L information scientifique et technique volutions usages enjeux 2e partie
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 28

L’information scientifique et technique évolutions, usages, enjeux 2e partie PowerPoint PPT Presentation


  • 52 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

L’information scientifique et technique évolutions, usages, enjeux 2e partie. Joachim Schöpfel Université Charles-de-Gaulle Lille 3. Le marché de l’IST. Plus de 50% de cet argent vont à cinq sociétés multinationales Thomson Scientific (US) Reed Elsevier (NL, GB) Wolters-Kluwer (NL, US)

Download Presentation

L’information scientifique et technique évolutions, usages, enjeux 2e partie

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


L information scientifique et technique volutions usages enjeux 2e partie

L’information scientifique et techniqueévolutions, usages, enjeux2e partie

Joachim Schöpfel

Université Charles-de-Gaulle Lille 3

CERIST


Le march de l ist

Le marché de l’IST

  • Plus de 50% de cet argent vont à cinq sociétés multinationales

  • Thomson Scientific (US)

  • Reed Elsevier (NL, GB)

  • Wolters-Kluwer (NL, US)

  • Wiley-Blackwell (US, GB)

  • Springer (D, NL)

  • Elles affichaient récemment encore une rentabilité entre 15 et 25% et des taux de croissance proche de 10%.

1% des dépenses scientifiques sont consacrées à l’achat d’IST.

CERIST


Caract ristiques du march

Caractéristiques du marché

  • Demande croissante

  • Argent public et privé

  • Marché lucratif

  • Peu de concurrence

  • Comparable au marché de la santé

  • « Si la croissance organique est limitée (comprise généralement entre 1 et 4%), la rentabilité reste à des niveaux parmi les plus élevés de ce qui est plus constaté dans l’industrie de l’information. » (GFII)

CERIST


Serials crisis

Serials crisis

  • Investissements des éditeurs

  • Augmentation du nombre d’articles

  • Nouvelles fonctionnalités et services à valeur ajoutée

  • Concentration du marché

  • Acquisition des éditeurs STM par fonds d’investissement

  • (Crise – laquelle ? pour qui ?)

CERIST


Revues scientifiques

Revues scientifiques

  • Revues scientifiques avec peer review :

  • N = 25 131

  • 603 Japon

  • 582 Chine

  • 567 Inde

  • 348 Russie

  • 316 Brésil

NL

D

F

GB

autres

US

= 67%

CERIST


Le facteur d impact

Le facteur d’impact

  • Revues scientifiques avec peer review et facteur d’impact :

  • N = 7 139 (28%)

  • 187 Japon

  • 70 Chine

  • 46 Inde

  • 105 Russie

  • 23 Brésil

D

NL

F

autres

GB

US

= 87%

CERIST


Les diteurs stm

Les éditeurs STM

  • Ces éditeurs cumulent > 50% du chiffre d’affaires du secteur STM.

  • Ils possèdent 25% des revues.

  • Leurs titres correspondent à 51% des revues avec facteur d’impact.

  • Le 5e groupe est Sage-Hindawi.

  • Concentration : rachat d’Informa (T&F) par Cinven/Springer ?

CERIST


Mod les conomiques simples

Modèles économiques simples

  • Le lecteur paie.

  • Modèle classique des abonnements

  • (En fait, c’est sa bibliothèque ou son labo.)

  • L’auteur paie.

  • Institute of Physics ou Biomed Central

  • = peu intéressant pour grands campus de recherche

  • (En fait, c’est son organisme ou son labo.)

  • Personne ne paie rien.

  • arXiv, HAL

  • (En fait, c’est faux.)

CERIST


Mod les conomiques hybrides

Modèles économiques hybrides

  • Le lecteur et l’auteur paient.

  • Oxford University Press, Springer

  • (Offre mixte.)

  • Séparation de services de base et services à valeur ajoutée.

  • A venir

  • (Abonnement aux services à forte valeur ajoutée - recherche, manipulation de données…)

CERIST


La cha ne de valeur

La chaîne de valeur

1

2

3

4

5

6

7

8

1. Revendication de la propriété intellectuelle (auteur)

2. Certification (éditeur)

3. Évaluation (peer reviewer)

4. Distribution & services à valeur ajoutée (éditeur)

5. Distribution & services à valeur ajoutée (intermédiaire)

6. Acquisition (université)

7. Acquisition & distribution (bibliothèque)

8. Utilisation (lecteur)

H. E. Roosendaal (2004). `Driving change in the research and HE information market'. Learned Publishing17(1):11-16.

CERIST


Alternative

Alternative

1

2

3

7

8

1. Revendication de la propriété intellectuelle (auteur)

2. Certification (université)

3. Évaluation (peer reviewer)

7. Acquisition & distribution (bibliothèque)

8. Utilisation (lecteur)

H. E. Roosendaal (2004). `Driving change in the research and HE information market'. Learned Publishing17(1):11-16.

CERIST


Solution id ale

Solution idéale ?

