher les groupes cibles.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

DiversificationModèle orienté conseil

  • La tâche de l’exposant devient bien plus difficile encore s'il diversifie ses activités de vente. Dans ce cas, il ne peut pas s'appuyer sur son expérience, même celle de marchés connus ou établis. Il recherche simplement de nouveaux clients. Les applications possibles ainsi que les avantages du produit devraient être présentés, en rendant attentif à la problématique qu'il résout. Pour parvenir à cela, un contact avec des experts et une consultation intensive de ceux-ci est nécessaire.

  • A cette fin un modèle orienté conseil est préférable. Pour la consultance il est important d’avoir des zones où se retirer au calme. Au même moment, la présentation de produits et de marques doit être possible. Une option est de concevoir le stand sur deux étages.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Pourquoi fixer des objectifs?

  • Une étape importante dans le concept de participation est la définition des objectifs du salon, puisque la participation efficace à un salon professionnel n’est possible que sur base d’objectifs sains.

  • La préparation organisationnelle est influencée par les objectifs fixés. Après les salons ils offrent la possibilité de vérifier le succès de la participation.

  • Le contenu des objectifs doit être déterminé. Ceci inclut la définition de groupes cibles et la détermination de quand les objectifs devraient être atteints.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Pour conclure un contrat

Pour être visible

Pour lancer de nouveaux produits

Pour améliorer l’image de la société

Pour échanger des informations

Pour rencontrer de nouveaux groupes de consommateurs

Pour développer ses contacts personnels

Modèle de salon


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Les objectifs doivent être de nature opérationnelle

Ceci signifie:

  • Mesurables

  • Associés à un certain laps de temps

  • Assignés à une personne ou un groupe responsable

  • Réalistes

  • Acceptables: Pensez-vous que les gens qui travailleront à atteindre ces objectifs vont accepter le contenu et les conséquences des objectifs ?

  • Motivants: Êtes vous motivés par vos objectifs ou sont-ils un poids pour vous ?


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Objectifs économiques / Objectifs psychographiques

  • Il y a différentes façons de déterminer des objectifs. A part diviser les buts suivant le marketing mix, il est aussi possible des les diviser en buts économiques et psychographiques.

  • Le succès d’objectifs économiques est facile à mesurer, car ils sont centrés sur des données mesurables, comme le chiffre d'affaires, les réductions de coûts, l’expansion des parts de marché et d’autres critères.

  • Les objectifs psychographiques tentent surtout d’influencer l’attitude des visiteurs. C’est important si l’entreprise essaie d’améliorer son image ou veut influencer la vision qu’a le client de la société. Ce succès n’est pas visible et donc difficile à mesurer car il se produit dans ce qu’on appelle la boîte noire.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Objectifs économiques - exemples

  • Pour accroître le nombre de visiteurs de 250 à 320 au salon professionnel Marmol 2005; responsable: Départements des salons professionnels.

  • Pour accroître le nombre de commandes de consommateurs américains (2004: 25; 2005: 40); responsable: Département marketing.

  • Pour accroître la vente de services additionnels de 15% (2004 – 2005); responsable: Département opérationnel.

  • Réduction des coûts du salon professionnel de 5% par rapport à l’année passée: responsable: l'équipe "expo".


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Objectifs psychographiques - exemples

  • Pour augmenter le nombre de médias positifs de 15%, de 35 à 40; responsable: Equipe des Relations Publiques

  • Augmentation de la part de visiteurs qui reconnaissent la marque de la société 4 semaines après le salon; aujourd’hui 25%, objectif 35%; responsable: Département Marketing, Agence de Marketing, Equipe de Recherche du Marché.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Objectifs pour les salons professionnels: biens de consommation et biens manufacturés

  • Le principal objectif à un salon professionnel pour des biens de consommation est de prendre des commandes. Les visiteurs commandent des biens pour la saison suivante. Ils n’ont pas besoin d’autorisation pour leurs décisions d’achat et peuvent négocier la vente au salon même. Il est donc plus facile de suivre et de mesurer le succès remporté.

