ENSEIGNER – APPRENDRE LA GRAMMAIRE
Download
1 / 22

ENSEIGNER – APPRENDRE LA GRAMMAIRE - PowerPoint PPT Presentation


  • 129 Views
  • Uploaded on

ENSEIGNER – APPRENDRE LA GRAMMAIRE « La plupart des occasions des troubles du monde sont grammairiennes. » (Montaigne) « Je regarde la grammaire comme la première partie de l’art de pensée. » (Condillac) « La grammaire est l’art de lever les difficultés d’une langue mais

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' ENSEIGNER – APPRENDRE LA GRAMMAIRE' - oria


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

ENSEIGNER – APPRENDRE LA GRAMMAIRE

« La plupart des occasions des troubles du monde sont grammairiennes. » (Montaigne)

« Je regarde la grammaire comme la première partie de l’art de pensée. » (Condillac)

« La grammaire est l’art de lever les difficultés d’une langue mais

il ne faut pas que le levier soit plus lourd que le fardeau. » (Rivarol)

« La grammaire, mon coco, c’est ce qui nous distingue du chimpanzé. » (Patrick Rambaud)

« Grammaire, une strate de conscience menant à la beauté. »

(Muriel Barbery)


Enseigner apprendre la grammaire
ENSEIGNER – APPRENDRE LA GRAMMAIRE

  • Un peu d’histoire

    Au Moyen-Âge : la grammaire un des sept arts libéraux enseignés dans les facultés

    Trivium :

    Grammaire/Rhétorique/Dialectique

    Quadrivium : Arithmétique/Géométrie/Astronomie/Musique


Enseigner apprendre la grammaire1
ENSEIGNER – APPRENDRE LA GRAMMAIRE

  • Un peu d’histoire : les premières grammaires du français (Fin du Moyen-Âge – Renaissance)

  • J. Barton, Donait françois (1409)

  • J. Palsgrave, Lesclarciisement de la langue françoyse (1530)

  • J.Dubois, In linguam Gallicam Isagoge, suivi de Grammatica Latino-Gallica (1531)

  • L. Meigret, Le Tretté de la Grammêre francoeze (1550)


Enseigner apprendre la grammaire2
ENSEIGNER – APPRENDRE LA GRAMMAIRE

  • Un peu d’histoire (Renaissance)

  • Des grammaires pour enseigner le français

  • Des grammaires pour régulariser la langue (progrès de l’imprimerie)

  • Analyse de la langue comme contribution à la vie heureuse

  • Mise en évidence des régularités – rationalisation de l’analyse (Ramus de La Ramée)


Enseigner apprendre la grammaire3
ENSEIGNER – APPRENDRE LA GRAMMAIRE

  • Un peu d’histoire : la grammaire à l’âge classique

  • Le bon usage, la recherche de la perfection sont privilégiés.

  • Vaugelas est le « grammairien » le plus important de ce courant : il développe la perfection du français pour organiser la raison, la pensée.

  • Ouvrage de Vaugelas : Remarques sur la langue française utiles à ceux qui veulent bien parler et bien escrire (1647).


Enseigner apprendre la grammaire4
ENSEIGNER – APPRENDRE LA GRAMMAIRE

  • Un peu d’histoire : la grammaire à l’âge classique

  • Grammaire générale et raisonnée dite de Port-Royal (1660), 108 pages

  • La possibilité d’un ensemble de règles qui, moyennant un jeu de variables seront applicables à n’importe quelle langue.

  • A l’image de Dieu, 3 propositions.

  • La proposition est le cadre d’interprétation des parties du discours.


Enseigner apprendre la grammaire5
ENSEIGNER – APPRENDRE LA GRAMMAIRE

  • Un peu d’histoire : la grammaire au 18 ème siècle

  • Lhomond : Éléments de grammaire française (1780) [1ère grammaire scolaire – 89 pages]

  • Dix chapitres consacrés aux parties du discours : nom, article, adjectif, pronom, verbe, participe, préposition, adverbe, conjonction, interjection.

  • Des remarques orthographiques (une vingtaine de pages).

  • Limites : ne sont pas traités les accords des verbes, de l’attribut, la phrase complexe et les relations entre propositions.


