La chirurgie ambulatoire en 2006 son avenir l.jpg
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 36

LA CHIRURGIE AMBULATOIRE EN 2006 SON AVENIR PowerPoint PPT Presentation


  • 220 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

LA CHIRURGIE AMBULATOIRE EN 2006 SON AVENIR. PROFESSEUR J.C. BASTE Université de Bordeaux II Service de chirurgie vasculaire Hôpital Pellegrin Bordeaux. La chirurgie ambulatoire ______________.

Download Presentation

LA CHIRURGIE AMBULATOIRE EN 2006 SON AVENIR

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


La chirurgie ambulatoire en 2006 son avenir l.jpg

LA CHIRURGIE AMBULATOIRE EN 2006 SON AVENIR

PROFESSEUR J.C. BASTE

Université de Bordeaux II

Service de chirurgie vasculaire

Hôpital Pellegrin

Bordeaux


La chirurgie ambulatoire l.jpg

La chirurgie ambulatoire______________

  • Ensemble des actes techniques ou des investigations programmés, réalisés dans des conditions de sécurité techniques d’un bloc opératoire, sous une anesthésie de mode variable,suivis d’une surveillance post opératoire prolongée, permettant la sortie le jour même de son admission sans risque majoré

  • Consensus 1993


Le concept de chirurgie ambulatoire l.jpg

Le concept de chirurgie ambulatoire

  • Ce n’est ni une nouvelle technique ni un nouveau concept architectural

  • Mais une innovation organisationnelle

    avec une prise en charge spécifique se substituant à une hospitalisation traditionnelle


La chirurgie ambulatoire4 l.jpg

La chirurgie ambulatoire

  • Développement à partir des années 70

  • Croissance rapide à partir des années 80

  • En France, développement plus tardif avec les premiers textes réglementaires du 2 octobre 1992. Essentiellement en secteur privé.

  • Développement incitatif avec un volet « chirurgie ambulatoire » dans le SROS 3è génération et son intégration dans l’objectif quantifié de l’offre de soins : Décret du 31 janvier 2005


Le concept de chirurgie ambulatoire5 l.jpg

Le concept de chirurgie ambulatoire

  • Très encadré en termes d’organisation, de règlement intérieur

  • Organisation centrée sur le patient, mise au point à partir d’impératifs de sécurité

  • Environnement architectural propre

  • Equipe paramédicale définie

  • Existence d’un médecin coordinateur qui coordonne la continuité des soins


La chirurgie ambulatoire6 l.jpg

La chirurgie ambulatoire

  • Déséquilibre des pratiques entre secteur privé et secteur public

  • En 1999, 81% des lits ambulatoires en secteur privé et réalisaient 87 % des interventions de chirurgie ambulatoire

  • 30 % de la totalité des actes chirurgicaux sont pratiqués en ambulatoire en secteur privé versus 5 % en secteur public

  • Modalités de tarification ?


Etat actuel les indications l.jpg

Etat actuel : les indications

  • 5 Spécialités principalement concernées

  • Chirurgie générale

    (cure de hernie inguinale…)

  • O.R.L.

  • Ophtalmologie (cataracte…)

  • Orthopédie (canal carpien…)

  • Gynécologie (tumeurs du sein…)


Les actes marqueurs en chirurgie ambulatoire l.jpg

Les actes marqueurs en chirurgie ambulatoire

  • 18 indicateurs de développement de la chirurgie ambulatoire  «qualifiée et substitutive»

  • Procédure chirurgicale bien définie et réalisable en ambulatoire sous réserve que le malade ne présente pas de contre indication médicale ou socio- environnementale et que l’établissement soit organisé en conséquence

  • Choix résulte d’une concertation entre Assurance maladie et association française de chirurgie ambulatoire


Les actes marqueurs en chirurgie ambulatoire10 l.jpg

Les actes marqueurs en chirurgie ambulatoire

  • Pose de drain trans tympanique > 95%

  • Cure de phimosis < 15 ans - 83%

  • Décompression du Canal carpien - 82%

  • Amygdalectomie et/ou adénoïdectomie - 65%

  • Chirurgie de la cataracte

  • Chirurgie des tumeurs anales

  • Maladie de Dupuytren

  • Cure de hernie chez l’enfant

  • Chirurgie testiculaire< 15 ans


Les actes marqueurs en chirurgie ambulatoire11 l.jpg

Les actes marqueurs en chirurgie ambulatoire

  • Arthroscopie du genou

  • Chirurgie des varices

  • Chirurgie du sein

  • Chirurgie gynécologique sous coelioscopie

  • Extractions dentaires

  • Chirurgie du strabisme

  • Chirurgie nasale

  • Cure de hernie chez l’adulte < 10%

  • Cure de hernie sous coelioscopie < 10%


La nature des actes r alis s en ambulatoire l.jpg

La nature des actes réalisés en ambulatoire

  • 20 % : ACTES MARQUEURS 8 %

  • 40 % : Endoscopies13 %

  • 20 % : Autres79 %


Les contre indications l.jpg

Les contre-indications

  • Refus du patient dûment informé

  • Contre-indications médicales:

    - âge inférieur à 6 mois pour risque lié à l’anesthésie, existence d’une maladie systémique invalidant les fonctions vitales, urgences incompatibles avec l’organisation


Les contre indications14 l.jpg

Les contre-indications

  • Contre–indications psycho-sociales :

  • éloignement géographique,

  • isolement social,

  • incompréhension,

  • manque d’autonomie du patient et de son entourage.


