Ami(e) Internaute,
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 46

Ami(e) Internaute, PowerPoint PPT Presentation


  • 31 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Ami(e) Internaute,

Download Presentation

Ami(e) Internaute,

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Ami e internaute

Ami(e) Internaute,

Ce quarantime-huitime diaporama est le premier de quatre diaporamas consacrs au vol voile en Algrie. Il concerne Joseph Thoret, le concours de Biskra, les structures du vol voile, la construction des planeurs, la prospection de 1948 et lactivit vlivole dans lAlgrois.

Pour en savoir davantage, lisez : Le vol voile en Algrie (1862-1962) de Charles Rudel et Pierre Jarrige.

Faites circuler ce diaporama sans restriction !

Merci aux propritaires des photos dont les noms apparaissent entre parenthses.

Pour lhistoire de laviation en Algrie que je prpare, je recherche des photos, des documents, des rcits et des tmoignages, merci den parler autour de vous.

Nhsitez pas me demander les diaporamas prcdents.

Bien cordialement.

Pierre Jarrige.

[email protected]

http://www.aviation-algerie.com


Ami e internaute

Quelques explications succinctes

Un planeur est un avion sans moteur avec lequel un pilote tente de rester en lair et de se dplacer.

Pour cela, le pilote utilise les courants ascendant de lair lorsque le vent frappe perpendiculairement un relief allong (vol de pente). Il utilise galement les courants verticaux thermiques dus aux diffrences de tempratures du sol ou des masses dair. Ce phnomne est accentu sur les reliefs montagneux.

Plusieurs moyens de lancement sont utiliss au dbut du vol voile :

- Pour les planeurs lgers monoplaces on pratique la gicle. Deux quipes tendent des sandows relis lavant du planeurs pos sur une glissire, alors quun quipier retient larrire du planeur. Au signal lchez tout, larrire est libr et le planeur dcolle pour quelques secondes. Cest un travail dquipe pour une quinzaine de personnes qui doivent coordonner leur action pour le dcollage et ont ensuite ramener le planeur son point de dpart. Les passionns sont occups de longues journes pour quelques secondes de vol qui les paient de tous leurs efforts et de toute leur patience.

- Le treuil est utilis pour aller une hauteurs plus importante (jusqu 300 m). Le planeur est accroch un cble qui senroule sur une bobine motorise et le pilote se largue la hauteur dsire. Le cble est ensuite ramen au point de dcollage.

- Plus onreux, le dcollage remorqu par un avion permet de sloigner de larodrome pour rechercher une zone favorable aux ascendances. Il permet galement le convoyage des planeurs. Il sadresse des pilotes confirms ou est pratiqu en cole en biplace.

Au dbut du vol voile, labsence de planeurs biplaces dcole ncessite un apprentissage autodidacte. Aprs avoir pass de longs moments dans le planeur au sol en tchant de maintenir les ailes horizontales face au vent, le pilote est envoy en lair par des gicles de plus en plus importantes. Il acquire ainsi la matrise de la ligne droite et de latterrissage. Il pratique ensuite quelques virages de faible inclinaison en restant toujours dans les limites de larodrome. Ce procd, peu dangereux pour le pilote, met cependant rude preuve les planeurs lors des atterrissages et entrane des interventions frquentes des menuisiers et des immobilisations prolonges du matriel.


Ami e internaute

Le vol voile en Algrie

LAlgrie, avec ses Atlas levs, ses Hauts-Plateaux ensoleills ou balays par les perturbations, ses ctes frappes par le vent de la mer et ses rgions prsahariennes arides, offre les contrastes gographiques et climatiques favorables au vol voile sous toutes ses formes.

Ds 1862 pour Louis Mouillard et un peu plus tard pour les autres thoriciens tels que Jean Bretonnire, Clment Ader, Julien Servis, Joseph Thoret et Eric Nessler, lAlgrie est le champ dexprience par excellence.

A partir de 1930, aprs les expriences de Joseph Thoret et le Concours de Biskra, le mouvement vlivole se dveloppe dans les aro-clubs et dans les centres aux dimensions nationales du Djebel-Diss, du Djebel-Oum-Settas et dOran-Canastel.

Un pliade de moniteurs de qualit et de pilotes comptents se dpense sans relche.

Pendant la guerre, les pilotes militaires se replient sur les terrains de vol voile en attendant de reprendre le combat aux cts des Allis, alors que lisolement entrane la construction en srie de monoplaces et de biplaces afin de satisfaire une demande pressante.