Enseigner apprendre la grammaire6
ENSEIGNER – APPRENDRE LA GRAMMAIRE

  • Un peu d’histoire : la grammaire au 19 ème siècle – la première grammaire scolaire

  • La grammaire de Noël et Chapsal (1823) : première théorie grammaticale complète mis à la disposition de l’école – manuel comprenant des exercices (cacographies, conjugaisons, dictées)

  • 80 éditions jusqu’en 1889

  • Est privilégiée la structure de la phrase pour son analyse logique

  • Exemple d’analyse : Ils dormaient roulés en boule. (2 propositions dont une elliptique)


Enseigner apprendre la grammaire7
ENSEIGNER – APPRENDRE LA GRAMMAIRE

  • Un peu d’histoire : la grammaire au 19ème siècle – la deuxième grammaire scolaire

  • Les grammaires de Larive et Fleury adaptées à différents niveaux scolaires

  • 1ère édition : 1871 ; plusieurs dizaines d’éditions  1953.

  • Changements : débarrasser la théorie grammaticale de ses ellipses et appel au système des fonctions.



Enseigner apprendre la grammaire9
ENSEIGNER – APPRENDRE LA GRAMMAIRE

  • De la première à la deuxième grammaire scolaire

  • Imagerie simple : le verbe est le chef, il s’accorde avec son sujet ; autour de lui rayonnent les compléments comme autant de subalternes.

  • Idem pour la phrase et les propositions.


Enseigner apprendre la grammaire10
ENSEIGNER – APPRENDRE LA GRAMMAIRE

  • Élaborée au fil du XIXème siècle, parallèlement à la mise en place de l’école publique, cette grammaire « traditionnelle » s’est constituée au service de l’orthographe et a été enseignée jusque dans les années 1970. Elle est encore vivante aujourd’hui.

  • Années 1970 : la grammaire structurale. Avec le développement de la linguistique, l’enseignement grammatical s’est renouvelé sur la base des descriptions structuralistes de la langue. L’orthographe s’est vue reléguée au second plan au profit de la syntaxe de la phrase, vue comme une structure hiérarchique. L’accent est mis sur les groupes fonctionnels. À la place des définitions traditionnelles d’ordre sémantique, la grammairestructurale dégage les propriétés des groupes fonctionnels et des classes de mots à l’aide de manipulations concrètes (ajouts, effacements, substitutions, déplacements).

  • Années 1980 : la grammaire de discours ou de textes. En étendant l’étude de la grammaire aux énoncés longs que forment les discours et les textes, on vise à sensibiliser les élèves aux mécanismes grammaticaux responsables de la continuité d’un texte et de son inscription dans une situation de communication (notions textuelles de progressions, de connecteurs ; d’embrayeurs, de reprises anaphoriques, de cohésion, de cohérence …).


Enseigner apprendre la grammaire11
ENSEIGNER – APPRENDRE LA GRAMMAIRE

  • Définitions de la grammaire

  • Ensemble des règles régissant une langue à un moment donné de son histoire évolutive (norme).

  • Manuel qui décrit les règles en usage dans la langue.

  • Outil d’analyse de cette langue ayant pour but de la décrire et de la comprendre pour mieux s’en servir : perspective pragmatique du socle commun. C’est la compétence en acte qui est visée.


Enseigner apprendre la grammaire12
ENSEIGNER – APPRENDRE LA GRAMMAIRE

  • Relèvent de la grammaire des éléments de :

    - phonologie ;

    - morphologie ;

    - vocabulaire ;

    - de syntaxe ;

    - de conjugaison.

  • L’enseignement, l’apprentissage de la grammaire sont par conséquent en interaction avec d’autres domaines de l’étude de la langue et avec la lecture et l’écriture.

  • Bien au-delà d’une connaissance et d’une mémorisation de règles, c’est dans une perspective active et fonctionnelle qu’il faut enseigner/apprendre la grammaire.


Enseigner apprendre la grammaire13
ENSEIGNER – APPRENDRE LA GRAMMAIRE

  • Des programmes 2002 —>2007 —>2008 (cf. analyse de documents distribués)

  • Observations de travaux d’élèves – Évaluation nationale CM2 (janvier 2010)

  • Que peut-on en conclure ?

    - l’enseignement de la langue a sans doute été trop morcelé en unités trop dispersées (ex : savoir écrire un mot sans tenir compte de son rôle dans la phrase) ;

    - l’unité « phrase » a manqué de structuration ;

    - la grammaire de texte a été trop privilégiée au détriment de la grammaire phrastique ;

    - les performances du système et les résultats des élèves peuvent être améliorés.

  • Les programmes 2008 : une approche renouvelée de l’étude de la langue.

  • Un enseignement structuré de toutes les composantes et non aléatoire tout au long de l’école primaire.


