Troubles specifiques des apprentissages
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 52

TROUBLES SPECIFIQUES DES APPRENTISSAGES PowerPoint PPT Presentation


  • 79 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

TROUBLES SPECIFIQUES DES APPRENTISSAGES. Ilda Hamon, psychologue ,Teamdys 2013. Et d’abord quelques réflexions sur le travail enseignant….et la prise en compte des élèves en difficultés. Et maintenant, entrons dans le détail des fonctions cognitives….

Download Presentation

TROUBLES SPECIFIQUES DES APPRENTISSAGES

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Troubles specifiques des apprentissages

TROUBLES SPECIFIQUES DES APPRENTISSAGES

Ilda Hamon, psychologue ,Teamdys 2013


Troubles specifiques des apprentissages

Et d’abord quelques réflexions sur le travail enseignant….et la prise en compte des élèves en difficultés


Troubles specifiques des apprentissages

Et maintenant, entrons dans le détail des fonctions cognitives….


Troubles specifiques des apprentissages

Connaissances : choses sues par un individu.

Savoir : ensemble de connaissances ou d'aptitudes.

Apprentissage : Processus d’acquisition.

Cognition : qui rend possible l’acquisition des connaissances et leur utilisation.

Fonctions cognitives : fonctions mentales permettant l’acquisition du savoir.

QUELQUES MOTS IMPORTANTS


Troubles specifiques des apprentissages

TROUBLES COGNITIFS SPECIFIQUES

Troubles visuo-spatiaux et dyspraxies

Troubles neuro-visuels : agnosies ou dysgnosies

Troubles du langage: dysphasie

Troubles de la mémoire

Troubles de l’attention et des fonctions exécutives (syndrome dysexécutif).

TROUBLES SPECIFIQUES DES APPRENTISSAGES (TSA)

Dyslexie

Dysorthographie

Dyscalculie

Dysgraphie

DEFINITION OFFICIELLE DES T.S.A


Troubles specifiques des apprentissages

LES FONCTIONS et PROCESSUS COGNITIFS

LANGAGE (Ecrit/oral) - PRAXIES

Mémoire

Attention

implicite

Automatisation

Stockage

Attribution

Explicite

Fonctions exécutives

Oubli

Alerte

Concentration

Apprentissage

Mémoire de travail

Perception

Récupération

Vigilance

Ressources

Catégorisation

Initiation

Décision

Sélection

Focalisation

Choix

planification

Filtre

Jugement

Inhibition

Auditives

Exécution

Visuelles

Flexibilité

Vérification

Olfactives

Tactiles

Gustatives


Les fonctions cognitives

Les fonctions cognitives

Fonction

exécutives

De travail

planification

Mémoire

Des

gestes

À court

terme

À long

terme

Perception

Attention

divisée

sélective

visuelle

auditive

La psychologie cognitive : les outils de la cognition

Activité


Troubles specifiques des apprentissages

TROIS NOTIONS DISTINCTES

Troubles: anomalie de fonctionnement dans les activités psychiques ou physiologiques d'un individu.

Difficultés: obstacle à l'action (que l'on se propose d'entreprendre)

Handicap: déterminé en fonction de l’intensité des troubles ET de leur conséquences en terme de difficultés dans la vie quotidienne.


Troubles specifiques des apprentissages

TROUBLES COGNITIFS

Troubles visuo-spatiaux et praxiques

Troubles gnosiques

Troubles du langage

Troubles de la mémoire

Troubles de l’attention

et troubles des fonctions exécutives

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

TSA

Dyslexie Dysorthographie Dyscalculie Dysgraphie


Troubles specifiques des apprentissages

« Sleon une édtue de l'uvinertisé de Cmabrigde, l'odrre des ltteers dans un mot n'a pas d'ipmrotncae, la suele coshe ipmrotnate est que la pmeirère et la drenèire soit à la bnnoe pclae, est-il écrit dans ce texte. Le rsete peut êrte dnas un dsérorde ttoal et vuos puoevz tujoruos lrie snas porlblème. C'est prace que le creaveu hmauin ne lit pas chuaqe ltetre elle-mmêe, mias le mot cmome un tuot. »,

la peruve..............