Bilan m dical l.jpg

Bilan médical

  • Pas de différence entre les résultats en terme de complication spécifique à la nature de l’acte

  • mais reste à apprécier la différence entre complications non spécifiques:

  • Infections nosocomiales

  • Thrombophlébites


Les probl mes m dicaux enqu te urml centre 2004 l.jpg

Les problèmes médicauxEnquête URML Centre 2004


Enqu te urml centre 2004 l.jpg

Enquête URML Centre 2004


Etudes conomiques comparatives l.jpg

Etudes économiques comparatives

  • Limites méthodologiques : faible nombre de patients, groupes peu appariés, modalités de suivi imprécises.

  • Etude portant sur 5 actes marqueurs (arthroscopie, cataracte,varices, extraction 2 dents de sagesse,canal carpien)

  • Economie potentielle comprise entre 64 101 millions euros


Le point de vue des patients enqu te r alis e par assurance maladie 2001 l.jpg

Le point de vue des patientsEnquête réalisée par Assurance maladie 2001

  • Satisfaction dans 97.4%

  • Avec 96.5% d’acceptation pour une future chirurgie

  • Mais un fort taux de refus des patients opérés en chirurgie traditionnelle (22 à 59 %) si cette modalité leur avait été proposée


Les raisons du refus enqu te urml centre 2004 l.jpg

Les raisons du refus : Enquête URML Centre 2004


L avenir l.jpg

L’avenir________________


Le d veloppement est possible l.jpg

Le développement est possible

  • La France est en 14è position par le nombre d’actes opératoires effectués en chirurgie ambulatoire dans les pays de l’OCDE (Organisation pour la Coopération et le Développement Economique)


Int r ts potentiels de la chirurgie ambulatoire l.jpg

Intérêts potentiels de la chirurgie ambulatoire

  • Confort du patient

  • Maîtrise des dépenses de santé

  • Image de marque de l’établissement

  • Amélioration de l’organisation du travail

  • Renforcement du lien avec la médecine de ville

  • Diminution du risque nosocomial

  • Développement de la clientèle

  • Responsabilisation du patient


L avenir24 l.jpg

L’avenir

  • Repérage de l’activité potentiellement réalisable en chirurgie ambulatoire

  • Facteurs techniques

  • Facteurs psycho-socio-environnementaux

    Le patient est au cœur de la prise en charge ambulatoire avec la nécessité de respect de son choix


Enqu te assurance maladie 2003 l.jpg

Enquête assurance maladie: 2003


Potentiel de substitution pour un m me marqueur dans 2 r gions enqu te 2003 l.jpg

Potentiel de substitution pour un même marqueur dans 2 régionsenquête 2003


Enqu te assurance maladie 2002 l.jpg

Enquête assurance maladie-2002


L avenir implication des m decins g n ralistes l.jpg

L’avenir : Implication des médecins généralistes


R le du m decin traitant dans le choix d une chirurgie ambulatoire enqu te urml centre 2004 l.jpg

Rôle du médecin traitant dans le choix d’une chirurgie ambulatoireEnquête URML centre: 2004


Les raisons du refus enqu te urml centre 200430 l.jpg

Les raisons du refus : Enquête URML Centre 2004


L importance de l organisation pour les m decins g n ralistes dans leur choix l.jpg

L’importance de l’organisation pour les médecins généralistes dans leur choix


Enqu te urml centre 200432 l.jpg

Enquête URML Centre 2004


Les probl mes m dicaux enqu te urml centre 200433 l.jpg

Les problèmes médicauxEnquête URML Centre 2004


L am lioration de la formation sur la douleur post op ratoire l.jpg

L’amélioration de la formation sur la douleur post opératoire


L avenir35 l.jpg

L’avenir

  • Etude des conséquences économiques tant pour l’assurance maladie en termes de coût que de transferts de ressources entre les deux secteurs d’activité

  • Encadrement pour un développement harmonieux entre les actes diagnostiques exploratoires pouvant bénéficier d’une prestation type chirurgie ambulatoire et les actes réels de chirurgie


Conclusion l.jpg

Conclusion

  • « …La chirurgie ambulatoire n’est pas une autre façon de soigner mais lorsque l’indication le permet, la meilleure façon de soigner….. »

    Madame Simone Weil 1996

    Fondation de la Société internationale

    de chirurgie ambulatoire


  • Login