Avec des directeurs enthousiastes, la Direction de lAviation civile et le Service de laviation lgre et sportive encouragent cette activit qui tmoigne dune belle vitalit.


Ami e internaute

Joseph Thoret

Fin 1922, le Sous-secrtariat lAviation civile envoie le lieutenant Joseph Thoret prospecter les sites propices au vol voile. Il dcouvre le djebel Delouatt, proximit de Biskra, et parvient tenir lair pendant plus de 7 heures, hlice cale, avec son Hanriot 14 alors que le record mondial en planeur est de 3 heures 22. Il totalise 23 heures de vol hlice cale sur ce site alors que lorganisation du concours se met en place.

Ci-contre et ci-dessous : Joseph Thoret Biskra le 26 fvrier 1933, lors de linauguration du monument lev en souvenir de ses exploits et du baptme de larodrome son nom (Marcel Durand)


Ami e internaute

Le concours de Biskra

Aprs les exploits de Joseph Thoret, le Concours de Biskra est organis du 26 janvier au 21 fvrier 1923, la suite dautres concours en mtropole qui tentent de rpondre lavance prise par les Allemands dans ce domaine.

Le choix de Biskra nest pas anodin, la station est trs rpute et le maire Edmond Cazenave bnficie de lappui du gouverneur gnral Steeg, du gnral Paulinier commandant le 19me Corps, de Boulogne, directeur des Territoires du Sud, du Marchal Lyautey et du Marchal Franchet dEsperey. Le Concours est organis par le colonel Quinton, Andr Citron, Dal Paz et Lucien Saint, il est plac sous la direction du commandant Brocard (ancien commandant des Cigognes). Le soutien financier est assur par de nombreux mcnes et les prix prvus sont intressants.

Un tremplin en planches de 16 mtres sur 6 mtres est accroch flan de montagne, surplombant de 70 mtres loued sablonneux qui sert daire datterrissage. Cest un vritable nid daigle que surmonte une falaise de 60 mtres. Le rgiment local de Tirailleurs Sngalais est mis contribution pour les manuvres et les dparts au sandow (ci-contre, avec lHanriot 14 de Thoret qui survole le site).

Lloignement de Biskra se fait sentir et cinq concurrents seulement se prsentent : lAdj Franois Descamps, Alfred Fronval et le Lt Joseph Thoret en Dewoitine P-3 aile rigide, Georges Barbot en Dewoitine P-2 aile souple et le Lt Le Petit en biplan en tandem Louis Peyret.

Des performances intressantes sont ralises : Georges Barbot bat le record de dure avec 8 heures 36 (non homologu par manque de commissaire-chronomtreur), Joseph Thoret parcours 5 kilomtres. Seul Franois Descamps, qui bat le record daltitude avec 450 mtres au dessus du point de dcollage, termine sans avoir cass son planeur.

Les photos sont du journal LIllustration.


Ami e internaute

Ci-dessus : Joseph Thoret flanc de montagne avec son Hanriot 14 en contrebas.

En haut droite : Devant le Hanriot 14, le mcanicien Young, Joseph Thoret, Marie Marvingt (clbre pilote aux nombreux exploits) et le maire Edmond Cazenave.

Ci-contre : Le vainqueur Franois Descamps et Alfred Fronval en charentaises, tous deux en Dewoitine.


Ami e internaute

Les planeurs dans le lit de loued

Le Louis Peyret, biplan en tandem, anctre du Taupin

Le Dewoitine au dcollage au sandow


Ami e internaute

Les activit vlivoles en Algrie

De nombreux terrains et arodromes ont t utiliss pour le vol voile, quelques fois de faon phmre. Malheureusement, les conditions dinscurit de lpoque nont pas permis dexploiter correctement les possibilits arologique potentielles qui sont trs importantes.


Ami e internaute

Les structures

A partir de 1930, quelques aro-clubs mettent en place des sections de vol voile, en suivant les conseils prodigus par lAvia, association mtropolitaine prive percevant des subventions officielles pour tudier une gamme de planeurs, promouvoir le vol voile et former des moniteurs dans les centres de Beynes et de La Banne dOrdanche.

LAviation populaire reprend, en 1936, les missions de lAvia.

En 1937, le Ministre dcide la cration du centre du Djebel-Diss (Mostaganem) et en charge lEtablissement rgional de la Navigation arienne dirig Alger par Gaston Pourcher.