  • Lors de salons professionnels pour des biens d'investissement, les commandes directes sont comparativement peu importantes. Le processus de négociation prend beaucoup plus de temps car des problèmes techniques doivent être résolus. Il y a un investissement financier plus important et une autorisation à plusieurs niveaux dans la décision d’achat. Parfois les décisions d’investissement sont faites longtemps après la fin du salon. La commande ne peut être imputée directement au salon. Une difficulté aux salons professionnels pour des biens d'investissementest que le succès est moins aisément mesurable, on se concentre sur la construction de l’image, en augmentant la publicité, en communiquant de l’information et de la consultance.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Critères pour l’assemblage du stand

  • Une différence significative entre un stand et les possibilités habituelles de visualisation est l’extrapolation de 2 à 3 dimensions, ce qui signifie également plus de possibilités.

    • Types de stands

    • Designs de stand alternatifs

    • Planification et réalisation de stands

    • Zones et fonctions du stand


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

1er critère: type de stand

  • Les différents types de stands pour un salon sont influencés par l'attribution de l’espace et l’accès aux couloirs.Il y a 4 types de stands de base:

    • Stand de rangée (R)

    • Stand de coin (C)

    • Stand de tête (E)

    • Stand en îlot (B)


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

1er critère:stand de rangée (R)

  • Le stand en rangée standard est créé pour être dos à dos avec la rangée opposée ou un mur et a des stands adjacents des deux cotés. Seule une face (occasionnellement deux) fait face au couloir. La dimension de la devanture ouverte du stand est utilisée pour distinguer un stand étroit et profond d’un stand plus large et moins profond.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

1er critère:stand de coin (C)

  • Un stand en coin se situe à la fin d’une rangée. Il permet un accès par deux cotés, du couloir le long de la rangée et de celui perpendiculaire à celle-ci. Un stand en coin a plus de cotés accessibles au public, mais une aire similaire, et est donc plus efficace. Comme un stand en coin peut être vu de deux couloirs, un nombre accru de visiteurs peut être attendu.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

1er critère:stand de tête (E)

  • Ce stand est entouré de couloirs sur trois côtés. Il est qualitativement supérieur aux types susmentionnés, puisqu’il apparaît comme plus attrayant et plus représentatif s'il est exploité correctement.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

1er critère:stand en îlot (B)

  • Le stand en îlot est entouré de couloirs. Puisqu’il est accessible aux visiteurs de tous les cotés, il attire une grande partie de l’attention, en raison de sa totale indépendance des autres stands.Ce type de stand est le plus cher. Il requiert un design plus élaboré, qui se reflète dans des coûts plus élevés pour l’assemblage et l'aménagement du stand.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

2e critère: designs de stand alternatifs

  • L’apparence du stand à un salon professionnel est un défi de marketing. Le stand doit être plus attractif que celui des concurrents. Les visiteurs doivent se souvenir du stand, des choses exposées et de la marque de l’entreprise.

  • Pour remplir ces objectifs les décisions suivantes doivent être prises:

    • L’entreprise construit-elle son stand elle-même ou fait-elle appel à une entreprise spécialisée?

    • L’utilisation d’un système ou d’un stand conventionnel est-elle pratique?

    • Quel type de design basique doit être utilisé pour l’assemblage du stand?


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

2e critère: assemblage du stand

Il existe différentes façons d’assembler le stand:

  • La société est elle-même responsable de tout le design et l'assemblage.

  • L’exposant peut demander à une société spécialisée de construire un stand.

  • Certains organisateurs offrent des stands clé en main qui sont de simples systèmes de stand.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

2e critère: stand à éléments ou stand conventionnel

  • La décision de mettre en œuvre un stand à éléments ou un stand conventionnel prend appui sur plusieurs critères:

  • Un stand réutilisable est plus efficace au niveau des coûts qu’un stand conventionnel.

  • Les principaux avantages d’un stand à éléments sont:

    • Facile à transporter et entreposer

    • Peu de main d’oeuvre nécessaire pour l’assemblage et le démontage

    • Composants raisonnablement évalués, préfabriqués, à assemblage précis

    • Flexibilité et adaptabilité

  • Désavantages: moins de distinction par rapport aux autres exposants; dépendance par rapport à l’application limitée du système.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

2e critère: principes du design

Il y a trois méthodes d’assemblage de stand:

  • Assemblage ouvert: pas d’écrans externes qui pourraient obstruer la vue. Le stand est visible au premier coup d’oeil. Tous les objets exposés peuvent être identifiés directement

  • Assemblage partiellement ouvert: des écrans externes sont inclus pour empêcher les visiteurs de voir directement dans le stand.