Arlos ne veenz puls m'emêbter aevc les corerticons ortahhgropqiues…


Troubles specifiques des apprentissages

ASSIMILATION = enseignement  création de connaissances antérieures

RESTITUTION = consigne  activation d’un point de vue

La consigne est un contexte externe…

… qui active un point de vue …

… et qui active donc, à un moment donné,

des connaissances antérieures

REPONSE correcte ou erronée


La m moire est

La mémoire est…

  • Aristote (350 avant JC) utilise la métaphore suivante: la perception réalise une peinture dans l’âme, la mémoire représente la permanence de cette peinture.

  • La persistance du passé dans le présent et la capacité à apprendre : la mémoire est le processus qui nous permet à la fois d’acquérir de nouvelles connaissances et de pouvoir retrouver des informations dans le passé.

  • Les interactions entre la mémoire et les autres fonctions cognitives sont particulièrement importantes (temps, langage, apprentissages scolaires…)


La formation des souvenirs dans le cerveau

La formation des souvenirs dans le cerveau

  • Mémoriser consiste à créer de nouveaux circuits et à modifier des connexions déjà existantes.

  • Le renforcement des liaisons entre certains groupes de neurones conduit à la constitution de réseaux.

  • Cette plasticité n’a été mise en évidence au niveau de l’hippocampe de mammifères qu’en 1973.


Syst me limbique

Système limbique

  • Apparu avec les premiers mammifères

  • C’est un ensemble de structures. Il comprend notamment l’hippocampe, l’amygdale

  • Ce système est impliqué dans de nombreuses activités en particulier: les émotions, les apprentissages et la mémoire.


Hippocampe

hippocampe

  • Le passage de la mémoire à court terme à la mémoire à long terme s’effectuerait grâce à l’hippocampe, dont la forme rappelle la queue d’un hippocampe marin.


Amygdale

amygdale

  • L’amygdale doit son nom à sa forme qui rappelle celle d’une amande.

  • L’amygdale est impliquée dans notre capacité de ressentir et de percevoir certaines émotions.

  • En particulier la peur et toutes les modifications corporelles qu’elle entraîne.

  • Joie dans noyaux gris centraux et tristesse dans cortex cingulaire antérieur. Structures interconnectées.


Exemple

exemple

  • Après un accident,

  • L’hippocampe(explicite) vous permettra de vous souvenir de l’endroit où c’est arrivé, avec qui vous étiez, l’heure qu’il était…

  • A travers l’activation de l’amygdale(implicite), vos muscles se raidiront, votre pression augmentera, votre estomac se nouera…

  • Parce que ces deux systèmes sont activés par les mêmes indices de rappel, on ne se rend pas compte de leur spécificité.


M moire long terme

Mémoire à long terme

  • Après avoir bien travaillé les informations à mémoriser, l’information se « grave » et se range dans notre mémoire à long terme.

  • La recherche et les théories scientifiques ont mis en évidence plusieurs mémoires qui interviennent de concert ou séparément en fonction du type d’activité que nous sommes en train de réaliser.


On peut distinguer mlt

On peut distinguer (MLT)

  • La mémoire implicite, inconsciente (procédurale) - elle concerne les automatismes, les savoir faire, les habiletés motrices après apprentissage (conduire, nouer les lacets, lire…)

  • Et la mémoire déclarative: explicite et consciente -connaissances verbalisables, accessibles à la conscience.

    -notre bibliothèque personnelle, nos souvenirs et nos connaissances.


M moire d clarative

Mémoire déclarative

  • Elle rassemble à son tour deux types de mémoire: épisodique et sémantique.

  • Nous pouvons rappeler les souvenirs concernés, et ils deviennent alors explicites.


M moire pisodique je

Mémoire épisodique: je

  • La mémoire épisodique est la somme des événements que nous avons vécus. Elle permet de se rappeler des événements personnellement vécus dans un lieu et à un instant donné.