En 1941, lactivit reprend sous lgide du Comit des Sports ariens en Algrie, dirig par le colonel de Brion, qui organise des stages de moniteurs et de chefs de centres et commande des planeurs Caudron Boufarik.

Aprs le Dbarquement du 8 novembre 1942, lactivit reprend avec du personnel mobilis.

Le Service de lAviation lgre et sportive est cr en octobre 1944 mais cest le Gouvernement gnral qui cre les postes et prend le budget en charge. Aprs la disparition du premier directeur, Andr Costa (en haut), le 11 avril 1951, Charles Rudel (au centre) prend la direction. Le Constantinois Lucien Saucde (en bas), technicien remarquable, chef-pilote du SALS-Algrie, assure les intrims et apporte une aide considrable au Service.

Le SALS-Algrie, dans une quasi indpendance, gre le centre du Djebel-Oum-Settas et met la disposition des associations les planeurs, treuils et avions remorqueurs dont il assure les grosses rparations. Il attribue aux associations des subventions selon un barme favorable aux jeunes.

En accord avec le Rectorat, il est associ la formation des enseignants au modlisme et au vol voile au sein du Centre laque daviation populaire (CLAP).

Le personnel comprend les moniteurs-pilotes Jean-Baptiste Cometti, Aurlien Alberca, Joanns Walkowiak, Albert Carraz, Chatel et Henri Gants (qui sera chef-pilote et assurera la direction du SALS en 1961 aprs le dpart de Charles Rudel). Ce personnel assure la tutelle du vol voile, du vol moteur, de laromodlisme et, avec Michel Prik, du parachutisme.

Antoine Lasserre assure avec efficacit la direction de latelier du 103 Bd Carnot.


Ami e internaute

La construction des planeurs

A partir de 1941, lusine Caudron Boufarik construit une centaine de planeurs Avia 152a (numros dans les sries 100 et 200), dix-sept biplaces Caudron C 800 et dix Avia 40p commands par le Service des Sports ariens et affects en AFN et en mtropole.

De 1952 1961, latelier du SALS-Algrie construit un Dacal105 et huit Dacal 106 et, avec les lments structuraux venant des constructeurs, cinq Fauvel AV 36 Ailes Volante et huit Wassmer WA 21 Javelot permettant aux centres algriens de disposer de planeurs modernes et bien adapts. Il modernise galement six Avia 40p.

Les quatre derniers Javelot construits ne voleront jamais.

Les DACAL 105 et 106

Les biplaces Caudron C 800 sont en nombre insuffisant et souffrent des atterrissages sur des pistes pierreuses qui abment la structure monocoque et entranent des frais de rparation importants et des immobilisations. Charles Rudel et Lucien Saucde envisagent la construction dun nouveau planeur-cole et, pour en acclrer ltude et la construction, ils partent dun planeur existant : le SA 104 Emouchet et en extrapolent le Dacal 105 (Dacal pour Direction de lAviation Civile ALgrienne). Le nouveau planeur (F-CRAK) fait son premier vol le 21 aot 1953, au Djebel-Oum-Settas, pilot par Lucien Saucde. Huit Dacal 106 (qui est un 105 modifi) sont construits jusquen 1961.

Ci-contre, latelier du 103, Bd Carnot Alger qui assure lentretien et la construction des planeurs.

Photos de Lucien Saucde et Jean-Baptiste Cometti.


Ami e internaute

Dacal 105

Les Dacal 105 et 106

Ci-dessus, un Dacal 106 et un Emouchet Canastel montrent leurs similitudes (David Gaborit)

Ci-contre : Les diffrences entre le Dacal 105 et les Dacal106 portent sur la forme en plan et limplantation de laile, la section du fuselage et la verrire.

Le Dacal 106 pse 200 kg vide, soit 50 kg de plus que lEmouchet et peut emporter 185 Kg.

Les neuf planeurs, dont certains nont vol que six mois, ont donn entire satisfaction au Djebel-Oum-Settas et Canastel et ont effectu 5 600 heures de vol pour 45 000 lancers, presque totalement au treuil.

