Consultation d education therapeutique de saint martin antilles fran aises
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 20

CONSULTATION D’EDUCATION THERAPEUTIQUE DE SAINT-MARTIN (ANTILLES FRANÇAISES) PowerPoint PPT Presentation


  • 73 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

CONSULTATION D’EDUCATION THERAPEUTIQUE DE SAINT-MARTIN (ANTILLES FRANÇAISES). Brigitte LEDOUX, infirmière éducation thérapeutique Unité de Dépistage et Soins des Maladies Sexuellement Transmissibles, C.H. L.C Fleming. Journée Infirmière SFLS Octobre 2013. Origine de LA consultation ETP.

Download Presentation

CONSULTATION D’EDUCATION THERAPEUTIQUE DE SAINT-MARTIN (ANTILLES FRANÇAISES)

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Consultation d education therapeutique de saint martin antilles fran aises

CONSULTATION D’EDUCATION THERAPEUTIQUE DE SAINT-MARTIN(ANTILLES FRANÇAISES)

Brigitte LEDOUX, infirmière éducation thérapeutique

Unité de Dépistage et Soins des Maladies Sexuellement Transmissibles, C.H. L.C Fleming

Journée Infirmière SFLS

Octobre 2013


Origine de la consultation etp

Origine de LA consultation ETP


Consultation d education therapeutique de saint martin antilles fran aises

  • Taux d’hospitalisation des patients VIH en hausse (40% du service de médecine)

  • Motif principal d’hospitalisation : échec thérapeutique

  • DMS > 10 jours

  • Manque de médecins:

    • 1988 à 1996 : un médecin de Guadeloupe une fois par mois

    • 1996 à 2002 : un PH dermatologue

  • Composition de la file active : 60% de migrants

  • Problématiques :

    • barrière linguistique

    • approche socioculturelle

    • absence de soutien psychologique

    • manque de personnel


Historique de la cr ation

HISTORIQUE DE LA CRÉATION

  • Formation « Comment Dire » 2000 + 2001

  • Création en 2002: 1 poste temps-plein IDE observance

  • Période charnière (départ du médecin référent)

  • Deux infirmières qui font preuve de :

    • Motivation

    • Disponibilité

    • Volonté

  • AVRIL 2002 : Premières consultations ETP


Une volution par tapes

UNE ÉVOLUTION PAR ÉTAPES…

1 - Un bureau « parmi les cartons » au début

Un bureau aux consultations externes, dédié à l'observance thérapeutique en 2004

2 - Un mi-temps divisé en 2 quarts !!!

Activité ciblée : une infirmière nommée à temps-plein en octobre 2004

3 - Une consultation d’observance avec guide d’entretien

Une consultation d’éducation thérapeutique personnalisée en 2009

4 - Une activité qui augmente avec la file active

VALIDATION PAR L’ARS EN MARS 2013


A qui s adressent les consultations d etp

A QUI S’ADRESSENT LES CONSULTATIONS D’ETP ?

  • Suite à une annonce de diagnostic

  • Introduction ou modification de traitement

  • Echec thérapeutique

  • Arrêt de traitement

  • Femmes enceintes

  • Enfants vivant avec le VIH

  • Tout patient se posant des questions…


Activit etp en 2012

ACTIVITÉ ETP EN 2012


Profil de la file active d etp

PROFIL DE LA FILE ACTIVE D’ETP

  • patients suivis en 2012 : 212

    • Femmes : 130

    • Hommes : 79

    • Enfants : 3 (< 15 ans)

  • Moyenne d’âge :

    • Adultes : 48 ans

    • Enfants : 14 ans

  • Origine :

    • Haïti : 61 %

    • France : 22 %

    • St-Domingue : 11 %

    • Autres : 6 % (Dominique, Jamaïque, Italie, Suisse, Partie hollandaise, Ste Lucie,

      Guyana, Afrique)


Les consultations n 212 patients

Les Consultations (n = 212 patients)

  • 894 consultations en 2012

    • 504 en ambulatoire

    • 390 en hospitalisation

    • Environ 5 consultations par jour (176 jours de consultations)

  • Types de suivi :