  • C’est le souvenir de ce qu’on a mangé la veille, le nom d’un ancien camarade de classe…

  • La caractéristique la plus distinctive de la mémoire épisodique est que l’individu se voit en tant qu’acteur des événements mémorisés.


M moire pisodique

….mémoire épisodique

  • On mémorise non seulement un événement vécu, mais aussi tout le contexte particulier de cet événement.

  • De plus, la charge émotionnelle vécue par le sujet au moment des faits conditionne la qualité de la mémorisation épisodique.


M moire s mantique

Mémoire sémantique

  • Elle désigne l’ensemble des connaissances pratiques ou théoriques que l’on a acquises et conservées. Son domaine est très large: le sens des mots, la manière de poser une soustraction, les règles d’orthographe, le code de la route etc…

  • Elle permet la représentation mentale du monde.

  • La mémoire sémantique concerne des domaines génériques d’apprentissage, indispensables au bon déroulement de l’existence.


M moire s mantique suite

Mémoire sémantique suite

  • Tout groupe humain est fondé sur une mémoire sémantique collective, c’est-à-dire des règles qu’il faut apprendre et retenir


M moire implicite

Mémoire implicite

  • Elle est moins vulnérable que la mémoire explicite (on sait faire du vélo, et on ne l’oublie pas!)

  • Il existe un apprentissage cognitif implicite: - extraction de règles du jeune enfant (il m’a mordé)

  • Elle est liée au contexte émotionnel (amygdale)

    • motivation

    • intérêt, surprise

    • contexte affectif


M moire proc durale

Mémoire procédurale

  • Elle permet l’acquisition et l’amélioration progressive des performances motrices ou cognitives.

  • Conduire sa voiture ou manger sans devoir être totalement concentré sur ces tâches…

  • La mémoire procédurale est inconsciente, non pas au sens freudien de souvenir refoulé, mais parce qu’elle est constituée d’automatismes sensorimoteurs si bien intégrés que nous n’en avons plus conscience.


M moire court terme mct

Mémoire à court terme: MCT

  • Aussi appelée mémoire immédiate, permet de retenir et réutiliser une quantité limitée d’informations pendant un temps relativement court, environ une demi-minute.

  • Si l’on veut garder cette information pour une plus longue période, il est nécessaire de la travailler. Pour cela, l’information passe en mémoire de travail (MDT): système où, pendant un délai court (- de 3 minutes) on manipule une information à mémoriser.


M moire de travail mdt

Mémoire de travail MDT

  • La mémoire de travail est « l’administrateur  central» qui gère plusieurs mécanismes cognitifs requis pour gérer mentalement l’information. C’est le moment où l’information « s’imprime » dans le cerveau.

    (retenir un nouveau code, un n° tel…info visuo spatiale)

  • Stockage + travail sur l’information

  • Maintien en mémoire active

    -d’éléments récents ou extraits de la mémoire à long terme -en vue du traitement en temps réel des informations reçues.

  • Matériel auditif et/ou visuel = discours d’autrui, prise de notes ou lecture de textes, résumé…


Processus de m morisation 3 tapes

Processus de mémorisation = 3 étapes

  • Encodage : enregistrement, intégration, inscription d’une information: mise en mémoire; c’est la phase d’apprentissage. Sensible aux capacités attentionnelles.

  • Stockage: conservation, rétention de l’information sur le long terme c-a-d la ranger

  • Récupération : possibilité de restitution de l’information = chercher, trouver, produire l’information. Rappel + reconnaissance: on peut s’aider du contexte

  • Et l’oubli!


Sur le plan p dagogique quelles aides

Sur le plan pédagogique, quelles aides?

  • Expliciter les liens en posant les questions qui conduisent à identifier les personnages, les schémas narratifs.

  • Faire ce travail de préparation AVANT la lecture du texte.

  • Formulation d’hypothèses.

  • Ranger dans l’ordre chronologique des photos.


Enseignement explicite

Enseignement explicite

  • Présenter les objectifs de l’apprentissage aux élèves, ce qu’ils sont censés apprendre ainsi que le niveau de performance attendu.

