Chaudi re frisquet hydromotrix 23kw ers
Download
1 / 33

Chaudière Frisquet Hydromotrix 23kw ERS - PowerPoint PPT Presentation


  • 406 Views
  • Uploaded on

Chaudière Frisquet Hydromotrix 23kw ERS. Le circuit hydraulique. Principe de fonctionnement. Le corps de chauffe de la chaudière est un bain-marie en cuivre, chauffé par un brûleur gaz atmosphérique dans lequel passe un serpentin en cuivre pour la production d’eau chaude sanitaire.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' Chaudière Frisquet Hydromotrix 23kw ERS' - owena


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
Chaudi re frisquet hydromotrix 23kw ers

Chaudière Frisquet Hydromotrix 23kw ERS

Le circuit hydraulique


Principe de fonctionnement
Principe de fonctionnement

  • Le corps de chauffe de la chaudière est un bain-marie en cuivre, chauffé par un brûleur gaz atmosphérique dans lequel passe un serpentin en cuivre pour la production d’eau chaude sanitaire.


Passage des produits de combustion
Passage des produits de combustion

  • Les produits de combustion passent dans les tubes du bain-marie afin de chauffer l’eau primaire de la chaudière.


Les turbulateurs
Les turbulateurs

  • Afin d’optimiser l’échange de chaleur produits de combustion/eau du bain-marie, des turbulateurs sont placés dans les tubes pour ralentir les fumés et ainsi prolonger l’échange thermique.


Vue de coupe du bain marie
Vue de coupe du bain-marie

Départ

Tubes de passage des produits de combustion

retour


Le serpentin cuivre de l eau chaude sanitaire
Le serpentin cuivre de l’eau chaude sanitaire

  • L’eau chaude sanitaire est produite par son passage dans le serpentin du bain-marie.


Mise sous tension de la chaudi re
Mise sous tension de la chaudière

La chaudière est raccordée.

Lors de la mise sous tension de la chaudière le boîtier de contrôle vérifie que le circuit hydraulique du primaire est bien en pression.

Cette mesure est prise par le capteur de pression placé sur le retour.

Des leds placées sur le tableau de bord nous indiquent

la pression du circuit.

Quand toutes les leds sont vertes la pression est suffisante, on valide la condition de mise en route de la chaudière.



Initialisation de la position de la vanne de r partition
Initialisation de la position de la vanne de répartition

  • A la mise sous tension, la vanne motorisée se met automatiquement en position de production eau chaude sanitaire. C’est la position d’origine de la vanne. La vanne 3 voies ferme complètement l’entrée de l’eau de retour du réseau de chauffage dans le bain-marie. Il n’y a donc plus de circulation de l’eau de chauffage dans le corps de chauffe.


Situation hydraulique la mise en route
Situation hydraulique à la mise en route

Le brûleur se met en route pour mettre le bain-marie en température afin de pouvoir fournir de l’ ECS si un puisage est effectué.

Le corps de chauffe ne fournit pas d’eau « réchauffée » au réseau

La vanne 3 voies ne laisse pas passer l’eau de retour du réseau


Consigne de temp rature de l eau primaire dans le bain marie
Consigne de température de l’eau primaire dans le bain-marie

Il y a seulement 2 consignes de température

de l’eau primaire dans le bain-marie:

Mode ECO: 60 à 65°C

Mode Max: 83 à 88° C

Cette consigne est vérifiée par la CTN placée sur le corps de chauffe.

Remarque: elle est placée dans un doigt de gant afin de permettre son démontage sans vidanger.


Thermistance
Thermistance bain-marie

  • La C T N de prise de température placée sur le bain-marie:


La vanne de r partition motoris e
La vanne de répartition motorisée bain-marie

La vanne

Le moteur électrique

220 Volts


Mode chauffage est d sactiv
Mode chauffage est désactivé bain-marie

  • Pas de demande de la CTN placée sur le tuyau de départ de l’eau du réseau de chauffage .

  • Pas de demande du thermostat d’ambiance.