Dacal 106


Ami e internaute

Ci-dessus : Devant le Dacal 105 en mars 1954 au cours des essais au Djebel-Oum-Settas, Jean-Baptiste Cometti, Pierre Bonneau, Lucien Saucde, Chapelle et Gaudin (Lucien Saucde)

En haut droite : Laccs aux deux places du Dacal 106. Louverture de la verrire avant sera modifie la demande des services officiels (Henri Deloupy)

Ci-contre : A Oran-Canastel, la verrire modifie. Une lve est en place avant et le chef-pilote Johanns Walkowiak est larrire (David Gaborit)


Ami e internaute

Le Dacal vu, ci-desus, par Rginald Jouhaud (en ralit, le Dacal nutilise pas de B.O. car il a une roue) et, ci-contre en haut et en bas, par Max Siffre.


Ami e internaute

En 1957, la premire des cinq Aile Volante construites par le SALS-Algrie, selon les plans de Charles Fauvel, sort de latelier, entoure par Mme Bovillo, Jean Lopez, Riveccio, Henri Minvielle, Antoine Lasserre (en blouse blanche) et Charles Rudel (au fond droite).

Les Aile Volante seront utilises par le Centre du Djebel-Oum-Settas et par lAro-club dOranie Canastel.

(Lucien Saucde)


Ami e internaute

15 fvrier 1960, premier vol dun Javelot Chragas par Henri Gants

Les Aile Volante au Bd Carnot


Ami e internaute

La prospection de 1948

Depuis longtemps, les vlivoles rvent de grandes chevauches est-ouest, de lAtlantique au golf de Gabs (1 700 km).

Le SALS organise une prospection officielle au dpart de Thiersville, en mai et juin 1948, dirige par Gabriel Perrot entour de Jean Bouvier, Georges Bricout, Eric Nessler, Raynaud, Jean-Baptiste Cometti, Lucien Saucde, Thomas, Bernard, Daniel Robert Bancharelle, Aurlien Alberca, RP Lon Harmel, Garbs et Rideau. Le matriel consiste en deux Nord 2000, un Avia 40p, un Nord 1300, un SA 103 Emouchet et un Caudron C 800 remorqus par un Stampe et un Morane 315.

Des performances extrmement intressantes sont ralises avec des distances de plusieurs centaines de kilomtres et des dures de plusieurs heures.

Eric Nessler parcourt 395 km jusqu MSila, en 5 heures de vol.

Le RP Harmel arrive Stif (488 km) aprs 7 heures de vol. Il est encore 1 200 m de hauteur et aurait pu battre le record de France, mais il prfre laisser des plus jeunes le plaisir de raliser des exploits.

Les enseignements recueillis devaient tre utiliss pour une expdition nationale prvue en 1949. Cette expdition naura jamais lieu, le SALS tant alors agit par des problmes politiques et financiers.

Aurlien Alberca et Lucien Saucde pendant la prospection (Lucien Saucde)

Le Nord 2000 F-CBNN venu pour la prospection et laiss au Djebel-Oum-Settas (Alain Paumier)


Ami e internaute

Environs dAlger

Sur cette carte de 1948, on voit douest en est : La prvision dimplantation de larodrome de Chragas (ouvert en 1958), Dely-Ibrahim o quelques vols ont t effectus au lieu-dit Les Grands Vents, larodrome dHussein-Dey (ferm en 1943), le projet darodrome lembouchure de lHarrach, larodrome de Fort-de-LEau et, en bas, Maison-Blanche. Il manque le terrain dAlger-Plage ( Cap-Matifou) utilis avant guerre par les constructeurs amateurs et Kouba, au sud dHussein-Dey, o des vols ont t effectus pendant la semaine de laviation en octobre 1946.


Ami e internaute

Aro-club dAlgrie

En 1930, Pierre Laffargue entreprend la construction dun planeur fortement inspir de lAvia 11a et cre la Section vlivole de lAro-club dAlgrie. Le planeur est expos, non entoil, langle de la rue Michelet et de la rue Bourlon et baptis par Mme Prvost dont le mari, ingnieur SupAro (1919) et directeur Vritas, a supervis la construction.

Le dcouragement succdera lenthousiasme devant limpossibilit dobtenir le moindre rsultat positif Maison-Blanche en raison de la mdiocrit du matriel et de labsence de moniteur expriment.

