Psychiatrie transculturelle de l enfant et de l adolescent
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 36

Psychiatrie transculturelle de l’enfant et de l’adolescent . PowerPoint PPT Presentation


  • 80 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Psychiatrie transculturelle de l’enfant et de l’adolescent. Dr Rachid BENNEGADI. L’enfant, l’adolescent et la famille. Aspects anthropologiques Aspects sociologiques Aspects psychologiques Aspects psychiatriques. La trajectoire migratoire. Enfants d’ici et d’ailleurs Les enfants de qui?.

Download Presentation

Psychiatrie transculturelle de l’enfant et de l’adolescent .

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Psychiatrie transculturelle de l enfant et de l adolescent

Psychiatrie transculturelle de l’enfant et de l’adolescent.

Dr Rachid BENNEGADI


L enfant l adolescent et la famille

L’enfant, l’adolescent et la famille

  • Aspects anthropologiques

  • Aspects sociologiques

  • Aspects psychologiques

  • Aspects psychiatriques


La trajectoire migratoire

La trajectoire migratoire

  • Enfants d’ici et d’ailleurs

  • Les enfants de qui?


Les adolescents difficiles

Les adolescents difficiles

  • Pour leurs parents

  • Pour la société

  • Pour eux-mêmes


Pathologies sociales

Pathologies sociales

  • Echec scolaire

  • Echecs affectifs

  • Echec dans l’insertion socio-professionnelle

  • L’estime des autres


Acculturation et processus migratoire

ACCULTURATION ET PROCESSUS MIGRATOIRE


L acculturation est une dynamique

L’acculturation est une dynamique

  • Forces en jeu

  • Contexte incontournable

  • Trajectoires individuelles

  • Stratégies groupales

  • Tactiques sociétales

  • Bénéfices secondaires

  • Prix à payer


La soci t de d part

La société de départ

  • Conditions socioéconomiques

  • Valeurs traditionnelles

  • Croyances individuelles

  • Impact de la religion

  • Habitudes politiques

  • Places des stéréotypes

  • Utilisation licite de la bouc-émissairisation


La soci t d accueil

La société d’accueil

  • Aime accueillir

  • N’aime pas accueillir

  • Sait accueillir

  • Ne sait pas accueillir

  • Fait semblant d’accueillir

  • Valeurs et principes proches

  • Valeurs et principes éloignés


La personne concern e

La personne concernée

  • Age, sexe, conditions sociales et familiales

  • Alphabétisation, niveau intellectuel

  • Maîtrise linguistique

  • Traits de personnalité,

  • Elan vital, potentiel de résilience

  • Phénotype

  • Croyances, religiosité

  • Opinions politiques

  • Fantasmes sur le pays d’accueil


La loi et les lois

La Loi et les lois

  • C’est comme ça qu’on fait chez nous

  • La loi du clan ou la loi de la nation

  • Appartenance ou citoyenneté

  • Comment on fait pour changer

  • Emprunts et renoncements


Nostalgie contre ascenseur social

Nostalgie contre ascenseur social

  • Sentiment nostalgique et résilience

  • Trahisons et loyautés

  • Estime de soi et fragilité du moi


Que disent les chercheurs 1

Que disent les chercheurs (1)

  • 1918  Thomas & Znaniecki

  • 1924  Miller

  • 1936  Redfield, Linton & Herskovits

    “Psychological mechanisms of selection and integration of traits under acculturation”

  • 1943  Devereux & Loeb

  • 1957  Taft. comprehensive model of seven stages of social assimilation 

  • 1961  Wallace

    “National character"

  • 1963  Glazer & Moynihan. Acculturation in the history of ethnic groups in New York City.  Melting-pot assimilation "language and culture are very largely lost in the first and second generations"

  • 1971  Sue & Sue

    “Chinese values”


Que disent les chercheurs 2

Que disent les chercheurs (2)

