Mise à jour de Transports Canada :
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 23

Jacques Rochon, directeur, Politique routière PowerPoint PPT Presentation


  • 59 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Mise à jour de Transports Canada : Présentation au GTTF Canada–États-Unis Burlington (Vermont) – le 10 juin 2003. Jacques Rochon, directeur, Politique routière. Aperçu. Contexte Questions frontalières : progrès et défis Infrastructure frontalière : progrès réalisés à ce jour Windsor

Download Presentation

Jacques Rochon, directeur, Politique routière

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Jacques rochon directeur politique routi re

Mise à jour de Transports Canada : Présentation au GTTF Canada–États-Unis Burlington (Vermont) – le 10 juin 2003

Jacques Rochon, directeur, Politique routière


Aper u

Aperçu

  • Contexte

  • Questions frontalières : progrès et défis

  • Infrastructure frontalière : progrès réalisés à ce jour

    • Windsor

    • Ontario : Région du Niagara et Pont Blue Water

    • Améliorations dans le Lower Mainland en C.-B.

    • Québec

    • Saskatchewan

  • Propositions d’infrastructure frontalière

    • Nouveau-Brunswick

    • Alberta et Manitoba

    • Sault Ste. Marie

  • Plan d’action du GTTF

  • Conclusions


Contexte

Contexte

  • Le cadre de la Déclaration sur la frontière intelligente demeure un moyen efficace d’assurer la sécurité et l’efficience de la frontière.

    • Besoin de soutenir les efforts au moment où les initiatives frontalières sont mises en œuvre.

  • Messieurs Ridge et Manley se sont rencontrés le 7 avril 2003 et ont discuté

    • du besoin de coordonner les exigences relatives aux avis préalables;

    • de la collaboration conjointe en ce qui a trait aux systèmes de contrôle des entrées et des sorties.

  • Le ministre Collenette a rendu public « Droit devant » en février 2003.

    • Une vision stratégique de 10 ans pour les transports au Canada.

  • Droit devant : engagements frontaliers clés :

    • Renforcer la sécurité et l’efficience de la circulation dans les corridors et aux passages frontaliers.

    • Créer un processus simplifié d’approbation fédérale pour l’autorisation de nouveaux ponts et tunnels internationaux.


Progr s processus frontaliers

Progrès : processus frontaliers

  • Les compagnies de chemin de fer, l’ADRC et CBP se sont entendus à propos d’une « Déclaration de principes » régissant le contrôle du transport ferroviaire en avril 2003.

  • Exigences relatives aux préavis?

  • L’accord de précontrôle de transport aérien canado-américain est entré en vigueur le 2 mai 2003.

  • L’ADRC et CBP ont annoncé les programmes EXPRES et NEXUS en mai 2003.


Progr s gtbim

Progrès : GTBIM

  • Un Groupe de travail binational sur l’infrastructure et la modélisation (GTBIM) a été mis sur pied

    • un suivi à l’annonce faite en septembre 2002 par le Président et le Premier ministre

    • le GTBIM fait partie intégrante du processus de l’accord canado-américain sur notre frontière commune

    • comprend : l’ADRC, CIC, TC, Infrastructure Canada, U.S. CBP (DHS), FHWA, GSA, et BSPC.

  • Le GTBIM renforcera la coordination entre les organismes fédéraux responsables du transport et ceux responsables de l’inspection aux frontières en ce qui a trait aux questions relatives à l’infrastructure frontalière et à la modélisation.

  • Le GTTF est en mesure d’être le complément du GTBIM et d’autres groupes.

    • P. ex., l’identification des données frontalières pour la modélisation des frontières.


D fis processus frontaliers

Défis : Processus frontaliers

  • Les systèmes de contrôle des entrées et des sorties ont fait l’objet de discussion par messieurs Ridge et Manley.

  • VISITE É.-U. englobera les systèmes de contrôle des entrées et des sorties et nécessitera l’utilisation de la biométrie.

  • Les exigences relatives aux préavis font toujours l’objet d’étude.

  • Contrôle de la sûreté pour les travailleurs du transport, p. ex., les conducteurs.


Infrastructure frontali re progr s ce jour

Infrastructure frontalière : Progrès à ce jour

Windsor

  • Pourquoi Windsor? Réponse : représente

    • 25 % du volume de transport transfrontalier par camionnage

    • 30 % des 192 milliards de dollars d’exportations canadiennes; 38 % des 170 milliards de dollars des importations canadiennes destinées à destination ou en provenance des États-Unis.

  • Juillet 2002 : Annonce de projets de gestion du trafic à court terme (900 k$).

  • Le Canada et l’Ontario ont annoncé une série d’améliorations le 21 mai

    • comprend l’infrastructure physique, STI, CTVU et d’autres éléments.

