Les isolements
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 12

Les isolements PowerPoint PPT Presentation


  • 135 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Les isolements. Les isolements. 1°) Isolement septique Ensemble des mesures prises pour s’opposer à la transmission des agents infectieux d’une personne infectée ou colonisée à une autre personne. Le choix de ces mesures tient compte : de l’agent infectieux

Download Presentation

Les isolements

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Les isolements

Les isolements

Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007)


Les isolements1

Les isolements

1°) Isolement septique

Ensemble des mesures prises pour s’opposer à la transmission des agents infectieux d’une personne infectée ou colonisée à une autre personne.

Le choix de ces mesures tient compte :

  • de l’agent infectieux

  • du site de l’infection ou de la colonisation

  • des voies de transmission des agents infectieux en cause

    2°) Isolement protecteur

    L’ensemble des mesures destinées à protéger un sujet immunodéprimé de tout risque infectieux provenant de l’environnement ou des personnes

Diffusion des agents infectieux à laquelle

il faut faire barrière

Barrière

Cette icône symbolise l ’environnement immédiat

du patient (ex. : sa chambre)

Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007)


Cadre r glementaire

Cadre réglementaire

  • « Isolement septique » 1998 - Recommandations pour les établissements de soins par le Comité Technique National des Infections Nosocomiales et la Société Française d’Hygiène Hospitalière.

    - La mise en œuvre des mesures d’isolement et leur interruption, sont des prescriptions médicales

  • Décret n° 2004-802 du 29 juillet 2004 du code de la santé publique relatif au livre III - titre 1er « profession d’infirmier ou d’infirmière » chapitre I et II « exercice de la profession et règles professionnelles »

  • Article R. 4311-5 Dans le cadre de son rôle propre l’infirmier ou l’infirmière accomplit…  « Soins et surveillance des patients placés en milieu stérile »

     Participe à la prévention du risque infectieux

Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007)


Indications de l isolement septique

Indications de l’isolement septique

  • Patient atteint d’une infection naturellement contagieuse (ex : fièvre typhoïde, varicelle).

  • Patient infecté par un agent infectieux spontanément non contagieux mais susceptible dedisséminer dans l’environnement et d’être transmis à un autre patient via les mains du personnel ou le matériel (ex : abcès avec écoulement purulent, infection cutanée à Staphylococcus aureus…).

  • Patient porteur ou excréteur d’un agent infectieux multi- résistant aux antibiotiques et connu pour son risque de diffusion épidémique (ex : Staphylocoque aureus résistant à la méticilline, klebsielle productrice de béta–lactamases à spectre étendu, Clostridium difficile).

Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007)


Isolement septique les voies de transmission

Isolement septiqueLes voies de transmission

Avec le site de l’infection, elles conditionnent le choix du type d’isolement :

  • Voie manuportée et contact direct ou indirect

    • Main

    • Matériel médico–chirurgical

    • Linge sale, déchets, tenues du personnel……

       précautions contact (isolement cutané) PC

  • Voie aéroportée

    • Dropplet nuclei ( 5 µm)

       précautions air : PR type A

    • Gouttelettes de Pflügge ( 5 µm)

       précautions gouttelettes : PR type G

Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007)


Mesures communes aux isolements septiques 1

Mesures communes aux isolements septiques(1)

Lavage des mains

  • Hygiénique (antiseptique) avant de quitter la chambre

  • Ou lavage simple suivi d’une désinfection des mains avec une solution hydro-alcoolique*.

    Le linge

    Conditionnement permettant le transport et le lavage ultérieur sans contaminer l’environnement

    Les déchets

    Tout déchet produit dans la chambre est considéré comme déchet contaminé (sac jaune)

    Liquides biologiques

    • Incinération après solidification

    • Incinération

      Matériel médico-chirurgical

    • Privilégier l’usage unique

    • Individualisation du matériel de soins de base (stéthoscope, pousse- seringue…)

    • Pré-désinfection des instruments réutilisables dans la chambre avant évacuation

*La friction peut être réalisée

sans lavage simple des mains au

préalable, si les mains sont

macroscopiquement propres

Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007)


Mesures communes aux isolements septiques 2

Mesures communes aux isolements septiques(2)

  • Vaisselle

  • Pas de mesure particulière sinon de servir et de desservir ces patients en dernier.