  • 1979  Camilleri North African Tunisian

  • 1979  Cohen-Emerique

  • 1982  Bochner

  • 1984  Berry, Kim, Power, Young & Bujaki

  • 1986  Triandis, Kashima, Shimada & Villareal

  • 1993  Sayegh & Lasry

  • 1995  De Vos

  • 2003  Rudmin


Que disent les psy

Que disent les psy

  • Allongez-vous, on fera le reste

  • Choc culturel

  • La névrose est incontournable

  • Il faut s’assimiler

  • Laissez-les tranquilles avec leur culture

  • L’acculturation ça se soigne


Que disent les politiques

Que disent les politiques

  • Inassimilables

  • La République ou rien

  • L’Occident c’est tout bon

  • Le clash des civilisations

  • Les lois contre le racisme et l’antisémitisme

  • Le devoir de mémoire et l’histoire revisitée

  • Les droits et les devoirs


Que dit la personne en processus d acculturation

Que dit la personne en processus d’acculturation

  • Comment accepter les comportements bizarres de ces gens

  • Ils ne respectent pas les anciens

  • Les jeunes sont trop libres

  • Ils sont obsédés par la liberté

  • Trop individualistes

  • J’adore leur mode de vie

  • J’ai honte de ce que je suis devenu

  • Il y a à boire et à manger

  • Je ne peux pas adopter leurs mœurs

  • De toute façon, un jour, je me barre et je rentre au pays

  • Je suis rentré au pays et… me revoilà

  • ……


L acculturation n est pas un sympt me psychopathologique

L’acculturation n’est pas un symptôme psychopathologique

  • Mobilise l’énergie psychique et physique

  • Met à contribution les capacités à créer des liens, des alliances, des réseaux de solidarité

  • Teste la flexibilité des mécanismes de défense psychologiques

  • Dévoile les mécanismes de la résilience, notamment devant la gestion de la frustration

  • Sollicite le mécanisme psycho biologique de l’inhibition de l’action


Boris cyrulnik

Boris Cyrulnik

  • Pas facile, ce travail qui consiste à se séparer de nos proches, de façon à devenir soi-même parmi ceux qui nous ressemblent! Trop de séparation mène à la désaffiliation. Trop de ressemblance mène à la désindividualisation.

  • Les enfants d'immigrés qui ont à faire ce travail de construction de leur identité dans leur famille, plus la construction de leur identité dans leur culture ont souvent à souffrir d'un conflit entre leur loyauté et leur attachement : "Je suis attiré par cette culture d'accueil dans laquelle j'ai des amis et dont la manière de vivre me paraît épanouissante mais, dans ce cas, je trahis ma mère qui regrette son pays d'origine. Quand je ne porte pas les vêtements de sa culture, quand je ne respecte pas ses rituels, elle croit que je la méprise".


Le moteur de l acculturation est la perlaboration r siliente

Le moteur de l’acculturation est la perlaboration résiliente

  • Ne pas se résigner (attitude passive) mais réactiver ses capacités de résilience (attitude active)

  • Chercher les espaces transitionnels intrapsychiques et socioculturels

  • Alimenter le moteur de la résilience avec des éléments symboliques forts et positifs

  • Le mouvement impulsé par la résilience agit comme un système protecteur embarqué dans le processus d’acculturation


Acculturation harmonieuse

Acculturation harmonieuse

  • Perlaboration résiliente intense et coûteuse

  • Capacités de négociation sollicitées fréquemment

  • Nécessité de pauses

  • Renvoi à des fondements psychologiques où l’attachement sécure prend le pas sur le déni ou la projection


Acculturation chaotique

Acculturation chaotique

  • Faible retour sur investissement psychique particulièrement sur la rentabilité des mécanismes du déplacement et de la sublimation

  • Le moteur de la résilience n’arrive pas à intervenir en cohérence avec les conflits cognitifs et émotionnels

  • Ce conflit d’intérêt paralyse le système biopsychosocial

  • Le constat de multiples échecs fait le lit de l’anxiété, la perte de l’élan vital, c’est le burn-out de l’acculturé(e)


Acculturation catastrophique

Acculturation catastrophique

  • Au sens où les events life sont gérés sur le registre de la crise du système et de la faillite des tactiques engagées

  • Crispation des affects, fuite en avant, gestion au jour le jour, très peu de visibilité sur sa relation avec l’autre, peu d’espace intrapsychique pour engager avec pertinence le moteur de la résilience

  • On ne règle rien ni avec soi ni avec les autres, on patche, on pare au plus pressé, on diffère


Y a t il des solutions

Y a-t-il des solutions ?

  • Rester chez soi ?

  • Inviter les autres chez soi, les observer, faire des enquêtes sociales ou des recherches en psycho anthropologie et soumettre le tout à son tuteur de résilience avant de partir? Coûteux et irréaliste.

  • Chercher un divan ou tourner autour selon les configurations


La faute qui

La faute à qui?

  • Aux parents qui n’ont pas consolidé les mécanismes de défense et de protection

  • A la personne embarquée dans le processus consciemment planifié mais inconsciemment disqualifié

  • A la société d’accueil qui met plus en demeure qu’elle ne donne le temps de s’approprier les enjeux et de dérouler la panoplie des outils psychosociaux

  • La malchance, le mauvais œil, la mauvaise pioche

  • Les traumatismes trop prégnants dans la sphère psychique pour laisser place au plaisir d’être soi où que l’on soit


Et la psychopathologie

Et la psychopathologie?

