Michel Biernaux
Download
1 / 20

Michel Biernaux Protection de la santé Santé & Environnement - PowerPoint PPT Presentation


  • 80 Views
  • Uploaded on

Michel Biernaux Protection de la santé Santé & Environnement. Table ronde radiologie 26 juin 2010. Dosi métrie des patients Niveaux de référence diagnostiques belges. Contexte légal. Directive européenne MED 97 : « Article 4 Optimization 2. Member States shall:

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' Michel Biernaux Protection de la santé Santé & Environnement' - ollie


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

Michel Biernaux

Protection de la santé

Santé & Environnement

Table ronde radiologie

26 juin 2010

Dosimétrie des patients

Niveaux de référence diagnostiques belges


Contexte l gal
Contexte légal

  • Directive européenne MED 97 :

    «Article 4

    Optimization

    2. Member States shall:

    • promote the establishment and the use of diagnostic reference levels for radiodiagnostic examinations… »

  • Dans la transposition de cette directive, la Belgique a mis l’accent sur le programme courant d’assurance qualité qui inclut l’estimation des doses délivrées au patient

  • Cette approche a conduit à l’élaboration de la brochure

    « Utilisation des rayons X à des fins médicales »


Contexte l gal1
Contexte légal

NRD: niveaux de dose pour des examens types sur des groupes de patients

types ou sur des fantômes types pour des catégories larges de types

d’installations.

Patient type : épaisseur de torse AP de 20 cm et un poids de 70 kg.

Le document [EUR96] recommande que les mesures soient effectuées sur des

patients types ou sur des patients s’écartant peu du patient type, avec de

préférence un poids moyen, c’est-à-dire 70 +/- 3kg.

En raison du faible nombre de patients types, certains pays prennent tous les

patients disponibles pendant la période de mesure et établissent la moyenne des

doses mesurées pour obtenir la dose pour un patient type.


Contexte l gal2
Contexte légal

Centre radiologique :

  • Les directives de l’Agence pour les études de dose triennales préconisent un nombre minimum de patients par type d’examen : 20 ou 50.

  • Chaque centre prend tous les patients disponibles pour déterminer la moyenne des doses par type d’examen.

    Niveau national

  • Un nombre suffisant de patients types peut être atteint pour les différents examens repris dans les études de dose triennales.


Premi re tude de dose triennale
Première étude de dose triennale

  • 12 octobre 2006 : publication des directives de l’Agence

    « Dosimétrie des patients »

  • Mise en œuvre laborieuse

    • premier rappel par courrier en juin 2007

    • enquête en septembre 2008

  • Novembre 2008 première Table ronde en radiologie

    • résultats préliminaires pour RX conventionnel et CT chez l’adulte

    • données insuffisantes en RX dynamique et HD

    • données insuffisantes pour la pédiatrie

  • Rentrée encore peu satisfaisante des données

    • deuxième rappel par courrier en septembre 2009

    • fin décembre 2009 : taux de réponse de 47%


  • D termination des nrd belges
    Détermination des NRD belges

    Mini Table ronde radiologie 2 janvier 2010

    AFCN – Consilium Radiologicum – SBPH

    pour déterminer les premiers NRD belges pour la radiologie

    conventionnelle et le scanner

    • centres radiologiques 215/458  47%

    • 70 000 données dosimétriques

    • répartition géographique

    Remarque : données insuffisantes pour RX dynamique/HD et la pédiatrie


    Situation actuelle
    Situation actuelle

    Evolution annuelle des données dosimétriques reçues par l ’Agence


    D termination des nrd belges1
    Détermination des NRD belges

    Répartition par région des services radiologiques :


    D termination des nrd belges2
    Détermination des NRD belges

    Distribution des données dosimétriques

    Dernière mise à jour


    D termination des nrd belges3
    Détermination des NRD belges

    Répartition des données dosimétriques par type d’examen :


    D termination des nrd belges4
    Détermination des NRD belges

    • Répartition des données pour la radiographie conventionnelle

    • chez l'adulte


    D termination des nrd belges5
    Détermination des NRD belges

    Analyse faite sur :

    1. Patients

    - l’ensemble des données (patients)

    - sélection de patients types :

    • 70 ± 3 kg – 70 ± 5 kg – 70 ± 10 kg

      2. Technologie

      - sans tenir compte du type de détecteur : non prévu dans les formulaires non mentionné

      - couple film/écran – plaque phosphore – numérisation directe

      3. Indicateur

      - introduction du 25e percentile



    De mgy par type d examen chez l adulte
    DE(mGy) par type d’examen chez l’adulte

    Formule : A partir du rendement

    DE = FRD x Rdt (1 m) x (100/DFP)² x mAs

    FRD = facteur de rétrodiffusion

    DFP : distance foyer-peau

    Rdt : rendement


    D termination des nrd belges6
    Détermination des NRD belges

    2. Répartition des données pour le CT chez l’adulte


    D termination des nrd belges7
    Détermination des NRD belges

    Remarques :

    - détermination du NRD pour DLP

    - pas de précision sur CTDI : pondéré ou volumique

    - manque de clarté dans les formulaires pour le CT :

    - CTDIw– CTDIvol et pitch

    - différences entre examens réalisés et ceux de la liste

    - NRD établi en DLP pour examen unique (scan)



    Optimisation et nrd
    OPTIMISATION et NRD

    • Les NRD sont établis pour des examens standardisés et des patients types, et ne devraient pas être dépassés sans justification, pour des procédures courantes

    • La méthode recommandée par la Commission européenne est celle dite du 75e percentile de la distribution de la dose

    • Introduction d’un indicateur « bonne pratique » » qui est le 25e percentile de la distribution de la dose

    • Les NRD ne sont pas des « limites de dose» ce sont des outils pour l’optimisation

    • Les NRD sont des indicateurs dosimétriques de la qualité des pratiques


    Optimisationet NRD

    1ère étape : établissement d’un niveau de référence diagnostique (NRD) – 75e percentile - analyse des causes pour les valeurs extrêmes par boucle de qualité

    2e étape : optimisation des procédures – nouveau NRD (75e percentile) - les valeurs extrêmes se réduisent, la courbe de distribution se déplace vers la gauche – analyse des causes (boucle de qualité)

    3e étape : optimisation des procédures – nouveau NRD - les valeurs extrêmes sont encore réduites et la courbe de distribution se déplace vers la gauche



    ad