    • Introduction d’ARV : 39 dont 3 femmes enceintes

    • Introductions de trt antiVHC : 4 monoinfectés VHC + 2 coinf VIH/VHC

    • Modification de trt VIH : 26 dont 3 grossesses arrêtées et 3 femmes enceintes

    • Suivi avec traitement : 121 dont 2 enfants et 1 femme enceinte

    • Sous trt antiBK non VIH : 2

    • Sans trt : 17 (patients VIH=15 + monoinfectés VHB=2)

    • Accompagnement « arrêt de trt » : 1


Entretiens 1

Entretiens (1)

  • Entretiens individuels programmés ou non avec ou sans prescription médicale

  • Langue maternelle du patient

  • Accueil ++ : premier contact primordial

  • Confidentialité

  • Ecoute

  • Respect culturel (Savoir accepter les croyances et traditions : doktè fèy,….)


Entretiens 2

Entretiens (2)

  • Echanger… (culture, habitudes de vie…)

  • Amener le patient à développer des capacités :

    - gérer et anticiper les contraintes, les changements…

    - comprendre la dynamique de l’infection à VIH…

  • Conseiller, suggérer …. (ne pas faire à la place de ….)

  • Ecouter et savoir accepter (conflits de priorités: social ++)

  • Prévenir (accent sur santé sexuelle…)


M thodes et outils

MÉTHODES ET OUTILS

  • Méthodologie

    • Counseling, relation d’aide

    • Méthode « Temps Clair »

    • Méthode « personnelle »

  • Outils

    • Dessins

    • Préservatifs

    • Chevalet

    • Planification journalière

    • Les médicaments

    • Semainier

    • Téléphone

    • Internet


Valuation

ÉVALUATION

Quantitative

  • Comptage des médicaments

  • Dates de délivrance des médicaments

  • Score d'observance

  • Bilan immunovirologique + test de résistance

Qualitative

  • Auto-évaluation

    Adapter (cf fiche HAS)

  • Enquête de satisfaction

RAPPORT ANNUEL D’ACTIVITÉ


Evaluation

evaluation

  • Fiche synthétique auto évaluation HAS 2012 (points forts / points faibles)

  • Evaluation mensuelle (quoi, qui, combien de temps…)

  • Evaluation annuelle (travail éducateur + programme, permet de réajuster)

  • Evaluation quadriennale (permet de voir si le programme a toujours lieu d’exister…)

  • L’évaluation du programme et de l’éducateur peut suivre les items du décret du 31 mai 2013

  • Les évaluations sont transmises aux tutelles (ARS)


Fonctionnement une approche globale

Fonctionnement: une Approche Globale

PMI

Sécurité Sociale

Préfecture

Libéraux


Les partenaires une activit en r seau

LES PARTENAIRES: UNE ACTIVITÉ EN RÉSEAU

  • Hospitaliers

  • Médecine

  • Hémodialyse

  • Maternité

  • Pédiatrie

  • Psychiatrie

  • Pharmacie

  • Non Hospitaliers

  • Médecins des parties française et hollandaise

  • P.M.I.

  • Infirmières de ville

  • Pharmaciens et préparateurs

  • Associations

  • Médecins et ONG d’Haïti

    Projet inclus dans projet d’établissement


L quipe

L'ÉQUIPE

IMPORTANCE DE LA COMMUNICATION

  • Réunion d’équipe hebdomadaire

  • Participation aux RCP

  • Dialogue permanent

  • Relation non hiérarchisée/respect des rôles)

  • Dossier commun (E-Nadis)

  • Disponibilité des intervenants

  • Interactivités au sein de l’équipe


Conclusion

CONCLUSION

  • Pas assez de communications infirmières sur l’expérience des équipes (oral ou écrit)

  • Le nouveau décret met en avant ce point : déclic ?

  • Manque de conscience de nos compétences….

  • Valorisation par évaluation extérieure (« Audit » Mme Achart-Delicourt, SFLS, à St Martin)

    1) Mise en place d’un réseau Antilles/Guyane

    2) Coaching d’équipes


Merci de votre attention

MERCI DE VOTRE ATTENTION


  • Login