Bertrand couton directeur des op rations l.jpg
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 14

Sterience Le partenaire en stérilisation PowerPoint PPT Presentation


  • 219 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Bertrand COUTON Directeur des Opérations. Sterience Le partenaire en stérilisation. www.sterience.fr. Un concept. L’approvisionnement SECURISE des DMR STERILES nécessaires à l’activité de soins des établissements (Bloc opératoire et Services)

Download Presentation

Sterience Le partenaire en stérilisation

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Bertrand couton directeur des op rations l.jpg

Bertrand COUTONDirecteur des Opérations

SterienceLe partenaire en stérilisation

www.sterience.fr


Un concept l.jpg

Un concept

L’approvisionnement SECURISE

des DMR STERILES nécessaires à l’activité

de soins des établissements (Bloc opératoire et Services)

par la réalisation de stérilisations externalisées ou in situ

et la mise à disposition de prestations personnalisées.


La r glementation l.jpg

La réglementation

  • B. P. de Pharmacie Hospitalière. Juin 2001:

    Les opérations de stérilisation, à l’exception de la pré-désinfection, peuvent faire l’objet d’une sous-traitance auprès d’une entreprise industrielle sous réserve du respect des dispositions réglementaires et des présentes bonnes pratiques.

    Le pharmacien et le responsable du système permettant d’assurer la qualité de la stérilisation des dispositifs médicaux s’assurent que les présentes Bonnes Pratiques et les normes techniques sont respectées par l’établissement prestataire.


Slide4 l.jpg

La Stérilisation externalisée

  • La réalisation pour les DM appartenant à l’établissement de soins ou à des tiers du protocole prescrit par les Bonnes Pratiques de Pharmacie Hospitalière et en conformité avec les normes en vigueur :

    • réception, tri

    • Pré traitement

    • Lavage-désinfection

    • Contrôle de nomenclature, recomposition

    • Autoclavage

    • Libération des produits stériles

    • Expédition

  • La traçabilité des contenants établissant un lien avec le N I Patient


Le circuit des dm l.jpg

Libération des produits & Transport

Transport

& Réception

Le circuit des DM

Conditionnement

Contrôle et recomposition

Autoclavage

Centre de Stérilisation externalisée

Nettoyage etdécontamination thermique

Stockage et Dispatching

Dans le bloc

Etablissement de soins

Tri, Pré lavage

Utilisation au bloc : déstérilisation

Pré-désinfection au bloc


Slide6 l.jpg

Plan type d’un site Sterience

Salle de réunion

Vestiaires

Zone de stockage

consommables

Zone de conditionnement

(zone blanche)

Tri, pré-lavage

(Zone sale)

Trempage

soude

Zone de libération

des charges

Réception

Stockage stérile

Expédition

Zone de préparation

d’expédition

Zones techniques


Le service attendu en 1 re approche l.jpg

Le Service attendu en 1ère approche

  • Obtention de l’état stérile et son maintien jusqu’à l’utilisation

  • Conformité aux normes et à la réglementation

  • Une réponse pharmaceutique

  • Une traçabilité du process et un lien contenants-patients

  • Garantie du niveau de sécurité aux patients

  • Adaptation aux variations de l’activité

  • Capacité d’innovation pour une meilleure qualité de service

  • Garantie desuivides activités par des indicateurs qualité


Les apports de l externalisation l.jpg

Les Apports de l’externalisation

  • SECURITE

    • Infrastructure, équipements, certification, process, 24h00/24h00

    • Cœur de métier du prestataire (plus on fait mieux on sait le faire !)

    • Traçabilité

  • Benchmarking

  • Transformation des coûts fixes en coûts variables

  • Souplesse en fonction de l’évolution de l’activité

  • Des services évolutifs


Le service attendu aujourd hui l.jpg

Le Service attendu aujourd’hui

  • Attentes pharmaceutiques et CHIRURGICALES

  • Complétude des boîtes

  • Maintenance des DMR

  • Identification individuelle des instruments

  • Une traçabilitédu process et un lieninstruments-patients

  • Une optimisation des contenants

  • Une gestion globale des DM (« just in time »)

  • Un véritable partenariat


Les facteurs de r ussites l.jpg

Les facteurs de réussites

  • Une équipe de professionnels compétents et impliqués

  • Un dialogue entre professionnels avec le même vocabulaire

  • Un vrai « compagnonnage » aussi bien en amont que pendant

  • Réaliser un vrai travail pédagogique auprès des équipes chirurgicales

  • Mettre en place une traçabilité à l’instrument

  • Etablir un partenariat à trois avec les fabricants d’implants orthopédiques

  • Une méthodologie claire et précise


Une m thodologie l.jpg

Une Méthodologie

1

Définition des attentes avec l’ensemble des équipes : chirurgicales, cadre de bloc, service biomédical, pharmacie

2

Rédaction d’un cahier des charges

3

Réalisation d’un audit (inventaire, nomenclatures, boîtes complémentaires, photos, etc.)

4

Mobilisation d’une équipe projet (établissement de soins et prestataire)

Démarrage

Un partenariat réussi nécessite une forte implication du prestataire et de l’établissement de soins

5

Optimisation du partenariat

6

Suivi de la prestation


Les facteurs de r ussites 2 l.jpg

Les facteurs de réussites -2-

  • Présence régulière du prestataire au bloc opératoire

  • Accompagnement des évolutions de l’établissement de soins

  • Un stock tampon de DM sur le centre de stérilisation

  • La transmission des plannings opératoires

  • Pour les ancillaires systématiquement des listings et des photos

  • Une réelle prise en compte de l’étape de pré désinfection dans l’établissement de soins

  • Une application de la circulaire HAS (check list)


Conclusion l.jpg

Conclusion

La qualité finale

de la stérilisation des DM

dépend du niveau de qualité

de chacune des étapes


Info@sterience fr l.jpg

[email protected]

Merci

STAND N°FO5


  • Login