Les prises de temp ratures
Les prises de températures bain-marie

Elles sont réalisées par conduction et transmises par les 3 CTN


Mode de chauffage est activ
Mode de chauffage est activé bain-marie

  • Plein chauffage: en début de cycle la vanne motorisée fait circuler 100% de l’eau de retour du réseau de chauffage par le corps de chauffe.

Départ

100%

Retour


  • Lorsque l’on approche de la température de consigne , la vanne motorisée se met en position intermédiaire. Elle laisse passer une partie de l’eau de retour vers le réseau de chauffage sans passer dans le corps de chauffe. Sur cette chaudière, c’est la vanne

    motorisée qui module sur l’hydraulique, ce n’est pas la puissance de chauffe du brûleur qui module.(CTN Départ)

    Le circulateur assure le débit de l’eau dans le réseau de chauffage.


Le circulateur
Le vanne motorisée se met en position intermédiaire. Elle laisse passer une partie de l’eau de retour vers le réseau de chauffage sans passer dans le corps de chauffe. Sur cette chaudière, c’est la vannecirculateur

Il assure la circulation de l’eau de chauffage dans le réseau. On peut sélectionner 3 vitesses différentes.


Chauffage et demande d ecs mod r e
Chauffage et demande d’ECS modérée vanne motorisée se met en position intermédiaire. Elle laisse passer une partie de l’eau de retour vers le réseau de chauffage sans passer dans le corps de chauffe. Sur cette chaudière, c’est la vanne

Le mode chauffage est activé et on effectue un puisage d’ECS modéré.

La CTN placée sur l’arrivée d’eau sanitaire dans le corps de chauffe, mesure une variation de température, sa résistance s’en trouve modifiée, le boîtier de contrôle interprète une demande d’eau chaude sanitaire.

L’ECS circule dans le serpentin qui passe dans le bain-marie.


Si la température du bain-marie ne baisse pas vanne motorisée se met en position intermédiaire. Elle laisse passer une partie de l’eau de retour vers le réseau de chauffage sans passer dans le corps de chauffe. Sur cette chaudière, c’est la vanne

beaucoup, la chaudière continue à fonctionner

en ECS ET en chauffage . La vanne motorisée

prends donc une position intermédiaire.

Départ

Entrée eau sanitaire

Eau retour

Recylclée60%

Vers RTA

Réseau chauffage

Retour

40% du retour


Qu est ce le r t a
Qu’est-ce le R.T.A ? vanne motorisée se met en position intermédiaire. Elle laisse passer une partie de l’eau de retour vers le réseau de chauffage sans passer dans le corps de chauffe. Sur cette chaudière, c’est la vanne

R.T.A = Régulateur de Température Automatique

Présence d’un régulateur de débit

Eau chaude régulée entre 45°C et 50° C

Arrivée eau sanitaire


Le RTA est préréglé pour une température de sortie maximale comprise entre 45 et 50°C, point idéal de fonctionnement pour le meilleur rapport confort d’utilisation et économie d’énergie.

Avant de modifier son réglage, vérifier la présence du régulateur de débit sinon :

a) Mettre la chaudière en position “max”.

b) Laisser couler l’eau chaude jusqu’à l’allumage du brûleur

c) Avec une clé plate de 13, modifier le réglage :

- Sens horaire, diminue la température.

- Sens inverse, augmente la température.


Je diminue la température maximale comprise entre 45 et 50°C, point idéal de fonctionnement pour le meilleur rapport confort d’utilisation et économie d’énergie.

J’augmente la température

Ce réglage est très sensible, agir par petite rotation (1/10 de tour) toutes les 20 secondes.

Selon son réglage le RTA ajoute plus +/- d’eau froide à l’ECS afin de garantir une température

de confort déterminée.

Réglage d’usine: 45°C< température de confort < 50°C

La fin du puisage sanitaire est détecté par la CTN par effet de conduction du bain-marie.


La ctn d tecte l arr t du puisage
La CTN détecte l’arrêt du puisage maximale comprise entre 45 et 50°C, point idéal de fonctionnement pour le meilleur rapport confort d’utilisation et économie d’énergie.