1

8

1. Revendication de la propriété intellectuelle (auteur)

8. Utilisation (lecteur)

H. E. Roosendaal (2004). `Driving change in the research and HE information market'. Learned Publishing17(1):11-16.

CERIST


Archives ouvertes

Archives ouvertes

CERIST


Strat gie des diteurs

Stratégie des éditeurs

  • Comment mettre la main sur les autres 99% du budget de recherche ?

  • Valeur ajoutée : évaluation, scientométrie, stratégie

  • eScience

  • OA (ex. Springer Biomed Central)

  • Désintermédiation ?

CERIST


Que sait on des usages

Que sait-on des usages ?

“Scholars like it simple …

They bounce”

« Les chercheurs transposent leurs activités de navigation sur le Web sur les outils de recherche d’information… »

« L’efficacité de cette stratégie (est jugée) à la quantité d’informations qu’ils brassent et à la pluralité des espaces qu’ils visitent (académiques, professionnels, commerciaux, associatifs,…) et des tâches qu’ils accomplissent simultanément… »

Boukacem-Zeghmouri, C. (à venir). Consultation des articles en ligne des plate-formes d'éditeurs par les enseignants chercheurs STM : l'exemple de ScienceDirect. Documentaliste - Sciences de l'Information 47 (4).

Nicholas, D., I. Rowlands, D. Clark, and H. Jamali (2009). Digital consumers: Virtual scholars. In Ressources électroniques académiques: mesures et usages. Colloque international. Lille, 26-27 novembre 2009.

CERIST


Statistiques

Statistiques

CERIST


Analyse des fichiers log

Vers le site

Google

International

Sur le site

Navigation

Recherche rapide

Interdisciplinarité

La « longue traîne »

Analyse des fichiers log

CERIST


Enjeux

Enjeux

  • Besoin de normalisation : concepts, terminologie, procédures, outils (COUNTER)

  • Méthodes quantitatives et qualitatives : mesurer, évaluer, comprendre

  • Interdisciplinarité : une nouvelle carte de la science basée sur l’usage de l’information

  • Facteurs d’impact et d’usage : nouveaux indicateurs et services

  • Deconstruction et usage ?

  • Web 2.0 et usage ?

CERIST


L information scientifique et technique volutions usages enjeux 2e partie

Une nouvelle cartographie

CERIST

J. Bollen, et al. (2009). `Clickstream Data Yields High-Resolution Maps of Science'. PLoS ONE4(3):e4803+.


Vers de nouveaux indicateurs

Vers de nouveaux indicateurs

J. Bollen, et al. (2009). `A principal component analysis of 39 scientific impact measures.'. PloS one4(6):e6022+.

CERIST


Vers de nouveaux services

Vers de nouveaux services

CERIST


Consommation et production

Consommation et production

Lien entre usage des revues électroniques et production scientifique (thèses, publications, subventions)

= rôle stratégique de l’IST

RIN (2009). E-journals: their use, value and impact. Report, Research Information Network.

CERIST


Fonctions de l ist

Fonctions de l’IST

  • Protéger les droits de l’auteur

  • Diffuser les résultats de la recherche

  • Exposer les résultats à la critique et vérification par d’autres chercheurs

  • Préserver une trace pérenne

Henry Oldenburg Royal Society London 1665

CERIST


Fonctions de l ist suite

Fonctions de l’IST (suite)

  • Compétition (postes, subventions etc.)

  • Science et société (impact sociétal)

  • Propriété industrielle (intérêts économiques)

CERIST


Le 4e paradigme

Le 4e paradigme

Intégration texte/données (« overlay journals »)

Communication machine/machine

Révolution de l’édition scientifique – ou la fin ?

DataCite

Elsevier-PANGAEA

NPG & Thomson ORCID

Current Research Information Systems

Hey, T., S. Tansley, and K. Tolle (Eds.) (2009). The fourth paradigm. Data-intensive scientific discovery. Microsoft Corp.

CERIST


L information scientifique et technique volutions usages enjeux 2e partie

PROJECT

ORGUNIT

PERSON

Contact

Prize/Award

Event

Results

Publication

General

Facility

Skills

Results

Patent

Particular

Equipment

CV

Service

Results

Product

Funding

Programme

Classification

CERIST

EuroCRIS 2008


3 messages et 2 questions

3 messages et 2 questions

  • L’IST, un marché lucratif et dynamique

  • L’usage, une nouvelle approche de l’IST

  • Les fonctions de l’IST évoluent, notamment avec la cyberinfrastructure

  • Environnement légal (e-commerce)

  • La question des institutions (désintermédiation, PPP)

CERIST


Bibliographie

Bibliographie

  • C. Boukacem-Zeghmouri & J. Schöpfel (2008). `On the usage of e-journals in French universities'. Serials21(2):121-126.

  • G. Chartron (ed.) (2002). Les chercheurs et la documentation numérique : nouveaux services et usages. Bibliothèques. Cercle de la librairie, Paris.

  • M. Dewatripont, et al. (2006). `Study on the economic and technical evolution of the scientific information markets in Europe'. Tech. rep., DG Research European Commission.

  • M. Vajou, et al. (2009). `Les enjeux économiques de l'édition scientifique, technique et médicale : Analyses et questions clés'. Les Cahiers du Numérique5(2):143-172.

CERIST


  • Login