  • Partenariat binational canado-américain sur le transport Ontario Michigan

    • Partenariat visant à élaborer une stratégie de transport frontalier à long terme pour le passage Windsor/Detroit.

    • L’étude binationale intensive tiendra compte des exigences en matière d’environnement des É.-U. et du Canada (c.-à-d. la U.S. NEPA, la LÉEO et la LCÉE).


Infrastructure frontali re progr s ce jour1

Infrastructure frontalière : Progrès à ce jour

  • Le Canada et l’Ontario ont accordé des fonds de 325 millions de dollars le 21 mai pour 14 projets visant à améliorer l’infrastructure frontalière et l’accès aux régions de Niagara et de Sarnia.

    Le Pont Queenston-Lewiston

  • Des fonds de 51 millions de dollars seront consacrés, en partenariat avec la Commission du pont de Niagara Falls (CPNF), à la construction sur la route 405 et sur le pont d’une nouvelle voie réservée aux camions.

    Pont Peace

  • Des fonds de 42 millions de dollars seront investis dans quatre projets, en partenariat avec l’administration du Pont Peace. Cela comprend :

    • des améliorations à la sécurité et à la technologie;

    • les mises à jour du CTVU;

    • le déplacement des postes de péage des États-Unis au Canada;

    • le déplacement des installations de douanes et d’immigration du côté canadien.

      Route Queen Elizabeth

  • La route Queen Elizabeth, le principal corridor de commerce menant à Niagara, sera élargie à 6 voies en segments clés au coût de 108 millions de dollars.


Infrastructure frontali re progr s ce jour2

Infrastructure frontalière : Progrès à ce jour

Pont Blue Water / Sarnia

  • Le deuxième passage frontalier canado-américain le plus achalandé et celui qui connaît la croissance la plus rapide en ce qui a trait au transport par camions.

  • Des fonds de 110 millions de dollars seront investis en vue :

    • d’effectuer des travaux d’amélioration et de réfection de l’autoroute 402 sur un tronçon de 20 kilomètres;

    • d’apporter des améliorations opérationnelles, comme l’installation de nouveaux appareils d’éclairage et de panneaux de messages variables sur la 402 près du pont;

    • d’apporter des améliorations à la sécurité, en partenariat avec le village de Point Edward;

    • d’élargir l’autoroute 402 pour y ajouter une voie réservée aux véhicules commerciaux;

    • d’élargir l’autoroute 401 à six voies et d’apporter des améliorations à l’échangeur près de London.


Infrastructure frontali re progr s ce jour3

Infrastructure frontalière : Progrès à ce jour

Québec : Lacolle / autoroute 15

  • En juillet 2002, le Canada et le Québec se sont engagés à verser 75 millions de dollars en vue d’apporter des améliorations à l’infrastructure frontalière et à l’autoroute ainsi qu’au corridor entre le Québec et l’État de New York, y compris :

    • des améliorations à l’autoroute 15, notamment des mesures de sécurité renforcées comme des panneaux et des appareils d’éclairage améliorés;

    • la construction d’une aire d’inspection de sécurité pour les camions à Lacolle (en direction nord), ainsi que des voies réservées permettant d’améliorer l’accès aux installations d’inspection des douanes américaines;

    • le déploiement du STI pour les véhicules commerciaux, et l’installation d’une caméra de surveillance de la circulation.


Infrastructure frontali re progr s ce jour4

Infrastructure frontalière : Progrès à ce jour

Lower Mainland – C.-B.

  • En mars 2003, le Canada, la Colombie-Britannique et Vancouver ont annoncé un engagement de 211 millions de dollars pour :

    • l’élargissement des autoroutes 10 et 15

    • des améliorations importantes à l’infrastructure des autoroutes 11, 91, 91A, et de la rue Knight.

  • TC et C.-B. MOT ont prévu 32 millions de dollars pour des améliorations à l’infrastructure frontalière en novembre 2002 :

    • Les projets visés comprenaient : une voie réservée à l’exploitation d’un STI pour les véhicules commerciaux, des voies NEXUS, un Advance Traveler Information System (ATIS), ainsi que des améliorations aux routes et aux échangeurs.

  • Les projets représentent un montant total de 243 millions de dollars en investissement et serviront à améliorer l’accès à Pacific Highway, aux passages frontaliers de Peace Arch, Huntingdon et Aldergrove.

    Saskatchewan

  • Le Canada et la Saskatchewan consacreront 10 millions de dollars en vue d’apporter des améliorations à l’autoroute 39, menant au passage frontalier North Portal.