Enseigner apprendre la grammaire14
ENSEIGNER – APPRENDRE LA GRAMMAIRE

  • Trois fondamentaux pour un apprentissage réussie en grammaire et dans l’étude de la langue en général

  • Une bonne pratique orale de la langue : la grammaire est une activité de langage.

  • La construction de la catégorisation

  • La posture de l’élève par rapport à la langue.


Enseigner apprendre la grammaire15
ENSEIGNER – APPRENDRE LA GRAMMAIRE

  • Plusieurs incidences pédagogiques :

  • Nécessité d’amener très tôt l’enfant à réfléchir sur les catégories de la langue, dès la maternelle et le CP.

  • Les apprentissages nécessitent beaucoup de temps, lié au temps du développement de l’enfant  une récurrence des activités s’impose.

  • Prendre le temps de structurer les apprentissages.

  • 8 heures à utiliser pour le français (cycle 3)  2 heures quotidiennes. Une heure pour la grammaire au sens large.

  • Bien distinguer le temps d’apprentissage en français du temps d’apprentissage de la langue dans les autres disciplines.

  • Savoir gérer le volume horaire : plus on allonge la longueur des plages horaires, moins on est efficace (perte de l’objectif, dilution de l’activité, perte de la concentration, de la clarté cognitive).


Enseigner apprendre la grammaire16
ENSEIGNER – APPRENDRE LA GRAMMAIRE

  • Impression d’un paradoxe :

  • les notions du programme sont longues à installer ;

  • Les programmes 2008 conduisent à accumuler de manière précoce des savoirs et savoir-faire.

  • Il faut par conséquent s’organiser autrement dans le temps :

    • insister de l’utilité d’une notion (pour quoi faire ?)

    • (ré)interroger les programmations et progressions

      Programmation de cycle (programmes 2008 et repères par niveau)

      Progression de classe

      Programmation/Répartition des activités

  • Une quinzaine de notions rentables par année / 36 semaines.

  • Ne pas être dans une logique de juxtapositions mais jouer sur des entrées multiples et une logique de cycle. (cf. documents distribués).


Enseigner apprendre la grammaire17

ACTIVITÉS COURTES pour un apprentissage structuré des automatismes et des savoir-faire instrumentaux

Objectifs :

- systématiser les apprentissages et développer les automatismes ;

- relancer l’intérêt et la curiosité pour la langue.

Plages de 15 minutes, objectif à expliciter auprès des élèves.

Imprimer un rythme à l’activité comme en calcul mental.

Conserver les liens avec les activités d’écriture et de lecture dans les disciplines.

ACTIVITÉS LONGUES pour explorer, découvrir, réfléchir sur des faits de langue

Objectifs :

- conduire les élèves à changer leurs représentations ;

- prendre le temps de construire la compréhension d’une notion.

Une notion ne peut se construire en une seule séance d’une seule phase. Elle nécessite au moins quatre séances et des entraînements explicites et réguliers.

ENSEIGNER – APPRENDRE LA GRAMMAIRE


Enseigner apprendre la grammaire18
ENSEIGNER – APPRENDRE LA GRAMMAIRE

Les activités longues

  • Fondées sur une démarche organisée et programmée

    • Sur 4 séances :

      1. Observer-découvrir la notion

      2. Construire la notion – établir la règle

      3. S’entraîner

      4. Réinvestir – production d’écrit

    • En lien avec d’autres activités de lecture et d’écriture.

    • Faire intervenir des opérations mentales de plus en plus complexes chez les élèves : Comparer – Modifier – Mettre en relation – Classer – Trier – Identifier – Définir - Justifier


Enseigner apprendre la grammaire19
ENSEIGNER – APPRENDRE LA GRAMMAIRE

  • Quelle démarche pour les activités longues ?

  • Prendre en compte les aptitudes cognitives et les opérations mentales mobilisées par les élèves.

  • Bien distinguer démarche déductive et démarche inductive

    (analyse de manuels)


Enseigner apprendre la grammaire20
ENSEIGNER – APPRENDRE LA GRAMMAIRE

  • Quelle que soit la démarche, il faut :

    - mobiliser les opérations mentales de catégories différentes (comparer/modifier/mettre en relation/classer/trier/identifier/définir/justifier)

    - varier les types d’exercices et de consignes

    - susciter la catégorisation par des opérations de classement (classes de mots, classement d’erreurs orthographiques dans une production…)

    - privilégier une démarche active, organisée et programmée selon les étapes suivantes :

    Observer/Manipuler

    Construire la notion

    Établir une règle

    S’entraîner/Systématiser

    Réinvestir en production d’écrit


ad