L’information scientifique et technique évolutions, usages, enjeux 2e partie - PowerPoint PPT Presentation

L information scientifique et technique volutions usages enjeux 2e partie
Download
1 / 28

  • 75 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

L’information scientifique et technique évolutions, usages, enjeux 2e partie. Joachim Schöpfel Université Charles-de-Gaulle Lille 3. Le marché de l’IST. Plus de 50% de cet argent vont à cinq sociétés multinationales Thomson Scientific (US) Reed Elsevier (NL, GB) Wolters-Kluwer (NL, US)

I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.

Download Presentation

L’information scientifique et technique évolutions, usages, enjeux 2e partie

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


L information scientifique et technique volutions usages enjeux 2e partie

L’information scientifique et techniqueévolutions, usages, enjeux2e partie

Joachim Schöpfel

Université Charles-de-Gaulle Lille 3

CERIST


Le march de l ist

Le marché de l’IST

  • Plus de 50% de cet argent vont à cinq sociétés multinationales

  • Thomson Scientific (US)

  • Reed Elsevier (NL, GB)

  • Wolters-Kluwer (NL, US)

  • Wiley-Blackwell (US, GB)

  • Springer (D, NL)

  • Elles affichaient récemment encore une rentabilité entre 15 et 25% et des taux de croissance proche de 10%.

1% des dépenses scientifiques sont consacrées à l’achat d’IST.

CERIST


Caract ristiques du march

Caractéristiques du marché

  • Demande croissante

  • Argent public et privé

  • Marché lucratif

  • Peu de concurrence

  • Comparable au marché de la santé

  • « Si la croissance organique est limitée (comprise généralement entre 1 et 4%), la rentabilité reste à des niveaux parmi les plus élevés de ce qui est plus constaté dans l’industrie de l’information. » (GFII)

CERIST


Serials crisis

Serials crisis

  • Investissements des éditeurs

  • Augmentation du nombre d’articles

  • Nouvelles fonctionnalités et services à valeur ajoutée

  • Concentration du marché

  • Acquisition des éditeurs STM par fonds d’investissement

  • (Crise – laquelle ? pour qui ?)

CERIST


Revues scientifiques

Revues scientifiques

  • Revues scientifiques avec peer review :

  • N = 25 131

  • 603 Japon

  • 582 Chine

  • 567 Inde

  • 348 Russie

  • 316 Brésil

NL

D

F

GB

autres

US

= 67%

CERIST


Le facteur d impact

Le facteur d’impact

  • Revues scientifiques avec peer review et facteur d’impact :

  • N = 7 139 (28%)

  • 187 Japon

  • 70 Chine

  • 46 Inde

  • 105 Russie

  • 23 Brésil

D

NL

F

autres

GB

US

= 87%

CERIST


Les diteurs stm

Les éditeurs STM

  • Ces éditeurs cumulent > 50% du chiffre d’affaires du secteur STM.

  • Ils possèdent 25% des revues.

  • Leurs titres correspondent à 51% des revues avec facteur d’impact.

  • Le 5e groupe est Sage-Hindawi.

  • Concentration : rachat d’Informa (T&F) par Cinven/Springer ?

CERIST


Mod les conomiques simples

Modèles économiques simples

  • Le lecteur paie.

  • Modèle classique des abonnements

  • (En fait, c’est sa bibliothèque ou son labo.)

  • L’auteur paie.

  • Institute of Physics ou Biomed Central

  • = peu intéressant pour grands campus de recherche

  • (En fait, c’est son organisme ou son labo.)

  • Personne ne paie rien.

  • arXiv, HAL

  • (En fait, c’est faux.)

CERIST


Mod les conomiques hybrides

Modèles économiques hybrides

  • Le lecteur et l’auteur paient.

  • Oxford University Press, Springer

  • (Offre mixte.)

  • Séparation de services de base et services à valeur ajoutée.

  • A venir

  • (Abonnement aux services à forte valeur ajoutée - recherche, manipulation de données…)

CERIST


La cha ne de valeur

La chaîne de valeur

1

2

3

4

5

6

7

8

1. Revendication de la propriété intellectuelle (auteur)

2. Certification (éditeur)

3. Évaluation (peer reviewer)

4. Distribution & services à valeur ajoutée (éditeur)

5. Distribution & services à valeur ajoutée (intermédiaire)

6. Acquisition (université)

7. Acquisition & distribution (bibliothèque)

8. Utilisation (lecteur)

H. E. Roosendaal (2004). `Driving change in the research and HE information market'. Learned Publishing17(1):11-16.

CERIST


Alternative

Alternative

1

2

3

7

8

1. Revendication de la propriété intellectuelle (auteur)

2. Certification (université)

3. Évaluation (peer reviewer)

7. Acquisition & distribution (bibliothèque)

8. Utilisation (lecteur)

H. E. Roosendaal (2004). `Driving change in the research and HE information market'. Learned Publishing17(1):11-16.

CERIST


Solution id ale

Solution idéale ?