  • Entretien des locaux

  • S’effectue à la fin de l’entretien des locaux du secteur

  • Nettoyer le matériel avec un détergent-désinfectant avant de le ranger

  • Lunettes de protection, masque en cas derisque de projection

  • Signalisation

  • Planification, porte de la chambre, dossier patient (logo ou pictogramme) tout en respectant le secret médical

  • Signalisation aux brancardiers et services receveurs

  • Information

  • Patient, visiteurs, personnel soignant

Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007)


Pr cautions particuli res 1

Précautions particulières (1)

PRECAUTIONS  « CONTACT »

Port de gants à usage unique non stériles

  • Pour tout contact avec le patient ou son environnement immédiat (adaptable, lit…)

    Hygiène des mains

  • Friction avec solution hydro-alcoolique (si mains macroscopiquement propres), ou

  • Lavage simple suivi d’une friction avec solution hydro-alcoolique (si mains souillées, poudrées…), ou

  • Lavage hygiénique obligatoire avant de quitter la chambre

    Tenue

    Tablier usage unique ou surblouse à ôter avant de quitter la chambre

    Locaux

    - Chambre individuelle recommandée

    - Ou regroupement des patients présentant les mêmes pathologies infectieuses ou une surinfection au même germe

Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007)


Pr cautions particuli res 2

Précautions particulières (2)

PRECAUTIONS RESPIRATOIRES type « Air »

Locaux

  • Chambre seule obligatoire en dépression si possible

  • Porte fermée obligatoire

  • Renouvellement d’air

    Masque

  • Pour le personnel : répondant à la norme EN 149

  • posé avant de rentrer dans la chambre et retiré après la sortie de la chambre

  • Pour le patient : port obligatoire d’un masque pour ses déplacements (chirurgical)

  • Pour les visiteurs : idem que pour le personnel

    Hygiène des mains

  • Friction avec solution hydro- alcoolique à l’extérieur de la chambre après avoir ôté et jeté le masque (filière DASRI)

Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007)


Pr cautions particuli res 3

Précautions particulières (3)

PRECAUTIONS RESPIRATOIRES type « Gouttelettes »

Locaux

  • Chambre seule recommandée, porte fermée ou non

  • Ou : regroupement des patients porteurs de la même pathologie infectieuse ou du même micro–organisme

    Masque

  • Pour les soignants : masque chirurgical

    pour tout contact avec le patient dans un périmètre de 1m à 1m 50

  • Pour le patient : masque chirurgical

    pour les déplacements hors de la chambre

    Tenue : Tablier à usage unique si risque de projections

Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007)


Les isolements

Isolement protecteur (1)

INDICATIONS  :

  • Patient immunodéprimé par un traitement ou par une maladie

  • Grand brûlé

  • Transplantation d’organe

    MESURES D’ISOLEMENT

  • Variables suivant le degré d’immunodépression du patient

    Les mesures les plus draconiennes consistent en :

  • Traitement de l’air : (flux laminaire, air en surpression avec utilisation de bulle plastique ou non) afin de limiter le risque de contamination par Aspergillus

  • Surveillance de l’eau : afin de prévenir le risque de légionellose

  • Alimentation : suppression des salades et légumes crus afin de prévenir le risque de contamination du tube digestif par Pseudomonas aeruginosa, Escherichia coli, Klebsielle…

  • Suppression des fromages non pasteurisés, œufs, viande et poisson, fruits non pelés pouvant être la source d’entérobactéries, de salmonelles….

  • Désinfection de tout matériel entrant dans la chambre

  • Tenue stérile de toute personne entrant dans la chambre

Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007)


Les isolements

Isolement protecteur (2)

  • Dans tous les cas : mesures visant à protéger le patient

    • Lavage de mains hygiénique (antiseptique) ou friction avec solution hydro-alcoolique avant tout soin au patient

    • Chambre individuelle

    • Tenue propre ou port d’une surblouse changée régulièrement

    • Port d’un masque chirurgical pour les soins rapprochés

    • Hygiène corporelle minutieuse du patient afin d’éviter toute contamination endogène

    • Hygiène de l’environnement : bionettoyage quotidien

Version initiale : C. Gavard. Mise à jour (version 3) : C. Euvrard-Tasset, S. Vallet (déc 2007)


  • Login