  • Assemblage fermé: le stand consiste en des écrans externes (éventuellement avec fenêtres), obligeant à entrer sur le stand pour le visiter, voir des démonstrations et s'adresser au personnel.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

3e critère: planification et réalisation du stand

  • Le stade de planification et réalisation du stand contient plusieurs aspects.

  • La participation à un salon est coûteuse. Il y a trois manières d’investir dans un stand: achat, location ou leasing. Chaque alternative doit être connue et comparée aux autres pour trouver la solution la plus rentable.

  • Les salons professionnels commencent à une date précise. Donc les activités de planification et de réalisation doivent être déterminées et intégrées dans un calendrier. De cette façon la finalisation du stand peut être assurée.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

3e critère: décision de financement

  • Les alternatives: achat, location ou leasing. Il faut faire un choix suivant la situation individuelle de l’exposant:

  • Quand vous achetez un stand, vous considérez que vous devez en avoir la pleine jouissance, la société est responsable de son stockage et de son rangement.

  • Louer un stand signifie payer pour une utilisation unique. Généralement l'organisateur ou le constructeur de stands récupère le stand.

  • Le leasing est un moyen de financement particulier. Si la société compte utiliser souvent le stand mais qu’elle n’a pas les moyens de se le payer immédiatement, c’est une alternative intéressante. L’entreprise de construction de stands accepte le paiement du leasing et s’occupe du stand entre les différents salons.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

3e critère: activités & calendrier

  • La procédure de planification commence au moins 6 à 9 mois avant le début du salon. Les activités suivantes, ainsi que leurs délais, doivent être prévus :

  • Enregistrement auprès de l’organisateur (9 mois auparavant)

  • Instructions et conception approximative du stand (8 mois)

  • Planification de l’assemblage et désassemblage du stand (8 mois)

  • Construction du stand (6 à 2 mois)

  • Préparation du matériel, de l’équipement et des objets à exposer (6 à 1 mois)

  • Compilation du matériel (3 – 1 mois)

  • Transport du matériel (4 à 3 semaines)

  • Assemblage du stand (2 – 1 semaines)

  • Remise du stand (jour précédent l’ouverture du salon)

  • Démontage du stand

  • Transport à la société

  • Réparation et stockage


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

4e critère: zones et fonctions du stand

  • Chaque stand consiste en 4 zones avec différentes fonctions.

    • Zone d’orientation

    • Zone de présentation et de démonstration

    • Zone de consultation

    • Zone de logistique


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

4e critère: zone d’orientation

  • Pour attirer l’attention, des "eye-catchers" sont utilisés dans cette zone;

  • Des tours ou totems peuvent être utilisés pour des composants fixes et indépendants, p.ex. pour présenter le logo de la société.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

4e critère: zone de démonstration

  • Les avantages du produit doivent être mis en avant dans cette zone;

  • Les produits sont présentés par le personnel du stand;

  • Première interaction entre le personnel et les visiteurs;

  • Les visiteurs attendent une opportunité pour obtenir des informations ou des échantillons.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

4e critère: zone de consultation

  • Endroit séparé, au calme;

  • Les négociations et discussions peuvent être menées sans perturbations inutiles;

  • Idéalement, il s'agit de petits salons, aménagés avec du mobilier de conférence;

  • En moyenne, les visiteurs ne passent que 11,8 minutes à un stand, donc ce temps doit être rentabilisé.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

4e critère: zone de logistique

  • N’est pas utilisé par les visiteurs, design purement fonctionnel;

  • Zones de rangement, petit bureau, cuisine, cantine;

  • La taille de cette zone dépend de la taille du stand, certains petits stands ne possèdent même pas cette partie;

  • Pour de plus grands stands l’importance d’une zone de logistique est plus grande et cet endroit peut être considéré comme un quartier général où beaucoup de tâches doivent être coordonnées.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

  • L'évaluation des activités de la société fait partie intégrante d'un processus de gestion efficace. Finalement, c'est après la clôture du salon qu'on pourra statuer si la participation aura été un succès ou non. Cependant, pour assurer le succès, le personnel doit également travailler activement après le salon

  • Les données des visiteurs ont été préparées, des contacts ont été établis et beaucoup de nouvelles idées ont été récoltées. A présent l’exposant doit retravailler tout cela.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

  • Le suivi après une participation à un salon est le premier pas dans tout le processus de gestion d’après salon. Il convient de se concentrer sur trois tâches différentes, énumérées à gauche.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Suivi des contacts parmi les visiteurs

  • Les visiteurs qu’il y a lieu de contacter peuvent être: des clients réguliers; des personnalités (VIPs; p.ex. politiciens, autres représentants); représentants de la presse; autres visiteurs (p.ex. représentants d’universités, ou d’associations).