1

8

1. Revendication de la propriété intellectuelle (auteur)

8. Utilisation (lecteur)

H. E. Roosendaal (2004). `Driving change in the research and HE information market'. Learned Publishing17(1):11-16.

CERIST


Archives ouvertes

Archives ouvertes

CERIST


Strat gie des diteurs

Stratégie des éditeurs

  • Comment mettre la main sur les autres 99% du budget de recherche ?

  • Valeur ajoutée : évaluation, scientométrie, stratégie

  • eScience

  • OA (ex. Springer Biomed Central)

  • Désintermédiation ?

CERIST


Que sait on des usages

Que sait-on des usages ?

“Scholars like it simple …

They bounce”

« Les chercheurs transposent leurs activités de navigation sur le Web sur les outils de recherche d’information… »

« L’efficacité de cette stratégie (est jugée) à la quantité d’informations qu’ils brassent et à la pluralité des espaces qu’ils visitent (académiques, professionnels, commerciaux, associatifs,…) et des tâches qu’ils accomplissent simultanément… »

Boukacem-Zeghmouri, C. (à venir). Consultation des articles en ligne des plate-formes d'éditeurs par les enseignants chercheurs STM : l'exemple de ScienceDirect. Documentaliste - Sciences de l'Information 47 (4).

Nicholas, D., I. Rowlands, D. Clark, and H. Jamali (2009). Digital consumers: Virtual scholars. In Ressources électroniques académiques: mesures et usages. Colloque international. Lille, 26-27 novembre 2009.

CERIST


Statistiques

Statistiques

CERIST


Analyse des fichiers log

Vers le site

Google

International

Sur le site

Navigation

Recherche rapide

Interdisciplinarité

La « longue traîne »

Analyse des fichiers log

CERIST


Enjeux

Enjeux

  • Besoin de normalisation : concepts, terminologie, procédures, outils (COUNTER)

  • Méthodes quantitatives et qualitatives : mesurer, évaluer, comprendre

  • Interdisciplinarité : une nouvelle carte de la science basée sur l’usage de l’information

  • Facteurs d’impact et d’usage : nouveaux indicateurs et services

  • Deconstruction et usage ?

  • Web 2.0 et usage ?

CERIST


L information scientifique et technique volutions usages enjeux 2e partie

Une nouvelle cartographie

CERIST

J. Bollen, et al. (2009). `Clickstream Data Yields High-Resolution Maps of Science'. PLoS ONE4(3):e4803+.


Vers de nouveaux indicateurs

Vers de nouveaux indicateurs

J. Bollen, et al. (2009). `A principal component analysis of 39 scientific impact measures.'. PloS one4(6):e6022+.

CERIST


Vers de nouveaux services

Vers de nouveaux services

CERIST


Consommation et production

Consommation et production

Lien entre usage des revues électroniques et production scientifique (thèses, publications, subventions)

= rôle stratégique de l’IST

RIN (2009). E-journals: their use, value and impact. Report, Research Information Network.

CERIST


Fonctions de l ist

Fonctions de l’IST

  • Protéger les droits de l’auteur

  • Diffuser les résultats de la recherche

  • Exposer les résultats à la critique et vérification par d’autres chercheurs

  • Préserver une trace pérenne

Henry Oldenburg Royal Society London 1665

CERIST


Fonctions de l ist suite

Fonctions de l’IST (suite)

  • Compétition (postes, subventions etc.)

  • Science et société (impact sociétal)

  • Propriété industrielle (intérêts économiques)

CERIST


Le 4e paradigme

Le 4e paradigme

Intégration texte/données (« overlay journals »)

Communication machine/machine

Révolution de l’édition scientifique – ou la fin ?

DataCite

Elsevier-PANGAEA

NPG & Thomson ORCID

Current Research Information Systems

Hey, T., S. Tansley, and K. Tolle (Eds.) (2009). The fourth paradigm. Data-intensive scientific discovery. Microsoft Corp.

CERIST


L information scientifique et technique volutions usages enjeux 2e partie

PROJECT

ORGUNIT

PERSON

Contact

Prize/Award

Event

Results

Publication

General

Facility

Skills

Results

Patent

Particular

Equipment

CV

Service

Results

Product

Funding

Programme

Classification

CERIST

EuroCRIS 2008


3 messages et 2 questions

3 messages et 2 questions

  • L’IST, un marché lucratif et dynamique

  • L’usage, une nouvelle approche de l’IST

  • Les fonctions de l’IST évoluent, notamment avec la cyberinfrastructure

  • Environnement légal (e-commerce)

  • La question des institutions (désintermédiation, PPP)

CERIST


Bibliographie

Bibliographie

  • C. Boukacem-Zeghmouri & J. Schöpfel (2008). `On the usage of e-journals in French universities'. Serials21(2):121-126.

  • G. Chartron (ed.) (2002). Les chercheurs et la documentation numérique : nouveaux services et usages. Bibliothèques. Cercle de la librairie, Paris.

  • M. Dewatripont, et al. (2006). `Study on the economic and technical evolution of the scientific information markets in Europe'. Tech. rep., DG Research European Commission.

  • M. Vajou, et al. (2009). `Les enjeux économiques de l'édition scientifique, technique et médicale : Analyses et questions clés'. Les Cahiers du Numérique5(2):143-172.

CERIST


  • Login