La
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 7

La Modernité la quête de l’originalité PowerPoint PPT Presentation


  • 121 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

La Modernité la quête de l’originalité. «  Au fond de l'Inconnu pour trouver du nouveau !  » Baudelaire, Le Voyage . «  Je dis qu’il faut être voyant, se faire voyant.  » Rimbaud, Lettre du Voyant .

Download Presentation

La Modernité la quête de l’originalité

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


La modernit la qu te de l originalit

La Modernité

la quête de l’originalité

« Au fond de l'Inconnu pour trouver du nouveau ! »

Baudelaire, Le Voyage.

« Je dis qu’il faut être voyant, se faire voyant. »

Rimbaud, Lettre du Voyant.

Source principale : Legros G., Streel I. et Montballin M., Les grands courants de la littérature française,Actualquarto, SA Ed. Altiora Averbode, 2003. isbn : 90-317-1970-6


La modernit la qu te de l originalit

La Modernité la quête de l’originalité

Définition

Depuis peu on appelle Modernité, l’orientation dominante prise par la littérature depuis le milieu du 19e siècle.

Ce sont Baudelaire, puis Rimbaud qui ont revendiqué cet usage restreint du terme Modernité.

E. Carjat,Rimbaud, 1872

La Modernité se distingue par une valorisation de la nouveauté et une recherche de l’originalité, de la rupture bruyante avec une tradition jugée conservatrice.

 .

La Modernité se poursuit jusqu’au milieu du 20e siècle en divers courants « d’avant-garde ».

http://web.dsc.unibo.it/~montefi3/ig/Images/rimbaud.jpg


La modernit la qu te de l originalit

La Modernité la quête de l’originalité

Cadre spatio-temporelvers 1850 - ?

  • Profondes mutations démographiques, économiques et techniques.Industrialisation, machinisme, exode rural, développement des villes, chemin de fer, métro, téléphone, expositions universelles, photographies …

  • Perspectives évolutionnistes (Darwin) : innovation et progrès deviennent des valeurs en soi.

  • Les conflits sociaux (syndicalisme, socialisme) interpellent les artistes : « engagés » ou marginaux, les créateurs apportent la révolution dans leur pratique esthétique.


La modernit la qu te de l originalit

La Modernité la quête de l’originalité

Traits spécifiques

  • L’artiste veut ajouter au monde plutôt que le reproduire.L’originalité fait la valeur et non la fidélité à la réalitéformelle, le respect des normes ou le succès.

  • Goût pour les sujets nouveaux: actuels, particuliers, fugaces (villes, machines, vitesse…)

  • Recherche de formes nouvelles : fragments, collages, déformations, inachèvement…

  • Utilisation nouvelle du langage :incertitude du sens, violation des règles traditionnelles de la représentation du monde, exploration des possibilités et des limites du langage.

Texte théorique : .


La modernit la qu te de l originalit

La Modernité la quête de l’originalité

Auteurs et oeuvres

Charles Baudelaire : Les Fleurs du mal(1857)

Arthur Rimbaud : Une Saison en enfer(1873)

Lautréamont : Les Chants de Maldoror (± 1870)

Guillaume Apollinaire : Alcools(1913),Calligrammes.


La modernit la qu te de l originalit

La Modernité la quête de l’originalité

Courants artistiques associés ou contemporains

Peinture : Impressionnisme : Renoir, Monet, Pissarro, CézanneFauvisme : MatisseExpressionnisme : Munsch, Schiele, Ensor

Architecture : Art Nouveau - Modern Style : Horta, Gaudi, Mucha

Musique : dodécaphonisme : Schönberg


La modernit la qu te de l originalit

La Modernité la quête de l’originalité

Permanence

La Modernité peut se définir comme la croyance en la dynamique positive du temps.

Le terme moderne signifie « d’apparence récente ». Nombreuses sont les périodes qui ont suscité le sentiment de nouveauté. Ainsi on qualifie des époques très différentes de modernes selon les domaines et les critères retenus (Querelle des Anciens et des Modernes en plein Classicisme).

Vers les années 1960, la Postmodernité réhabilite l’ancien et le combine au nouveau: art du composite et de la citation dans lequel les traditions sont réutilisées avec distance et ironie. (U. Eco)


  • Login