  • Les activités après le salon peuvent être:- Envoyer des brochures d'information;- Préparer une offre;- Rendez-vous avec le personnel de vente;- Inviter une société;- Négocier une commande.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Suivi des contacts parmi les visiteurs

  • Qu’est-ce qui est important pour les activités après le salon (spécialités) ?

  • Le client veut voir ses vœux exaucés le plus vite possible. Cela veut dire que l’exposant peut déjà envoyer des brochures d’information pendant que la négociation est toujours en cours. Pour atteindre cette qualité de relation avec la clientèle, le personnel doit être préparéà son travail. La communication et les responsabilités personnelles doivent être définies à l’avance.

  • Les contacts avec le client doivent être suivis après le salon. Un département, ou mieux, une personne devrait être responsable des contacts futurs.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

La communication externe

  • Le succès apparent d’un salon est une bonne opportunité pour entretenir ses relations publiques:

  • Si un contrat est remporté, la nouvelle est souvent rendue publique pour montrer l’importance de la société, la qualité des produits et la réceptivité des clients. Des communiqués de presse doivent être préparés et des rendez-vous avec des représentants des médias doivent être organisés.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

La communication externe

  • Tous les clients n’ont pas visité le salon. Informer ces clients du succès et de l’importance du salon ne fera qu’améliorer les relations avec eux. Des courriers, mais aussi des brochures spécialement préparées pourront aider à mieux cerner une offre de vente unique (Unique Selling Proposition, USP).

  • Si l’entreprise utilise un journal pour les consommateurs, c’est là un excellent moyen de les informer. Un personnel de vente bien informé et préparé peut supporter cette initiative au cours des contacts personnels.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

La communication interne

  • Des rapports doivent être préparés pour informer les différents départements: achats, R&D, ventes, direction, production.

  • Les instruments à disposition sont:

    • les newsletters;

    • les rendez-vous personnels;

    • les rapports par courrier électronique;

    • les journaux d'entreprise;

    • le publipostage;

    • les réunions internes;

    • la page d’accueil de la société.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

  • Les salons professionnels combinent des opportunités et des risques. Les opportunités sont de rencontrer de nouveaux clients, développer une meilleure image de l’entreprise, et de prendre des commandes. Cependant, il existe des risques économiques normaux tels que moins de contacts ou de contrats; un faible chiffre d'affaires et une faible marge contributive. Ces risques peuvent être réduits en réalisant une préparation et une planification correcte de la participation à l’événement.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Autres facteurs de risques externes

  • Risque politique

    • Révolutions et

    • Interventions hostiles du gouvernement;

    • Perte imprévue d'une licence;

    • Risque de guerre.Par exemple:Après le 11 Septembre 2001, le nombre de visiteurs au COMDEX de Las Vegas est passé de 250 000 personnes en 2000 à 150 000 en 2001 

  • Risque médical

    • Par exemple le risque d’infection par le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère)

    • Par exemple:Le Hong Kong Trade Development Council et le China External Trade Development Council ont été forcés d’annuler 4 importants salons industriels à Hong Kong et Taiwan. Les organisateurs de salons du monde entier ont mis en place des mesures spéciales pour les exposants et les visiteurs des régions affectées


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

  • L'évaluation des activités de la société fait partie intégrante d'un processus de gestion efficace. Finalement, c'est après la clôture du salon qu'on pourra statuer si la participation aura été un succès ou non. Cependant, pour assurer le succès, le personnel doit également travailler activement après le salon.

  • Comme l'ont montré les précédents chapitres, les objectifs de salons professionnels sont des préalables importants à une participation fructueuse à des salons. Après la manifestation, les objectifs doivent être testés et analysés afin de déterminer à quel niveau ils ont été atteints.Le budget prévisionnel doit également être vérifié. Les écarts doivent être identifiés et analysés.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Retour sur investissement (ROI)

  • L'évaluation de la participation à un salon est étroitement lié au "Retour sur Investissement (ROI)" du salon. Les exposants devraient pouvoir s'assurer que la participation à une manifestation a été un succès ou non.