R sum investissements relatifs l infrastructure

Résumé : Investissements relatifs à l’infrastructure


Propositions d infrastructure frontali re

Propositions d’infrastructure frontalière

Nouveau-Brunswick :

  • Passage frontalier St. Stephen / Route 1 :

    • Construire un nouveau pont international sur la rivière Ste-Croix à l’extrémité ouest de la nouvelle route 1.

    • Procéder à la réfection d’un tronçon de 24 kilomètres à quatre voies pour contourner la ville de St. Stephen, y compris les séparations et les structures connexes.

  • Passage frontalier Woodstock / Route 95 :

    • Améliorer un tronçon de 12 kilomètres de la Route 95 en construisant quatre voies à partir de Woodstock jusqu’à la frontière (la Route 95 constitue la connexion entre la Transcanadienne et le réseau américain des Interstate).

      Québec :

  • MTQ a soumis des propositions pour fin de discussion

é


Proposition d infrastructure frontali re

Proposition d’infrastructure frontalière

Manitoba : Emerson

  • Phase 1 : apporter à court terme des améliorations opérationnelles à l’autoroute près des installations de l’ADRC à Emerson.

  • Phase 2 : entreprendre une étude afin d’évaluer les besoins d’infrastructure à court terme et apporter les améliorations recommandées.

    Alberta : Coutts

  • Élargissement à quatre voies et améliorations de l’autoroute 4 au passage frontalier Coutts.

  • Éléments inclus : le réalignement de l’autoroute 4, y compris des voies additionnelles, la construction d’un nouveau service routier et d’une aire de stationnement pour les camions.

    Sault Ste. Marie

  • Nouvelle route à partir du Trans Canada vers le Pont international menant à Sault Ste. Marie, en Ontario.


Objectifs frontaliers de tc

Objectifs frontaliers de TC

  • Les efforts de TC en ce qui a trait aux initiatives frontalières portent principalement sur trois objectifs clés :

    • amélioration de la planification et de la coordination binationale

    • soutien efficient aux processus frontaliers

    • améliorations à l’infrastructure frontalière

  • Le GTTF appuie tous ces objectifs, particulièrement la planification binationale.

  • Notre tâche commune devrait consister à identifier un certain nombre de biens publics essentiels pour notre Plan d’action.


Plan d action du gttf

Plan d’action du GTTF

Mise à jour du Plan d’action

  • Compendium des évaluations des besoins de l’infrastructure frontalière

    • NY DOT, organisme responsable

    • Données présentées par les provinces, les états et les organismes d’inspection

    • Objectif : élaborer une base de données exhaustives des besoins de l’infrastructure frontalière afin de tenir compte du processus de réautorisation TEA-21 et des efforts de planification de l’infrastructure. Prochaines étapes : discuter du peaufinage, des applications, et du maintien continu.

  • Données frontalières

    • Atelier sur les données frontalières tenu à Newton (Massachusetts), du 28 avril au 1er mai 2003.

    • Effort conjoint : Ontario, TC, FHWA et CTFE

    • Objectif : permettre une meilleure compréhension de l’Enquête nationale sur route de 1999 (ENR) / de la base de données du CTFE et de son utilisation.

    • Prochaines étapes : identifier des mesures à prendre possibles relativement au temps de transit à la frontière / aux mesures de rendement, à l’ENR et au GTBIM complémentaire.


Plan d action suite

Plan d’action (suite)

  • Technologie à la frontière

    • Atelier du GTTF sur les possibilités de recherche et développement en ce qui a trait à la frontière relativement aux systèmes de transport intelligent.

    • Objectif / Prochaines étapes : identifier les projets de R et D du STI ayant des applications à la frontière.

  • Renforcer la coordination entre les organismes

    • Objectif : discuter des relations du GTTF avec les groupes, comme le GTBIM et poursuivre le partage d’information en ce qui a trait aux processus de planification.

  • Bureau central d’information

    • FHWA travaille à l’élaboration d’un site Web pour le GTTF comprenant des commentaires de la part de TC et des membres du GTTF.

    • Objectif : servir de ressource en direct sur la planification binationale canado-américaine et les progrès d’intérêt commun.

    • Prochaines étapes : fournir des données et identifier des produits (p. ex., compendium) à l’intention de FHWA / TC qui pourraient servir de contenu.


Conclusions

Conclusions

  • Des progrès ont été réalisés, mais nous devons poursuivre nos efforts.

  • L’échange d’information demeurera le principal rôle du GTTF

    • essentiel alors que nous nous apprêtons à mettre en œuvre des mesures.

  • Le GTTF continuera d’impliquer les intervenants

    • ouvert aux suggestions : implication d’intervenants en particulier.

  • Plan d’action : Le GTTF continuera d’identifier et de travailler sur les « biens publics » d’intérêt pour une grande variété d’intervenants.

  • Prochaine réunion du GTTF prévue en décembre 2003.

  • Merci.


  • Login