(Pierre Laffargue)


Ami e internaute

Le 24 avril 1931 Le planeur de lAro-club dAlgrie est sorti du hangar de Maison-Blanche, il est amen en piste, Georges Descamps sinstalle aux commandes sur la glissire et cest le premier vol avec un lancer au sandow (Pierre Laffargue)


Ami e internaute

Ds sa cration, la section vol voile de lAro-club dAlgrie recrute, dans lenthousiasme, plus de 160 membres parmi lesquels tous les dirigeants de laviation en Algrie, les pilotes davions de lAro-club et, au fur et mesure de leurs passages, les pilotes dhydravions de la Compagnie gnrale aropostale (Pierre Laffargue)


Ami e internaute

Eric Nessler

A la demande de Pierre Laffargue, le champion vlivole Eric Nessler et Pierre Massenet, directeur de lAvia, viennent en Algrie. Ils dbarquent dun CAMS 53 lhydrobase de lAgha le 28 novembre 1935 (ci-dessous). Eric Nessler utilisera un planeur Avia 40p pour faire des vols Maison-Blanche et pour prospecter des sites qui pourraient tre favorables Oran, Mostaganem (Djebel-Diss), Sidi-Bel-Abbs et Bougie. Eric Nessler ( gauche) effectuera, jusquau 22 dcembre, 33 vols pour une dure totale de 11 h 55.

Le planeur sera donn la Fdration aronautique algrienne qui le mettra la disposition dAndr Costa Mostaganem.

(Pierre Laffargue)


Ami e internaute

Eric Nessler Maison-Blanche, le 1er dcembre 1935 (Pierre Laffargue)


Ami e internaute

Eric Nessler sur la Mitidja (Jacques Hemet)


Ami e internaute

Hussein-Dey 1942

LAssociation algrienne des sports ariens, prside par le commandant Bailly, sinstalle sur larodrome dHussein-Dey, entre la mer et la Route Moutonnire, et reoit, le 13 juin 1942, son premier Avia 152a construit Boufarik.

Le centre est anim, jusquau Dbarquement du 8 novembre 1942, par le chef-pilote Henri Ferraris et par les moniteurs Jean Laffargue, Jacques Pierchon et Henri Gants.

Lactivit est fbrile, une cinquantaine de jeunes sactivent mettre trois planeurs en piste, tirer sur les sandows en courant et ramener les planeurs au point de dpart aprs avoir t les chercher quelques fois sur la plage ou dans les champs marachers dalentour. Il faut aussi rparer les casses invitables et entretenir le matriel qui souffre de lair marin. Le gouverneur Yves Chatel visite le centre en octobre.

Les photos dHussein-Dey sont de Pierre Laffargue, Pierre Llopis, Henri Gants et Anne-Marie De Sansonetti.


Ami e internaute

Le chef-pilote Henri Ferraris, pilote de la Premire Guerre avec deux victoires ariennes. Il sera rappel au service comme capitaine.

Pour dplacer les planeurs qui nont pas de roue, on utilise un B.O. (prononcer bho) amovible.

Le coureur cycliste Mohamed Menad (http://ouedmerda.free.fr)


Ami e internaute

Pierre Laffargue, bniste et journaliste sportif, a lutt toute sa vie pour dvelopper laviation en Algrie. Il a vol en planeur Alger, La Banne dOrdanche et au Djebel-Diss aprs avoir mont la Section de Vol voile de lAro-club dAlgrie. Il a galement particip activement la promotion de laviation commerciale et a travaill pour la Compagnie gnrale transsaharienne aprs la guerre. Promoteur infatigable, il a organis la semaine de laviation en 1945. Il a produit un nombre incalculable darticles pour les journaux dAlgrie et a ralis plusieurs entrevues et reportages sonores pour Radio-Alger. Il est lorigine de la venue Alger de plusieurs personnalits dont Eric Nessler.

Les brevets de vol voile sont dlivrs par lAro-club de France, par dlgation du Ministre de lAir.

Le brevet A est dlivr selon les normes de la Fdration aronautique internationale aprs un vol de 30 secondes et un atterrissage sans casse. Il nest pas reconnu par le Ministre.

Le brevet B (deux mouettes) est dlivr aprs avoir fait deux vols dau moins 45 secondes chacun et un vol contrl dune minute avec une volution en forme de S.

Le brevet C (trois mouettes) est dlivr aprs avoir effectu un vol de 5 minutes sans perdre daltitude.

Ces brevets seront remplacs en 1966 par la licence lmentaire et le brevet de pilote de planeur.