  • Pour cela, il y a lieu de calculer combien de ressources (p. ex. de l'argent, des hommes-heures, ou d'autres investissements) ont été mises en œuvre pour la participation et combien de profit a pu être retiré du salon.

  • Actuellement, plusieurs modèles, fort différents, coexistent. Des modèles d'évaluation transforment des retours quantitatifs et qualitatifs en des échelles uniformes.

  • Le "Trade Fair Benefit Check", développé par l'organisation allemande AUMA (www.aumafairs.com), a été conçu pour mesurer les bienfaits de la participation à des salons à grande échelle, prenant en compte l'équivalent financier de retours quantitatifs et qualitatifs.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Tester un salon

  • Le contrôle, en tant que tâche de gestion, sert la vérification et la direction de l'entreprise. Les composants en sont: le développement d'objectifs, la planification, la réalisation et le test.

  • La vérification de la participation à un salon fait partie du processus général de contrôle et contribuera à:

    • optimiser le mix marketing de l'entreprise;

    • superviser le rapport coûts / bénéfices et

    • vérifier et optimiser les effets engendrés par la participation au salon.

  • Les mesures et tests disponibles aident à vérifier les objectifs de salon; ils peuvent être utilisés pendant et après le salon.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Tester un salon

  • Avant que l'exposant vérifie les objectifs de marketing, les questions suivantes doivent être soulevées: Que doit-on tester? A quelles méthodes faut-il recourir? Qui doit être responsable des tests? Quel est le budget du processus de test? Comment intégrer ces mesures dans la chronologie et l'organisation de la participation? Comment utiliser les résultats après le salon?

  • Pendant le salon les mesures listées ci-contre peuvent être utilisées. Elles seront détaillées sur les prochaines pages.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Tests pendant le salon

  • ObjectifAnalyse du comportement de l'information et de l'intérêt des visiteurs pour le produit

  • MéthodeCalcul des inventaires début et fin de différents produits (p. ex. give-aways, plaquettes d'information)

  • EvaluationInstrument de contrôle simple. Les principaux intérêts du visiteur sont identifiés. Information partiellement limitée sur la perception et l'acceptance de la gamme de produits et de démonstrations sur le stand.

    A recommander comme instrument de contrôle complémentaire.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Tests pendant le salon

  • ObjectifAnalyse de la fréquence des visiteurs sur le stand. Conclusions sur l'intérêt potentiel des visiteurs.

  • MéthodeSpécification de points de comptage. Tous les visiteurs pénétrant sur le stand sont comptés. Période: tous les jours pendant les heures d'ouverture. Afin d'améliorer le résultat, il arrive qu'on ne tienne compte que des contacts personnels et documentés.

  • EvaluationInstrument simple de contrôle. Le niveau d'activation de l'intérêt du visiteur et de la notoriété de la société peut être déclaré. Les visiteurs peuvent être identifiés de façon plus précises (p. ex. sexe, âge). Les doublons ne peuvent être exclus. Au titre d'outil additionnel, des interviewes qualitatives sont recommandées.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Tests pendant le salon

  • ObjectifDocumentation du comportement individuel des visiteurs d'un point de vue spatio-temporel.

  • MéthodeSuivi de visiteurs isolés par du personnel spécialisé. Le comportement est saisi sur un formulaire (p. ex. durée de la visite, arêtes particuliers, réaction à des objets exposés, nombre de contacts visuels, approche du matériel d'information, état d'esprit pendant les entretiens).

  • EvaluationInstrument de contrôle coûteux. Le recours à du personnel spécialisé est requis. Sont évalués: les objectifs d'activation et de contact client sous forme qualitative. Seul un faible nombre de cas est acceptable.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Tests pendant le salon

  • ObjectifAnalyse d'enquêtes complexes et individuelles d'exposants.

  • MéthodeInterviewes verbales, écrites et assistées par ordinateur avec les visiteurs du stand. Les interviewes durent entre 5 et 20 minutes, selon le sujet et l'environnement.

  • EvaluationInstrument coûteux de contrôle et d'enquête marketing. Sont évalués: segmentation des visiteurs de stand (interviewes brèves); avis sur le stand (p. ex. offre d'information, choix d'objets exposés, qualité des contacts clients, attrait du stand).


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Tests pendant le salon

  • ObjectifCollecte d'informations sur les visiteurs: données sociodémographiques, données relatives à la société, motif de la visite du stand, mesures en vue d'un suivi ultérieur.