  • Rappeler les connaissances nécessaires à la compréhension des nouveaux concepts.

  • Présenter le contenu à l’aide d’exemples et faire une démonstration des concepts à l’aide du matériel.


Et puis

Et puis….

  • Voyons d’autres fonctions cognitives….


Fonctions ex cutives

Fonctions exécutives

  • Processus impliqués (Myake, 2000)

  • Flexibilité mentale/Inhibition (adaptation aux situations nouvelles)

  • Planification

  • Initiation, réalisation et contrôle des activités motrices et cognitives requérant un niveau élevé d’intégration

  • Nécessitent un bon fonctionnement de la MDT, de bonnes capacités de compréhension et de raisonnement.


Fonctions ex cutives1

Fonctions exécutives

  • Désignent un ensemble assez hétérogène de processus cognitifs de haut niveau permettant un comportement flexible et adapté au contexte. Cela regroupe des capacités liées à l’anticipation, la planification, l’organisation, la résolution de problème, le raisonnement logique, la mémoire de travail, le contrôle cognitif, la pensée abstraite, l’apprentissage de règles, l’attention sélective, la sélection de réponses motrices, la motivation, l’initiative etc…

  • Les fonctions exécutives correspondent au fonctionnement des lobes frontaux du cerveau.


Th oriciens fonctions ex cutives

Théoriciens fonctions exécutives:

  • Luria:

  • Volonté d’agir

  • Planification des étapes

  • Contrôle


Th oriciens

…théoriciens

  • Rabbit

  • Adaptation aux situations nouvelles

  • Planification et mise en œuvre de nouvelles stratégies

  • Contrôle et régulation de l’action

  • Capacité à tenir compte de l’information en retour pour ajuster sa réponse

  • Capacité à inhiber des infos non pertinentes pour la réalisation de la tâche


Th oriciens1

….théoriciens

  • Miyake

  • Flexibilité mentale (désengagement d’une tâche pour se réengager dans une autre)

  • La mise à jour (des infos dans MDT)

  • Inhibition (inhiber les réponses automatiques mais non pertinentes)


Fonctions ex cutives les difficult s se manifestent souvent par

Fonctions exécutives: les difficultés se manifestent souvent par:

  • Un manque d’initiative en raison d’un manque de planification pouvant être confondu à un manque de motivation, à de la paresse.

  • Une mémoire de travail inefficace et une mauvaise gestion de l’information pouvant être confondue ou jumelée à un problème d’attention.

  • Un manque de flexibilité cognitive pouvant être confondue à de l’entêtement.

  • Un manque d’inhibition, de retenue des actions, du contrôle de soi, de ses pensées.


Troubles specifiques des apprentissages

  • Raisonnement Cette capacité permet de hiérarchiser ses priorités

  • en tenant compte des liens entre celles-ci

  • et de la diversité des données concernées.

  • Pour mieux appréhender ces situations, nous sommes dotés d’une

  • capacité de raisonnement qui peut être de trois types

  • Raisonnement inférentiel

  • Raisonnement analogique

  • Raisonnement automatique


Raisonnement inf rentiel

Raisonnement inférentiel

  • Il est utilisé face à un problème qui n’a encore jamais été rencontré et pour lequel il n’y a pas de solution existante à appliquer en l’état. Il est alors nécessaire de repérer tous les éléments du problème et de faire un travail de déduction, de formulation et de vérification d’hypothèses permettant d’aboutir à des solutions possibles.


Raisonnement analogique

Raisonnement analogique

  • Il correspond à une réutilisation adaptée d’une solution déjà utilisée face à un problème présentant des spécificités communes avec celui à résoudre.


Raisonnement automatique

Raisonnement automatique

  • Il est à considérer plus comme l’application spontanée d’une procédure que comme un raisonnement. C’est surtout dans le cadre de situations familières, comme se rendre au travail en voiture que nous le sollicitons. Il est réalisé grâce à l’application de connaissances automatisées stockées en mémoire procédurale.


Merci

MERCI !

Et bon courage!


  • Login