Ami e internaute

Activit Hussein-Dey, avec dcollage au sandow sur la glissire


Ami e internaute

Il faut descendre lAvia 152a pos malencontreusement sur le toit du hangar en toile Hussein-Dey par Albert Guvan le 19 aot 1942


Ami e internaute

Dely-Ibrahim :Pendant les vols Hussein-Dey, une exprience a t faite au mois daot 1942 Dely-Ibrahim, au lieu-dit Les Grands Vents. Le relief des collines facilite les dcollages et allonge la dure des vols, mais mais rend plus pnible la tche de lquipe pour ramener le planeur au point de dpart.

Ci-dessus : Dcollage avec une des deux quipes qui tendent les sandows.


Ami e internaute

Le carnet de vol de Pierre Llopis Hussein-Dey montre la patience dont devait faire preuve un lve-pilote. Les dures de vol se comptent en secondes. Pierre Llopis totalise 2 minutes et 4 secondes au bout de 5 semaines et 23 vols. Sur la diapositive suivante, il arrive 6 minutes et 38 secondes aprs 3 mois et 45 vols. Il passera le brevet A en juillet 1945 Oran-Canastel, aprs deux ans de guerre dans les Blinds.

Aprs une brillante carrire de chef-pilote de lAro-club de lAIA dAlger, puis de lAro-club de Manosque, il totalisera 15 000 heures de vol.

Remarque : Lintensit des gicles est mesure par les quipes aux sandows en nombre de pas aprs la tension puis, ventuellement, courir.


Ami e internaute

Semaine de laviation

Alors que lactivit aronautique civile reprend tout juste au lendemain de la guerre avec des difficults matrielles considrables, la Semaine de lAviation est organise conjointement par les Sports ariens et la 5me Rgion arienne du 20 au 28 octobre 1945 afin que le public algrien renoue avec la tradition aronautique. Le colonel De Brion et Pierre Laffargue soccupent de lorganisation.

Parmi un programme copieux de festivits de tout genre, la journe du dimanche 28 octobre est consacre au vol voile sur un terrain improvis Kouba, dans la banlieue dAlger.

Les champions Marcelle Choisnet et Eric Nessler, venus de mtropole pour la circonstance, et les moniteurs locaux, animent le plateau devant une foule nombreuse avec des Caudron C 800 et des Avia 40p.

Les photos de la Semaine de lAviation sont de Pierre Laffargue et Clment Torrs.


Ami e internaute

Ci-dessus : Pendant la Semaine de lAviation, les remorques des planeurs et les treuils sont exposs au Champ-de-Manuvre, devant la tour parachutes.

En haut droite : Eric Nessler et Marcelle Choisnet sont interviews.

Ci-contre : A Kouba, le chef-pilote Maxime Lamort, venu du centre du Djebel-Diss, et Annie Leroy, de Radio-France, en C 800.


Ami e internaute

Avia 40p et Caudron C 800 Kouba pendant la Semaine de lAviation


Ami e internaute

Fort-De-LEau

Aprs linactivit due la mobilisation gnrale et le dpart de la plupart des cadres lors de lentre en guerre de lAlgrie aux cts des Allis, les vols de planeurs reprennent dans lAlgrois le 20 aot 1944 sur le nouvel arodrome de Fort-De-LEau. La gestion du Centre rgional de vol sans moteur est confie lAro-club dAlgrie et le chef de centre est Rodolphe Van Lerberghe. Le chef-pilote Henri Ferraris revient en 1946, assist de Georges Bricout. Les Avia 152a sont rejoints par les Avia 40p. Lutilisation du treuil permet de monter 250 mtres et de faire des vols de 2 minutes 30, progrs considrable par rapport aux gicles.

Le 30 octobre 1946, est cr le Centre interclub dAlger, dirig par Gabriel Perrot, qui reoit des C 800, des Nord 1300 et des SA 103 Emouchet. De nombreux jeunes de lAIA frquentent le CIC et lun deux, Raymond Amarger, bat le record local de dure avec un vol de 1 h 05.

Mais lactivit du CIC cesse en 1948 cause de la proximit de Maison-Blanche. Plus de 5 000 vols ont t effectus en quatre ans et demi.

Les photos de Fort-de-LEau sont de Pierre Laffargue, Pierre Durafour, Juliette Costa, Clment Torrs et Rodolphe Van Lerberghe.


Ami e internaute

Ci-dessus gauche : Le treuil initial de Fort-De-L'Eau, une camionnette gazogne avec le diffrentiel bloqu et une bobine de cble monte sur la roue.