  • MéthodeRésumé structuré ou non structuré des contacts clients effectués par le personnel sur le stand.

  • EvaluationToutes les conversations ne donnent pas lieu à un rapport. Dans un environnement agité, une information importante peut être en partie oubliée. La connaissance sur l'avis de la présentation du salon et des objets présentés n'est généralement pas saisie. Les visiteurs badauds ne sont pas inclus. Cet instrument doit être utilisé dans tous les cas. Cela facilite le suivi après le salon.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Tests après le salon

  • ObjectifAnalyse de questions complexes et individuelles sur la signification et l'efficacité à long terme de l'engagement sur le salon (approx. 4 à 6 semaines après le salon, ou pour le contrôle à long terme, même plus tard)

  • MéthodeInterviewes verbales et écrites avec des visiteurs du stand connus. Les interviewes durent quelque 20 minutes suivant le sujet.

  • EvaluationInstrument de contrôle et d'enquête marketing coûteux. L'évaluation met l'accent sur les objectifs psycho-graphiques: notoriété de l'entreprise, reconnaissance du logo, produits, déclarations au sujet des produits, modification de comportement à long terme. Valeurs sentimentales comparées aux concurrents.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Tests après le salon

  • ObjectifAmélioration de la participation au salon, en particulier le service sur le stand, les conséquences de la participation sur le travail quotidien, la collecte de suggestions issues d'entretiens avec des clients.

  • MéthodeInterviewes structurées avec le personnel de l'exposant pendant, mais également immédiatement après le salon.

  • EvaluationInstrument rentable. Les expériences sont documentées et rendues utilisables pour de futurs événements. Problème: les interviewes avec le personnel de l'exposant sont négligées, car il n'y a pas d'utilité immédiate.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Tests après le salon

  • ObjectifVérification de l'efficacité de la campagne d'invitations (publipostage direct)

  • MéthodeDocumentation des réactions aux invitations: réponses, réactions à un second publipostage et à des contacts téléphoniques, invitations acceptées sur le stand.

  • EvaluationInstrument rentable. Les résultats peuvent être utilisés pour un traitement différentié des visiteurs. Des visiteurs rencontrés sur le stand doivent être traités différemment des visiteurs qui n'ont pas accepté l'invitation.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Tests après le salon

  • Objectif Vérification et comparaison de la composition des visiteurs sur le stand.

  • Méthode Comparaison des données de segmentation sur les visiteurs, telles que saisies par l'organisateur, avec les données analysées par l'exposant. Des interviewes de visiteurs sont requises, ne fût-ce que pour obtenir les données de segmentation correctes.

  • Evaluation L'évaluation de la segmentation du salon est possible. L'accessibilité du groupe cible peut être testée. Problème: il arrive que les données de segmentation de l'organisateur et celles de l'exposant ne soient pas appropriées. L'apport est restreint: des données importantes de segmentation manquent, dès lors que toutes les données pertinentes ne sont pas analysées. Il n'existe pas de données pour tous les salons professionnels.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

  • Le budget prévisionnel doit être vérifié. Les écarts doivent être identifiés et analysés.

  • Sur base de la vérification de budget, des coefficients peuvent être mesurés, afin de comparer la participation à plusieurs salons ou afin d'évaluer la participation annuelle à un salon.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Vérification de budget

  • Pendant la vérification de budget, les coûts prévisionnels et réels sont comparés. La comparaison entre coûts cibles et coûts réels devient pertinente si tous les coûts (p. ex. chiffres de factures, coûts imputés) ont été pris en compte pour le projet. La vérification de budget comporte l'analyse des écarts et le calcul des caractéristiques.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Vérification de budget


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Vérification de budget

  • ObjectifComparaison de la participation à plusieurs salons, mais également la comparaison à des instruments alternatifs de marketing en terme des rapport coût / bénéfices

  • MéthodeSaisie des données de différentes sources: chiffre d'affaires, coûts, contributions marginales de la comptabilité, statistiques visiteurs, enquête visiteurs.

  • EvaluationProcédures appropriées pour s'assurer de la rentabilité de la participation à des foires. Saisie de données coûteuse. Interprétation difficile des résultats. Saisie continue des données requise sur plusieurs périodes de salons.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Coefficient de salon I

  • L'exposant veut savoir combien de chiffre d'affaires la participation à un salons professionnel a généré.