  • La CTN détecte l’arrêt du puisage, car par conduction du bain-marie sa résistance va être modifiée . Cette variation de résistance indique la fin de puisage.(Sa résistance va diminuer)


Chauffage gros puisage ecs
Chauffage + gros puisage ECS maximale comprise entre 45 et 50°C, point idéal de fonctionnement pour le meilleur rapport confort d’utilisation et économie d’énergie.

  • L’eau chaude sanitaire reste prioritaire, la vanne motorisée reprend donc sa position d’origine.

    Elle ne laisse plus passer d’eau de retour du réseau de chauffage dans le bain-marie.

La chaudière assure seulement la production d’ECS

L’eau de retour ne passe plus dans le bain marie.

100% de l’eau de retour est recyclée.


Remarque importante
Remarque importante maximale comprise entre 45 et 50°C, point idéal de fonctionnement pour le meilleur rapport confort d’utilisation et économie d’énergie.

  • Les 2 consignes ECO et MAX de température

    d’eau primaire ne sont qu’actives sur la température de l’eau primaire dans le bain-marie.

    La température de l’eau de départ du chauffage est gérée par la CTN présente sur le tuyau de départ.

    Elle peut donc être différente de celle de l’eau primaire du bain-marie.


Le vase d expansion
Le vase d’expansion maximale comprise entre 45 et 50°C, point idéal de fonctionnement pour le meilleur rapport confort d’utilisation et économie d’énergie.

  • Il est placé sur le retour, son rôle est d’amortir

    l’augmentation du volume de l’eau primaire

    lors de la chauffe.


La s curit de surchauffe
La sécurité de surchauffe maximale comprise entre 45 et 50°C, point idéal de fonctionnement pour le meilleur rapport confort d’utilisation et économie d’énergie.

  • Elle a pour fonction d’éviter la surchauffe de l’eau primaire dans le bain-marie . C’est un contact tout ou rien . Il s’ouvre à 94°C . Il impose une intervention manuelle pour le réarmer.


Le disconnecteur
Le maximale comprise entre 45 et 50°C, point idéal de fonctionnement pour le meilleur rapport confort d’utilisation et économie d’énergie.disconnecteur

Présent sur chaque installation maintenant, il empêche que de l’eau de chauffage ne vienne polluer l’eau du réseau sanitaire.

En cas de retour de l’eau de chauffage , le disconnecteur ne laisse pas passer l’eau vers le réseau sanitaire . Elle est mise à l’ égoût .

Remplissage


Position de la vanne en ecs
Position de la vanne en ECS maximale comprise entre 45 et 50°C, point idéal de fonctionnement pour le meilleur rapport confort d’utilisation et économie d’énergie.

Départ vers réseau de chauffage

Temp: 45°C

Entrée eau sanitaire

L’eau sanitaire passe dans le serpentin.

Retour eau du réseau de chauffage

Temp: 45°C par ex.

Vers RTA


Ecs chauffage ou chauffage r gul
ECS + CHAUFFAGE ou chauffage régulé maximale comprise entre 45 et 50°C, point idéal de fonctionnement pour le meilleur rapport confort d’utilisation et économie d’énergie.

Départ vers réseau de chauffage

Temp: 65°C par ex.

Si ECS:

L’eau sanitaire passe

dans le serpentin et l’eau primaire circule dans le bain-marie.

Entrée eau sanitaire

Retour eau du réseau de chauffage

Temp: 45°C par ex.

Vers RTA


Chauffage
CHAUFFAGE maximale comprise entre 45 et 50°C, point idéal de fonctionnement pour le meilleur rapport confort d’utilisation et économie d’énergie.

Départ vers réseau de chauffage

Temp: 75°C par ex.

Retour eau du réseau de chauffage

Temp: 55°C par ex.


FIN maximale comprise entre 45 et 50°C, point idéal de fonctionnement pour le meilleur rapport confort d’utilisation et économie d’énergie.


ad