Ci-contre en haut et en bas : Le treuil construit dans les ateliers de lAIA par Henri Jourdan, avec un moteur de camion anglais Bedford, une boite trois vitesses et des roues de Potez 25. Dessin par son fils Andr, galement ancien de lAIA dAlger.


Ami e internaute

La proximit dangereuse des pylnes de TSF Fort-De-LEau


Ami e internaute

Dcollage au treuil dun Avia 152a


Ami e internaute

Novembre 1945 Andr Costa donne les dernires instructions Louis Durafour A gauche : Jacques Duchne Marullaz A droite : Georges Grard, sous-directeur de la DAC-Algrie


Ami e internaute

Le 24 mars 1946, le ministre communiste de lArmement Charles Tillon, en tourne en Algrie, visite le CIC de Fort-De-lEau. Il est accueilli par Auguste Donadieu, responsable de la section vlivole de lAro-club de lAIA. Andr Costa lui prsente un pilote dans un Avia 152a.

Le mme jour, prsentation officielle du premier Stampe construit lAIA dAlger, pilot par Pinchemaille.


Ami e internaute

Sous des regards intresss, lAvia 152a est sur la glissire et un assistant le retient pendant la tension des sandows


Ami e internaute

Les planeurs biplaces Caudron C 800 dcollent Fort-De-LEau remorqus par un Stampe.

Ci-dessus : Le Stampe (pilot par Georges Bricout) et le cble de remorquage, vus depuis le planeur, sur la baie dAlger.


Ami e internaute

Blida

Lt 1942 est cre lAssociation des sports ariens de Blida avec quatre Avia 152a sur le terrain militaire. Constantin Feldzer, qui a une certaine exprience du vol voile, dirige lcole et a lide lumineuse de dcoller de Chra pour un vol indit jusqu larodrome de Blida. Il ralise ce vol de 20 minutes le 9 septembre 1942. Deux mois aprs, le Dbarquement alli arrive, le vol voile sarrte et Constantin Feldzer se retrouvera pilote au Normandie-Niemen.

Andr Costa tente de donner une suite au mouvement lanc Fort-De-LEau et, le 5 dcembre 1949, est fond le Centre interclub de vol sans moteur dAlger regroupant les aro-clubs dAlgrie, de lAIA et de Blida. Le Centre rcupre le matriel de Fort-De-LEau et dveloppe son activit sous la direction de Georges Bricout. Plusieurs vols intressants sont raliss laissant prsager des conditions trs favorables. Mais les performances sans cesse en augmentation des planeurs sont entraves par la prsence des arodromes de Blida, Boufarik, Maison-Blanche et La Rghaa. De plus, laccident mortel dAndr Costa, aptre du vol voile, le 5 avril 1951, marque la fin du Centre.

Le SALS-Algrie tudiera une implantation dans la rgion de Rovigo qui avortera avec la fin de lAlgrie Franaise.

Ci-contre : Les planeurs et le remorqueur sur le parking et les scouts de lair en visite Blida (Pierre Llopis et Max Ozenne)


Ami e internaute

Ci-contre en haut droite : Le vol prometteur de deux heures ralis en Emouchet le 19 mars 1950 par Raymond Amarger.

Ci-contre : Auparavant, le 5 mai 1948, Lucien Saucde avait ralis, en Avia 40p, un vol de 140 km au dpart de Mouzaaville vers Les Ouadhias (Kabylie). Gabriel Perrot l'aide s'installer dans le 40p (Lucien Saucde)


Ami e internaute

Orlansville

Au cours de lt 1931, laro-club Les Aiglons du Chlif, met en piste, pilot par Mougeon, un planeur dun type indtermin, mlange dEole et de Levasseur L 10. Avec ce planeur, les Aiglons deviennent trs actifs et des lancers au sandow sont effectus tous les dimanches sur le terrrajn de La Ferme, situ aux Mdjdas, 3 km de Pontba, sur la route dOrlansville Flatters. Les Aiglons participent des meetings et des vols ont lieu Fromentin. Pierre-Albert Monville, Henri Fouques Duparc et Jacques Adam ttent du manche et parviennent quelques fois slever au dessus du point de dpart avec ce planeur mdiocre qui sera abandonn en dcembre 1932 quand les Aiglons se tourneront vers le vol moteur (Franoise Fouques Duparc)

Dernire diapositive


  • Login