  • Des mécanismes de défense psychologique abimés, un état de frustration qui se prolonge et se systématise, une inhibition de l’action qui mobilise son cortège de somatisations, un élan vital poussif, un lien social peu structuré, voilà les prémisses d’une organisation progressive, à bas bruit, de troubles psychiques qui peuvent s’organiser en une entité morbide ou s’amender devant un soutien pertinent et/ou professionnel


Mais encore

Mais encore ?

  • IL existe une aptitude naturelle en tout un chacun d’alléger sa souffrance psychique en enclenchant un travail de résilience, intermédiaire incontournable pour un coping souple

  • Le coping est un ensemble de comportements, d’attitudes et de représentations permettant d’évaluer l’état d’équilibre de la personnalité de toute personne en situation d’acculturation, quel que soit le contexte et l’origine culturelle


Conclusion adapt e

Conclusion adaptée

  • Le travail de résilience, qui puise dans les ressources les plus précoces de la vie psychique (attachement), peut accompagner tout travail psycho dynamique visant à alléger la souffrance psychique générée par des traumatismes ou des dissonances cognitivo-affectives insupportables, en particulier dans les moments chaotiques de l’acculturation.


Comment r ussir son acculturation en 10 le ons

Comment réussir son acculturation en 10 leçons

  • La méthode est personnalisée au cas par cas (7 premières leçons)

  • La flexibilité psychique tu travailleras

  • Le travail de résilience tu engageras pour colmater ou retricoter les fissures narcissiques

  • La communication interculturelle tu amélioreras


Pathologies mentales

Pathologies mentales

  • Neuropsychiatriques

  • Troubles psycho moteurs du développement

  • Troubles de l’attachement

  • Troubles névrotiques

  • Troubles psychotiques


Aspects th rapeutiques

Aspects thérapeutiques.

  • Intersecteurs de psychiatrie infanto-juvénile

  • L’offre dans le secteur privé

  • Le monde associatif


Cas cliniques

Cas cliniques

  • L’impossible rencontre entre les thérapeutes et les parents

  • Les tribulations d’une famille dans les différentes propositions thérapeutiques

  • Les stratégies possibles pour améliorer l’accès aux soins et le dépistage précoce


Les r ponses th rapeutiques

Les réponses thérapeutiques

  • Il n’y a pas de problèmes

  • Culturaliser la pathologie

  • Pathologiser la culture

  • Ne rien y comprendre

  • Chacun propose une stratégie

  • Le travail en réseau


Bibliographie

BIBLIOGRAPHIE

  • Consultable et téléchargeable sur le site www.minkowska.com

  • Barbara ABDELILAH-BAUER : "Le défi des enfants bilingues"

    La Découverte, Paris, 2006.

    Barbara Abdelilah-Bauer, après une formation de linguiste et de professeur de langues, est diplômée en psychologie sociale et continue ses recherches autour du développement du langage et de l’identité de l’enfant bilingue. Elle est chargée de cours à l’Université de Poitiers et fondatrice du Centre d’animation et d’information sur le bilinguisme.

  • Hervé BEAUCHESNE & José ESPOSITO. “Enfants de migrants”

    Hervé Beauchesne est professeur de psychologie à l’Université Paris V. José Esposito, psychologue et psychanalyste, a exercé en Argentine et en France dans des institutions s’occupant de mineurs marginaux.


Psychiatrie transculturelle de l enfant et de l adolescent

  • Gilbert GRANDGUILLAUME. “Père subverti, langage interdit” Paru dans « Le langage pris dans les mots : Peuples méditerranéens » 33, oct-déc. 1985

  • Marie-Rose MORO. “Enfants d’ici venus d’ailleurs”

    Éditeur : Hachette Littérature (14 janvier 2004) Collection : Pluriel Psychiatre d’enfants et d’adolescents.

    Marie-Rose Moro dirige le service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent de l’hôpital Avicenne, à Bobigny. Elle dirige la revue transculturelle “L’autre”

  • M.R. MORO, K. KOUASSI, K. LEVY. “Le lien fraternel. Clinique transculturelle des jumeaux”

    In : Odile BOURGUIGNON et coll : “Le Fraternel”, Dunod, Paris, 1999 (coll Psychismes).

  • J. Martin MALDONADO-DURÁN & Linda HELMIG.«Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, en France, vue des Etats-Unis»


Psychiatrie transculturelle de l enfant et de l adolescent

  • Colette SABATIER. “Les relations parents-enfants dans un contexte d’immigration. Ce que nous savons et ce que nous devrions savoir”

    L’auteur est chercheur autonome, Département de Psychologie, Queen’s University, Kingston. Cet article a été en partie communiqué au Congrès annuel de la Société canadienne de psychologie à Ottawa, dans le cadre du symposium «Adaptation sociale et acculturation des enfants immigrants», en juin 1990.

  • Colette SABATIER & Olivier DOUVILLE (dir.). “Cultures, insertions et santé”

    L’Harmattan, 2002, 336 p.


  • Login