L’appropriation du français
Download
1 / 21

I.R.F.A.M . - PowerPoint PPT Presentation


  • 86 Views
  • Uploaded on

L’appropriation du français par les migrants à travers les outils culturels Institut de Recherche, Formation et Action sur les Migrations (IRFAM) Altay Manço, Patricia Alen . I.R.F.A.M . 1. CADRE GENERAL Contextes et méthodes.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' I.R.F.A.M .' - pearl


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

L’appropriation du françaispar les migrantsà travers les outils culturels

Institut de Recherche, Formation et Action sur les Migrations (IRFAM)

Altay Manço, Patricia Alen

I.R.F.A.M.


1. CADRE GENERAL

Contextes et méthodes


  • RECHERCHE à la demande du Service de la langue française de la FWB (2010)

    HYPOTHESES

  • L’appropriation du français par les migrants est un facteur de valorisation identitaire

  • Elle passe par l’accès aux “outils culturels”

  • Et facilite l’apprentissage du français

  • OBJECTIFS

  • Contribuer à l’identification, à l’évaluation et à la valorisation d’actions socioculturelles

  • Proposer un cadre méthodologique sous forme de « guide »

  • METHODES

  • Un échantillon de dix organismes sélectionnés : interviews/visites + documents + séminaires

  • Résultats disponibles sur www.languefrançaise.be - www.irfam.org


  • 2. QU’EST-CE QUE L’APPROPRIATION ? de la FWB (2010)

  • Ne se limite pas à l’apprentissage des bases du français

  • Se conjuge à une démarche d’apprentissage en parallèle

  • Exige une participation volontaire

  • Passe par le plaisir de la langue et le partage de son identité avec l’Autre

  • Aboutit au désir d’apprendre : glissement de l’assimilation par nécessité à l’appropriation souhaitée

  • Est multidimensionnelle : créativité, expression, relations sociales

  • Place la citoyenneté au cœur de la démarche

  • Intègre l’apprenant en tant qu’acteur qui agit sur le langue, l’utilise, l’enrichit, la transforme

  • Suppose que la langue ne soit pas l’objet de la rencontre ; pas de transmission de norme) : l’activité est ludique et à égale distance des participants


Congo-Santé et Acteurs de l’Ombre Liège – Années 2000 de la FWB (2010)

Un exemple de transversalité

des pratiques, des publics et des espaces


« Après la vague de régularisation de 1999, des Congolais régularisés ont fait venir leurs parents en Belgique. », Emile Wemboloa, coordonnateur


On a raison de dire que lorsqu un vieux meurt c est une biblioth que qui br le
« On a raison de dire que lorsqu’un vieux meurt, c’est une bibliothèque qui brûle ! »

  • 20 seniors angolaises, marocaines et congolaises lancées dans initiative de théâtre-action

  • Les « Mamas » ont mis à la disposition des « Acteurs de l’Ombre » une dizaine de contes africains

  • Certains étaient en lingala, d’autres en arabe ou encore en portugais

  • Ils ont été traduits en français

  • Un conte a été retenu pour en faire une représentation théâtrale avec la participation des seniors


Le pouvoir gris
« une bibliothèque qui brûle ! » Le pouvoir GRIS… »

  • C’est l’histoire d’un roi qui décide qu’il faut tuer tous les vieux

  • Un homme tente alors de cacher son papa dans la forêt

  • Quand le fils du roi est attaqué par un boa, le monarque déclare qu’il offre son royaume à celui qui sauvera son fils

  • L’homme aidé par la sagesse de son vieux père, ruse le serpent et délivre le prince

  • Il est proclamé roi…


Une raison pour parler le fran ais
Une raison pour parler le français… une bibliothèque qui brûle ! »

  • La pièce est montée en 2008/2009

  • En complément du cours de FLE

  • Une partie des participantes ne savait ni lire, ni écrire, ni parler le français

  • L’initiation au théâtre a été un moteur d’apprentissage

  • Les premiers publics ont été les enfants du quartier et les familles des participantes

  • Elle est présentée dans des écoles et associations


« Les enfants ont beaucoup rigolé de voir leurs mamies parler français ... mais aussi quelle leçon de courage et de fierté de voir leurs efforts ! »


Les parler français ... mais aussi quelle leçon de courage et de fierté de voir leurs efforts ! »étapes de l’appropriation

Socio

Ratio

Emo


3. Pistes pour les actions d’appropriation parler français ... mais aussi quelle leçon de courage et de fierté de voir leurs efforts ! »


  • Méthodes et contenus parler français ... mais aussi quelle leçon de courage et de fierté de voir leurs efforts ! »

  • Une démarche participative et volontaire

  • Un objectif de valorisation de l’estime de soi et du groupe

  • Prise en considération de la parole des gens (expression non verbale, dessin, etc.)

  • Une dynamique de projet avec des objectifs clairs et concrets

  • Un rapport à la langue et à l’erreur différent

  • Des outils pratiques parlant au cœur et à l’esprit

  • Organisation de moments d’évaluation

  • Des contenus qui font sens pour les apprenants (citoyenneté, genre, pays d’origine, etc.)

  • Intégration de toutes les diversités

  • Des thèmes universels ou des dénominateurs communs

  • Le groupe, les apprenants, les animateurs

  • - Un groupe hétérogène et multiculturel

  • Animateur / Accompagnant, co-constructeur de savoir-faire

  • Contexte d’initiation

  • Démystifier les lieux culturels, aménager l’espace, offrir un cadre non formel…

  • Aller à la rencontre d’autres lieux et publics, diffuser le « produit » dans le temps et l’espace

  • Professionnaliser le champ d’activité


  • Merci de votre parler français ... mais aussi quelle leçon de courage et de fierté de voir leurs efforts ! »attention

  • www.irfam.org


ad