  • En prenant comme hypothèse un chiffre d'affaires au salon de 125000 € et des coûts de 41 650 €, 1 000 € de coûts ont engendré 3 001 € de chiffre d'affaires, ou chaque € dépensé au salon a produit 3 € de chiffre d'affaires.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Coefficient de salon II

  • Les salons professionnels sont devenus des plateformes de communication. Par conséquent la plupart des contrats sont finalisés après le salon. Il est raisonnable d'attribuer le chiffre d'affaires réalisé sur le salon, et plusieurs mois plus tard, à la participation. Cependant, il subsiste quelques problèmes d'interfaçage. Si le calcul proposé ci-contre est effectué à chaque fois de la même manière, plusieurs salons peuvent être comparés.

  • En supposant un chiffre d'affaires à un salon et dans les quatre mois qui suivent de 380000 €, et des coûts de 41650 €, 1000 € auront produit un chiffre d'affaires de 9123 €, ou chaque € dépensé au salon aura conduit à un chiffre d'affaires de 9 €.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Coefficient de salon III

  • Afin de mieux apprécier l'importance de l'instrument de marketing "participation à des salons" et sa pertinence pour le chiffre d'affaires de la société, le coefficient III doit être calculé.

  • En supposant un chiffre d'affaires de la société de 1 520 000 € et un coût total de participation de 208250 € (cinq salons professionnels), 1000 €auront produit un chiffre d'affaires de 7 298 €, ou chaque € dépensé à des salons aura conduit à un chiffre d'affaires de 7,3 €.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Coût par visiteur

  • La rentabilité de la participation est illustrée par le coefficient "coûts par visiteur". Combien d'argent doit être engagé afin d'obtenir des contacts avec des clients potentiels

  • En supposant que 260 visiteurs ont visité le stand de la société et que les coûts se chiffrent à 41650 €, le coût par visiteur est de 160 €. Ce montant peut être comparé aux coûts de démarches sur le terrain, de publipostage direct ou campagne publicitaire.

  • Afin d'obtenir des chiffres plus parlants, il est possible de segmenter les visiteurs en plusieurs groupes: visiteurs professionnels, nouveaux, étrangers; cadre dirigeant, client avec contrat finalisé.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

  • Les foires et salons modernes se sont développées à partir d'une longue tradition historique, qui influença de manière significative l'essor économique de l'Europe moderne et l'accroissement des échanges commerciaux entre l'Europe et l'Est.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Aujourd'hui, les salons

  • constituent un puissant outil de marketing;

  • se distinguent comme des plateformes d'information et de vente;

  • sont des instruments de présentation importants pour des segments de marché spécialisés;

  • sont source de profits pour les exposants, les visiteurs, les fournisseurs de services et l'économie locale.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

La participation à des salons

  • doit être intégrée dans un concept général de communication marketing;

  • les outils de support doivent être ajustés;

  • le concept de salon doit refléter la stratégie de la société.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Avantages

  • Suscite une attention élevée, non seulement par le groupe cible, mais aussi par les médias;

  • Génère un nombre remarquable de contacts au sein du groupe cible, à un coût relativement modéré;

  • Constitue un outil efficace pour mettre en œuvre la gestion de la relation client (Customer Relationship Management, CRM);

  • L'expérience des salons aide à améliorer l'investissement et en assurer un retour maximum.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Désavantages de participations

  • Dépenses relativement élevées;

  • Utilisation pratique des ressources;

  • Problème de la limitation du nombre de salons professionnels.


Le r le des foires et salons dans le marketing mix

Développements futurs

  • Les salons continuent de jouer un rôle important en marketing, et il en sera encore ainsi à l'avenir;

  • Des outils de marketing tels que des événements spéciaux, des expositions et des conférences grandissent simultanément;

  • Le marché des salons professionnels en Asie et autres régions est en croissance.

  • L'internet joue un rôle important pour les salons à l'avenir: non pas comme une alternative, mais comme outil de support avant, pendant et après le salon.


A propos de ce cours

A propos de ce cours:

  • Ce cours a été réalisé par le prof.dr. J. Beier de la University of Cooperative Education à Ravensburg en Allemagne sur demande de l’UFI,The Global Association of the Exhibition Industry.

  • Le traduction française a été réalisée à l’initiative de Febelux et Expobel.

  • La version française est sponsorisée par: Artexis,AS Technology, Easy Fairs, Enjeu, Expo Sure, Ifas & Publiganda


  • Login